CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Bréhat
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Renée Le Calm



Date et Lieu de naissance : 18 septembre 1918 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 8 juin 2019 (Paris, France)►
Nom Réel : Renée Le Calm

ACTRICE
Image
1995 Chacun cherche son chat – de Cédric Klapisch avec Garance Clavel, Zinedine Soualem & Simon Abkarian
Image
2005 Je vous trouve très beau – de Isabelle Mergault avec Medeea Marinescu, Michel Blanc & Wladimir Yordanoff
Image
2005 Quatre étoiles – de Christian Vincent avec José Garcia, Isabelle Carré, Mar Sodupe & François Cluzet
Image
2007 Aide-toi, le ciel t’aidera – de François Dupeyron avec Félicité Wouassi, Claude Rich & Ralph Amoussou

Née le 18 septembre 1918 à Paris, Renée Le Calm passe son enfance en Bretagne. De retour à Paris, elle s’installe dans le quartier Bastille où elle va vivre pendant 80 ans. Elle travaille dans des brasseries et des restaurants parisiens devenant à un moment la standardiste-dame pipi du Drugstore de Saint-Germain-des-Prés. À l’âge de 73 ans, elle apparaît en passagère du métro dans «Riens du tout» (1991) de Cédric Klapisch. Dans son livre «Les seconds rôles du cinéma français», Serge Regourd la qualifie de «créature proprement klapischienne» parmi les dizaines de comédiens qui entourent Fabrice Luchini. Sans être de nouveau créditée, elle compose la cliente d’une boulangerie dans «Le péril jeune» (1993) de Cédric Klapisch avec Romain Duris. Le temps d’une courte scène, elle est la partenaire de Gérard Depardieu et Christian Clavier dans «Les anges gardiens» (1994) de Jean-Marie Poiré.

Mais Renée Le Calm se fait véritablement remarquer en composant une vieille dame indigne qui «manifeste sa rouspétance et sa démarche chaotique» (Serge Regourd) dans «Chacun cherche son chat» (1995) de Cédric Klapisch. Une amie du réalisateur lui avait confié le point de départ de cette comédie qui s’inspire d’une mésaventure de la comédienne Renée Le Calm qui gardait les chats de son quartier du 11ème arrondissement. Ainsi dans «Chacun cherche son chat», elle se voit confier la garde d’un chat prénommé Gris-Gris par Garance Clavel qui disparaît pendant les vacances de cette dernière. Par la suite, elle est dirigée par Cédric Klapisch dans «Peut-être» (1998) avec Jean-Paul Belmondo et «Paris» (2007) avec Juliette Binoche.

Succès critique et publique, «Chacun cherche son chat» permet à Renée Le Calm de devenir un troisième rôle régulièrement sollicité. Elle apparaît dans plusieurs comédies: «L’annonce faite à Marius » (1997) de Harmel Sbraire avec Pascal Légitimus, «Michael Kael contre la World News Company» (1997) de Christophe Smith avec Benoit Delépine, «Ca n’empêche pas les sentiments» (1997) de Jean-Pierre Jackson avec Philippe Chevallier et Régis Laspalès, «Les insaisissables» (1999) de Christian Gion avec Daniel Prévost ou «La boîte» (2000) de Claude Zidi. Elle est sollicitée à deux reprises par Isabelle Mergault dans «Je vous trouve très beau» (2005) avec Michel Blanc et «Enfin veuve» (2007) avec Michèle Laroque. Pour son dernier rôle dans un long-métrage, elle intègre la distribution de «Tellement proches!» (2008) de Eric Toledano et Olivier Nakache avec Vincent Elbaz, Isabelle Carré et François-Xavier Demaison. À la télévision, elle joue dans des épisodes de séries à succès comme «Maigret» avec Bruno Cremer ou «Un homme en colère» avec Richard Bohringer.

Pour sa dernière apparition, Renée Le Calm est l’interprète du court-métrage «Renée» (2011) de Jézabel Marques-Nakache où dans son propre rôle, elle livre des secrets culinaires aphrodisiaques à sa petite fille. Le 8 juin 2019, son décès à l’âge de 100 ans est annoncé sur les réseaux sociaux. La réalisatrice Marie Vermillard qui l’avait dirigé à deux reprises évoque «100 ans et une gouaille intacte, un monde en voie de disparition au langage direct, populaire et parisien, sans fard, parfois très cru, même cruel, l’anti esprit du temps faux semblants». Tandis que son réalisateur fétiche Cédric Klapisch parle de «cette parisienne éternelle avec sa façon de parler inimitable et sa gouaille hallucinante».

© Olivier SINQSOUS

copyright
1991Riens du tout – de Cédric Klapisch avec Fabrice Luchini
1993Le péril jeune / Les années lycée : Péril jeune – de Cédric Klapisch avec Romain Duris
1994Les anges gardiens – de Jean-Marie Poiré avec Gérard Depardieu
1995Chacun cherche son chat – de Cédric Klapisch avec Zinedine Soualem
Le silence de Rak – de Christophe Loizillon avec François Cluzet
1997L’annonce faite à Marius – de Harmel Sbraire avec Pascal Légitimus
Michael Kael contre la World News Company – de Christophe Smith avec Mickey Rooney
1998Ça n’empêche pas les sentiments – de Jean-Pierre Jackson avec Régis Laspalès
Lila Lili – de Marie Vermillard avec Simon Abkarian
Peut-être – de Cédric Klapisch avec Jean-Paul Belmondo
19991999 Madeleine – de Laurent Bouhnik avec Anouk Aimée
Les insaisissables – de Christian Gion avec Daniel Prévost
2000La boîte – de Claude Zidi avec Jean-Marie Bigard
2001Filles perdues, cheveux gras – de Claude Duty avec Marina Foïs
2005Je vous trouve très beau – de Isabelle Mergault avec Michel Blanc
Quatre étoiles – de Christian Vincent avec José Garcia
2006Petites révélations – de Marie Vermillard avec Antoine Chappey
CM Ma chère Alice – de Martin Amic avec Isabelle Cagnat
2007Enfin veuve – de Isabelle Mergault avec Jacques Gamblin
Paris – de Cédric Klapisch avec Juliette Binoche
Aide-toi, le ciel t’aidera – de François Dupeyron avec Claude Rich
2008Tellement proches – de Olivier Nakache & Eric Toledano avec François-Xavier Demaison
2011 CM Renée… – de Jézabel Marques avec Joséphine de Meaux
2018Deux moi – de Cédric Klapisch avec François Civil
Fiche créée le 13 juin 2019 | Modifiée le 8 septembre 2019 | Cette fiche a été vue 544 fois
PREVIOUSRobert Le Béal || Renée Le Calm || André Le GallNEXT