CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Edna Purviance
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Robert Ryan



Date et Lieu de naissance : 11 novembre 1909 (Chicago, Illinois, USA)
Date et Lieu de décès : 11 juillet 1973 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Robert Bushnell Ryan

ACTEUR

Robert Bushnell Ryan est né le 11 novembre 1909 à Chicago. Son père l’inscrit très tôt à la boxe, sport où il excelle (champion catégorie poids-lourds à l’Université Dartmouth) et qui lui servira au cinéma. Suite au décès de son père, Robert enchaîne plusieurs métiers pour subvenir aux besoins de sa famille: cow-boy, prospecteur d’or, mannequin. Encouragé par une amie, il décide de devenir comédien, étudiant l’art dramatique chez Max Reinhardt. Remarqué sur scène dans une comédie musicale, la Paramount l’engage sur contrat dès 1939. De façon prédestinée, son premier rôle est celui d’un boxeur, dans «Golden gloves» (1940), qu’il rejouera dans «Face au soleil levant» (1942), tous deux réalisés par Edward Dmytryk. En 1944 il s’enrôle dans les Marines. Instructeur au Camp Pendleton à San Diego, il s’initie à la peinture et fait connaissance avec le réalisateur Richard Brooks, dont il aimait beaucoup le roman «L’aventure du caporal Mitchell». Il exprime son souhait de jouer le rôle du soldat assassin d’un homosexuel si le livre est porté à l’écran. Brooks lui donne son accord, et de nouveau dirigé par Edward Dmytryk, il se fait remarquer en jouant le rôle du tueur, transformé en antisémite, dans le film tiré du roman, «Feux croisés» (1946).

Suite à ce rôle, qui lui obtient sa seule nomination aux Oscars, pour meilleur second rôle, son physique imposant (1m 93, 86 kg) le conduit a jouer les truands dans de nombreux films noirs et Westerns. Robert Ryan souligne souvent que ses personnages à l’écran représentent tout ce qu’il combat dans la vie. Pacifiste convaincu, il milite inlassablement contre la discrimination raciale et le MacCarthysme. Son deuxième rôle important est pour la troisième fois celui d’un boxeur, en fin de carrière, dans le superbe film de Robert Wise «Nous avons gagnés ce soir» (1948). Il tourne avec Jacques Tourneur «Berlin Express» (1947); Joseph Losey «Le garçon aux cheveux verts» (1948); Nicholas Ray «La maison dans l’ombre» (1950); Anthony Mann «L’appât» (1952); Samuel Fuller «Maison de bambou» (1954); John Sturges «Un homme est passé» (1955) et «Sept secondes en enfer» (1968); Richard Brooks «Les professionnels» (1965); Robert Aldrich «Les douze salopards» (1967) et Sam Peckinpah, qui lui donna un de ses plus beaux rôles, celui de Deke Thornton, hors-la-loi contraint à la trahison, dans «La horde sauvage» (1968). Il reprit le rôle du Capitaine Nemo, dans «Le capitaine Nemo et la ville sous-marine» (1969) de James Hill, s’essaya au western spaghetti dans «Une minute pour prier, une seconde pour mourir» (1967) de Franco Giraldi et au cinéma Français dans «La course du lièvre à travers les champs» (1972) de René Clément avec Léa Massari. Il joua trois fois avec Ernest Borgnine, qui disait de lui que c’était «l’acteur des acteurs».

L’acteur épousa Jessica Cadwalader le 11 mars 1939, avec qui il eût deux fils, habitant un appartement dans l’immeuble «The Dakota» de New York, qu’il loua par la suite à John Lennon et Yoko Ono. Après le décès de Jessica en 1972, il eût une liaison avec l’actrice Maureen O’Sullivan.

Robert Ryan décède à New York d’un cancer des poumons le 11 Juillet 1973, avant la sortie de son dernier film, «The iceman cometh» (1973) de John Frankenheimer, tiré de la pièce de Eugene O’Neill. Ce rôle, considéré comme sa consécration, lui vaut plusieurs récompenses longuement méritées.

© Tarek MSADEK

copyright
1940Queen of the mob – de James P. Hogan avec Ralph Bellamy
Le mystère du château maudit ( the ghost breakers ) de George Marshall avec Paul Lukas
Le gant d’or / Le tournoi du gant d’or ( golden gloves ) de Edward Dmytryk avec Richard Denning
La légion des damnés ressuscite ( the Texas rangers ride again ) de James P. Hogan avec Ellen Drew
Les tuniques écarlates ( North West Mountain police / the scarlet riders / the Northwest Mounted police ) de Cecil B. DeMille avec Preston Foster
1942Bombardier – de Richard Wallace avec Pat O’Brien
Face au soleil levant ( behind the rising sun ) de Edward Dmytryk avec Margo
1943Regards sur le passé ( gangway for tomorrow ) de John H. Auer avec John Carradine
L’aventure inoubliable ( the sky’s the limit ) de Edward Griffith avec Fred Astaire
The iron major – de Ray Enright avec Ruth Warwick
Tendre camarade ( tender comrade ) de Edward Dmytryk avec Ginger Rogers
    + chansons
1944Marine raiders – de Harold D. Schuster avec Ruth Hussey
1946Du sang sur la piste ( Trail Street ) de Ray Enright avec Randolph Scott
Une femme sur la plage / Femme désirée ( the woman on the beach ) de Jean Renoir avec Joan Bennett
Feux croisés ( crossfire ) de Edward Dmytryk avec Robert Mitchum
1947Berlin Express – de Jacques Tourneur avec Merle Oberon
1948Far West 89 / Le retour des sans loi ( return of the badmen / return of the bad men ) de Ray Enright avec Lex Barker
Le garçon aux cheveux verts / Le kid aux cheveux verts (the boy with green hair ) de Joseph Losey avec Dean Stockwell
L’impasse / Pris au piège ( caught ) de Max Ophüls avec Barbara Bel Geddes
Nous avons gagné ce soir ( the set-up ) de Robert Wise avec Audrey Totter
1949Acte de violence ( act of violence ) de Fred Zinnemann avec Mary Astor
La grève des dockers ( the woman on the pier thirteen / I married a communist ) de Robert Stevenson avec Laraine Day
Fureur secrète ( the secret fury ) de Mel Ferrer avec Claudette Colbert
1950Lit de roses ( born to be bad ) de Nicholas Ray avec Joan Fontaine
La maison dans l’ombre / L’admirable inspecteur Wilson ( on dangerous ground ) de Nicholas Ray avec Ida Lupino
Plus for que la loi / La ruée des sans loi ( best of the badmen ) de William D. Russell avec Claire Trevor
Jeu, set et match / Fort, vite et bien ( hard, fast and beautiful / mother of a champion ) de Ida Lupino avec Claire Trevor
    Seulement apparition
1951Les diables de Guadalcanal ( flying leathernecks ) de Nicholas Ray avec John Wayne
Racket ( the racket ) de John Cromwell avec Lizabeth Scott
Le traître du Texas / Cavaliers sans gloire ( horizons West ) de Budd Boetticher avec Julie Adams
1952La cité sous la mer ( city beneath the sea ) de Budd Boetticher avec Anthony Quinn
Le démon s’éveille la nuit ( clash by night ) de Fritz Lang avec Marilyn Monroe
Attention, mon amour ( beware, my lovely ) de Harry Horner avec Ida Lupino
L’appât ( the naked spur ) de Anthony Mann avec James Stewart
1953La piste fatale ( inferno ) de Roy Ward Baker avec Rhonda Fleming
Les pirates du nord ( Alaska Seas ) de Jerry Hopper avec Gene Barry
Les fils de mademoiselle ( her twelve men / Miss Baker’s dozen ) de Robert Z. Leonard avec Greer Garson
1954Romance sans lendemain ( about Mrs. Leslie ) de Daniel Mann avec Shirley Booth
Maison de bambou / Opération Tokyo ( house of bamboo ) de Samuel Fuller avec Robert Stack
1955Un homme est passé / Coup dur à Black Rock ( bad day at Black Rock ) de John Sturges avec Spencer Tracy
Les rubis du prince Birman / Evasion en Birmanie ( escape to Burma ) de Allan Dwan avec Barbara Stanwyck
Les implacables ( the tall men ) de Raoul Walsh avec Clark Gable
1956Le shérif ( the proud ones ) de Robert D. Webb avec Jeffrey Hunter
Les évadés de l’enfer / Les échappés du néant ( back from eternity ) de John Farrow avec Anita Ekberg
Côte 465 ( men in war ) de Anthony Mann avec Aldo Ray
1957Le petit arpent du bon dieu ( god’s little acre ) de Anthony Mann avec Tina Louise
DO Eight steps to peace – de ?
    Seulement narration
1958Cœurs à la dérive ( lonelyhearts / Miss Lonelyheart ) de Vincent J. Donahue avec Myrna Loy
La chevauchée des bannis ( day of the outlaw ) de André De Toth avec Burl Ives
1959Le coup de l’escalier ( odds against tomorrow ) de Robert Wise avec Harry Belafonte
Les aventuriers ( Ice Palace ) de Vincent Sherman avec Richard Burton
1960L’escadron rouge ( the Canadians ) de Burt Kennedy avec Teresa Stratas
1961Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
Le roi des rois ( king of the kings ) de Nicholas Ray avec Hurd Hatfield
Billy Budd – de Peter Ustinov avec Terence Stamp
1964Guerre secrète ( the dirty game / the dirty agents / la guerra segreta / spione unter sich ) de Terence Young , Carlo Lizzani & Christian-Jaque avec Bourvil
The crooked road – de Don Chaffey avec Nadia Gray
DO The inheritance – de Harold Mayer
    Seulement voix
1965Les professionnels ( the professionals ) de Richard Brooks avec Claudia Cardinale
La bataille des Ardennes ( battle of the Bulge ) de Ken Annakin avec Dana Andrews
1966Les douze salopards ( the dirty dozen ) de Robert Aldrich avec Lee Marvin
The busy body – de William Castle avec Anne Baxter
1967Une minute pour prier, une seconde pour mourir ( un minuto per pregare, un instante per morire / dead or alive / dove vai ti ammazzo / outlaw gun / Escondido / a minute to pray a second to die ) de Franco Giraldi avec Alex Cord
Custer, l’homme de l’Ouest / Général Custer de l’Ouest ( Custer of the West / a good day for fighting ) de Robert Siodmak avec Robert Shaw
La bataille pour Anzio ( Anzio / lo sbarco di Anzio / the battle for Anzio ) de Edward Dmytryk avec Peter Falk
1968La horde sauvage ( the wild bunch ) de Sam Peckimpah avec William Holden
Sept secondes en enfer ( hour of the gun ) de John Sturges avec James Garner
1969Le capitaine Nemo et la ville sous-marine ( captain Nemo and the underwater city ) de James Hill avec Nanette Newman
1970L’homme de la loi ( lawman ) de Michael Winner avec Lee J. Cobb
1971Echec à l’organisation ( the outfit ) de John Flynn avec Robert Duvall
The love machine – de Jack Haley Jr. avec Dyan Cannon
1972La course du lièvre à travers les champs – de René Clément avec Lea Massari
The iceman cometh – de John Frankenheimer avec Fredric March
    Prix NBR du meilleur acteur par la National Board of Review, USA

    Prix Spécial à titre posthume par la société nationale des critiques de cinéma, USA

    Prix KCFCC du meilleur acteur par le cercle des critiques de cinéma de Kansas City, USA

Une fille nommée Lolly Madonna ( Lolly-Madonna XXX / the Lolly-Madonna war ) de Richard C. Sarafian avec Rod Steiger
DO The moviemakers – de Ronald Saland avec Richard C. Sarafian
    Seulement apparition
1973Complot à Dallas / Action immédiate ( executive action ) de David Miller avec Burt Lancaster
Fiche créée le 31 mai 2009 | Modifiée le 12 mars 2018 | Cette fiche a été vue 6152 fois
PREVIOUSWolf Ruvinskis || Robert Ryan || Sheila RyanNEXT