CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jo Charrier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Seena Owen



Date et Lieu de naissance : 14 novembre 1894 (Spokane, Washington, USA)
Date et Lieu de décès : 15 août 1966 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Signe Auen

ACTRICE
Image
1918 Le shérif Carmody (breed of men) de William S. Hart avec William S. Hart, Buster Irving & Bert Sprotte
Image
1919 Le secret du bonheur (victory) de Maurice Tourneur avec Jack Holt, Wallace Beery & Lon Chaney
Image
1922 Le visage dans le brouillard (the face in the fog) de Alan Crosland avec Lionel Barrymore & Lowell Sherman
Image
1926 The flame of the Yukon – de George Melford avec Arnold Gray, Matthew Betz & Jack McDonald

Ses parents d’origine danoise quittent leur pays natal en 1880 pour s’installer au Minnesota, puis à Spokane dans l’État de Washington où Signe Auen voit le jour le 14 novembre 1894. Cadette d’une fratrie des trois enfants, elle a un frère Auden et une sœur Lillian qui deviendra plus tard scénariste à Hollywood sous le nom de Lillie Hayward. Elle fréquente l’école épiscopale de Brunot Hall à Spokane. Les enfants grandissent dans une famille aisée, son père, Jens Chirstensen Auen, est propriétaire de la pharmacie du centre-ville de Columbia à Washington DC et d’une société de fournitures médicales, sa mère, Karen (née Sorensen), est femme au foyer. Malheureusement le père échoue dans les affaires obligeant les enfants à se débrouiller seuls. Signe décide de tenter sa chance comme comédienne et rejoint l’«Alcazar Stock Company» de San Francisco et se produit rapidement sur scène. Elle intègre ensuite la Kalem Company et débute au cinéma en 1914 dans des courts métrages sous son nom de naissance.

L’année suivante, elle obtient le rôle principal dans «A yankee from the West» de George Siegmann avec Wallace Reid et dans «Un timide» (1915) de Christy Cabanne avec Douglas Fairbanks. Elle gagne ses galons de star avec son rôle de la Princesse Attarea dans l’épisode sur la chute de Babylone du film épique de David Wark Griffith, «Intolérance» (1916). Pour la petite histoire, c’est le réalisateur qui la baptise Seena Owen, un pseudonyme proche phonétiquement de son vrai nom et plus facile à prononcer. Le cinéaste maquille ses yeux de faux cils pour mettre en évidence ses yeux, elle devient ainsi une des première actrice à porter cet artifice à l’écran, et popularise ainsi le port des faux cils. Cette même année, elle épouse George Walsh rencontré sur le tournage du film, le mariage dure jusqu’à leur divorce en 1924, une fille nommée Patricia est née de cette union. Jamais Seena ne se remariera.

Les années suivantes, on voit Seena Owen dans quelques westerns au dénouement romantique. Elle croise d’abord la route du pionnier William S. Hart qui réalise, en 1918, «Le mentor» et «Le shérif Carmody»; Harry Carey dans «La vengeance de Black Billy» (1919) de John Ford où à la recherche des assassins de ses parents, il tombe amoureux de la fille de l’un d’eux. Maurice Tourneur la dirige dans «La ligne de vie» (1919), elle y campe une bohémienne impliquée dans une affaire d’héritage qui tourne au drame entre deux frères. Elle joue dans une œuvre dramatique de Frank Borzage «Le repentir» (1921) où bien qu’amoureuse de Jerry, Matt Moore, elle devient la maîtresse d’un homme riche, mais Jerry blessé à la guerre et mourant, elle revient vers lui dans une scène déchirante. Elle revêt à nouveau les habits d’une monarque pour son rôle le plus célèbre, celui de la reine Régina au comportement hystérique et sadique, dans «La reine Kelly» (1928) de Erich von Stroheim, avec Gloria Swanson dans le rôle titre, dans une scène, elle fouette la reine Kelly dans les couloirs de son palais.

Après le film parlant «Officer thirteen» (1932) de George Melford, sa voix trop basse passant mal sur la bande son, elle se retire et devient une scénariste à la Paramount, elle est notamment à l’origine de deux grands succès de Dorothy Lamour, «Aloma, princesse des îles» (1941) et «Lona la sauvageonne» (1944). Celle qui fît encensée par les directeurs de la photo comme la plus admirable beauté naturelle face à une caméra, décède le 15 août 1966 à l’hôpital presbytérien de Hollywood, à l’âge de 71ans

© Gary RICHARDSON

copyright
1914 CM Out of the air – de ? avec Ernest Hodgson
CM Environment – de Christy Cabanne avec Charles Gorman
CM A flight for a fortune – de ? avec Allan Sears
CM False pride – de ? avec F.A. Turner
CM The old good-for-nothing – de ? avec Spottiswoode Aitken
CM In wild man’s land – de ? avec Elmer Clifton
CM The better way – de Christy Cabanne avec Dorothy Gish
CM Bobby’s metal – de ? avec Bobby Ray
CM The old fisherman story – de John B. O’Brien avec Raoul Walsh
CM The craven – de Christy Cabanne avec Wallace Reid
1915A yankee from the West – de George Siegmann avec Wallace Reid
Un timide ( the lamb ) de Christy Cabanne avec Douglas Fairbanks
The penitentes – de Jack Conway avec Paul Gilmore
Martha’s vindication – de Sidney Franklin & Chester M. Franklin avec Norma Talmadge
CM An old-fashioned girl – de Donald Crisp avec William Hinckley
CM A day that is gone / A day that is dead – de ? avec Eugene Pallette
CM The forged testament – de George Nichols avec Charles Clary
CM An image of the past – de Tod Browning avec J.H. Allen
CM The highbinders – de Tod Browning avec Walter Long
CM Little Marie – de Tod Browning avec Charles West
CM The fox woman – de Lloyd Ingraham avec Teddy Sampson
CM The mystic jewel – de Jack Conway avec Joseph Henabery
CM Tangled paths – de Christy Cabanne avec Sam De Grasse
CM Bred in the bone – de Paul Powell avec George Beranger
1916Intolérance ( intolerance / intolerance : Love’s struggle throughout the ages ) de David Wark Griffith avec Lillian Gish
1917L’éveil d’une femme ( a woman’s awakening ) de Chester Withey avec Spottiswoode Aitken
Madame Bo-Peep – de Chester Withey avec Allan Sears
1918Le mentor ( branding Broadway ) de William S. Hart avec William S. Hart
Le shérif Carmody ( breed of men ) de William S. Hart avec Bert Sprotte
1919Pour venger son père ( the sheriff’s son ) de Victor Schertzinger avec Charles Ray
A man and his money – de Harry Beaumont avec Tom Moore
One of the finest – de Harry Beaumont avec Virginia Valli
La vengeance de Black Billy ( riders of vengeance ) de John Ford avec Harry Carey
The city of comrades – de Harry Beaumont avec Alan Roscoe
La ligne de vie ( the life line ) de Maurice Tourneur avec Wallace Beery
A fugitive from matrimony – de Henry King avec H.B. Warner
Le secret du bonheur ( victory ) de Maurice Tourneur avec Jack Holt
Sooner or later – de Wesley Ruggles avec Owen Moore
La chute de Babylone ( the fall of Babylon ) de David Wark Griffith avec Tully Marshall
1920The gift supreme – de Oliver L. Sellers avec Tully Marshall
The house of toys – de George L. Cox avec Pell Trenton
The price of redemption – de Dallas M. Fitzgerald avec Bert Lytell
The cheater reformed – de Scott R. Dunlap avec William Russell
1921Lavender and old lace – de Lloyd Ingraham avec Marguerite Snow
La naufragée ( the woman god changed ) de Robert G. Vignola avec E.K. Lincoln
Le repentir ( back pay ) de Frank Borzage avec Matt Moore
Sisters – de Albert Capellani avec Joe King
1922Le visage dans le brouillard ( the face in the fog ) de Alan Crosland avec Lowell Sherman
Unseeing eyes – de Edward H. Griffith avec Louis Wolheim
At the crossroads – de ?
1923The go-getter – de Edward H. Griffith avec T. Roy Barnes
The Leavenworth case – de Charles Giblyn avec Wilfred Lytell
The great well / Negleted women – de Henry Kolker avec Thurston Hall
1924For woman’s favor – de O.A.C. Lund avec Elliott Dexter
I am the man – de Ivan Abrahamson avec Lionel Barrymore
La femme traquée / L’appât de l’or ( the hunted woman ) de Jack Conway avec Victor McLaglen
Faint perfume – de Louis J. Gasnier avec William Powell
1925Shipwrecked – de Joseph Henabery avec Joseph Schildkraut
1926The flame of the Yukon – de George Melford avec Arnold Gray
1927The Blue Danube / Honour above all – de Paul Sloane avec Nils Asther
1928Man-made woman – de Paul L. Stein avec John Boles
Sinners in love – de George Melford avec Huntley Gordon
His last haul – de Marshall Neilan avec Tom Moore
The rush hour – de E. Mason Hopper avec Harrison Ford
La reine Kelly ( queen Kelly ) de Erich von Stroheim avec Gloria Swanson
1929The marriage playground – de Lothar Mendes avec Fredric March
1932Officer thirteen – de George Melford avec Monte Blue
1935La dernière rumba ( rumba ) de Marion Gering avec George Raft
    Seulement sujet
1936Clarence – de George Archainbaud avec Roscoe Karns
    Seulement scénario
1937Une nation en marche ( wells fargo ) de Frank Lloyd avec Joel McCrea
    Seulement sujet & recherches littéraires – Non créditée
This way please – de Robert Florey avec Charles Buddy Rogers
    Seulement scénario
Romance burlesque ( thrill of a lifetime ) de George Archainbaud avec Buster Crabbe
    Seulement sujet & scénario
1941Aloma, princesse des îles / Aloma, reine des îles ( Aloma of the South Seas ) de Alfred Santell avec Dorothy Lamour
    Seulement scénario
1942L’inspiratrice ( the great man’s lady ) de William A. Wellman avec Barbara Stanwyck
    Seulement sujet
1944Lona la sauvageonne / L’île des hommes perdus ( Rainbow Island ) de Ralph Murphy avec Dorothy Lamour
    Seulement sujet
1947Carnegie Hall – de Edgar G. Ulmer avec Marsha Hunt
    Seulement sujet
Fiche créée le 11 avril 2016 | Modifiée le 1 décembre 2019 | Cette fiche a été vue 2821 fois
PREVIOUSMaria Ouspenskaya || Seena Owen || Jean OzenneNEXT