CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Liv Ullmann
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Venantino Venantini



Date et Lieu de naissance : 17 avril 1930 (Fabriano, Italie)
Date et Lieu de décès : 9 octobre 2018 (Viterbe, Italie)
Nom Réel : Enrico Venantino Venantini

ACTEUR
Image
1963 Les tontons flingueurs – de Georges Lautner avec Lino Ventura, Bernard Blier & Francis Blanche
Image
1970 Laisse aller… c’est une valse – de Georges Lautner avec Jean Yanne, Mireille Darc & Bernard Blier
Image
1976 René la canne – de Francis Girod avec Gérard Depardieu, Sylvia Kristel & Michel Piccoli
Image
1997 Le dîner (la cena) de Ettore Scola avec Fanny Ardant, Vittorio Gassman & Giancarlo Giannini

Venantino Venantini est né le 17 avril 1930 à Fabriano dans la région des Marches en Italie centrale. Etudiant à Rome, il fait de la figuration dans des péplums tournés dans les studios de Cinecittà. En 1953, il est pour la première fois crédité au générique du film «Les gaîtés de la correctionnelle» de Steno dont Sophia Loren est tête d’affiche. Bénéficiant d’une bourse d’études, il quitte Rome pour suivre les cours de l’Ecole des Beaux Arts de Paris en qualité de peintre à la fin des années cinquante.

Sur les conseils de la directrice de casting Bianca Lattuada, sœur du réalisateur Alberto Lattuada, Venantino Venantini obtient un second rôle dans «L’odyssée nue» (1960) de Franco Rossi dont le seul intérêt réside dans le lieu de tournage à savoir Tahiti. Sur les conseils de son agent, il intègre la distribution de la production franco-italienne «Les tontons flingueurs» (1963) de Georges Lautner avec Lino Ventura, Bernard Blier et Francis Blanche, sans se douter de l’importance de ce film dans sa carrière. Sa composition de la «première gâchette» Pascal, dans ce film devenu culte, lui vaut d’être sollicité pour d’autres comédies dont Louis de Funès est la vedette: «Le corniaud» (1964) avec Bourvil, «Le grand restaurant» (1966) avec Bernard Blier ou «La folie des grandeurs» (1971) avec Yves Montand. Mais l’intérêt de sa participation aux «Tontons flingueurs» réside dans sa rencontre avec Georges Lautner dont il devient l’un des interprètes fétiches. Pour le cinéaste, il enchaîne les seconds rôles dans «Des pissenlits par la racine» (1962) avec Michel Serrault, «Galia» (1965) ou «La grande sauterelle» (1966) avec Mireille Darc. Par la suite, il apparaît furtivement dans «Laisse aller… c’est une valse!» (1970) avec Jean Yanne, «Il était une fois un flic...» (1971) avec Michel Constantin, «Flic ou voyou» (1978) avec Jean-Paul Belmondo et «Attention une femme peut en cacher une autre!» (1983) avec Miou-Miou.

À partir de la fin des années soixante, Venantino Venantini travaille en Italie. On le voit dans «La femme du prêtre» (1970) de Dino Risi avec Sophia Loren et Marcello Mastroianni, mais également dans les films de Ettore Scola «La terrasse» (1979) et «Le dîner» (1997). Occasionnellement, il apparaît dans quelques films français. Il est sollicité par Guy Casaril pour «Le rempart des Béguines» (1972), Claude Lelouch pour «Toute une vie» (1974) ou Francis Girod pour «René La Canne» (1976). Il participe aux comédies plus ou moins réussies «La cage aux folles» (1978) de Edouard Molinaro avec Michel Serrault, «Le bon roi Dagobert» (1984) de Dino Risi avec Coluche, «Liberté, égalité, choucroute» (1984) de et avec Jean Yanne ou «Vanille fraise» (1988) de Gérard Oury. Il tourne des comédies franchouillardes «Le Fürher en folie» (1973) de Philippe Clair ou «On est venu là pour s’éclater» (1979) de Max Pécas ainsi qu’un film érotique «Emmanuelle 2» (1975) de Francis Giacobetti avec Sylvia Kristel.

Alors que le cinéma semble l’avoir oublié, il fait un retour remarqué dans le film policier français «Toni» (1998) auprès de Alessandro Gassman et Béatrice Dalle. Mais sa prestation la plus marquante demeure sa participation au film de Samuel Benchetrit «J’ai toujours rêvé d’être un gangster» (2007). Il compose l’un des cinq papys flingueurs qui envisagent de reprendre du service. Après une dernière apparition dans «Marilyne» (2016) de Guillaume Gallienne, Venantino Venantini meurt le mardi 9 octobre 2018, à l’hôpital de Viterbe, des suites d’une opération.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1953Les gaietés de la correctionnelle ( un giorno in pretura ) de Steno avec Silvana Pampanini
1956Sait-on jamais ? – de Roger Vadim avec Françoise Arnoul
1959Ben-Hur ( Ben-Hur : A tale of the Christ ) de William Wyler avec Charlton Heston
1960Pastasciutta nel deserto – de Carlo Ludovico Bragaglia avec Giovanna Ralli
L’odyssée nue / Aventure à Tahiti ( odissea nuda / diario di un viaggio nei mari del sud ) de Franco Rossi avec Enrico Maria Salerno
1961La dernière attaque ( la guerra continua ) de Leopoldo Savona avec Jack Palance
1962L’arsenal de la peur ( the captive city / la città prigioniera / conquered city ) de Joseph Anthony avec David Niven
Des pissenlits par la racine – de Georges Lautner avec Mireille Darc
1963Les tontons flingueurs – de Georges Lautner avec Lino Ventura
Il vuoto / Un momento muy largo – de Piero Vivarelli avec Elsa Daniel
CM Fantasmagorie – de Patrice Molinard avec Edith Scob
1964Le conseguenze – de Sergio Capogna avec Marina Berti
La celestina ( la celestina P… R… ) de Carlo Lizzani avec Assia Noris
Le corniaud – de Gérard Oury avec Bourvil
1965L’extase et l’agonie ( the agony and the ecstasy / Irving Stone’s the agony and the ecstasy ) de Carol Reed avec Rex Harrison
Galia – de Georges Lautner avec Françoise Prévost
Barbouze chérie ( zarabanda bing bing / Baleari operazione oro ) de José María Forqué avec Daniela Bianchi
1966Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Louis de Funès
La grande sauterelle – de Georges Lautner avec Hardy Kruger
Round trip – de Pierre-Dominique Gaisseau avec Clarice Rivers
1967Bandidos – de Massimo Dallamano avec Terry Jenkins
Le tueur aime les bonbons / Face d’ange ( un killer per sua maestà ) de Federico Chentrens & Maurice Cloche avec Kerwin Mathews
Vivre la nuit – de Marcel Camus avec Estella Blain
La bataille pour Anzio ( Anzio / lo sbarco di Anzio / the battle for Anzio ) de Edward Dmytryk avec Robert Mitchum
1968Lady Hamilton / Les amours de Lady Hamilton ( Lady Hamilton – Zwischen schmach und liebe ) de Christian-Jaque avec Michèle Mercier
L’amour à cheval ( la matriarca ) de Pasquale Festa Campanile avec Catherine Spaak
L’odio è il mio Dio – de Claudio Gora avec Tony Kendall
Erotissimo – de Gérard Pirès avec Annie Girardot
1969Play girl 70 – de Federico Chentrens avec Luciana Paluzzi
I diavoli della guerra / Los diablos de la guerra / War devils – de Bitto Albertini avec Guy Madison
Quella chiara notte d’ottobre – de Massimo Franciosa avec Irina Demick
Etes-vous fiancée à un marin grec ou à un pilote de ligne ? – de Jean Aurel avec Françoise Fabian
1970Macédoine / La femme sandwich – de Jacques Scandelari avec Pierre Brasseur
Laisse aller… c’est une valse – de Georges Lautner avec Jean Yanne
La femme du prêtre ( la mogli del prete ) de Dino Risi avec Sophia Loren
L’araucana / L’araucana, massacro degli dei – de Julio Coll avec Elsa Martinelli
1971Il était une fois un flic – de Georges Lautner avec Michel Constantin
La folie des grandeurs / Les sombres héros – de Gérard Oury avec Yves Montand
L’amour de gré ou de force ( per amore o per forza ) de Massimo Franciosa avec Jacques Herlin
1972Racconti proibiti… di niente vestiti / Master of love / Maestro d’amore – de Brunello Rondi avec Tina Aumont
La peau qui brûle ( la rossa della pelle che scotta / the red headed corpse / sweet spirit ) de Renzo Russo avec Farley Granger
Le rempart des béguines – de Guy Casaril avec Anicée Alvina
Les diablesses ( la morte negli occhi del gatto / Corringa ) de Antonio Margheriti avec Jane Birkin
Profession : Aventuriers – de Claude Mulot avec Curd Jürgens
La police au service du citoyen ( la polizia è al servizio del cittadino ? ) de Romolo Guerrieri avec Daniel Gélin
1973Lady Dynamite ( la padrina ) de Giuseppe Vari avec Lidia Alfonsi
Un modo di essere donna – de Pier Ludovico Pavoni avec Marisa Berenson
Number one – de Gianni Buffardi avec Claude Jade
Dérapage / Trop de risques pour un homme seul ( troppo rischio per un uomo solo ) de Luciano Ercoli avec Giuliano Gemma
Le führer en folie – de Philippe Clair avec Alice Sapritch
1974Amour libre ( amore libero / free love / the real Emmanuelle ) de Pier Ludovico Pavoni avec Laura Gemser
Toute une vie – de Claude Lelouch avec Marthe Keller
Calore in provincia – de Roberto Bianchi Montero avec Valeria Fabrizi
1975Emmanuelle 2 / Emmanuelle : L’antivierge – de Francis Giacobetti avec Sylvia Kristel
Black Emmanuelle en Afrique ( Emanuelle nera / Emanuelle negra / Emmanuelle’s holiday / Emmanuelle in Africa) de Bitto Albertini avec Karin Schubert
Jeunes, désespérés, violents / Les féroces ( liberi armati pericolosi ) de Romolo Guerrieri avec Eleonora Giorgi
C’è una spia nel mio letto / A.A.A. cercasi spia... disposta spiare per conto spie – de Luigi Petrini avec Martine Brochard
Il letto in piazza – de Bruno Gaburro avec John Ireland
1976Il pomicione – de Roberto Bianchi Montero avec Joan Collins
Black Emanuelle en Orient / Emanuelle à Bangkok ( Emanuelle nera orient reportage / Emanuelle in Bangkok / Emmanuelle in Bangkok ) de Joe D’Amato avec Gabriele Tinti
Nove ospiti per un delitto – de Ferdinando Baldi avec Arthur Kennedy
René la canne – de Francis Girod avec Michel Piccoli
L’altra metà del cielo – de Franco Rossi avec Monica Vitti
Une fille nommée Apache ( una donna chiamata Apache ) de Giorgio Mariuzzo avec Clara Hopf
1977La bravata – de Roberto Bianchi Montero avec Ajita Wilson
La bidonata – de Luciano Ercoli avec Marisa Merlini
La grande bataille ( il grande attaco / la battaglia di Mareth / battle force / the great battle ) de Umberto Lenzi avec Henry Fonda
Emanuelle et les filles de Madame Claude ( la via della prostituzione ) de Joe d’Amato avec Laura Gemser
Trois dans un lit ( tre sotto il lenzuolo ) de Domenico Paolella & Michele Massimo Tarantini avec Walter Chiari
1978La guerre des robots ( la guerra dei robot ) de Alfonso Brescia avec Antonio Sabato
La cage au folles – de Edouard Molinaro avec Michel Serrault
S.O.S. Concorde ( Concorde affaire’ 79 / affare Concorde / the Concorde affair ) de Ruggero Deodatto avec Joseph Cotten
Aldo fait ses classes / En avant, marche ! ( riavanti... Marsch ! ) de Luciano Salce avec Sandra Milo
Dernier amour ( primo amore ) de Dino Risi avec Ugo Tognazzi
Le justicier au gardenia ( Gardenia, il giustiziere della mala ) de Domenico Paolella avec Martin Balsam
Flic ou voyou – de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo
1979L’humanoïde ( l’umanoide / the humanoid ) de Aldo Lado avec Barbara Bach
De Corleone à Brooklyn ( da Corleone a Brooklyn / from Corleone to Brooklyn ) de Umberto Lenzi avec Van Johnson
On est venu là pour s’éclater – de Max Pécas avec Marco Perrin
Terreur express ( la ragazza del vagone letto ) de Ferdinando Baldi avec Silvia Dionisio
Chaleurs exotiques ( sesso profondo ) de Marino Girolami avec Al Cliver
La terrasse ( la terrazza ) de Ettore Scola avec Vittorio Gassman
Pied Plat sur le Nil ( Piedone d’Egitto ) de Steno avec Bud Spencer
La bestia nello spacio / Beast in space – de Alfonso Brescia avec Sirpa Lane
Demain l’apocalypse / Pulsion cannibales ( apocalypse domani / apocalisse domani / cannibal apocalypse / cannibal massacre / cannibals in the city / cannibals in the streets / invasion of the fleshhunters / savage apocalypse / the slaughterers / savage slaughterers ) de Antonio Margheriti avec John Saxon
1980La guerre des gangs ( Luca il contrabbandiere / contraband / Luca the smuggler / the Naples connections / the smuggler ) de Lucio Fulci avec Marcel Bozzuffi
Frayeurs ( paura nella città dei morti viventi / la paura / city of the living dead / fear in the city of the living dead / the fear / the gates of hell / pater Thomas / twilight of the dead ) de Lucio Fulci avec Christopher Jones
Terreur cannibale ( cannibal ferox ) de Umberto Lenzi avec Lorraine De Selle
1981Longshot / Long shot kids – de E.W. Swackhamer avec Zoë Chauveau
Les derniers monstres ( sesso e violentieri ) de Dino Risi avec Laura Antonelli
Le déchaînement pervers de Manuela ( Emanuelle’s perverse outburst / Manuela / unleashed perversions of Emanuelle ) de Joe D’Amato avec Mark Shannon
1982Dio li fa e poi li accoppia – de Steno avec Johnny Dorelli
Giggi il bullo – de Marino Girolami avec Adriana Russo
Les nouveaux barbares ( i nuovi barbari ) de Enzo G. Castellari avec Fred Williamson
1983Les exterminateurs de l’an 3000 ( gli sterminatori dell’anno 3000 ) de Giuliano Carnimeo avec Robert Iannucci
Attention une femme peut en cacher une autre ! – de Georges Lautner avec Miou-Miou
Windsurf ( il vento nelle mani ) de Claudio Risi avec Pierre Cosso
1984Le bon roi Dagobert ( Dagobert ) de Dino Risi avec Coluche
Liberté, égalité, choucroute – de Jean Yanne avec Ursula Andress
Ladyhawke, la femme de la nuit ( Ladyhawke ) de Richard Donner avec Michelle Pfeiffer
The Assisi underground – de Alexander Ramati avec James Mason
Final justice – de Greydon Clark avec Joe Don Baker
1985Les nuits chaudes de Cléopâtre ( sogni erotici di Cleopatra / Cleopatra, regina d’Egitto ) de Rino Di Silvestro avec Marcella Petrelli
Les aventures d’Hercule ( le avventure dell’incredibile Ercole ) de Luigi Cozzi avec Lou Ferrigno
Il pentito – de Pasquale Squitieri avec Max von Sydow
1986Aladdin ( superfantagenio / Alladin ) de Bruno Corbucci avec Janet Agren
1987Vices et caprices ( capriccio ) de Tinto Brass avec Francesca Dellera
1988Madame, nuda è arrivata la straniera – de Lorenzo Onorati avec Angel Frank
Vanille fraise – de Gérard Oury avec Sabine Azéma
1989La putain du roi ( the king’s whore / the king’s mistress / la donna del re ) de Axel Corti avec Valeria Golino
1990Blu notte – de Giorgio Serafini avec Sandrine Laroche
1991Prova di memoria – de Marcello Aliprandi avec Franco Nero
Mutande pazze – de Roberto D’Agostino avec Eva Grimaldi
1992Sur le fil du rasoir ( sul filo del rasoio ) de Claudio Bernabei & Joe D’Amato avec Gala Orlova
Il respiro della valle – de Roberto Serrani avec Lucia Prato
1995Giovani e belli – de Dino Risi avec Gina Rovere
Le dix-huitième ange ( the eighteenth angel ) de William Bridley avec Maximilian Schell
1997Le dîner ( la cena ) de Ettore Scola avec Fanny Ardant
    Ruban d’Argent pour l’ensemble de la distribution masculine par le syndicat des journalistes de cinéma, Italie

L’amico di Wang – de Carl Haber avec Stefania Rocca
1998Le faremo tanto male – de Pino Quartullo avec Stefania Sandrelli
Toni – de Philomène Esposito avec Béatrice Dalle
2002Livraison à domicile – de Bruno Delahaye avec Barbara Schulz
Ho visto le stelle – de Vincenzo Salemme avec Claudio Amendola
2003Atomik circus / Atomik circus, le retour de James Bataille – de Didier Poiraud & Thierry Poiraud avec Vanessa Paradis
CM Fallait pas buter mémé ! – de Olivier Bardy avec Nicky Naude
2006Je crois que je t’aime – de Pierre Jolivet avec Sandrine Bonnaire
Il nascondiglio – de Pupi Avati avec Laura Morante
2007J’ai toujours rêvé d’être un gangster – de Samuel Benchetrit avec Jean Rochefort
Nos 18 ans – de Frédéric Berthe avec Bernadette Lafont
Il nascondiglio – de Pupi Avati avec Rita Tushingham
2008The museum of wonders – de Domiziano Cristopharo avec Luca Venantini
2009L’immortel – de Richard Berry avec Jean Reno
2010Bloody sin – de Domiziano Cristopharo avec Roberta Gemma
2011Hyde’s secret nightmare – de Domiziano Cristopharo avec Simone Fucci
CM Les tontons flingués – de Yacine Sersar avec Antoine Coesens
2012 CM Angels – de David Maltese avec Etienne Chicot
2013Phantasmagoria – de Mickael Abbate, Domiziano Cristopharo & Tiziano Martella avec Cristina Puccinelli
    Segment « My gift to you » de Tiziano Martella
P.O.E. Pieces of Eldritch ( P.O.E. 3 ) de Francesco Campanini, Ricky Caruso, Domiziano Cristopharo, Alessandro Redaelli, Edo Tagliavini & Miko Virgili
    Seulement voix & narration
2014Papa lumière – de Ada Loueilh avec Niels Arestrup
Un + une – de Claude Lelouch avec Jean Dujardin
CM Deus in machina – de Nicola Piovesan avec Daniele Ferretti
2015La vie très privée de Monsieur Sim – de Michel Leclerc avec Jean-Pierre Bacri
Marseille – de Kad Merad avec Patrick Bosso
DO Bourvil, un homme vrai – de Frédéric Zamochnikoff avec Francis Huster
    Seulement apparition
2016Vive la crise ! – de Jean-François Davy avec Jean-Marie Bigard
Maryline – de Guillaume Gallienne avec Vanessa Paradis
2017 CM Belleview Hotel – de Whitney Stephenson avec Alessandro Haber
Fiche créée le 12 mai 2011 | Modifiée le 4 novembre 2018 | Cette fiche a été vue 6245 fois
PREVIOUSLouis Velle || Venantino Venantini || Thanasis VengosNEXT