CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Judy Holliday
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Warren Mitchell



Date et Lieu de naissance : 14 janvier 1926 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 14 novembre 2015 (Londres, Royaume-Uni)
Nom Réel : Warren Misell

ACTEUR
Image
1961 Dans les griffes de la gestapo (the silent invasion) de Max Varnel avec Petra Davies & Eric Flyn
Image
1964 Arrête ton char Cléo (carry on Cleo) de Gerald Thomas avec Kenneth Williams & Sidney James
Image
1968 Assassinats en tous genres (the assassination bureau) de Basil Dearden avec Diana Rigg & Telly Savalas
Image
1982 Norman loves Rose – de Henri Safran avec Carol Kane, Tony Owen, Myra De Groot & David Downer

Crâne chauve et moustache de sergent major, Warren Mitchell, né Warren Misell le 14 janvier 1926 à Londres, est surtout un acteur de télévision. Son rôle le plus mémorable est sans doute celui d’Alf Garnett, le chef de famille raciste et réactionnaire de la série «Till death us do part», qu’il joue de 1965 à 1975. Le personnage a tant de succès qu’il a l’occasion de l’interpréter dans plusieurs suites, dont «Till death...», en 1981, ou «In sickness and in health» (1985/92), et dans un film de Norman Cohen, en 1969.

C’est Richard Burton qui convainc Warren Mitchell d’abandonner ses études de chimie et de suivre les cours de la «Royal Academy of Dramatic Arts», la prestigieuse école de théâtre londonienne. Puis, dans les années 50, il se produit à la radio, et notamment dans «Hancock’s half hour», animée par le comédien Tony Hancock., qui l’engage aussi dans la série télévisée du même nom. Après de nombreuses séries, dont «Big guns» (1958), avec Walter Fitzgerald, Warren Mitchell débute au cinéma à la fin des années 50. Son air rude, un peu fruste et sa calvitie lui valent souvent de petits rôles de durs, comme dans «Surprise package» (1960) de Stanley Donen, avec Yul Brynner. Souvent condamné à des emplois très secondaires de tailleurs, comme dans «The pure hell of St Trinian’s» (1960) ou de serveurs, comme dans «Don’t bother to knock» (1961), il apparaît aussi dans de petits films d’horreur de la Hammer, comme «La nuit du loup-garou» (1961) de Terence Fisher, maître incontesté du genre.

Warren Mitchell incarne ensuite, dans «The silent invasion» (1962) un résistant français, luttant contre l’occupation d’une petite ville par des troupes nazies. Après avoir joué, dans «Village of daughters» (1962), de George Pollock, un des pères des nombreuses filles à marier d’un petit village italien, il incarne un chimiste dans un film tiré d’un des nombreux romans policiers d’Edgar Wallace, «Incident at midnight» (1963), avec Anton Diffring et un gangster, spécialiste en explosifs, dans «Calculated risk» (1963). On voit que les études de chimie de Warren Mitchell ont laissé quelques traces... Poursuivant une carrière très profuse, il joue les espions soviétiques, dans «The Intelligence men» (1964) et les agents turcs dans «Nid d’espions à Istanbul» (1972), et paraît aussi dans «Au secours!» (1965), le film que Richard Lester a tourné avec les Beatles. Le voilà en Ecossais mécréant dans «What changed Charley Farthing?» (1973), qui essaie de fuir, avec d’autres expatriés, une île en révolution. Puis il tourne dans le premier film de Terry Gilliam, «Jabberwocky» (1976), avant de figurer, la même année, dans une lamentable comédie militaire, «Stand up virgin soldiers», de Norman Cohen. Il incarne aussi un Indien, cousin de Victor Banerjee qui, dans «Foreign body» (1985) de Ronald Neame, vole son père pour pouvoir partir en Europe.

Entre-temps, Warren Mitchell paraît dans d’innombrables séries télévisées: «Chapeau melon et bottes de cuir» (1965/67), où il incarne un diplomate d’Europe orientale ou «Men of affairs», où il interprète, en vedette, le ministre britannique des affaires européennes. On l’a vu également dans «Ain’t misbehavin» (1997), aux côtés de Jerome Flynn et Robson Green ou dans «Gormenghast» (2000), avec Christopher Lee. Militant actif des droits de l’homme, et remarqué dans «Mort d’un commis voyageur» de Arthur Miller, où il interprète le rôle de Willy Loman, qui lui vaut plusieurs récompenses, Warren Mitchell, s’éteint le 14 novembre 2015 après une long maladie.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1953Five days / Paid to kill – de Montgomery Tully avec Dane Clark
1954Passing stranger – de John Arnold avec Diane Cilento
1957Manuela fille de rien ( Manuela / stowaway girl ) de Guy Hamilton avec Elsa Martinelli
Il était un petit navire ( all at sea / Barnacle Bill ) de Charles Frend avec Alec Guinness
1958Three crooked men – de Ernest Morris avec Sarah Lawson
Girls at sea – de Gilbert Gunn avec Nadine Tallier
La créature d’un autre monde ( the Trollenberg terror / the crawling eye / creature from another world / the creeping eye / the flying eye ) de Quentin Lawrence avec Janet Munro
1959Les étrangleurs de Bombay ( the stranglers of Bombay ) de Terence Fisher avec Jane Holden
Tommy toréador ( Tommy the toreador ) de John Paddy Carstairs avec Tommy Steele
Paradis des voleurs / Le paradis des monte-en-l’air ( two way stretch ) de Robert Day avec Peter Sellers
Un homme pour le bagne ( hell is a city ) de Val Guest avec Stanley Baker
Entrez chez moi sans frapper ( don’t bother to knock / why bother to knock ) de Cyril Frankel avec Nicole Maurey
L’amour en pilules ( doctor in love ) de Ralph Thomas avec James Robertson Justice
1960Le gosse au million / Paquito ( the boy who stole a million ) de Charles Crichton avec Virgilio Teixeira
Un cadeau pour le patron ( surprise package ) de Stanley Donen avec Mitzi Gaynor
The pure hell of St. Trinian’s – de Frank Launder avec Cecil Parker
1961La nuit du loup-garou ( the curse of the werewolf / the curse of Siniestro ) de Terence Fisher avec Yvonne Romain
Le visage du plaisir ( the roman spring of Mrs Stone / the widow and the gigolo ) de José Quintero avec Vivien Leigh
Dans les griffes de la gestapo ( the silent invasion ) de Max Varnel avec Petra Davies
Facteur en goguette ( postman’s knock ) de Robert Lynn avec Barbara Shelley
L’agent secret de Churchill ( operation Snatch / top secret ) de Robert Day avec George Sanders
1962Filles à vendre ( village of daughters ) de George Pollock avec Scilla Gabel
Guitares et bagarres / La grande attraction ( the main attraction ) de Daniel Petrie avec Nancy Kwan
We joined the navy / We are in the navy now – de Wendy Toye avec Kenneth More
Les folles muits de Sammy Lee ( the small world of Sammy Lee ) de Ken Hughes avec Anthony Newley
1963Incident at midnight / Edgar Wallace mysteries : Incident at midnight – de Norman Harrison avec Justine Lord
Unearthly stranger / Beyond the stars – de John Krish avec Jean Marsh
The Sicilians – de Ernest Morris avec Robert Hutton
Calculated risk – de Norman Harrison avec William Lucas
Seventy deadly pills – de Pat Jackson avec Gareth Robinson
CM The king’s breakfast – de Wendy Toye avec Mischa Auer
1964Arrête ton char Cléo ( carry on Cleo ) de Gerald Thomas avec Kenneth Williams
Where has poor Mickey gone? – de Gerry Levy avec John Malcolm
Les gorilles de Madame Petrovna ( the intelligence men ) de Robert Asher avec Eric Morecambe
1965San Ferry Ann – de Jeremy Summers avec Ron Moody
Au secours ! ( help ! ) de Richard Lester avec John Lennon
Promise her anything – de Arthur Hiller avec Leslie Caron
L’espion qui venait du froid ( the spy who came from the cold ) de Martin Ritt avec Richard Burton
The night caller / Blood beast from outer space / Night caller from outer space – de John Gilling avec Marianne Stone
1966The sandwich man / That swinging city – de Robert Hartford-Davis avec Dora Bryan
Cinq femmes sur les bras ( arriverderci baby ! / drop dead darling ) de Ken Hughes avec Rosanna Schiaffino
Scotland Yard au parfum ( the jokers ) de Michael Winner avec Michael Crawford
1967 DA Dying for a smoke – de John Halas
    Seulement voix
1968Diamonds for breakfast – de Christopher Morahan avec Rita Tushingham
Till death us do part – de Norman Cohen avec Dandy Nichols
    + chansons
Assassinats en tous genres ( the assassination bureau / the assassination bureau limited ) de Basil Dearden avec Diana Rigg
Le club des libertins ( the best house in London ) de Phillip Saville avec Dany Robin
1969Alerte satellite 02 ( moon zero two ) de Toy Ward Baker avec Catherine Schell
1970All the way up – de James MacTaggart avec Pat Heywood
1972Nid d’espions à Istanbul / Brûlants appâts ( innocent bystanders ) de Peter Collinson avec Geraldine Chaplin
The Alf Garnett saga – de Bob Kellett avec Adrienne Posta
1973Cet emmerdeur de Charly ( what changed Charley Farthing ? / the bananas boat ) de Sidney Hayers avec Hayley Mills
1976Jabberwocky – de Terry Gilliam avec Michael Palin
Stand up, virgin soldiers – de Norman Cohen avec Irene Handl
1977Rencontre avec des hommes remarquables ( meetings with remarkable men ) de Peter Brook avec Terence Stamp
1982Norman loves Rose – de Henri Safran avec Carol Kane
    Prix AFI du meilleur second rôle masculin par l’institut du cinéma australien, Australie

DA The plague dogs – de Martin Rosen
    Seulement voix
1983The chain – de Jack Gold avec Billie Whitelaw
1985Le sorcier de ces dames ( foreign body ) de Ronald Neame avec Victor Banerjee
1986Knights & emeralds – de Ian Emes avec Beverly Hills
1988Kokoda Crescent – de Ted Robinson avec Bill Kerr
1997Crackers – de David Swann avec Susan Lyons
2006 CM The 10th man – de Sam Leifer avec Steven Berkoff
Fiche créée le 26 novembre 2015 | Modifiée le 2 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 2673 fois
PREVIOUSThomas Mitchell || Warren Mitchell || Yvonne MitchellNEXT