CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Maria Perschy
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Yma Sumac



Date et Lieu de naissance : 13 septembre 1922 (Ichocán, Pérou)
Date et Lieu de décès : 1er novembre 2008 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Zoila Augusta Emperatriz Chávarri del Castillo

ACTRICE

Yma Sumac est née Zoila Augusta Emperatriz Chávarri del Castillo le 13 septembre 1922 à Ichocán, petit village des hautes montagnes du Pérou. Enfant, elle désire plus que tout devenir chanteuse, un rêve pratiquement impossible à réaliser pour une petite fille issue d’une famille modeste péruvienne. Mais Zoila croit en sa bonne étoile est s’entraîne en chantant, sur les hauts sommets des Andes, les chansons folkloriques de son pays et en imitant le chant aigu des oiseaux. Cette pratique lui permettra progressivement, d’être l’une des rares chanteuses à acquérir une voix de cinq octaves.

À treize ans, l’adolescente est remarquée par un fonctionnaire du ministère de l’éducation, alors qu’elle donne de la voix devant plusieurs milliers de personnes au «festival du soleil» de son village natal. Après des négociations avec ses parents et sur ordre du Ministre, toute la famille est installée à Lima. Zoila est scolarisée dans la meilleure école catholique de la capitale et suit des cours de chant pour parfaire sa voix. Lors d’un spectacle, elle est repérée par le musicien ayacuchano, Moisés Vivanco, qui l’engage dans sa compagnie. En 1942, avec la troupe de Vivanco et sous le nom de Imma Sumack (jolie fleur en langue Quechua), elle chante à la radio argentine et épouse, quelques mois plus tard, son mentor. L’année suivante, elle enregistre son premier disque à Buenos Ayres puis suit la «Compagnie Péruvienne de l’Art» de son mari, pour une tournée triomphale dans toute l’Amérique Latine.

Début 1946, les époux Vivanco accompagnés de Cholita Rivera, cousine de Zoila, forment le trio «Inca Taky» et partent tenter leur chance aux Etats-Unis. Les américains apprécient peu leurs numéros musicaux jugés trop «exotiques», pour subvertir à leurs besoins, il ouvre une poissonnerie. Après la naissance de son fils Papuchka Charlie en février 1949, lors d’un spectacle dans une petit night-club new-yorkais, un découvreur de talent de «Capitol Records» est emballé par la jeune femme à la voix d’or. Les dirigeants de la maison de disques réorganisent le trio en réorchestrant leur répertoire et en simplifiant de nom de la belle péruvienne en Yma Sumac. «Voice of the Xtabay», le premier album américain enregistré en 1950, se vend à plus de cent mille exemplaires sans publicité, c’est le début du succès.

En juin 1951, Yma Sumac joue à Broadway dans la comédie musicale «Flahooley» de Sammy Fain et E.Y. Harburg, puis part pour Hollywood. Elle apparaît dans «Le secret des Incas» auprès de Charlton Heston et dans «Les amours d’Omar Khayyam» (1957) avec Cornel Wilde, suivi d’une tournée musicale à travers le monde. En 1957, Moisés Vivanco qui ne supporte plus d’être le prince Consort de la diva, divorce. Le couple se réconcilie deux ans plus tard, connaît des problèmes avec le fisc et re-divorce en 1965. En 1970, Yma enregistre un album psychédélique, mais suite à une brouille avec le producteur, le disque est retiré des ventes. Elle rentre alors au Pérou pour dix ans. Dans les années 1980/90, elle revient sur le devant de la scène avec le disque «Exotica», participe à des concerts et des émissions de télévision.

Yma Sumac, gloire nationale péruvienne, qui sera même officiellement reconnue, en 1946, comme descendante directe par sa mère du dernier empereur Inca Atahualpa, meurt le 1er novembre 2008, à Los Angeles, après avoir lutté courageusement pendant huit mois contre un cancer du colon.

© Philippe PELLETIER

copyright
1954Le secret des Incas ( the secret of the Incas ) de Jerry Hopper avec Charlton Heston
    + chansons
1956Música de siempre – de Tito Davison avec Libertad Lamarque
    + chansons
1957Les amours de Omar Khayyam ( Omar Khayyam / the life, loves and adventures of Omar Khayyam / the loves of Omar Khayyam ) de William Dieterle avec Cornel Wilde
    + chansons
1960Las canciones unidas – de Julio Bracho, Tito Davison, Alfonso Patiño Gómez & Chano Urueta avec Amália Rodrigues
    + chansons
1980Star rock ( the apple ) de Menahem Golan avec George Kennedy
    + chansons
1991 DO Yma Sumac : Hollywoods Inkaprinzessin – de Gunther Czernetsky
    + chansons
1996Men with guns – de John Sayles avec Federico Luppi
    Seulement chansons
1997Le grand Lebowski ( the big Lebowski ) de Joel Coen avec Jeff Bridges
    Seulement chansons
Aprile – de Nanni Moretti avec Silvio Orlando
    Seulement chansons
1998Happy, Texas – de Mark Illsley avec Ron Perlman
    Seulement chansons
1999Ordinary decent criminal – de Thaddeus O’Sullivan avec Kevin Spacey
    Seulement chansons
2002Confessions d’un homme dangereux ( confessions of a dangerous mind ) de George Clooney avec Drew Barrymore
    Seulement chansons
2003Espion mais pas trop ! ( the in-laws ) de Andrew Fleming avec Michael Douglas
    Seulement chansons
2004Rebound – de Steve Carr avec Martin Lawrence
    Seulement chansons
2005Die Österreichische methode – de Florian Mischa Böder, Peter Bösenberg, Alexander Tavakoli, Gerrit Lucas & Erica von Moeller avec Maja Beckmann
    Seulement chansons
2007King of California – de Mike Cahill avec Michael Douglas
    Seulement chansons
Fiche créée le 4 novembre 2008 | Modifiée le 4 novembre 2008 | Cette fiche a été vue 3410 fois
PREVIOUSBarry Sullivan || Yma Sumac || Eleanor SummerfieldNEXT