CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Christopher Plummer
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Yves Montand



Date et Lieu de naissance : 13 octobre 1921 (Monsummano, Italie)
Date et Lieu de décès : 9 novembre 1991 (Senlis, France)
Nom Réel : Ivo Livi

ACTEUR
Image
1956 Les sorcières de Salem – de Raymond Rouleau avec Mylène Demongeot, Mylène Demongeot & Alfred Adam
Image
1970 L’aveu – de Costa-Gavras avec Simone Signoret, Gabriele Ferzetti, Michel Vitold & Jean Bouise
Image
1972 César et Rosalie – de Claude Sautet avec Romy Schneider, Sami Frey, Bernard Le Coq & Umberto Orsini
Image
1985 Jean de Florette – de Claude Berri avec Daniel Auteuil, Gérard Depardieu & Elisabeth Depardieu

Ivo Livi voit le jour le 13 octobre 1921, dans le village toscan de Monsummano, à mi-chemin entre Florence et Pise. Son père, ouvrier de sensibilité communiste, souhaite échapper à la profonde crise économique que traverse son pays et qui favorise une agitation politique permanent, savamment orchestrée par Benito Mussolini. La famille Livi arrive à Marseille. Ivo commence à travailler très jeune et se retrouve apprenti coiffeur dans la boutique d’une de ses deux sœurs aînées. En digne Figaro, il pousse la chansonnette. Il obtient en premier contrat dans un music-hall marseillais, en 1938, et adopte le pseudonyme de Yves Montand. Sa carrière est provisoirement interrompue par la guerre, tandis que les troupes italiennes occupent une petite partie du sud-est de la France.

À l’automne 1945, Yves Montand chante sur une scène parisienne et tourne son premier film «Étoile sans lumière» avec Edith Piaf. La grande chanteuse en fait son protégé. Tout en poursuivant ses récitals, Yves fait du cinéma mais devient véritablement une vedette avec «Le Salaire de la peur» (1952) de Henri-Georges Clouzot, aux côtés de Charles Vanel.

Yves Montand, qui a épousé en 1951 l’actrice Simone Signoret, devient une immense star. Il peut se servir de sa notoriété pour affirmer ses opinions très favorables à la politique soviétique. C’est lui qui désormais choisi ses réalisateurs et ses films. Il est le partenaire des plus grandes actrices internationales: Michèle Morgan, Silvana Mangano, Alida Valli, Gina Lollobrigida, Marilyn Monroe («Le milliardaire» en 1960), Ingrid Bergman, Shirley MacLaine, Barbra Streisand, Jane Fonda, Catherine Deneuve, Romy Schneider et bien d’autres. Il n’hésite pas à être très éclectique. Costa-Gavras est l’un de ses réalisateurs de prédilection pour ses films engagés: «Z» (1968), «L’aveu» (1970), «État de siège», (1973) «Section spéciale» (1975). Il travaille également avec un scénariste, futur grand écrivain et Ministre Espagnol de la Culture de l’après franquisme, Jorge Semprún, dont il sera l’un de ses héros dans «Netchaïev est de retour» (1991) de Jacques Deray avec Vincent Lindon. Mais il est également excellent dans les comédies comme «Le diable par la queue» (1968) de Philippe de Broca. En 1971, il joue «La folie des grandeurs» (1971) au côté de Louis de Funès en Don Salluste. Il reprend le rôle de Ruy Blas à la suite de la mort prématurée de Bourvil, son partenaire dans le film dramatique «Le cercle rouge» (1970) de Jean Pierre Melville. Mais il ne faut pas oublier «Garçon !» (1983) avec Jacques Villeret.

En 1985, à peine remis de la perte de Simone Signoret, sa fidèle compagne des bons et des mauvais jours, Yves Montand reprend le chemin des studios. Claude Berri lui donne le magnifique rôle du Papet imaginé par Marcel Pagnol dans «Jean de Florette» interprété par Gérard Depardieu et «Manon des Sources» avec Emmanuelle Béart et Daniel Auteuil. Remarié, avec Carole Amiel, à la naissance du petit Valentin, il devient père pour la première fois, en 1988. Il décède à la fin du tournage de «IP5 : l’île aux pachydermes» de Jean-Jacques Beineix, le 9 novembre 1991. Mais il n’a pas fini de faire parler de lui, non seulement pour ses œuvres, mais aussi pour une demande de reconnaissance de prétendue paternité avec recherche post-mortem d’ADN, ayant entraîné une ouverture de sa sépulture, et du fait de révélations à demi-mot de Benjamin Castaldi, petit-fils de Simone.

© Caroline HANOTTE

copyright
1945Étoile sans lumière – de Marcel Blistène avec Edith Piaf
1946Les portes de la nuit – de Marcel Carné avec Nathalie Nattier
1947L’idole – de Alexander Esway avec Suzanne Dehelly
1950Souvenirs perdus – de Christian-Jaque avec Suzy Delair
Paris est toujours Paris ( Parigi è sempre Parigi ) de Luciano Emmer avec Lucia Bosé
1951L’auberge rouge – de Claude Autant-Lara avec Françoise Rosay
    Seulement apparition
Paris chante toujours ! – de Pierre Montazel avec Madeleine LeBeau
1952Le salaire de la peur – de Henri-Georges Clouzot avec Véra Clouzot
1954Quelques pas dans la vie ( tempi nostri / Zibaldone N. 2 ) de Alessandro Blasetti avec Danièle Delorme
Napoléon – de Sacha Guitry avec Daniel Gélin
1955Les héros sont fatigués – de Yves Ciampi avec María Félix
Marguerite de la nuit – de Claude Autant-Lara avec Michèle Morgan
1956Hommes et loups ( uomini e lupi ) de Giuseppe de Santis & Leopoldo Savona avec Silvana Mangano
Les sorcières de Salem – de Raymond Rouleau avec Mylène Demongeot
    Meilleur acteur au festival international du cinéma de Karlovy Vary, Tchécoslovaquie

CM Un matin comme les autres – de Yannick Bellon avec Héléna Manson
1957Un dénommé Squarcio ( la grande strada azzura ) de Gillo Pontecorvo avec Alida Valli
DO La rose des vents ( die windrose / a rosa-dos-ventos / rose of the winds ) de Joris Ivens, Alberto Cavalcanti, Sergei Gerasimov & Alex Viany avec Simone Signoret
CM Django Reinhardt – de Paul Paviot avec Stéphane Grappelli
    Seulement voix & narration
1958Premier mai / Le père et l’enfant – de Luis Saslavsky avec Marie Glory
La loi ( la legge / the law / where the hot wind blows ! ) de Jules Dassin avec Gina Lollobrigida
1960Le milliardaire ( let’s make love / the billionaire / the millionaire ) de George Cukor avec Marilyn Monroe
Aimez-vous Brahms ? ( goodbye again ) de Anatole Litvak avec Ingrid Bergman
1961Sanctuaire ( sanctuary ) de Tony Richardson avec Lee Remick
1962Ma geisha ( my geisha ) de Jack Cardiff avec Shirley MacLaine
DO Le joli mai – de Chris Marker avec Simone Signoret
1964Compartiment tueurs – de Costa-Gavras avec Catherine Allégret
1965La guerre est finie – de Alain Resnais avec Ingrid Thulin
    Etoile de Cristal du meilleur acteur aux prix de l’Académie du cinéma Français, France
1966Paris brûle-t-il ? ( is Paris burning ? ) de René Clément avec Leslie Caron
Grand Prix – de John Frankenheimer avec Eva Marie Saint
CM Grand Prix : Challenge of the champions – de Daniel Davies avec Toshiro Mifune
    Seulement apparition
CM Rotterdam-Europoort – de Joris Ivens avec Willeke van Ammelrooy
    Seulement voix
1967Vivre pour vivre – de Claude Lelouch avec Candice Bergen
1968Un soir, un train ( de trein der taagheid ) de André Delvaux avec Anouk Aimée
Mr. Freedom – de William Klein avec Delphine Seyrig
Le diable par la queue – de Philippe de Broca avec Madeleine Renaud
Z – de Costa-Gavras avec Irene Papas
1969Melinda ( on a clear day you can see forever ) de Vincente Minnelli avec Barbra Streisand
L’aveu – de Costa-Gavras avec Simone Signoret
CM Le deuxième procès d’Artur London – de Chris Marker
    Seulement apparition
CM Barbra : Yesterday, today and forever ! – de ? avec Vincente Minnelli
    Seulement apparition
1970Le cercle rouge – de Jean-Pierre Melville avec Bourvil
1971La folie des grandeurs / Les sombres héros – de Gérard Oury avec Louis De Funès
Tout va bien – de Jean-Luc Godard & Jean-Pierre Gorin avec Jane Fonda
1972Le fils – de Pierre Granier-Deferre avec Lea Massari
César et Rosalie – de Claude Sautet avec Romy Schneider
    David du meilleur acteur étranger, Italie
1973État de siège – de Costa-Gavras avec Renato Salvatori
Le hasard et la violence – de Philippe Labro avec Katharine Ross
1974Vincent, François, Paul... et les autres – de Claude Sautet avec Antonella Lualdi
Un papillon dans la nuit ( una mariposa en la noche ) de Armando Bo avec Isabel Sarli
DO La solitude du chanteur de fond – de Chris Marker avec Chris Marker
DO Les deux mémoires – de Jorge Semprún avec Maria Casarès
    Seulement apparition
CM T’es fou Marcel ? / Hommage irrespectueux comme tous les hommages– de Jean Rochefort avec Jean-Paul Belmondo
1975Section spéciale – de Costa-Gavras avec Louis Seigner
La sauvage – de Jean-Paul Rappeneau avec Catherine Deneuve
    Bambi, Cinéma International, aux Prix Bambi, Allemagne

Police Python 357 – de Alain Corneau avec Stefania Sandrelli
1976Le grand escogriffe – de Claude Pinoteau avec Agostina Belli
1977La menace – de Alain Corneau avec Carole Laure
DO Le fond de l’air est rouge – de Chris Marker
    Seulement voix & narration
DO Jacques Prévert – de Jean Desvilles avec Maurice Baquet
    Seulement apparition
1978Les routes du sud – de Joseph Losey avec Miou-Miou
1979Clair de femme – de Costa-Gavras avec Romy Schneider
I... comme Icare – de Henri Verneuil avec Roland Blanche
1980Le choix des armes – de Alain Corneau avec Gérard Depardieu
DO Carné : L’homme à la caméra – de Christian-Jaque avec Marcel Carné
    Seulement apparition
1981Tout feu, tout flamme – de Jean-Paul Rappeneau avec Lauren Hutton
1983Garçon ! – de Claude Sautet avec Nicole Garcia
L’été meurtrier – de Jean Becker avec Isabelle Adjani
    Seulement chanson « Trois petites notes de musique »
1985Jean de Florette – de Claude Berri avec Daniel Auteuil
Manon des sources – de Claude Berri avec Emmanuelle Béart
1987Beyond therapy – de Robert Altman avec Glenda Jackson
    Seulement chanson « Someone to Watch Over Me »
1988Trois places pour le 26 – de Jacques Demy avec Mathilda May
1990Netchaïev est de retour – de Jacques Deray avec Vincent Lindon
1991IP5 : L’île aux pachydermes – de Jean-Jacques Beineix avec Géraldine Pailhas
AUTRES PRIX :
      
    Gala Tribute par le Film Society of Lincoln Center, USA ( 1988 )
Fiche créée le 28 avril 2006 | Modifiée le 10 décembre 2017 | Cette fiche a été vue 12331 fois
PREVIOUSRicardo Montalban || Yves Montand || Max MontavonNEXT