CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Annie Girardot
Recherche Rapide :

Prix du Cinéma Européen 2020



Drunk (druk) de Thomas Vinterberg avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Magnus Millang, Lars Ranthe (Danemark/Pays-Bas/Suède) Prix décernés le 12 décembre 2020, en ligne.
Meilleur Film :
Drunk (druk) de Thomas Vinterberg (Danemark/Pays-Bas/Suède) Autres nominations :
Ondine (Undine) de Christian Petzold (Germany/France) La communion / Corpus Christi (boże ciało) Jan Komasa (Pologne/France) Berlin Alexanderplatz – de Burhan Qurbani (Allemagne/Pays-Bas) Martin Eden – de Pietro Marcello (Italie/France) The painted bird – de Václav Marhoul (République Tchèque/Ukraine/Slovaquie)
Autres films sélectionnés :
Adults in the room – de Costa-Gavras (France/Grèce) Atlantis (Атлантида) Valentyn Vasyanovich (Ukraine) Sages comme une image (favolacce) de Damiano D’Innocenzo & Fabio D’Innocenzo (Italie/Suisse) Entre ciel et terre (between heaven and earth) de Najwa Najjar (Palestine/Luxembourg/Islande) Cat in the Wall (kotka v stenata / Котка в стената) de Mina Mileva & Vesela Kazakova (Bulgarie/Royaume-Uni/France) Le procès de l’herboriste (charlatan) de Agnieszka Holland (République Tchèque/Irlande/Pologne/Slovaquie) Charter – de Amanda Kernell (Suède/Danemark/Norvège) DAU. Natasha – de Ilya Khrzhanovskiy & Jekaterina Oertel (Allemagne/Ukraine/Royaume-Uni/Russie) Effacer l’historique – de Benoît Delépine & Gustave Kervern (France/Belgique) Echo (bergmál) de Rúnar Rúnarsson (Islande/France) Enfant terrible – de Oskar Roehler (Allemagne) Falling – de Viggo Mortensen (Royaume-Uni/Canada/Danemark) Father (otac) de Srdan Golubović (Serbie/Allemagne/France/Croatie/Slovénie/Bosnie-Herzégovine) Final report (zárójelentés) de István Szabó (Hongrie) Je voulais me cacher (volevo nascondermi’) de Giorgio Diritti (Italie) Espoir (håp) de Maria Sødahl (Norvège/Suède) Let there be light (nech je svetlo) Marko Škop (Slovaquie/République Tchèque) Madre – de Rodrigo Sorogoyen (Espagne/France) Motherland (Gimtine) de Tomas Vengris (Lithuanie/Lettonie/Grèce/Allemagne) Petite sœur (schwesterlein) de Stéphanie Chuat & Véronique Reymond (Suisse) Les leçons persanes (persian lessons / Уроки фарси) de Vadim Perelman (Russie/Allemagne/Biélorussie) Les séminaristes (služobníci / servants) de Ivan Ostrochovský (Slovaquie/République Tchèque/Roumanie/Irlande) Slalom – de Charlène Favier (France) Eté 85 – de François Ozon (France/Belgique) Un triomphe – de Emmanuel Courcol (France) Une vie secrète (la trinchera infinita) de Aitor Arregi, Jon Garaño & Jose Mari Goenaga (Espagne/France) La vie de David Copperfield (the personal history of David Copperfield) de Armando Iannucci (Royaume-Uni/USA) La plateforme (el hoyo) de Galder Gaztelu-Urrutia (Espagne) Uppercase print – de Radu Jude (Roumanie) Vitalina Varela – de Pedro Costa (Portugal) Wildland (kød & blod) de Jeanette Nordahl (Danemark) Willow – de Milcho Manchevski (Macédoine du Nord/Hongrie/Belgique/Albanie)
Meilleur acteur :
Mads Mikkelsen (Drunk (druk) de Thomas Vinterberg) (Danemark) Autres nominations :
Bartosz Bielenia (La communion / Corpus Christi (boże ciało) Jan Komasa) (Pologne) Viggo Mortensen (Falling – de Viggo Mortensen) (USA/Danemark) Goran Bogdan (Father (otac) de Srdan Golubović) (Croatie) Elio Germano (Sages comme une image (favolacce) de Damiano D’Innocenzo & Fabio D’Innocenzo) (Italie) Luca Marinelli (Martin Eden – de Pietro Marcello) (Italie)
Meilleure actrice :
Paula Beer (Ondine (Undine) de Christian Petzold) (France) Autres nominations :
Ane Dahl Torp (Charter – de Amanda Kernell) (Norvège) Natasha Berezhnaya (DAU. Natasha – de Ilya Khrzhanovskiy & Jekaterina) Oertel (Russie) Andrea Bræin Hovig (Espoir (håp) de Maria Sødahl) (Norvège) Marta Nieto (Madre – de Rodrigo Sorogoyen) (Espagne) Nina Hoss (Petite sœur (schwesterlein) de Stéphanie Chuat & Véronique Reymond (Allemagne)
Meilleur Réalisateur :
Thomas Vinterberg (Drunk (druk)) (Danemark) Autres nominations :
Agnieszka Holland (Le procès de l’herboriste (charlatan)) (Pologne) Jan Komasa (La communion / Corpus Christi (boże ciało) Jan Komasa (Pologne) François Ozon (Eté 85) (France) Pietro Marcello (Martin Eden) (Italie) Maria Sødahl (Espoir (håp)) (Norvège)
Meilleur Scénario :
Thomas Vinterberg & Tobias Lindholm (Drunk (druk) de Thomas Vinterberg) (Danemark) Autres nominations :
Martin Behnke & Burhan Qurbani (Berlin Alexanderplatz) de Burhan Qurbani (Allemagne/Afghanistan) Mateusz Pacewicz (La communion / Corpus Christi (boże ciało) Jan Komasa (Pologne) Costa-Gavras (Adults in the room – de Costa-Gavras) (France/Grèce) Damiano D’Innocenzo & Fabio D’Innocenzo (Sages comme une image (favolacce) de Damiano D’Innocenzo & Fabio D’Innocenzo) (Italie) Maurizio Braucci & Pietro Marcello (Martin Eden – de Pietro Marcello) (Italie)
Meilleure Photographie :
Matteo Cocco (Je voulais me cacher (volevo nascondermi’) de Giorgio Diritti) (Italie)
Meilleure Musique :
Dascha Dauenhauer (Berlin Alexanderplatz – de Burhan Qurbani) (Allemagne)
Meilleurs Décors :
Cristina Casali (La vie de David Copperfield (the personal history of David Copperfield) de Armando Iannucci) (Royaume-Uni)
Meilleurs Costumes :
Ursula Patzak (Je voulais me cacher (volevo nascondermi’) de Giorgio Diritti) (Italie)
Meilleur Maquillage et Coiffure :
Yolanda Piña, Félix Terrero & Nacho Díaz (Une vie secrète (la trinchera infinita) de Aitor Arregi, Jon Garaño & Jose Mari Goenaga) (Espagne)
Meilleur Montage :
Maria Fantastica Valmori (Il varco (il varco : Once more unto the breach) de Federico Ferrone & Michele Manzolini) (Italie)
Meilleur Son :
Yolande Decarsin (Petite fille – de Sébastien Lifshitz) (France)
Meilleure effets spéciaux :
Iñaki Madariaga (La plateforme (el hoyo) de Galder Gaztelu-Urrutia) (Espagne)
Meilleur Film d’Animation :
Josep – de Aurel (France/Espagne/Belgique) Autres nominations :
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary – de Rémi Chayé (France/Danemark) La légende de Klaus (Klaus) de Sergio Pablos & Carlos Martínez López (Espagne) The nose or the conspiracy of Mavericks (nos ili zagovor netakikh / Нос, или Заговор не таких) de Andrey Khrzhanovskiy (Russie)
Meilleur Film Documentaire :
L’affaire collective (collectiv) de Alexander Nanau (Roumanie/Luxembourg) Autres nominations :
Acasa : My Home – de Radu Ciorniciuc (Roumanie/Allemagne/Finlande) The cave – de Feras Fayyad (Syrie/Danemark/Allemagne/USA/Qatar) Gunda – de Viktor Kosakovskiy (Norvège/USA) Petite fille – de Sébastien Lifshitz (France) Saudi runaway – de Susanne Regina Meures (Suisse)
Autres documentaires sélectionnés :
I am not alone – de Garin Hovannisian (Arménie) Il varco (il varco : Once more unto the breach) de Federico Ferrone & Michele Manzolini (Italie) Self portrait (selvportrett) de Margreth Olin, Katja Hogset & Espen Wallin (Norvège) Funérailles d’état (state funeral) de Sergei Loznitsa (Pays-Bas/Lituanie) The earth is blue as an orange (zemlya blakytna niby apelsyn / Земля блакитна, мов апельсин) de Iryna Tsilyk (Ukraine/Lituanie) The euphoria of being (a létezés eufóriája) de Réka Szabó (Hongrie) They call me Babu (ze noemen me Baboe) de Sandra Beerends (Pays-Bas) Walchensee forever – de Janna Ji Wonders (Allemagne)
Meilleure comédie :
Un triomphe – de Emmanuel Courcol (France) Autres nominations :
Ladies of steel (Teräsleidit ) de Pamela Tola (Finlande) Avantages de voyager en train (ventajas de viajar en tren) de Aritz Moreno (Espagne/France)
Découverte Européenne de l’Année, FIPRESCI :
Sole – de Carlo Sironi (Italie/Pologne) Autres nominations :
Full moon (pun mjesec) de Nermin Hamzagic (Bosnie-Herzégovine) Gagarine – de Fanny Liatard & Jérémy Trouilh (France) Instinct – de Halina Reijn (Pays-Bas) Isaac (Izaokas) de Jurgis Matulevicius (Lituanie) Jumbo – de Zoé Wittock (France/Belgique/Luxembourg)
Prix du Cinéma Universitaire Européen :
Saudi runaway – de Susanne Regina Meures (Suisse) Autres nominations :
Slalom – de Charlène Favier (France) Drunk (druk) de Thomas Vinterberg (Danemark/Pays-Bas/Suède) Berlin Alexanderplatz – de Burhan Qurbani (Allemagne/Pays-Bas) La communion / Corpus Christi (boże ciało) Jan Komasa (Pologne/France)
Meilleur Court Métrage :
La nuit, tous les chats sont gris (nachts sind alle katzen grau) de Lasse Linder (Suisse) Autres nominations :
Genius Loci – de Adrien Mérigeau (France) Past perfect – de Jorge Jácome (Portugal) Sun dog = de Dorian Jespers (Russie) Oncle Thomas, la comptabilité des jours (Tio Tomás, a contabilidade dos dias) de Regina Pessoa (Portugal/Canada/France)
Prix EFA pour la narration innovante :
Mark Cousins (women make film: A new road movie through cinema)
Prix Eurimages co-production :
Luis Urbano

PREVIOUSPrix du Cinéma Européen 2019 || Prix du Cinéma Européen 2020 || Vous êtes sur la dernière fiche de festival/prix."
Fiche créée le 29 mars 2021 | Modifiée le 29 mars 2021 | Cette fiche a été vue 318 fois