CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ethel Barrymore
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Anna May Wong



Date et Lieu de naissance : 3 janvier 1905 (Los Angeles, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 3 février 1961 (Santa Monica, Californie, USA)
Nom Réel : Wong Liu Tsong

ACTRICE
Image
1930 Hai-Tang (der weg zur schande) de Richard Eichberg avec Francis Lederer & Georg H. Schnell
Image
1931 La fille du dragon (daughter of the dragon) de Lloyd Corrigan avec Warner Oland & Sessue Hayakawa
Image
1934 Les voleurs de Bagdad / Chu Chin Chow (Ali Baba nights) de Walter Forde avec Fritz Kortner
Image
1942 La dame de Tchong King (Lady from Chungking) de William Nigh avec Harold Huber & Mae Clarke

Anna May Wong fut sans doute la première star sino-américaine. Née à Los Angeles, le 3 janvier 1905, dans une famille d’immigrants chinois, elle débute sa carrière à Hollywood dès 1919. Mais, dès le départ, elle n’y trouve aucune satisfaction. En effet, elle est cantonnée dans des rôles de tentatrices orientales, occupées à ourdir dans l’ombre les plus noires machinations. D’après les canons hollywoodiens de l’époque, les Asiatiques étaient aussi retors que les Indiens étaient sauvages. Elle tourne ainsi, à l’époque du muet, nombre de «chinoiseries», dont «Fleur de lotus» (1922), de Chester M. Franklin, «Monsieur Wu» (1927), de William Nigh, «Streets of Shangaï», de Louis J. Gasnier, la même année, ou encore «Chinatown Charlie» (1928), de Charles Hines.

Elle obtient pourtant quelques rôles plus marquants, comme celui de l’esclave mongole dans le célèbre film de Raoul Walsh «Le voleur de Bagdad» (1924), aux côtés du bondissant Douglas Fairbanks. La même année, elle incarne l’un des personnages de «Peter Pan», dans le film homonyme de Herbert Brenon. Elle est Lily la Tigresse, la fille du chef des Picanniny, cette tribu indienne qui vit à Neverland. Déçue par tant de conformisme, Anna May Wong gagne l’Europe à la fin des années 20. Elle y paraît sur scène, à Londres, dans une adaptation de «The chalk circle», du dramaturge chinois Li Qianfu. C’est cette œuvre du XIVe siècle qui inspira Bertold Brecht pour son «Cercle de craie caucasien». Aux côtés de Laurence Olivier, Anna May Wong remporte un beau succès critique.

Après avoir donné la réplique à Marlene Dietrich dans «Shanghai Express» (1932), de Josef von Sternberg, qui représente le sommet de sa carrière, l’actrice, revenue aux Etats-Unis, croit trouver le rôle de sa vie. Elle fait jouer toute son influence pour obtenir celui d’O-Lan, dans le film «Visages d’Orient» (1937) que Sidney Franklin compte tirer du beau roman de Pearl Buck. Dans le Hollywood raciste de l’époque, il ne saurait être question de donner un rôle principal à une Orientale, encore moins si son partenaire, ici Paul Muni, est un Américain, d’origine autrichienne, grimé en Chinois. On préfère confier le rôle à Luise Rainer, qui y est du reste admirable et remporte un Oscar pour l’occasion. Un peu amère, Anna May Wong n’en continue pas moins son combat pour permettre aux acteurs d’origine asiatique d’obtenir à l’écran des rôles plus notables et moins stéréotypés. Et elle remporte quelques victoires; en 1937, dans «La fille de Shangaï», elle tientle rôle principal. Une première pour Hollywood! D’autant que, loin des caricatures, son personnage est sympathique, pour l’une des premières fois de sa carrière.

Dès le début des années 40, l’actrice espace ses apparitions à l’écran, et tourne, en 1960, un dernier film, aux côtés de Lana Turner: «Meurtre sans faire-part», de Michael Gordon. On la voit aussi à la télévision, dans un épisode de «Climax», en 1956, ou, deux ans plus tard, dans la série «Mike Hammer» Dans son avant-dernier rôle, elle figure même dans un western télévisé consacré à la vie du célèbre marshal Wyatt Earp. Même si elle ne voulait pas être prise pour l’Orientale perfide, méditant de sombres desseins, Anna May Wong n’hésita à pas à immortaliser, dans une série de clichés dus au photographe Carl von Vechten, la cruelle princesse Turandot, imaginée par le dramaturge Carlo Gozzi, qui inspira le célèbre opéra de Puccini. Elle décède d’une crise cardiaque, à 56 ans, à son domicile de Los Angeles.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1918La lanterne rouge ( the red lantern ) de Albert Capellani avec Noah Beery
1920Dinty – de John McDermott & Marshall Neilan avec Wesley Barry
Les hors-la-loi / Révoltée ( outside the law ) de Tod Browning avec Ralph Lewis
1921The first born – de Colin Campbell avec Sessue Hayakawa
Shame – de Emmett J. Flynn avec John Gilbert
Bits of life – de Marshall Neilan avec Lon Chaney
1922Fleur de lotus ( the toll of the sea ) de Chester M. Franklin avec Kenneth Harlan
Mary of the movies – de John McDermott avec Creighton Hale
    Seulement apparition
1923La marchande de rêves ( drifting ) de Tod Browning avec Matt Moore
Thundering dawn – de Harry Garson avec J. Warren Kerrigan
Lilies of the fields – de John Francis Dillon avec Charles Murray
1924The fortieth floor – de George B. Seitz avec Bruce Gordon
Le voleur de Bagdad ( the thief of Bagdad ) de Raoul Walsh avec Douglas Fairbanks
Le vainqueur ( the Alaskan ) de Herbert Brenon avec Thomas Meighan
Peter Pan – de Herbert Brenon avec Ernest Torrence
Raymond, le chien et la jarretière ( forty winks ) de Frank Urson & Paul Iribe avec William Boyd
1925La flamme victorieuse ( his supreme moment ) de George Fitzmaurice avec Ronald Colman
Cinquième Avenue ( Fifth Avenue ) de Robert G. Vignola avec Allan Forrest
1926A trip to Chinatown – de Robert P. Kerr avec Earle Foxe
The silk bouquet / The dragon horse – de Harry Revier avec James B. Leong
The desert’s toll – de Clifford Smith avec Tom Santschi
Driven from home – de James Young avec Ray Hallor
1927Monsieur Wu ( Mr. Wu ) de William Nigh avec Lon Chaney
Le maître de l’enfer ( old San Francisco ) de Alan Crosland avec Warner Oland
Il était un petit navire ( why girls love sailors ? ) de Fred Guiol avec Stan Laurel
    Scènes coupées au montage
Le perroquet chinois ( the chinese parrot ) de Paul Leni avec Hobart Bosworth
The devil dancer – de Fred Niblo avec Clive Brook
Streets of Shanghai – de Louis J. Gasnier avec Pauline Starke
CM The honorable Mr. Buggs – de Fred Jackman avec Oliver Hardy
1928The Crimson City – de Archie Mayo avec Conrad Nagel
Chinatown Charlie – de Charles Hines avec Johnny Hines
Un soir à Singapour ( across to Singapore ) de William Nigh avec Ramon Novarro
Ange maudit ( schmutziges geld / song ) de Richard Eichberg avec Heinrich George
1929Papillon de la rue ( großstadtschmetterling / ballade einer liebe ) de Richard Eichberg avec S.Z. Sakall
Piccadilly – de Ewald André Dupont avec Charles Laughton
1930L’amour, maître des choses / Haï Tang ( the flame of love / road to dishonour ) de Richard Eichberg & Walter Summers avec John Longden
Hai-Tang – de Richard Eichberg & Jean Kemm avec Gaston Jacquet
    Version française de « The flame of love »
Hai-Tang ( der weg zur schande ) de Richard Eichberg avec Francis Lederer
    Version allemande de « The flame of love »
Elstree calling – de Alfred Hitchcock, Adrian Brunel, Paul Murray, André Charlot & Jack Hulbert avec Teddy Brown
    Seulement apparition
1931La fille du dragon ( daughter of the dragon ) de Lloyd Corrigan avec Warner Oland
Shanghai Express – de Josef von Sternberg avec Marlene Dietrich
1932 CM Hollywood on parade No. A-3: Down Memory Lane – de Louis Lewyn avec Jimmy Durante
    Seulement apparition
CM Hollywood on parade – de Louis Lewyn avec Gary Cooper
    Seulement apparition
1933Une étude en rouge / Un crime étrange / Ecrit dans le sang ( a study in scarlet ) de Edward L. Marin avec Reginald Owen
1934Les voleurs de Bagdad / Chu Chin Chow ( Ali Baba nights ) de Walter Forde avec Fritz Kortner
Les mystères de Londres ( Limehouse Blues / East end chant ) de Alexander Hall avec George Raft
Tiger Bay – de J. Elder Wills avec Brian Buchel
Java head – de J. Walter Ruben avec John Loder
1937La fille de Shanghai ( daughter of Shanghai / daughter of the Orient ) de Robert Florey avec Charles Bickford
When were you born – de William C. McGann avec Margaret Lindsay
Dangereux à connaître ( dangerous to know ) de Robert Florey avec Lloyd Nolan
CM Hollywood party – de Roy Rowland avec Clark Gable
    Seulement apparition
1938Le souffle de la vie / Chirurgiens ( disputed passage ) de Frank Borzage avec Dorothy Lamour
    Seulement coach des dialogues
1939Le roi de Chinatown ( king of Chinatown ) de Nick Grinde avec Akim Tamiroff
L’île des hommes perdus ( island of lost men ) de Kurt Neumann avec Anthony Quinn
1940 CM Meet the stars #1: Chinese Garden Festival – de Harriet Parsons avec William Bakewell
    Seulement apparition
1941Ellery Queen’s penthouse mystery – de James P. Hogan avec Ralph Bellamy
Défi à la mort / Bombes sur la Birmanie ( bombs over Burma ) de Joseph H. Lewis avec Dan Seymour
1942La dame de Tchong King ( Lady from Chungking ) de William Nigh avec Mae Clarke
1948Choc en retour ( impact ) de Arthur Lubin avec Brian Donlevy
1959Les dents du diable ( ombre bianche / the savage innocents ) de Nicholas Ray avec Peter O’Toole
1960Just Joe – de Maclean Rogers avec Leslie Randall
Meurtre sans faire-part ( portrait in black ) de Michael Gordon avec Richard Basehart
Fiche créée le 29 mai 2009 | Modifiée le 24 juillet 2022 | Cette fiche a été vue 10998 fois
PREVIOUSSven Wollter || Anna May Wong || Edward D. Wood Jr.NEXT