CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lois Nettleton
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Barbara Murray



Date et Lieu de naissance : 27 septembre 1929 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 20 mai 2014 (Alicante, Espagne)
Nom Réel : Barbara Ann Murray

ACTRICE
Image
1949 Passeport pour Pimlico (passport to Pimlico) de Henry Cornelius avec Stanley Holloway & Paul Dupuis
Image
1951 Jezabel (another man’s poison) de Irving Rapper avec Bette Davis, Gary Merrill & Emlyn Williams
Image
1957 La vallée de l’or noir (Campbell’s kingdom) de Ralph Thomas avec Stanley Baker, John Laurie & Dirk Bogarde
Image
1963 Docteur en détresse (doctor in distress) de Ralph Thomas avec Donald Houston & James Robertson Justice

Fille du comédien de théâtre Freddie Murray et de son épouse Petronella (née Anderson), Barbara Murray a six ans quand elle fait équipe avec ses parents dans un numéro de danse de variétés. Scolarisée dans un pensionnat du comté de Huntingdonshire, elle participe à des pièces de théâtre de l’école. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle et sa mère sont évacuées au Pays de Galles. Après le conflit, elle rejoint ses parents sur scène et commence une carrière de mannequin photographique. À 17 ans, elle auditionne à l’école de la Rank Organisation et se voit offrir un contrat de cinq ans par le studio. Pendant sa formation, elle débute à l’écran dans des petites apparitions non créditées.

En 1948, Barbara Murray tient son premier rôle féminin principal dans la comédie «Badger’s green» dirigée par John Irwin. Sa carrière de vedette de cinéma est assez régulière jusqu’à la fin des années 50, bien qu’elle se ménage des pauses suite à son mariage avec l’acteur John Justin en 1952 et à la naissance de trois filles de cette union, qui se terminera par un divorce en 1964. Notons que pour se consacrer pleinement à son rôle d’épouse et de mère, elle refuse un nouveau contrat avec la Rank, l’année de ses noces. On peut la voir dans, entre autres, «Passeport pour Pimlico» (1949) de Henry Cornelius, «Mystery junction» (1951) de Michael McCarthy, «The frightened man» (1951) de John Gilling, «Death Goes to School» (1952) de Stephen Clarkson, «Au coin de la rue» (1952) de Muriel Box, «La vallée de l’or noir» (1957) de Ralph Thomas, «A cry from the streets» (1958) de Lewis Gilbert et «Femmes en armes» (1959) de Gilbert Gunn.

Dès 1960, Barbara Murray travaille beaucoup moins au Septième Art et n’apparaît plus que dans une huitaine de productions, parmi lesquelles la comédie «Docteur en détresse» (1963) de Ralph Thomas, auprès de Dirk Bogarde et James Robertson Justice, ou le péplum humoristique «Up Pompeii» (1970) de Bob Kellett, avec Frankie Howerd. L’actrice est aussi bien présente à la télévision, notamment dans les séries «The plane makers» (1963/64) avec Patrick Wymark et Jack Watling, «The power game» (1965/69), suite de la série précédente avec les même partenaires ou encore «The Bretts» (1987/89) avec Norman Rodway. On note également sa présence dans deux épisodes de «Doctor Who», alias Tom Baker, en 1982. Barbara Murray a en outre à son actif un intéressant parcours théâtral. À Londres, elle est notamment la créatrice en 1962 du personnage de Stella dans «The collection» de Harold Pinter. Parmi ses autres pièces dans la capitale anglaise, on peut citer «The tunnel of love» de Peter De Vries et Joseph Fields en 1957 et 1958, «Key for two» de John Chapman et Dave Freeman en 1982, «An ideal husband» de Oscar Wilde en 1998,… En province, elle est l’interprète de, par exemple, «The apple cart» de George Bernard Shaw en 1965, «The man who came to dinner» de George S. Kaufman et Moss Hart en 1979, «No sex please, we’re British» de Alistair Foot et Anthony Marriott en 1999.

Barbara Murray se retire au début du 20ème siècle et s’installe en Espagne. Son second mariage avec Bill Holmes, un professeur d’anglais qui fut acteur sous le nom de Peter Holmes, s’est également terminé par un divorce. L’actrice meurt le 20 mai 2014, à Alicante. Elle laisse dans le deuil Felicity, Virginia et Joanna, ses trois filles qu’elle chérissait tant.

© Marlène PILAETE & Philippe PELLETIER

copyright
1947Anna Karénine ( Anna Karenina / Tolstoy’s Anna Karenina ) de Julien Duvivier avec Vivien Leigh
To the public danger – de Terence Fisher avec Dermot Walsh
1948Sarabande / Les amants de l’au-delà ( saraband for dead lovers /saraband ) de Basil Dearden avec Stewart Granger
Badger’s green – de John Irwin avec Laurence Naismith
1949Passeport pour Pimlico ( passport to Pimlico ) de Henry Cornelius avec Stanley Holloway
A boy, a girl and a bike – de Ralph Smart avec John McCallum
Poet’s pub – de Frederick Wilson avec Derek Bond
Ne me quitte jamais ( don’t ever leave me ) de Arthur Crabtree avec Hugh Sinclair
Boys in brown – de Montgomery Tully avec Jack Warner
1950Tony draws a horse – de John Paddy Carstairs avec Cecil Parker
L’homme en noir ( the dark man / Jeffrey Dell’s the dark man ) de Jeffrey Dell avec Maxwell Reed
1951Mystery Junction – de Michael McCarthy avec Sydney Tafler
Jezabel ( another man’s poison ) de Irving Rapper avec Bette Davis
The frightened man – de John Gilling avec John Blythe
1952Hot ice – de Kenneth Hume avec John Justin
Au coin de la rue / Les anges de la rue ( street corner / both sides of the law ) de Muriel Box avec Terence Morgan
Death goes to school – de Stephen Clarkson avec Gordon Jackson
1953Meet Mr. Lucifer – de Anthony Pelissier avec Jack Watling
1954The Teckman mystery – de Wendy Toye avec Roland Culver
1957Toubib en liberté ( doctor at large ) de Ralph Thomas avec Dirk Bogarde
La vallée de l’or noir / Le royaume de Campbell ( Campbell’s kingdom ) de Ralph Thomas avec Stanley Baker
1958A cry from the streets / A cry from the street – de Lewis Gilbert avec Max Bygraves
1959Femmes en armes ( operation Bullshine ) de Gilbert Gunn avec Donald Sinden
1963Docteur en détresse ( doctor in distress ) de Ralph Thomas avec Donald Houston
The punch and Judy man – de Jeremy Summers avec Tony Hancock
1967Maldonne pour un espion ( a dandy in aspic ) de Anthony Mann & Laurence Harvey avec Laurence Harvey
1969Pour qui les millions ? ( some will, some won’t ) de Duncan Wood avec Ronnie Corbett
1970Up Pompeii – de Bob Kellett avec Michael Hordern
1971Histoires d’outre-tombe / Les horreurs de la crypte ( tales from the crypt ) de Freddie Francis avec Peter Cushing
1983La force ( the power / Evil Passage ) de Stephen Carpenter & Jeffrey Obrow avec Warren Lincoln
1998The harpist – de Hansjörg Thurn avec Colin Baker
Fiche créée le 30 mai 2014 | Modifiée le 29 novembre 2020 | Cette fiche a été vue 6140 fois
PREVIOUSMary Murphy || Barbara Murray || Charles MurrayNEXT