CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lance Percival
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Birgitte Reimer



Date et Lieu de naissance : 8 février 1926 (Nykøbing Falster, Danemark)
Date et Lieu de décès : 19 avril 2021 (Saint-Paul de Vence, France)►
Nom Réel : Birgitte Reimer

ACTRICE
Image
1951 Envoyé du ciel (vi arme syndere) de Erik Balling & Ole Palsbo avec Mogens Wieth, Bendt Rothe & Freddy Koch
Image
1951 Le vieil or (det gamle guld) de Jon Iversen & Alice O’Fredericks avec Per Buckhøj & Poul Reichhardt
Image
1956 Nous qui marchons sur le chemin des étoiles (vi som går stjernevejen) de Johan Jacobsen avec Gunnar Lauring
Image
1962 Oskar – de Gabriel Axel avec Dirch Passer, Ove Sprogøe, Lone Hertz, Ghita Nørby & Axel Strøbye

C’est à Nykøbing Falster, ville de la commune de Guldborgsund au Danemark, que Birgitte Reimer voit le jour le 8 février 1926. Elle est la fille du directeur de banque Hans Ancher Reimer et de son épouse Inger Bech, femme au foyer. Dès son plus jeune âge, elle rêve de devenir comédienne au grand dam de ses parents qui lui préfère une éducation plus sérieuse. Après ses études, et enfin avec la bénédiction de papa et maman, elle s’installe à Copenhague et suit les cours de théâtre de Albert Luther. Entre 1945 et 1947, elle étudie l’Art de la scène à l’école du Théâtre Royal. Elle y rencontre Preben Neergaard, qu’elle épouse en février 1946, le père de sa fille Merette.

Après son diplôme, Birgitte Reimer intègre la troupe du théâtre d’Aarhus. Dès 1948, elle joue dans plusieurs revues, en compagnie de Buster Larsen et Preben Neergaard. En 1949, ils sont tous les trois engagés dans un spectacle de cirque. Brigitte se fait vraiment connaitre dans la revue Hornbæk avec Stig Lommer. De 1952 à 1957, au sein du théâtre Apollo, elle remporte un succès retentissant avec l’opérette «Solstik» qu’elle joue plus de 500 fois. Avec Max Hansen, elle crée en 1954, au nouveau théâtre Apollo, l’un des plus grands et des plus longs triomphes des années 50 au Danemark «Levande ljus». Par la suite, elle se produit sur scène dans plusieurs pièces et opérettes dans tous les plus grands théâtre danois, jusqu’au milieu des années 60. Après son divorce d’avec Preben Neergaard, elle forme un couple avec le pianiste Niels Rothenborg pendant plusieurs années.

En 1947, pour son entrée au cinéma, Birgitte Reimer est femme de chambre dans «Le soldat et Jenny» de Johan Jacobsen. En 1951, elle décroche son premier rôle principal dans «Envoyé du ciel» de Erik Balling et Ole Palsbo. Sa carrière cinématographique est essentiellement orientée vers les comédies populaires, parmi lesquelles «Nous qui marchons la route de la cuisine» (1952) de Erik Balling et «Nous qui marchons la route des étoiles» (1952) de Johan Jacobsen, où elle chante «Je suis folle des hommes». Elle est aussi la partenaire de Kjeld Petersen dans l’adaptation de «L’ascenseur vert», réalisée par Anker Sørensen, et de Ove Sprogøe (qui tient ici le rôle de Louis de Funès dans la version Française), dans «Oskar» (1962) dirigé par Gabriel Axel, d’après la pièce de Claude Magnier. Elle apparaît dans deux productions suédoises: «Une leçon d’amour» de Ingmar Bergman et «On cherche une villa» (1957) de Hasse Eckman. Elle a également joué plusieurs rôles majeurs à la radio et à la télévision.

En 1964, Birgitte Reimer met brutalement fin à sa prometteuse carrière et s’installe avec son second mari, l’auteur Ole Bornemann, en Provence où ils ouvrent un restaurant à Saint-Jeannet, puis plus tard un autre, «La Brouette», aux pieds de la forteresse de Saint-Paul-de-Vence. Au fil des ans, le restaurant spécialisé dans la cuisine danoise est surnommé «Chez les Vikings». Après un certain nombre d’années derrière les fourneaux, le couple laisse la responsabilité de l’établissement à leur fils Michel et à leur belle-fille. Malgré plusieurs offres de retour à l’écran dans son pays natal, elle ne reviendra jamais sous le feu des projecteurs. En 1996, cependant, elle rentre à Copenhague pour être récompensée en tant qu’artiste honoraire par la «Revyernes Revy», un évènement théâtral danois. Le 19 avril 2021, Birgitte Reimer s’éteint en Provence. Elle avait 95 ans.

© Pascal DONALD

copyright
1947Le soldat et Jenny ( soldaten og Jenny ) de Johan Jacobsen avec Poul Reichhardt
Prenez ce que vous voulez ( ta’, hvad du vil ha’ ) de Ole Palsbo avec Ebbe Rode
Dans les nuits claires ( I de lyse nætter ) de Asbjørn Andersen avec Hans Kurt
1951Envoyé du ciel ( vi arme syndere ) de Erik Balling & Ole Palsbo avec Mogens Wieth
Le vieil or ( det gamle guld ) de Jon Iversen & Alice O’Fredericks avec Per Buckhøj
1952Nous qui marchons la route de la cuisine ( vi som går køkkenvejen ) de Erik Balling avec Ib Schønberg
Solstik – de Astrid Henning-Jensen & Bjarne Henning-Jensen avec Kjeld Petersen
Adam et Eve ( Adam og Eva ) de Erik Balling avec Louis Miehe-Renard
1954Une leçon d’amour ( en lektion i kärlek ) de Ingmar Bergman avec Gunnar Björnstrand
1955Que veux-tu ? ( hvad vil De ha’? ) de Jens Henriksen & Preben Neergaard avec Dirch Passer
1956Nous qui marchons sur le chemin des étoiles ( vi som går stjernevejen ) de Johan Jacobsen avec Gunnar Lauring
1957On cherche une villa / On demande une villa pour l’été ( sommarnöje sökes ) de Hasse Eckman avec Alf Kjellin
1959Nous sommes tous fous ( vi er allesammen tossede ) de Sven Methling avec Kjeld Petersen
1960L’ascenseur vert ( den grønne elevator ) de Anker Sørensen avec Paul Hagen
1962Oskar – de Gabriel Axel avec Ove Sprogøe
1963Når enden er go’ – de Sven Methling avec Ebbe Langberg
Fiche créée le 24 avril 2021 | Modifiée le 11 mai 2021 | Cette fiche a été vue 583 fois
PREVIOUSWallace Reid || Birgitte Reimer || Carl ReinerNEXT