CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Louis Seigner
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

John Carroll



Date et Lieu de naissance : 17 juillet 1906 (Nouvelle-Orléans, Louisiane, USA)
Date et Lieu de décès : 24 avril 1979 (Hollywood, Californie, USA)
Nom Réel : Julian LaFaye

ACTEUR
Image
1937 Le retour de Zorro (Zorro rides again) de William Witney & John English avec Helen Christian & Noah Beery
Image
1938 La rose du Rio Grande (Rose of the Rio Grande) de William Nigh avec Movita & Antonio Moreno
Image
1942 Les tigres volants (flying tigers) de David Miller avec John Wayne, Anna Lee, Paul Kelly & Mae Clarke
Image
1950 Le mousquetaire de la vengeance (the avengers) de John H. Auer avec Adele Mara & Mona Maris

John Carroll est né Julian LaFaye le 12 juillet 1905 à la Nouvelle-Orléans dans l’État de Louisiane. Très jeune, il quitte sa famille pour s’embarquer comme assistant cuisinier sur un navire pour un voyage de trois ans à travers le monde. À 19 ans, après un bref séjour en Amérique, il décide de retourner en Italie où lors de son périple il a étudié le chant et l’opéra à Milan, pour parcourir à nouveau l’Europe en chantant dans des cabarets et des théâtres. De retour aux USA, il aborde le cinéma dès 1929. Il joue notamment un bandit dans la romance musicale «Le chant du bandit» (1930), de Lionel Barrymore, et un soldat aux côtés de Buster Keaton dans «Buster s’en va-t-en guerre» (1930) de Edward Sedgwick.

Après une nouvelle parenthèse de plusieurs années où il profite de voyager, il fait son retour à Hollywood et reprend sa carrière avec la RKO. Playboy aventureux, il est rebaptisé John Carroll. Il tient le rôle principal dans le western musical «Le gaucho» (1935) de Thomas Atkins, où il conduit du bétail à travers la pampa et tombe amoureux d’Inez, interprétée par Steffi Dunna. Le film terminé, il épouse sa partenaire. De cette union, leur fille Julianna naît, mais le couple ne résiste pas et divorce l’année suivante.

Dans les années 30/40, ce grand gaillard d’1,92m est largement distribué dans des westerns, des films d’aventures et des comédies musicales. Parmi ses rôles de cette époque, citons, l’ancien détenu dans « Douilles 25-35 » (1935) de Charles Vidor; le pilote de l’armée des USA dans «Le pilote X3» (1936) de Elmer Clifton; l’élégant Zorro dans le sérial en douze épisodes de la Républic Pictures «Le retour de Zorro» (1937) réalisé par William Witney; le justicier El Gato, défenseur des Mexicains opprimés dans «La rose du Rio Grande» (1938) de William Nigh où John Carroll chante en duo avec Movita Castaneda. Passant d’un registre à l’autre, Herbert Wilcox le sollicite pour sa comédie musicale «Mardi Gras» (1941) où il pousse la chansonnette dans les bras de Anna Neagle en artiste de cirque; puis interprète un fringant trappeur canadien dans «Révolte au large» (1941) de Frank Lloyd. En 1942, David Miller réalise «Les tigres Volants», un film en l’honneur de l’Unité aérienne des volontaires américains pendant la Guerre contre le Japon, John Carroll joue un pilote aux côtés de John Wayne qui dirige d’une main de fer son équipe. Lors de l’entrée en guerre des Etats-Unis, il interrompt sa carrière et sert son pays en tant que pilote de l’armée de l’air en Afrique du Nord. Blessé au dos, il reprend sa carrière d’acteur avec une série de westerns de série B de la Republic Pictures aux côtés de Bill Elliott. Il est remarquable dans «La belle du Montana» (1950) de Allan Dwan, en propriétaire de mines d’or dont le cœur balance entre une chanteuse interprétée par Muriel Lawrence, et sa sœur, tenancière d’une maison de jeu, Vera Ralston.

Dans les années 1950, sa carrière décline. Retenons son rôle d’homme violent dirigeant la petite ville de Sundown d’une main de fer et dont la respectabilité est mise en doute par le justicier Randolph Scott dans «Le vengeur agit au crépuscule» (1957) de Budd Boetticher. Coté vie privée, John Carroll s’est marié en deuxième noce, en 1947, avec Lucille Ryman, directrice de casting à la MGM. Une union qui prend fin au décès de l’acteur le 24 avril 1979, emporté par une leucémie. Pour la petite histoire, en 1948, le couple héberge et soutient financièrement Marilyn Monroe alors sans proposition et sans contrat.

© Gary RICHARDSON

copyright
1929Marianne I – de Robert Z. Leonard avec Marion Davies
    Version parlante
Marianne II – de Robert Z. Leonard avec George Baxter
    Version muette
Le lieutenant sans gêne / La bataille des dames ( devil may care ) de Sidney Franklin avec Ramon Novarro
1930Le chant du bandit ( rogue song ) de Lionel Barrymore avec Lawrence Tibbett
Monte Carlo – de Ernst Lubitsch avec Jeanette MacDonald
Buster s’en va-t-en guerre ( Doughboys / forward march ) de Edward Sedgwick avec Buster Keaton
Robert le pirate ( new moon ) de Jack Conway avec Grace Moore
1935Le gaucho ( hi, gaucho ) de Thomas Atkins avec Steffi Duna
    + chansons
Douilles 25-35 / Haut les mains ( muss’em up / the house of fate ) de Charles Vidor avec Margaret Callahan
Le mystère de l’allée cavalière ( murder on a Bridle Path ) de William Hamilton & Edward Killy avec Helen Broderick
1936Le doigt qui accuse ( the accusing finger / the turning point ) de James P. Hogan avec Marsha Hunt
Le pilote X ( death in the air / death in the sky / pilot X ) de Elmer Clifton avec Lona Andre
Prisons d’hommes ( we who are about to die ) de Christy Cabanne avec Ann Dvorak
1937Le retour de Zorro ( Zorro rides again ) de William Witney & John English avec Helen Christian
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Death from the sky
    2 : The fatal minute
    3 : Juggernaut
    4 : Sky pirates
    5 : Unmasked
    6 : The fatal shot
    7 : Burning embers
    8 : Plunge of peril
    9 : Tunnel of terror
    10 : Trapped
    11 : Right of way
    12 : Retribution
1938La rose du Rio Grande ( Rose of the Rio Grande ) de William Nigh avec Movita
    + chansons
La rançon de la liberté ( I am a criminal ) de William Nigh avec Kay Linaker
CM Swingtime in the movies – de Crane Wilbur avec Kathryn Kane
    + chansons
1939Seuls les anges ont des ailes ( only angels have wings ) de Howard Hawks avec Jean Arthur
    + chansons
L’appel du loup ( wolf call ) de George Waggner avec Polly Ann Young
    + chansons
La blonde de la jungle ( Congo Maisie ) de H.C. Potter avec Ann Sothern
CM Rhumba rhythm at the Hollywood La Conga – de Sammy Lee avec Sally Payne
    Seulement apparition
1940Suzanne et ses idées ( Susan and god / the gay Mrs. Trexel ) de George Cukor avec Joan Crawford
Phantom raiders / Nick Carter in Panama – de Jacques Tourneur avec Florence Rice
J’ai loué ma femme ( hired wife ) de William A. Seiter avec Rosalind Russell
Chercheurs d’or ( go west / Marx Brothers go west ) de Edward Buzzell avec Groucho Marx
    + chansons
1941Mardi gras ( Sunny ) de Herbert Wilcox avec Anna Neagle
    + chansons
Révolte au large ( this woman is mine / fury at sea ) de Frank Lloyd avec Walter Brennan
Divorce en musique ( Lady be good ) de Norman Z. McLeod avec Eleanor Powell
    + chansons
1942Rio Rita – de S. Sylvan Simon avec Bud Abbott
    + chansons
Pierre des plaines ( Pierre of the plains ) de George B. Seitz avec Ruth Hussey
    + chansons
Les tigres volants ( flying tigers ) de David Miller avec John Wayne
The youngest profession – de Edward Buzzell avec Agnes Moorehead
Hit parade of 1943 / Change of heart – de Albert S. Rogell avec Eve Arden
    + chansons
CM Soaring stars – de Basil Wrangell avec Irene Hervey
    Seulement apparition
1943 CM Screen snapshots series 23, No. 1: Hollywood in uniform – de Ralph Staub avec Gene Autry
    Seulement apparition
1945Bedside manner / Her favorite patient – de Andrew L. Stone avec Ann Rutherford
Une lettre pour Evie ( a letter for Evie ) de Jules Dassin avec Spring Byington
1947Senorita Toréador ( fiesta ) de Richard Thorpe avec Esther Williams
Wyoming – de Joseph Kane avec Virginia Grey
Légende du Texas ( the fabulous Texan / the Texas uprising ) de Edward Ludwig avec Catherine McLeod
L’homme que j’ai choisi ( the flame ) de John H. Auer avec Vera Ralston
CM Hollywood Wonderland – de Jack Scholl
    Seulement chansons
1948Le justicier de Los Angeles ( old Los Angeles / California outpost / in old Los Angeles ) de Joseph Kane avec Bill Elliott
La naufragée ( I, Jane Doe / diary of a bride ) de John H. Auer avec Ruth Hussey
Ange en exil / L’ange noir de Durango ( angel in exile / dark violence ) de Allan Dwan & Philip Ford avec Adele Mara
1950Le mousquetaire de la vengeance ( the avengers ) de John H. Auer avec Mona Maris
Surrender – de Allan Dwan avec Vera Ralston
    + chansons
Hit parade of 1951 – de John H. Auer avec Mary McDonald
La belle du Montana ( Belle Le Grande ) de Allan Dwan avec Vera Ralston
1953La jolie batelière ( the farmer takes a wife ) de Henry Levin avec Betty Grable
    + chansons
CM Screen snapshot : Memories in uniform – de Ralph Staub avec Alan Ladd
    Seulement apparition
1954Géraldine ( Geraldine ) de R.G. Springsteen avec Carolyn Jones
    + chansons
1955Epouse-moi chérie ( the reluctant bride / two grooms for a bride ) de Henry Cass avec Virginia Bruce
1956Johnny la bagarre ( Johnny Trouble ) de John H. Auer avec Ethel Barrymore
    Seulement producteur exécutif
1957Le vengeur agit au crépuscule ( decision at sundown ) de Budd Boetticher avec Randolph Scott
1958Les pillards de la prairie ( plunderers of Painted Flats ) de Albert C. Gannaway avec Corinne Calvet
1972The other side of the wind – de Orson Welles avec John Huston
1974Ride in a pink car / The return of Kid Barker – de Robert J. Emery avec Glenn Corbett
    + production
Fiche créée le 15 octobre 2017 | Modifiée le 19 mars 2021 | Cette fiche a été vue 4241 fois
PREVIOUSDiahann Carroll || John Carroll || Leo G. CarrollNEXT