CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Louis Richard
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lucy Doraine



Date et Lieu de naissance : 22 mai 1898 (Budapest, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 14 octobre 1989 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Ilonka Kovács

ACTRICE
Image
1916 Le loup (farkas) de Michael Curtiz avec Artúr Somlay, Frida Gombaszögi & Victor Varconi
Image
1920 Jusqu’au crime (labyrinth des grauens / wege des schrenkens) de Michael Curtiz avec Paul Askonas
Image
1922 Le sixième commandement (Sodom und Gomorrha) de Michael Curtiz avec Walter Slezak
Image
1927 Tragédie dans les Alpes (Alpentragödie) de Robert Land avec Arnold Korff, Vladimir Gajdarov & Fritz Kortner

Fille d’un fonctionnaire, Lucy Doraine est née Ilonka Kovács le 22 mai 1898, à Budapest en Hongrie. Elle grandit dans une famille de la classe moyenne et, en complément de sa scolarité, pratique la danse et la musique. À 16 ans, contre la volonté de ses parents, elle rentre à l’école du théâtre Bötys de sa ville natale. Alors que la Première Guerre mondiale met l’Europe à feu et à sang, elle débute sur scène dans plusieurs théâtres hongrois. C’est à cette époque qu’elle fait la connaissance de Mihály Kertész qui se fera connaitre plus tard à Hollywood sous le nom de Michael Curtiz. En 1916, elle met au monde une fille dont le père n’est autre que Mihály qu’elle épouse deux ans plus tard.

Sous la direction de Michael Curtiz, la jeune femme débute à l’écran en 1916 dans des rôles secondaires sous son nom de naissance. L’année de leur mariage, elle est la vedette en titre de «La dame aux tournesols», un drame adapté de la pièce de Ivo Vojnovic. Avec son regard expressif et ses grands gestes façon Sarah Bernhardt, elle s’impose d’emblée dans des rôles de tragédienne dans une poignée de films dirigés par son époux devenu entre-temps le réalisateur en chef de la société de production cinématographique «Phoenix». Alors que le pays est en pleine tourmente politique, le couple fuit vers l’Autriche en 1919. Michael Curtiz est aussitôt engagé par la «Sascha Films». Ilonka devient Lucy Doraine et tourne désormais en vedette presque exclusivement sous la direction de son mari. On la voit dans des comédies comme «Miss Hurluberlu » (1920) et «Mademoiselle Satan / Chercher la femme» (1920), ou dans des mélodrames tels que «L’étoile de Damas» (1919), aux côtés de son compatriote Iván Petrovich, et «Jusqu’au crime» (1920) avec Alphons Fryland. En 1922, elle fait sensation en «femme fatale» dans «Le sixième commandement», épopée biblique monumentale où elle incarne trois personnages.

Séparée de Curtiz, Lucy Doraine fonde avec le pionnier du cinéma Oskar Messter, la «Lucy Doraine-Film GmbH» à Munich. Cette compagnie de production est à l’origine de six films dont: «Die suchende seele» (1923) de Rudolf Biebrach, avec Otto Wernicke; «Schicksal» (1924) de Felix Basch, avec Conrad Veidt; «Le mari de sa femme» (1925), avec Nils Asther. Dans «Gehetzte menschen» (1924) de Erich Schönfelder, où elle interprète une femme animée par une soif de vie qui veut échapper à la bourgeoisie, elle donne la réplique à Hans Albers, l’étoile montante du cinéma allemand. En 1928, elle part tenter sa chance aux Etats-Unis, mais triste coïncidence, le cinéma est devenu parlant et son fort accent germanique passe mal à l’écran. Elle décroche malgré tout des rôles mineurs sous la coupe de Frank Lloyd («La belle exilée» - 1928) et William K. Howard («Christina» - 1929). Pour sa dernière apparition, elle est créditée au générique de la version allemande du «Procès de Mary Dugan» en 1933.

Lucy Doraine s’installe en Amérique et sombre peu à peu dans l’oubli. Après son divorce de Michael Curtiz, elle se remarie successivement avec le docteur Richard Henri Riethmuller, Jorgen Dietz et Edwin Herd Humason. L’ancienne star du cinéma muet décède le 14 octobre 1989 à Los Angeles, à l’âge de 91 ans, dans l’indifférence générale. Elle est inhumée au Forest Lawn Memorial Park de Glendale, en Californie. Sa fille unique, l’auteure et poétesse Kitty Curtiz-Eberson, a fait don des souvenirs de sa mère autrefois si célèbre à la «Filmarchiv Austria».

© Pascal DONALD

copyright
1916Le médecin ( az ezüst kecske / a medikus ) de Michael Curtiz avec Victor Varconi
Le loup ( farkas ) de Michael Curtiz avec Artúr Somlay
La force de la terre hongroise ( a magyar föld ereje ) de Michael Curtiz avec Alfréd Deésy
1918La dame aux tournesols ( a napraforgós hölgy / die dame mit den sonnenblumen ) de Michael Curtiz avec Iván Petrovich
La nuit et l’aube ( éj és virradat ) de Ödön Uher ifj. avec Emil Fenyö
1919Jean le cadet ( Jön az öcsém ) de Michael Curtiz avec Ferenc Szécsi
La dame aux gants noirs ( die dame mit dem schwarzen handschuh ) de Michael Curtiz avec Harry Walden
Samuel le chercheur ( kutató Sámuel ) de Márton Garas avec Victor Varconi
L’étoile de Damas ( der stern von Damaskus ) de Michael Curtiz avec Anton Tiller
    Film en 2 parties
    1. Teil
    2. Teil : Die gottesgeisel
1920Miss Hurluberlu ( Mrs Tutti Frutti ) de Michael Curtiz avec Alphons Fryland
Mademoiselle Satan / Chercher la femme ( herzogin Satanella ) de Michael Curtiz avec Magda Nagy
Jusqu’au crime / Les chemins de la terreur ( labyrinth des grauens / wege des schrenkens ) de Michael Curtiz avec Paul Askonas
CM Lucy Doraine probiert neueste Pariser Modelle bei Blanche – de ?
1921Frau Dorothys bekenntnis – de Michael Curtiz avec Otto Treßler
CM Weil ich dich liebe – de ?
1922Le sixième commandement ( Sodom und Gomorrha ) de Michael Curtiz avec Walter Slezak
    Film en 2 parties
    1 : Le péché (1. Teil : Die sünde)
    2 : La punition (2. Teil : Die strafe)
Sacrifice d’amour ( opfer der liebe ) de Martin Hartwig avec Alfons Fryland
Cinquième rue ( die fünfte strasse ) de Martin Hartwig avec Ernst Hofmann
1923Pour honorer une femme ( um eines weibes ehe ) de Rudolf Biebrach avec Fritz Greiner
Die suchende seele – de Rudolf Biebrach avec Georg Heinrich Schnell
    + production
1924Gehetzte menschen – de Erich Schönfelder avec Hans Albers
    + production
Schicksal – de Felix Basch avec Conrad Veidt
    + production
1925Finale der liebe – de Felix Basch avec Leopold von Ledebur
    + production
Le mari de sa femme ( der mann seiner frau ) de Felix Basch avec Nils Asther
    + production
1926Le prince et la danseuse ( der prinz und die tänzerin / der prinz und die kokotte ) de Richard Eichberg avec Fritz Kampers
    + production
1927Tragédie dans les Alpes ( Alpentragödie ) de Robert Land avec Fritz Kortner
Eheskandal im hause Fromont jun. und Riesler sen – de A.W. Sandberg avec Fred Louis Lerch
1928La belle exilée ( adoration ) de Frank Lloyd avec Antonio Moreno
1929Christina – de William K. Howard avec Rudolph Schildkraut
1930Les anges de l’enfer ( hell’s angels ) de Howard Hughes avec Ben Lyon
Le procès de Mary Dugan ( mordprozeß Mary Dugan ) de Arthur Robison avec Egon von Jordan
Fiche créée le 25 avril 2021 | Modifiée le 26 avril 2021 | Cette fiche a été vue 383 fois
PREVIOUSKarin Dor || Lucy Doraine || Mary DoranNEXT