CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Virginia Dale
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Philippe Brizard



Date et Lieu de naissance : 28 août 1933 (Dieppe, France)►
Date et Lieu de décès : 20 février 2021 (Paris, France)►
Nom Réel : Philippe Jean Marie Robert Brizard

ACTEUR
Image
1966 Les compagnons de la marguerite – de Jean-Pierre Mocky avec Claude Rich & Michel Serrault
Image
1973 Le fantôme de la liberté – de Luis Buñuel avec Michel Piccoli, Jean-Claude Brialy, Monica Vitti & Adolfo Celi
Image
1981 La soupe aux choux – de Jean Girault avec Louis de Funès, Jean Carmet, Jacques Villeret & Claude Gensac
Image
2000 Le roi danse – de Gérard Corbiau avec Benoît Magimel, Boris Terral, Tchéky Karyo & Jacques François

Fils d’un fondé de pouvoir à la recette des finances, Philippe Brizard est né le 28 août 1933 à Dieppe. Il commence sa carrière au théâtre en faisant de la figuration. En 1961, il compose un prêtre dans «Dommage qu’elle soit une putain» avec Romy Schneider et Alain Delon, mis en scène par Luchino Visconti. Par la suite dans des registres variés, il est dirigé par Jorge Lavelli dans «La journée d’une rêveuse» (1968) avec Emmanuelle Riva ou Jean-Michel Ribes dans «Je suis un steak» (1972) dont le metteur en scène est également l’auteur et l’interprète principal.

Au cinéma, Philippe Brizard apparaît dans des films sans être crédité au générique. On le reconnaît en spectateur assistant à une conférence dans «Les vierges» (1963) de Jean-Pierre Mocky. Il intègre l’univers de Jean-Pierre Mocky avec des compositions plus consistantes dans «Les compagnons de la marguerite» (1966), «La grande lessive!» (1968) et «L’étalon» (1969). Dans des troisièmes rôles, il est dirigé à plusieurs reprises par José Giovanni dès «Dernier domicile connu» (1969) avec un personnage plus conséquent dans «La scoumoune» (1972) avec Jean-Paul Belmondo. En 1971, il obtient un second rôle dans «Avoir 20 ans dans les Aurès» de René Vautier, vision personnelle de la Guerre d’Algérie, qui reçoit le Prix de la critique du Festival de Cannes. En 1973, il interprète le complice de Michel Piccoli à l’escroquerie à l’assurance-vie dans «Le trio infernal» de Francis Girod. Il devient l’interprète du cinéaste qui le sollicite régulièrement jusqu’à «L’enfance de l’art» (1987). Devenue une figure familière des comédies de Philippe de Broca, il est aussi le partenaire des «Charlots» dans «Et vive la liberté!» (1977) de Serge Korber. Il obtient son rôle le plus important dans «Les surdoués de la 1ère compagnie» (1980) de Michel Gérard. Il est le collaborateur de Lino Ventura dans «Espion lève-toi» (1982) de Yves Boisset. Pour sa dernière apparition, il incarne un prêtre dans «Le roi danse» (2000) de Gérard Corbiau.

Dès lors, Philippe Brizard mène une carrière conséquente sur le petit écran devenant une figure familière des téléspectateurs. Il apparaît dans des épisodes de séries comme «Médecins de nuit» (1979) avec Catherine Allégret ou «Commissaire Moulin» (1998) avec Yves Rénier. À deux reprises, il est le partenaire de Pierre Mondy dans les feuilletons «Petit déjeuner compris» (1979) et «Billet doux» (1982), tous deux réalisés par Michel Berny. En 1982, il participe à l’émission d’humour «Merci Bernard» (1982) de Jean-Michel Ribes. Au début des années 90, il décroche un rôle récurrent dans la sitcom de AB Productions «Le miel et les abeilles» avec Mallaury Nataf, la série faisant appel à des comédiens chevronnés comme Laurence Badie ou Guy Piérauld.

Au théâtre, Philippe Brizard intègre la distribution de pièces de boulevard. Il est le partenaire de Jacqueline Maillan dans «Coup de soleil» (1982), Pierre Mondy dans «N’écoutez, pas mesdames» (1986), Gérard Rinaldi dans «Bobosse» (1994), Simone Valère dans «Arsenic et vieilles dentelles» (1995) ou Marthe Villalonga dans «Elle nous enterra tous...» (2006). Il est dirigé par Bernard Murat dans «Les caprices de Marianne» (1989) avec André Dussollier. Après un dernier rôle dans un épisode de la série «Famille d’accueil» avec Virginie Lemoine en 2008, il cesse toutes ses activités professionnelles. Oublié, Philippe Brizard décède dans l’indifférence générale le 20 février 2021, à Paris, à l’âge de 87 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1963Les vierges – de Jean-Pierre Mocky avec Stefania Sandrelli
La bonne soupe – de Robert Thomas avec Annie Girardot
Les gros bras – de Francis Rigaud avec Darry Cowl
Blague dans le coin – de Maurice Labro avec Fernandel
1965Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Marie Laforêt
1966L’horizon – de Jacques Rouffio avec Jacques Perrin
Les compagnons de la marguerite – de Jean-Pierre Mocky avec Claude Rich
Le nouveau journal d’une femme en blanc / Une femme en blanc se révolte – de Claude Autant-Lara avec Danielle Volle
1967La grande lessive [!] – de Jean-Pierre Mocky avec Francis Blanche
1968Salut Berthe ! – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
1969L’étalon – de Jean-Pierre Mocky avec Bourvil
Dernier domicile connu – de José Giovanni avec Lino Ventura
1970Un aller simple – de José Giovanni avec Nicoletta
1971Où est passé Tom ? – de José Giovanni avec Rufus
Avoir vingt ans dans les Aurès – de René Vautier avec Philippe Léotard
1972La scoumoune – de José Giovanni avec Claudia Cardinale
1973Le trio infernal – de Francis Girod avec Romy Schneider
Le fantôme de la liberté – de Luis Buñuel avec Michel Piccoli
1974France société anonyme – de Alain Corneau avec Michel Bouquet
French connection II – de John Frankenheimer avec Gene Hackman
Hippopotamours / L’hyppopotamour – de Christian Fuin avec Claudine Beccarie
1975C’est dur pour tout le monde – de Christian Gion avec Bernard Blier
L’incorrigible – de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo
Les loulous – de Patrick Caborat avec Valérie Mairesse
1976Cours après moi que je t’attrape – de Robert Pouret avec Jean-Pierre Marielle
Violette & François – de Jacques Rouffio avec Isabelle Adjani
René la Canne – de Francis Girod avec Sylvia Kristel
Monsieur Klein / Mr. Klein – de Joseph Losey avec Alain Delon
Le juge Fayard dit « le shérif » / Le shérif – de Yves Boisset avec Patrick Dewaere
Le diable dans la boîte – de Pierre Lary avec Jean Rochefort
1977Pour Clémence – de Charles Belmont avec Eva Darlan
Et vive la liberté ! – de Serge Korber avec Gérard Rinaldi
L’état sauvage – de Francis Girod avec Marie-Christine Barrault
1978Les ringards – de Robert Pouret avec Mireille Darc
1979La femme flic – de Yves Boisset avec Miou-Miou
L’école est finie – de Olivier Nolin avec Catherine Rouvel
Rien ne va plus – de Jean-Michel Ribes avec Jacques Villeret
1980La banquière – de Francis Girod avec Romy Schneider
On a volé la cuisse de Jupiter – de Philippe de Broca avec Philippe Noiret
Asphalte – de Denis Amar avec Carole Laure
Les surdoués de la première compagnie – de Michel Gérard avec Darry Cowl
1981La soupe aux choux – de Jean Girault avec Louis de Funès
Espion, lève-toi – de Yves Boisset avec Michel Piccoli
Le grand frère – de Francis Girod avec Gérard Depardieu
Tête à claques – de Francis Perrin avec Fanny Cottençon
1982Le bâtard – de Bertrand Van Effenterre avec Brigitte Fossey
1983Le bon plaisir – de Francis Girod avec Catherine Deneuve
1985La gitane – de Philippe de Broca avec Claude Brasseur
Le débutant – de Daniel Janneau avec Francis Perrin
1986 CM Le feu rouge pépé – de Philippe Vergeot avec Jean Rougerie
1987L’enfance de l’art – de Francis Girod avec Anne-Marie Philipe
1988La petite amie – de Luc Béraud avec Jean Poiret
1989Le jeu du renard – de Anne Caprile avec Pauline Macia
1996La dame des Folies-Bergère – de Denis Llorca avec Arlette Bonnard
2000Le roi danse – de Gérard Corbiau avec Benoît Magimel
Fiche créée le 15 mars 2021 | Modifiée le 25 mars 2021 | Cette fiche a été vue 3026 fois
PREVIOUSBarbara Britton || Philippe Brizard || Jean BrochardNEXT