CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dolores del Rio
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Betty Bird



Date et Lieu de naissance : 18 juin 1901 (Vienne, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 4 mars 1998 (Rome, Italie)
Nom Réel : Hilde Elisabeth Ptack

ACTRICE
Image
1927 Madame fait un écart (Madame macht einen seitensprung) de Hans Otto avec Xenia Desni
Image
1930 Le chéri des dieux / Aimé des dieux (liebling der götter) de Hanns Schwartz avec Emil Jannings & Renate Müller
Image
1931 La mouche espagnole (die spanische fliege) de Georg Jacoby avec Fritz Schulz & Hans Brausewetter
Image
1934 Que suis-je sans toi? (was bin ich ohne dich?) de Arthur Maria Rabenalt avec Wolfgang Liebenener & Harry Frank

Betty Bird est née Hilde Elisabeth Ptack, le 18 juin 1901, à Vienne capitale de l’empire Austro-Hongrois. Elle devient rapidement une vedette du cinéma germanique. Il faut dire que le monde du Septième Art ne lui est pas étranger puisque son père, Ludwig Ptack, est le secrétaire particulier du Comte Alexander von Kolowrat-Krakowsky, patron de la compagnie Sascha-Film, une compagnie de production fondée dans son château Groß Meierhöfen à Pfraumberg (aujourd’hui Přimda en Tchéquie). De plus, en 1923, elle épouse le jeune chef opérateur Gustav Ucicky qui ne va pas tarder a devenir un des plus grands réalisateurs allemands de l’entre-deux guerres. Après la mort du Comte Kolowrat, le couple Ucicky part s’installer à Munich, puis plus tard à Berlin.

Après avoir remporté un concours de «reine de beauté du cinéma viennois», elle interprète en 1927 un petit rôle aux côtés de Xenia Desni et Livio Pavanelli, dans la comédie «Madame fait un écart» réalisée par Hans Otto. Elle apparaît au générique sous le nom de Hilde Bird (le mot tchèque «ptac» signifiant «oiseau»), avant d’adopter définitivement le prénom de Betty pour le reste de sa courte carrière à l’écran. En 1928 et 1929, elle enchaîne les rôles dans une douzaine de films. On la voit, entres autres, dans le mélodrame «À l’ombre du cloitre» (1928) de Franz Seitz; la fresque historique à gros budget «Waterloo» (1928) de Karl Grune, auprès de Charles Vanel dans le costume de Napoléon 1er et Charles Willy Kayser en roi de Prusse Frédéric-Guillaume III; «Taxi de nuit» (1929) de et avec Harry Piel; «Le chien des Baskerville» (1929), adaptation du roman de Arthur Conan Doyle par Richard Oswald. avec Carlyle Blackwell dans le rôle de Sherlock Holmes.

À la différence de plusieurs de ses consoeurs actrices, Betty Bird s’adapte facilement aux nouvelles technologies du cinéma sonore, sa voix «passe» bien! Elle est alors la partenaire de Luis Trenker dans «Les fontaines sacrées» (1929), film de montagne dirigé par Mario Bonnard; de Emil Jannings dans «Le chéri des dieux» (1930), comédie de Hanns Schwartz; de Karl Wettach alias le clown «Grock» dans le film éponyme de Carl Boese en 1931; de Hans Brausewetter et Willi Forst dans la romance musicale «Ô Heidelberg» (1930) de Karl Hartl. On la voit aussi aux côtés du comique troupier Weiß-Ferdl dans «L’adjudant Stops!» (1931) de Franz Seitz, et dans «Quand l’amour manœuvre» (1932) de Eugen Thiele où elle joue l’épouse de Iván Petrovich. Dans les films suivants, Betty Bird est reléguée aux personnages secondaires. Elle apparaît notamment en femme de chambre, auprès de Theodor Loos et Else Elster, dans le thriller «La mort qui rôde» (1932) de Erich Engels. Sa filmographie se termine avec le rôle féminin principal de la version allemande de la co-production germano-tchèque «Held einer nacht» / «Hrdina jedne noci» (1935), réalisée par Martin Fric.

En 1936, Betty Bird divorce de Gustav Ucicky. En 1937, elle se remarie à Rome avec un célèbre dentiste nommé Hruska et s’installe en Italie. Plus jamais elle ne refera du cinéma. Après plus d’une soixantaine d’années de retraite loin des plateaux de cinéma, elle meurt presque centenaire, le 4 mars 1998, à Rome. Contrairement à ce qu’on peut lire sur certains sites consacrés au Septième Art, Betty Bird n’a rien a voir avec l’actrice américaine du même nom, qui travaille pour Mack Sennett de 1924 à 1926.

© Marlène PILAETE & Philippe PELLETIER

copyright
1927Madame fait un écart ( Madame macht einen seitensprung / Im hotel «ur süssen Nachtigall») de Hans Otto avec Hermann Thimig
1928La boutique du prince ( der ladenprinz ) de Erich Schönfelder avec Harry Halm
Der herzensphotograph – de Max Reichmann avec Harry Liedtke
Corazones sin rumbo / Herzen ohne Ziel – de Benito Perojo & Gustav Ucicky avec Livio Pavanelli
À l’ombre du cloitre ( hinter klostermauern ) de Franz Seitz avec Carl de Vogt
Waterloo ( Waterloo ein zeitbild / Waterloo, Napoleon und die 100 Tage ) de Karl Grune avec Charles Vanel
Girl de la Cannebière ( die vierte von rechts ) de Conrad Wiene avec Ossi Oswalda
Madame aux bains de mer ( madame im strandbad / ein nasses abenteuer in 6 akten / minister ohne portefeuille / Venus im Weltbad / Yvette im Weltbad ) de Edmund Hahn avec Robert Garrison
1929Taxi de nuit ( die mitternachts-taxe ) de Harry Piel avec Philipp Manning
Jeux de dames ( der held aller mädchensträume ) de Robert Land avec Anton Pointner
Le monocle vert ( der grüne monokel ) de Rudolf Meinert avec Gaston Modot
Le chien des Baskerville ( der hund von Baskerville ) de Richard Oswald avec Carlyle Blackwell
Tempête dans trois cœurs ( sturm auf drei herzen ) de Wolfgang Neff avec Albert Paulig
Les fontaines sacrées ( die heiligen drei brunnen / symphonie der berge ) de Mario Bonnard avec Luis Trenker
CM Verzeih mir – de Max Reichmann avec Fritz Schulz
CM La douce Yvonne ( die süße Yvonne ) de Max Reichmann avec Leo Peuckert
1930Ô Heidelberg / Vive les étudiants ! ( ein burschenlied aus Heidelberg ) de Karl Hartl avec Hans Brausewetter
Le chéri des dieux / Aimé des dieux ( liebling der götter /der große tenor ) de Hanns Schwartz avec Emil Jannings
Grock – de Carl Boese avec Paul Hörbiger
Wiener liebschaften / Ging da nicht eben das glück vorbei – de Robert Land avec Georg Alexander
1931Valse au paradis ( walzerparadies / im walzerparadies ) de Frederic Zelnik avec Ernö Verebes
Opernredoute – de Max Neufeld avec Iván Petrovich
L’adjudant Stops ! ( die mutter der kompagnie ) de Franz Seitz avec Paul Heidemann
La mouche espagnole ( die spanische fliege ) de Georg Jacoby avec Ralph Arthur Roberts
Die große liebe – de Otto Preminger avec Attila Hörbiger
1932Quand l’amour manoeuvre ( der feldherrnhügel ) de Eugen Thiele avec Iván Petrovich
J’ai peur de moi ( ich will nicht wissenn, wer du bist / das blaue vom himmel ) de Géza von Bolváry avec Gustav Fröhlich
La mort qui rôde / Le mystère du salon bleu ( das geheimnis des blauen zimmers ) de Erich Engels avec Hans Adalbert Schlettow
La valse de l’empereur ( kaiserwalzer / audienz in Ischl ) de Frederic Zelnik avec Carl Esmond
Salon Dora Green – de Henrik Galeen avec Alfred Abel
Aventures à Nice ( flucht nach Nizza / Ein ganz verflixter kerl ) de James Bauer avec Georg Alexander
1934Que suis-je sans toi ? ( was bin ich ohne dich ? ) de Arthur Maria Rabenalt avec Wolfgang Liebenener
Le sénateur ( der herr senator / die elektrische ahnfrau ) de Fred Sauer avec Paul Henckels
CM Rhapsodie. Ein musikalisches intermezzo aus dem leben Franz Liszts – de Franz Osten avec Jakob Tiedtke
1935Held einer nacht / Hrdina jedné noci – de Martin Fric & Henry Oebels-Oebström avec Theo Lingen
Fiche créée le 5 mai 2013 | Modifiée le 29 novembre 2020 | Cette fiche a été vue 7152 fois
PREVIOUSAntonia Bird || Betty Bird || Tala BirellNEXT