CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Mae Busch
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

François Lalande



Date et Lieu de naissance : 29 novembre 1930 (Mostaganem, Algérie Française)
Date et Lieu de décès : 1er septembre 2020 (Paris, France)►
Nom Réel : Yves François Gourdet

ACTEUR
Image
1964 Yoyo – de Pierre Etaix avec Pierre Etaix, Claudine Auger, Philippe Dionnet & Martine de Breteuil
Image
1977 Le beaujolais nouveau est arrivé – de Jean-Luc Voulfow avec Jean Carmet, Michel Galabru & Pierre Mondy
Image
1982 Que les gros salaires lèvent le doigt!!! – de Denys Granier-Deferre avec Jean Poiret & Michel Piccoli
Image
1992 Les visiteurs – de Jean-Marie Poiré avec Jean Reno, Christian Clavier, Valérie Lemercier & Didier Pain

De son vrai nom Yves Gourdet, François Lalande est né le 29 novembre 1930 à Mostaganem, en Algérie française. Dans les années 60, il débute comme chansonnier dans les cabarets qui sont légion à Paris à cette époque. Il se fait remarquer par deux sketches à l’humour corrosif : «Le folklore germanique et Richard Wagner» et «Le comportement d’une jeune fille britannique à la sortie de l’hiver».

Au théâtre, François Lalande interprète ses premières pièces sous la direction de Pierre Debauche, fondateur du Théâtre des Amandiers à Nanterre. À deux reprises, il joue des pièces de Jean-Pierre Bisson «Sarcelles-sur-Mer» (1973) et «Cesare 1950» (1974). Il intégre la distribution de la seule pièce écrite et mise en scène par Gérard Oury intitulée «... Arrête ton cinéma!» (1977) avec Françoise Fabian et Jacques Weber. Tout au long de sa carrière, il est régulièrement sollicité par le metteur en scène Régis Santon notamment au sein du Théâtre Silvia-Monfort. Il est le partenaire de Michel Galabru dans «L’hurluberlu» (1987) ou de Line Renaud dans «La visite de la vieille dame» (1995). Dans un registre plus «boulevardier», il est à l’affiche de «Zizanie» (1991) de Julien Vartet dans une mise en scène de Raymond Acquaviva avec Claude Gensac. Avec Fred Personne, il incarne les personnages de «Bouvard et Pécuchet» (1994) de Gustave Flaubert. Reconnu par ses pairs, il est nominé trois fois au Molière du meilleur comédien dans un second rôle pour «Le foyer» (1989) avec Jacques Dacqmine, «Raison de famille» (1999) avec Jacques Gamblin et «Staline mélodie» (2000) avec Victor Lanoux.

Au cinéma, François Lalande débute dans la comédie «Yoyo» (1964), réalisée et interprétée par Pierre Etaix qui obtient le Grand prix de la jeunesse au Festival de Cannes. Il décroche un second rôle dans la comédie «Le 17ème ciel» (1965) de Serge Korber avec Jean-Louis Trintignant et Marie Dubois avant de se consacrer au théâtre pendant une dizaine d’années. Dans les années 70, il est dirigé par Jacques Deray ou Laurent Heynemann dans des films populaires ainsi que par Roger Coggio ou Patrice Chéreau dans des œuvres plus intimistes. Il apparaît également dans des productions étrangères tournées en France comme «La Coccinelle à Monte-Carlo» (1976), pour les studios Disney, ou «Les liaisons dangereuses» (1988) de Stephen Frears. Jean-Michel Ribes le sollicite dans deux films choraux «Rien ne va plus» (1979) et «La galette du roi» (1985). Il obtient ses compositions les plus importantes dans la comédie féroce «Que les gros salaires lèvent le doigt!» (1982) de Denys Granier-Deferre et le drame sur fond de guerre «Bras de fer» (1985) de Gérard Vergez. Pour une génération de spectateurs, il se fait remarquer dans le rôle du Père Hervé dans la comédie «Les visiteurs» (1992) de Jean-Marie Poiré avec Christian Clavier et Jean Reno. Il retrouve Christian Clavier dans «La vengeance d’une blonde» (1993) de Jeannot Szwarc. Pour sa dernière apparition au cinéma, il compose le Baron d’Holbach époux de Josiane Balasko dans «Le libertin» (1999) de Gabriel Aghion avec Vincent Perez dans le rôle de Diderot.

À la fin de sa carrière, François Lalande se consacre uniquement à la télévision. Il est dirigé par Nina Companeez dans «La poursuite du vent» (1998) ou Claude Chabrol dans «La parure» (2006), un épisode de la collection «Chez Maupassant». Il joue le rôle récurrent du Page dans les trois saisons de la série «Ainsi soient-ils» (2011/15). Âgé de 89 ans, il décède le 1er septembre 2020 à Paris.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1962 CM Un jour à Paris – de Serge Korber avec Jean-Louis Trintignant
1963 CM L’épouse infernale – de Serge Korber avec Roger Riffard
1964Yoyo – de Pierre Etaix avec Claudine Auger
1965Le dix-septième ciel – de Serge Korber avec Marie Dubois
1968Saturnin et le Vaca-Vaca – de Jean Tourane
    Seulement dialogues & voix
1976Le gang – de Jacques Deray avec Alain Delon
La question – de Laurent Heynemann avec Nicole Garcia
La Coccinelle à Monte Carlo ( Herbie goes to Monte Carlo ) de Vincent McEveety avec Dean Jones
1977L’amour violé – de Yannick Bellon avec Nathalie Nell
On peut le dire sans se fâcher / La belle emmerdeuse – de Roger Coggio avec Madeleine Robinson
Le beaujolais nouveau est arrivé – de Jean-Luc Voulfow avec Jean Carmet
1978Judith Therpauve / Une femme dangereuse – de Patrice Chéreau avec Simone Signoret
1979French postcards – de William Huyck avec Debra Winger
La guerre des polices – de Robin Davis avec Marlène Jobert
Rien ne va plus – de Jean-Michel Ribes avec Jacques Villeret
La gueule de l’autre – de Pierre Tchernia avec Michel Serrault
1982Que les gros salaires lèvent le doigt !!! – de Denys Granier-Deferre avec Jean Poiret
1985Bras de fer – de Gérard Vergez avec Bernard Giraudeau
La galette du roi – de Jean-Michel Ribes avec Jean Rochefort
1987Deux minutes de soleil en plus – de Gérard Vergez avec Pauline Lafont
1988Les liaisons dangereuses ( dangerous liaisons ) de Stephen Frears avec Glenn Close
La révolution française : Les années lumières – de Robert Enrico avec Jane Seymour
1990Milena – de Véra Belmont avec Valérie Kaprisky
Impromptu – de James Lapine avec Judy Davis
Aux yeux du monde – de Eric Rochant avec Kristin Scott Thomas
1992Les visiteurs / Les visiteurs, ils ne sont pas nés d’hier – de Jean-Marie Poiré avec Jean Reno
1993La vengeance d’une blonde – de Jeannot Szwarc avec Clémentine Célarié
L’heure du cochon ( the hour of the pig / the advocate ) de Leslie Megahey avec Colin Firth
1999Le libertin – de Gabriel Aghion avec Fanny Ardant
    Remerciements à Jean-Pascal Constantin pour ses recherches d’état-civil
Fiche créée le 13 octobre 2020 | Modifiée le 26 décembre 2020 | Cette fiche a été vue 1760 fois
PREVIOUSAbdelmajid Lakhal || François Lalande || Ringo LamNEXT