CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Pierre Jorris
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ann Miller



Date et Lieu de naissance : 12 avril 1923 (Houston, Texas, USA)►
Date et Lieu de décès : 22 janvier 2004 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Johnnie Lucille Collier

ACTRICE
Image
1940 La mélodie du ranch (Melody Ranch) de Joseph Santley avec Gene Autry & Jimmy Durante
Image
1949 Un jour à New York (on the town) de Stanley Donen & Gene Kelly avec Gene Kelly & Frank Sinatra
Image
1953 Embrasse-moi, chérie (kiss me Kate) de George Sidney avec Kathryn Grayson & Howard Keel
Image
1955 La fille de l’amiral (hit the deck) de Roy Rowland avec Walter Pidgeon, Jane Powell & Gene Raymond

Johnnie Lucille Collier naît le 12 avril 1923, à Houston au Texas. Son père, est un avocat criminaliste qui a notamment travaillé pour la défense de célèbres gangsters, comme Bonnie et Clyde, Mitraillette Kelly et Baby Face Nelson. En 1932, au divorce de ses parents, l’enfant suit sa mère en Californie où elle prend des cours de claquettes. Douée pour cette discipline, elle ne tarde pas à se bâtir une petite renommée locale. Vers 1934, remarquée par Lucille Ball, l’adolescente fait, à l’écran, de petites apparitions non créditées.

En 1937, Ann Miller partage avec Ginger Rogers un numéro de danse dans le film «Pension d’Artistes». C’est à cette occasion que les producteurs de la RKO décide de «vieillir» la fillette de quatre années, afin qu’elle ait l’âge légal pour signer un contrat de travail. En 1938, elle est «prêtée» à la Columbia pour participer au film de Frank Capra, «Vous ne l’emporterez pas avec vous». La même année, on la voit aux côtés des Marx Brothers dans «Panique à l’hôtel». Déçue par l’insuccès de ce dernier film, en bisbille avec ses patrons, la jeune danseuse participe alors aux revues de Broadway «George White’ scandals of 1939» et «George White’ scandals of 1940». Prêtée à Republic Pictures pour «La mélodie du ranch» (1940) ou à la Columbia Pictures «Carolina Blues» (1944), Ann Miller signe un nouveau contrat pour Metro-Goldwyn-Mayer, la compagnie productrice des grandes comédies musicales. Bien lui en prit, car ses deux premiers films pour la firme ne sont autres que «Parade du printemps» (1948) avec Fred Astaire, où elle reprend le rôle réservé à Cyd Charisse blessée, et «Un jour à New York» (1949), au côté de Gene Kelly. Ainsi, jusqu’à la fin de sa carrière cinématographique, la jeune femme agite ses longues jambes dans une petite dizaine de films musicaux, dont «Carnaval au Texas» (1951) de Charles Walters, «Embrasse-moi, chérie» (1953) de George Sidney, «Au fond de mon cœur» (1954) de Stanley Donen, ou «La fille de l’amiral» (1955) de Roy Rowland. De 1969 à 1970, elle rejoue «on Broadway» le rôle principal de «Mame» et remporte un succès considérable, tandis que sa performance, aux côtés de Mickey Rooney, dans «Sugar Babies» est acclamée pendant neuf ans (1979/87) sur toutes les grandes scènes d’Amérique et d’ailleurs, dont les trois premières années à Broadway. En 2000, Ann Miller réapparaît à l’écran dans le film de David Lynch, «Mulholland Drive».

Sa vie sentimentale, plutôt agitée, prend un caractère public, en 1945, lorsqu’elle refuse la proposition de mariage de Louis B . Mayer. Pour échapper aux assiduités du puissant mogul (qui fit, pour elle, une tentative de suicide), Ann Miller épouse brièvement son «boy-friend», Reese Milner, un jeune magnat de l’acier. Le couple se sépare après une fausse-couche d’Ann, à la suite d’une chute, elle même consécutive à une rixe avec son époux. La jeune femme se remariera encore à deux reprises. Signalons enfin l’intérêt croissant qu’elle portera sur le tard à des affaires plus ou moins «mystiques». Croyant à la métempsychose, elle se prétendait même la réincarnation de la reine égyptienne Hatshepsout!

Depuis longtemps atteinte d’un cancer du poumon, comme sa maman à laquelle elle fut très attachée, Ann Miller décède le 22 janvier 2004, à Beverly Hills en Californie. Si ses jambes avaient été moins longues, l’histoire de la comédie musicale américaine n’aurait sûrement pas été la même.

© Philippe PELLETIER

copyright
1934Miss Carrott / La maison au pignon vert ( Anne of the green gables ) de George Nichols Jr. avec Tom Brown
1935La bonne fée ( the good fairy ) de William Wyler avec Margaret Sullavan
1936La belle captive ( devil on horseback ) de Crane Wilbur avec Lili Damita
1937Nouveaux visages 1939 / Coup de théâtre ( new faces of 1937 ) de Leigh Jason avec Milton Berle
Charivari ( the life of the party ) de William A. Seiter avec Gene Raymond
Pension d’artistes ( stage door ) de Gregory La Cava avec Katharine Hepburn
Vacances payées ( having wonderful time / having a wonderful time ) de Alfred Santell avec Douglas Fairbanks Jr.
1938Radio city revels – de Benjamin Stoloff avec Jack Oakie
Panique à l’hôtel ( room service ) de William A. Seiter avec Groucho Marx
Vous ne l’emporterez pas avec vous ( you can’t take it with you ) de Frank Capra avec James Stewart
Tarnished angel – de Leslie Goodwins avec Sally Eilers
1939Too many girls – de George Abbott avec Desi Arnaz
1940Hit parade of 1941 / Romance and rhythm – de John H. Auer avec Kenny Baker
La mélodie du ranch ( Melody Ranch ) de Joseph Santley avec Gene Autry
1941Time out for rhythm – de Sidney Salkow avec Allen Jenkins
La danseuse du Far West ( go West, young lady ) de Frank R. Strayer avec Charles Ruggles
True to the army – de Albert S. Rogell avec Allan Jones
CM Meet the stars #8: Stars past and present – de Harriet Parsons avec Walter Abel
    Seulement apparition
CM Screen snapshots Series 21, No. 1 – de Ralph Staub avec Billy Gilbert
    Seulement apparition
1942La reine du swing ( priorities on parade / priorities of 1942 ) de Albert S. Rogell avec Rod Cameron
Reveille with Beverly – de Charles Barton avec Franklin Pangborn
1943Le village fantôme ( what’s buzzin’, cousin ? ) de Charles Barton avec Jeff Donnell
Hey, Rookie – de Charles Barton avec Larry Parks
1944Jazz en folie ( Jam Session ) de Charles Barton avec Louis Armstrong
Carolina Blues – de Leigh Jason avec Victor Moore
Eadie was a lady – de Arthur Dreifuss avec Jack Cole
1945Eve knew her apples – de Will Jason avec William Wright
1946Rio, rythme d’amour ( the thrill of Brazil ) de S. Sylvan Simon avec Keenan Wynn
1948Parade de printemps ( easter parade / Irving Berlin’s easter parade ) de Charles Walters avec Fred Astaire
DO Mighty Manhattan, New York’s wonder city – de James H. Smith avec Lanny Ross
    Seulement apparition
1949Un jour à New York ( on the town ) de Stanley Donen & Gene Kelly avec Frank Sinatra
Le bandit amoureux ( the kissing bandit ) de Laslo Benedek avec Ricardo Montalban
1950Amour et caméra ( watch the birdie ) de Jack Donohue avec Red Skelton
1951Carnaval au Texas ( Texas carnival ) de Charles Walters avec Esther Williams
Les coulisses de Broadway / Tickets pour Broadway ( two tickets to Broadway ) de James V. Kern avec Tony Martin
1952Le joyeux prisonnier ( small town girl ) de Leslie Kardos avec Bobby Van
Les rois de la couture ( lovely to look at ) de Mervyn LeRoy avec Kathryn Grayson
1953Embrasse-moi, chérie ( kiss me Kate ) de George Sidney avec Howard Keel
1954Au fond de mon cœur ( deep in my heart ) de Stanley Donen avec Walter Pidgeon
1955La fille de l’amiral ( hit the deck ) de Roy Rowland avec Jane Powell
1956Le sexe opposé ( the opposite sex ) de David Miller avec June Allyson
The great american pastime – de Herman Hoffman avec Tom Ewell
1958 CM Screen snapshots : Salute to Hollywood – de Ralph Staub avec George Montgomery
    Seulement apparition
1975Won Ton Ton le chien qui sauva Hollywood ( Won Ton Ton the dog who saved Hollywood) de Michael Winner avec Charlton Heston
1986 DO Hollywood the golden years : The RKO story – de ? avec Ginger Rogers
    Seulement apparition
1994 DO A century of cinema – de Caroline Thomas avec Nicolas Cage
    Seulement apparition
That’s entertainment ! III – de Bud Friedgen & Michael J. Sheridan avec Howard Keel
    Seulement apparition
1999 DO Marlene Dietrich : Her own song – de David Riva avec Volker Schlöndorff
    Seulement apparition
2000Mulholland Drive ( Mulholland Dr. ) de David Lynch avec Lee Grant
2001 DO Broadway : The golden age, by the legends who were there / Broadway : The golden age – de Rick McKay avec Fay Wray
    Seulement apparition
2003 DO Goodnight, we love you – de Gregg Barson avec Red Buttons
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Botte d’Or aux Golden Boot Awards, USA ( 1992 )
Fiche créée le 30 janvier 2007 | Modifiée le 7 juillet 2019 | Cette fiche a été vue 7077 fois
PREVIOUSRay Milland || Ann Miller || Claude MillerNEXT