CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Albert Dieudonné
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Annie Cordy



Date et Lieu de naissance : 16 juin 1928 (Bruxelles, Belgique)
Date et Lieu de décès : 4 septembre 2020 (Vallauris, France)
Nom Réel : Léonia Juliana Cooreman

ACTRICE
Image
1956 Le chanteur de Mexico (el cantor de México) de Richard Pottier avec Luis Mariano, Bourvil & Tilda Thamar
Image
1967 Ces messieurs de la famille – de Raoul André avec Francis Blanche, Jean Poiret & Michel Serrault
Image
1975 Rue Haute – de André Ernotte avec Mort Shuman, Bert Struys, Guy Verda, Anne Marisse & Elliot Tiber
Image
2014 Les souvenirs – de Jean-Paul Rouve avec Michel Blanc, Mathieu Spinosi, Chantal Lauby & Audrey Lamy

Annie Cordy est née Léonie Cooreman le 16 juin 1928 à Bruxelles. Après la Seconde Guerre mondiale, elle poursuit ses études tout en participant à des radios-crochets. Remarquée au cours de l’un d’eux, elle est engagée dans différents cabarets de la capitale belge notamment «Le bœuf sur le toit» où elle reste une année en 1948. Repérée par le directeur artistique du Lido de Paris, elle débarque le 1er mai 1950 dans la capitale française pour devenir meneuse de revue dans «Enchantement» durant un an. Elle enregistre ses premiers disques et entame son premier tour de chant en France. En 1952, Francis Lopez lui propose de jouer dans l’opérette «La route fleurie» avec Georges Guétary et Bourvil qui triomphe à ABC avant de partir en tournée jusqu’en 1955.

Au cinéma, Annie Cordy débute en 1953, dans «Boum sur Paris» de Maurice de Canonge et apparaît dans «Si Versailles m’était conté» de Sacha Guitry. Grâce à Bourvil, elle obtient un rôle conséquent dans «Poisson d’avril» (1954) de Gilles Grangier puis enchaîne les premiers rôles dans le premier film de Claude Sautet «Bonjour Sourire» (1954) avec Henri Salvador, l’adaptation de l’opérette «Le chanteur de Mexico» (1956) avec Luis Mariano et Bourvil ou «Cigarettes, whisky et p’tites pépées» (1958) de Maurice Régamey. Sur scène, elle joue avec succès dans des opérettes comme «Tête de linotte» (1957) avec Jean Richard ou «Visa pour l’amour» (1961) avec Luis Mariano.

Alors qu’à la fin des années soixante Annie Cordy tourne des comédies franchouillardes «Ces messieurs de la famille» (1967) et «Ces messieurs de la gâchette» (1968) de Raoul André avec les vedettes comiques de l’époque, des metteurs lui offrent des contre-emplois. Elle interprète la mère alcoolique de Marlène Jobert dans «Le passager de la pluie» (1969) de René Clément avec Charles Bronson et est la partenaire de Jean Gabin et Simone Signoret dans «Le chat» (1970) de Pierre Granier-Deferre. Ces deux films marquants lui permettent d’accéder aux premiers rôles. Annie Cordy est la tête d’affiche de films d’auteur qui restent confidentiels «Rue haute» (1975) de André Ernotte avec Mort Shuman ou «Un été après l’autre» (1989) de Anne-Marie Etienne mais obtient de gros succès dans des séries télévisées comme «Madame S.O.S.» (1982) avec Jean-Pierre Darras ou «Orages d’été: Avis de tempêtes» (1990) avec Jacques Dufilho. Au théâtre, elle joue le rôle-titre de «Madame Sans-Gêne» (1981) ou «La mienne s’appelait Régine» (1986) avec Pierre Dux. Parallèlement, elle triomphe dans trois comédies musicales «Hello Dolly» (1972), «Nini la chance» (1976) et «Envoyez la musique» (1982) et enregistre des tubes devenus incontournables «La bonne du curé» (1974), «Tata Yoyo» (1981) ou «Cho ka ka o» (1985).

Par la suite, délaissant la chanson hormis la tournée «Age tendre et tête de bois» en 2008, Annie Cordy se consacre au cinéma, à la télévision et au théâtre. Sur le grand écran, elle renoue avec la comédie populaire avec des seconds rôles dans «La vengeance d’une blonde» (1993) de Jeannot Szwarc, «Disco» (2007) de Fabien Onteniente ou «Le crime est notre affaire» (2008) de Pascal Thomas. Sur le petit écran, elle enchaîne les rôles principaux dans une vingtaine de productions. Sur scène en 2006, elle reprend avec succès le rôle de Jacqueline Maillan dans «Lili et Lily» de Barillet et Grédy. Le 4 septembre 2020, après un malaise en fin de journée, elle s’éteint à son domicile de Vallauris dans le sud de la France.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1953Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
Boum sur Paris – de Maurice de Canonge avec Armand Bernard
1954Poisson d’avril – de Gilles Grangier avec Bourvil
Bonjour sourire / Sourire aux lèvres – de Claude Sautet avec Henri Salvador
CM Sur toute la gamme – de Maurice Regamey avec Maurice Chevalier
1955La belle des belles ( la donna più bella del mondo / beautiful but dangerous / the world’s most beautiful woman ) de Robert Z. Leonard avec Gina Lollobrigida
1956Le chanteur de Mexico ( el cantor de México ) de Richard Pottier avec Luis Mariano
1957Victor et Victoria ( Viktor und Viktoria ) de Karl Anton avec Georg Thomalla
Tabarin – de Richard Pottier avec Mischa Auer
1958Cigarettes, whisky et p’tites pépées / Cigarettes, whisky et petites pépées – de Maurice Régamey avec Pierre Mondy
1959Tête folle – de Robert Vernay avec Jean Richard
1964Ces dames s’en mêlent – de Raoul André avec Roger Dutoit
1965L’or du duc – de Jacques Baratier avec Pierre Brasseur
CM Reflets du temps passé – de Marcel Leray avec Maurice Chevalier
1967Ces messieurs de la famille – de Raoul André avec Jean Poiret
1968Ces messieurs de la gâchette – de Raoul André avec Michel Serrault
1969Le bourgeois gentil mec – de Raoul André avec Jean Lefebvre
Le passager de la pluie ( rider on the rain ) de René Clément avec Charles Bronson
1970La rupture – de Claude Chabrol avec Jean-Pierre Cassel
Les portes de feu – de Claude Bernard-Aubert avec Emmanuelle Riva
Le chat – de Pierre Granier-Deferre avec Jean Gabin
1971Les galets d’Etretat – de Sergio Gobbi avec Maurice Ronet
Elle court, elle court la banlieue – de Gérard Pirès avec Jacques Higelin
1972Les gaspards – de Pierre Tchérnia avec Philippe Noiret
1973Commissariat de nuit ( commissariato di notturna ) de Guido Leoni avec Gastone Moschin
Le mataf – de Serge Leroy avec Michel Constantin
La dernière bourrée à Paris – de Raoul André avec Tony Kendall
1974Isabelle devant le désir – de Jean-Pierre Berckmans avec Jean Rochefort
1975Souvenir of Gibraltar – de Henri Xhonneux avec Eddie Constantine
Rue Haute – de André Ernotte avec Mort Shuman
1977Drôles de zèbres – de Guy Lux avec Coluche
1983Le braconnier de dieu – de Jean-Pierre Darras avec Michel Galabru
1989Un été après l’autre / Impasse de la vignette – de Anne-Marie Etienne avec Paul Crauchet
1993La vengeance d’une blonde – de Jeannot Szwarc avec Christian Clavier
1994 DA Pocahontas – de Mike Gabriel & Eric Goldberg
    Seulement voix dans la version française
1995 CM Vroum-vroum – de Frédéric Sojcher avec Michael Lonsdale
1997 CM Moi, j’aime Albert – de Frédéric Chaudier avec André Pousse
1999 CM Un Noël de chien – de Nadine Monfils avec François Morel
2002 DA Frère des ours ( brother bear ) de Aaron Blaise & Robert Walker
    Seulement voix dans la version française
2003Madame Edouard – de Nadine Monfils avec Didier Bourdon
2004 CM Zartmo – de Marc Dalmans avec Saïd Hammas
2005Le dernier des fous – de Laurent Achard avec Julien Cochelin
2006C’est beau une ville la nuit – de Richard Bohringer avec Romane Bohringer
2007Disco – de Fabien Onteniente avec Franck Dubosc
2008Le crime est notre affaire – de Pascal Thomas avec André Dussollier
Les herbes folles – de Alain Resnais avec Mathieu Amalric
2010Crimes en sourdine – de Joël Chalude & Stéphane Onfroy avec Roland Magdane
2013Le dernier diamant – de Eric Barbier avec Yvan Attal
2014Les souvenirs – de Jean-Paul Rouve avec Michel Blanc
2017Tamara Vol. 2 – de Alexandre Castagnetti avec Rayane Bensetti
CM Les Jouvencelles – de Delphine Corrard avec Jean-Claude Drouot
Fiche créée le 27 janvier 2009 | Modifiée le 4 septembre 2020 | Cette fiche a été vue 13959 fois
PREVIOUSMichèle Cordoue || Annie Cordy || Raymond CordyNEXT