CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Kathryn Adams
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Barry Sullivan



Date et Lieu de naissance : 29 août 1912 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 6 juin 1994 (Sherman Oaks, Californie, USA)
Nom Réel : Patrick Barry Sullivan

ACTEUR
Image
1950 L’ambitieuse (payment on demand) de Curtis Bernhardt avec Bette Davis, Jane Cowl, Kent Taylor & Frances Dee
Image
1956 La horde sauvage (the Maverick queen) de Joseph Kane avec Barbara Stanwyck & Mary Murphy
Image
1964 La diligence partira à l’aube (stage to Thunder Rock) de William F. Claxton avec Keenan Wynn & Scott Brady
Image
1967 Le pistolero de l’enfer (Buckskin) de Michael D. Moore avec Joan Caulfield & Wendell Corey

Patrick Barry Sullivan est né le 29 août 1912 à New York. Sous la pression de son père, un fonctionnaire, il fait des études de droit à l’Université de New York et à l’Université Temple de Philadelphie, mais très vite une autre ambition trotte dans sa tête. Il abandonne le droit pour l’art dramatique. Après différents petits boulots, à 24 ans, il trouve un engagement sur les planches de Broadway pour plusieurs saisons. Parallèlement, il débute au grand écran dans quelques courts métrages et dans le sérial policier en 15 épisodes «The green hornet strikes again!» (1940) de Ford Beebe, où il campe un voyou. Son apparence robuste, son 1,90m, attire l’attention de George Archainbaud qui lui offre le rôle d’un impitoyable éleveur avec sa bande de cow-boys tapageurs dans «La loi du Far-West» (1943) avec Claire Trevor et Albert Dekker.

Sa virilité est vite mis à contribution, Barry Sullivan incarne un affairiste paranoïaque et cynique patron du Neptune Beach, dans «Un gangster pas comme les autres» (1947) de Gordon Wiles; une fripouille évadée de prison nommée Tom Horn dans «J’ai épousé un hors-la-loi» (1948) de Kurt Neumann; un soldat sudiste évadé durant la Guerre de Sécession dans «Le convoi maudit» (1949) de Roy Rowland. Il se montre angoissant dans le thriller «Jour de terreur» (1950) de Tay Garnett, où alité, malade et parano, il est persuadé que son épouse, incarnée par Loretta Young, l’empoisonne lentement. Il est souvent associé à des femmes de caractère telles que: Bette Davis en femme dominatrice qui mène son couple au divorce dans «L’ambitieuse» (1951) de Curtis Bernhardt; Gloria Grahame et Lana Turner dans le mélodrame «Les ensorcelés» (1952) de Vincente Minnelli; Joan Crawford détestée par son mari pour son coté manipulateur et cruel et qui finira victime de sa cruauté dans «La femme au venin» (1955) de Ronald McDougall; Barbara Stanwyck dans trois films, «La plage déserte» (1952) thriller de John Sturges; «La horde sauvage» (1956) de Joseph Kane et «Quarante tueurs» (1957) de Samuel Fuller.

Barry Sullivan s’impose en dangereux bandit qui nargue Audie Murphy et John McIntire dans «Les sept chemins du couchant» (1960) de Harry Keller. Puis, il côtoie Rock Hudson dans le film de guerre «Le téléphone rouge» (1962) de Delbert Mann. Dans le film d’espionnage «Opération opium» (1966) de Terence Young, il joue aux cotés d’une pléiade de stars dont, entre autres, Yul Brynner, Eli Wallach, Angie Dickinson, Rita Hayworth et Senta Berger. Signalons pour terminer sa prolifique carrière, son rôle de Chisum, éleveur de bétail dans «Pat Garrett et Billy the Kid» (1973) de Sam Peckinpah, avec James Coburn dans le rôle titre. Barry campe un shérif corrompu par l’argent dans «La chevauchée terrible» (1975) un film italo-américain de Antonio Margheriti. Même s’il n’a pas atteint le statut de star, Barry Sullivan n’a jamais connu d’éclipse durant son parcours professionnel. L’acteur reste une figure omniprésente du cinéma de genre, particulièrement du western, autant au grand qu’au petit écran.

Barry Sullivan c’est marié et divorcé trois fois. Une première fois avec l’actrice Marie Brown de 1937 à 1957, la mère de Jenny et John, suivie du mannequin Gita Hall de 1958/61 qui lui donne une fille Patsy, devenue aussi mannequin, et une dernière fois avec l’actrice Desiree Sumarra de 1961 à 1965. Barry Sullivan décède d’une maladie respiratoire, le 6 juin 1994 à l’âge 81 ans.

© Gary RICHARDSON

copyright
1936 CM Strike ! You’re out ! – de Robert Hall avec Sandra Johnson
1937 CM Dime a dance / Happyland – de Al Christie avec Danny Kaye
CM Dates and nuts – de Robert Hall avec June Allyson
CM Hi-Ho Hollywood – de William Watson avec Harriet Hutchins
1940The green hornet strikes again ! – de Ford Beebe & John Rawlins avec Warren Hull
    Sérial en 15 épisodes
    1 : Flaming Havoc
    2 : The plunge of peril
    3 : The avenging heavens
    4 : A night of terror
    5 : Shattering doom
    6 : The fatal flash
    7 : Death in the clouds
    8 : Human targets
    9 : The tragic crash
    10 : Blazing fury
    11 : Thieves on the night
    12 : Crashing barriers
    13 : The flaming inferno
    14 : Racketeering vultures
    15 : Smashing the crime ring
1942 CM Paramount Victory short No. T2-2 : We refuse to die – de William H. Pine
1943Hauts explosifs ( high explosive ) de Frank MacDonald avec Jean Parker
La loi du far-west ( the woman of the town ) de George Archainbaud avec Claire Trevor
Les nuits ensorcelées ( lady in the dark ) de Mitchell Leisen avec Ginger Rogers avec Dorothy Lamour
Le bonheur est pour demain ( and now tomorrow ) de Irving Pichel avec Loretta Young
1945La taverne de la folie ( Duffy’s tavern ) de Hal Walker avec Betty Hutton
Getting Gertie’s Garters – de Allan Dwan avec Marie McDonald
Fatalité ( suspense ) de Frank Tuttle avec Bonita Granville
1946Traquée ( framed / Paula / they walk alone ) de Richard Wallace avec Glenn Ford
1947Un gangster pas comme les autres ( the gangster / low company ) de Gordon Wiles avec Joan Lorring
Madame et ses pantins ( smart woman ) de Edward A. Blatt avec Constance Bennett
1948J’ai épousé un hors-la-loi ( bad men of Tombstone ) de Kurt Neumann avec Marjorie Reynolds
1949Faites vos jeux ( any number can play ) de Mervyn le Roy avec Clark Gable
Le prix du silence ( the great Gatsby ) de Elliott Nugent avec Betty Field
Tension – de John Berry avec Audrey Totter
Le convoi maudit ( the outriders ) de Roy Rowland avec Joel McCrea
Voyage à Rio ( Nancy goes to Rio ) de Robert Z. Leonard avec Ann Sothern
1950Ma vie à moi ( a life of her own ) de George Cukor avec Lana Turner
J’ai épousé mon mari ( grounds for marriage ) de Robert Z. Leonard avec Kathryn Grayson
L’ambitieuse ( payment on demand / story of a divorce ) de Curtis Bernhardt avec Bette Davis
Vénus en uniforme ( three guys named Mike ) de Charles Walters avec Jane Wyman
La dernière carte ( inside straight ) de Gerald Mayer avec Arlene Dahl
Laisse-moi t’aimer ( Mr. Imperium / you belong to my heart ) de Don Hartman avec Debbie Reynolds
Jour de terreur ( cause for alarm ! ) de Tay Garnett avec Loretta Young
1951Discrétion assurée ( no questions asked ) de Harold F. Kress avec Jean Hagen
Le droit de tuer ( the unknow man / the Bradley Mason story / the thin knife ) de Richard Thorpe avec Ann Harding
1952Jupons à l’horizon ( skirts ahoy ! ) de Sidney Lanfield avec Esther Williams
Les ensorcelés ( the bad and the beautiful ) de Vincente Minnelli avec Gloria Grahame
La plage déserte ( jeopardy ) de John Sturges avec Barbara Stanwyck
Le mystère des Bayous ( cry of the hunted ) de Joseph H. Lewis avec Polly Bergen
CM The hoaxters – de Herman Hoffman
    Seulement voix & narration
1953A slight case of larceny – de Don Weis avec Elaine Stewart
    Seulement voix
China venture – de Don Siegel avec Jocelyn Brando
Dangereuse enquête ( loophole ) de Harold D. Schuster avec Dorothy Malone
1954Filles de plaisir ( playgirl ) de Joseph Pevney avec Shelley Winters
Meurtres sur commande ( the Miami story ) de Fred F. Sears avec Beverly Garland
Les fils de mademoiselle ( her twelve men / Miss Baker’s dozen ) de Robert Z. Leonard avec Greer Garson
Strategic Air Command – de Anthony Mann avec James Stewart
1955La femme au venin / Une femme diabolique ( queen bee ) de Ronald McDougall avec Joan Crawford
Le rendez-vous de quatre heures ( Texas Lady ) de Tim Whelan avec Claudette Colbert
CM Screen snapshots : Playtime in Hollywood – de Ralph Staub avec Jane Russell
    Seulement apparition
1956La horde sauvage ( the Maverick queen ) de Joseph Kane avec Barbara Stanwyck
L’aile de la mort / Le diabolique Monsieur Benton ( Julie ) de Andrew L. Stone avec Doris Day
1957La poursuite fantastique ( Dragoon Wells massacre / Dragon Wells massacre ) de Harold D. Schuster avec Katy Jurado
Le chemin de l’or ( the way to the gold ) de Robert D. Webb avec Sheree North
Tornade en Arizona / Quarante tueurs ( forty guns ) de Samuel Fuller avec Barbara Stanwyck
1958Je pleure mon amour ( another time, another place ) de Lewis Allen avec Glynis Johns
Wolf Larsen / The far wanderer – de Harmon Jones avec Peter Graves
1959Le gang rouge ( the purple gang ) de Frank McDonald avec Robert Blake
1960Les sept chemins du couchant ( seven ways from sundown ) de Harry Keller avec Audie Murphy
1961Lumière sur la piazza ( light in the piazza ) de Guy Green avec Olivia de Havilland
1962Le téléphone rouge ( a gathering of eagles ) de Delbert Mann avec Rock Hudson
Quinze jours ailleurs ( two weeks in another town ) de Vincente Minnelli avec Cyd Charisse
    Seulement apparition
1963Pyro ( fuego / fire / pyro… The thing without a face / wheel of fire ) de Julio Coll & Luis García avec Barry Martha Hyer
L’affaire Winston / Entre deux feux ( man in the middle / the Winston affair ) de Guy Hamilton avec Robert Mitchum
1964La diligence partira à l’aube ( stage to Thunder Rock ) de William F. Claxton avec Marilyn Maxwell
My blood runs cold – de William Conrad avec Joey Heatherton
1965Harlow – de Alex Segal avec Hurd Hatfield
La planète des vampires ( terrore nello spazio / demon planet / the haunted planet / the haunted world / the outlawed planet / planet of blood / the planet of terror / the planet of the damned / planet of the vampires / space mutants / terror en el espacio / terror in space ) de Mario Bava avec Norma Bengel
Intimacy / The deceivers – de Victor Stoloff avec Nancy Malone
1966Opération opium ( the poppy is also a flower / opium connection / poppies are also flowers / danger grows wild ) de Terence Young avec Rita Hayworth
Sursis pour une nuit ( an american dream / see you in hell, darling ) de Robert Gist avec Janet Leigh
1967Le pistolero de l’enfer ( Buckskin / the frontiersman ) de Michael D. Moore avec Joan Caulfield
1968Les maîtres du monde ( how to steal the world ) de Sutton Roley avec Eleanor Parker
CM Stalked – de Rolf Forsberg avec Jack Hawkins
1969It takes all kinds – de Eddie Davis avec Vera Miles
Caine ( Shark ! / maneater / un arma de los filos ) de Samuel Fuller avec Burt Reynolds
Willie Boy ( tell them Willie Boy is here ) de Abraham Polonsky avec Katharine Ross
L’arrangement ( the arrangement ) de Elia Kazan avec Faye Dunaway
1972Votez McKay ( the candidate ) de Michael Ritchie avec Robert Redford
    Seulement voix & narration
1973Pat Garrett et Billy the Kid ( Pat Garrett & Billy the Kid ) de Sam Peckinpah avec James Coburn
1974Tremblement de terre ( earthquake ) de Mark Robson avec Ava Gardner
1975La chevauchée terrible ( take a hard ride / la lunga cavalcata / la parola di fuorilegge… è legge ! ) de Antonio Margheriti avec Catherine Spaak
La guerre des otages ( the human factor ) de Edward Dmytryk avec Rita Tushingham
1976Grand jury – de Christopher Cain avec Leslie Nielsen
Survival – de Michael Campus avec Anne Francis
SOS jaguar, opération casseur ( Napoli violenta / violent protection ) de Umberto Lenzi avec John Saxon
1977The Washington affair – de Victor Stoloff avec Carol Lynley
Bon dieu ! ( oh, god ! ) de Carl Reiner avec George Burns
French quarter – de Dennis Kane avec Virginia Mayo
Caravanes ( caravans ) de James Fargo avec Anthony Quinn
Fiche créée le 17 décembre 2013 | Modifiée le 21 février 2020 | Cette fiche a été vue 5168 fois
PREVIOUSMargaret Sullavan || Barry Sullivan || Yma SumacNEXT