CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Yves Barsacq
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Diana Rigg



Date et Lieu de naissance : 20 juillet 1938 (Doncaster, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 10 septembre 2020 (Londres, Royaume-Uni)
Nom Réel : Enid Diana Elizabeth Rigg

ACTRICE
Image
1969 Au service secret de sa Majesté (on her Majesty’s secret service) de Peter Hunt avec George Lazenby
Image
1982 Meurtre au soleil (evil under the sun) de Guy Hamilton avec Peter Ustinov, James Mason & Jane Birkin
Image
1994 Un anglais sous les tropiques (a good men in Africa) de Bruce Beresford avec Sean Connery
Image
2006 Le voile des illusions (the painted veil) de John Curran avec Naomi Watts, Edward Norton & Liev Schreiber

«Charme, humour et talent fou»: l’éloge s’adresse à l’actrice britannique Diana Rigg, rendue mondialement célèbre par la série télévisée «Chapeau melon et bottes de cuir» (1965). Née Enid Diana Elizabeth Rigg le 20 juillet 1938 à Doncaster au Royaume Uni, elle passe les sept premières années de sa vie en Inde, où son père est ingénieur des chemins de fer. De retour en Angleterre, elle intègre un sévère pensionnat religieux dans lequel elle avouera s’être sentie «comme un poisson hors de l’eau»! Elle étudie ensuite l’art dramatique à la Royal Shakespeare Company et entame une carrière théâtrale en 1957. La télévision, conquise par cette beauté mutine, l’approche en 1965 pour lui proposer le rôle d’Emma Peel dans «Chapeau melon et bottes de cuir». Partenaire pétrie de séduction, de fougue et de fantaisie du très britannique agent des services secrets John Steed, alias Patrick Macnee, Diana Rigg forme avec lui un duo de choc pour déjouer les complots les plus machiavéliques! Présente dans deux saisons (4 et 5), elle signe l’âge d’or de la série, se hisse au rang de star et se lance à l’assaut du cinéma.

«Le songe d’une nuit d’été» (1968) de Peter Hall, adapté de la pièce de Shakespeare, lui offre son premier rôle, transfuge du théâtre, celui d’Héléna amoureuse de Démétrius. Si Diana Rigg a quitté l’espion John Steed, elle tombe dans les bras de James Bond, joué par l’éphémère George Lazenby, dans «Au service secret de sa majesté» (1969) de Peter Hunt. Son interprétation de Tracy, la seule femme qui épouse le célèbre agent 007, avant d’être tuée, la porte au sommet de la notoriété. Et la cantonnent pour la postérité à ces rôles de femme piquante et sexy, alors qu’elle les vit mal et que son répertoire, certes moins étoffé qu’au théâtre, dévoile bien d’autres facettes de sa forte personnalité. Femme de Brutus, dans «Jules César» (1969) de Stuart Burge, avec Charlton Heston; elle redonne goût à la vie à un médecin en plein chaos, incarné par George C. Scott, dans «L’hôpital» (1971) de Arthur Hiller, puis seconde son père, acteur de théâtre dénigré par la critique et bien décidé à se venger en s’inspirant de l’œuvre de Shakespeare, dans «Théâtre de sang» (1972) de Douglas Hickox. Drôle, impétueuse ou martiale, Diana Rigg évolue avec autant d’aisance en créatrice de mode auprès de marionnettes dans «La grande aventure des Muppets» (1980) de Jim Henson, que grimée en reine maléfique dans le conte de fée «Blanche Neige» (1986). Confrontée au monde politique corrompu de l’Afrique dans «Un anglais sous les Tropiques» (1994) de Bruce Beresford, aux côtés de Sean Connery, l’actrice revêt l’habit de mère supérieure d’un couvent au sud de la Chine dans le drame romanesque de John Curran «Le voile des illusions» (2006).

«J’aime jouer les méchantes», confesse Diana Rigg. L’actrice rejoint en 2013 le casting de la saga culte «Game of Thrones» pour y incarner une redoutable et manipulatrice reine des épines, alias Olenna Tyrell. Sa dernière apparition sur les écrans la plonge dans un film d’horreur psychologique «Last night in Soho» (2019) de Edgar Wright. Mais le théâtre reste sa vocation. Tragédienne de premier plan à la carrière exceptionnelle, Diana Rigg est anoblie par la reine Elizabeth II en 1994. Trois hommes ont partagé sa vie et sa fille unique, Rachael Stirling, est comédienne à son tour. Hostile au féminisme, elle n’en bataille pas moins pour l’égalité salariale entre hommes et femmes et participe, par son image, à l’émancipation de ses congénères. Indépendante, espiègle, passionnée, Dame Diana Rigg a joué jusqu’à son décès, à Londres, le 10 septembre 2020. Après 82 années d’une vie de légende.

© Isabelle MICHEL

copyright
1968Le songe d’une nuit d’été ( a midsummer night’s dream (original title) de Peter Hall avec David Warner
Assassinats en tous genres ( the assassination bureau / the assassination bureau limited ) de Basil Dearden avec Oliver Reed
1969Au service secret de sa Majesté ( on her Majesty’s secret service / Ian Fleming’s on her Majesty’s secret service / O.H.M.S.S. ) de Peter Hunt avec George Lazenby
Jules César ( Julius Caesar ) de Stuart Burge avec Charlton Heston
DO Swiss movement – de Alan Seger avec Telly Savalas
    Seulement apparition
DO Above it all – de Alan Seger avec Harry Saltzman
    Seulement apparition
CM Minikillers – de Wolfgang von Chmielewski avec José Nieto
CM The diadem – de Uwe Beetz
1971L’hôpital ( the hospital ) de Arthur Hiller avec George C. Scott
1972Théâtre de sang ( theater of blood / much ado about murder / theatre of blood ) de Douglas Hickox avec Vincent Price
1977Petite musique de nuit ( a little night music ) de Harold Prince avec Elizabeth Taylor
    + chansons
1980La grande aventure des Muppets ( the great Muppet caper ) de Jim Henson avec Peter Falk
1982Meurtre au soleil ( evil under the sun ) de Guy Hamilton avec Peter Ustinov
    + chansons
1986Blanche-Neige ( Snow White / Snow White and the seven dwarfs ) de Michael Berz avec Billy Barty
    + chansons
1993Genghis Cohn – de Elijah Moshinsky avec Antony Sher
1994Un anglais sous les tropiques ( a good men in Africa ) de Bruce Beresford avec Sean Connery
1997Parting shots – de Michael Winner avec John Cleese
2002 DO Broadway : The golden age, by the legends who were there / Broadway : The golden age – de Rick McKay avec Hume Cronyn
    Seulement apparition
2004Heidi – de Paul Marcus avec Max von Sydow
2006Le voile des illusions ( the painted veil ) de John Curran avec Edward Norton
2015The honourable rebel – de Mike Fraser avec Dorothea Myer-Bennett
2016Breathe / Inspire ( breathe ) de Andy Serkis avec Andrew Garfield
2017 DO Elstree Studios: A celebration of 60s and 70s TV – de Morris Bright avec Derren Nesbitt
    Seulement apparition
2019Last night in Soho – de Edgar Wright avec Terence Stamp
Fiche créée le 10 septembre 2020 | Modifiée le 30 octobre 2020 | Cette fiche a été vue 1679 fois
PREVIOUSEdward Rigby || Diana Rigg || Alexandre RignaultNEXT