CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Josette Andriot
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Elizabeth Allan



Date et Lieu de naissance : 9 avril 1910 (Skegness, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 27 juillet 1990 (Hove, Royaume-Uni)
Nom Réel : Elizabeth Allan

ACTRICE
Image
1932 L’homme mystérieux (the shadow) de George A. Cooper avec Henry Kendall, Felix Aylmer & Jeanne Stuart
Image
1933 Ace of aces – de J. Walter Ruben avec Richard Dix, Ralph Bellamy, Theodore Newton & Anderson Lawler
Image
1935 Le marquis de Saint-Evremond (a tales of two cities) de Jack Conway avec Ronald Colman & Basil Rathbone
Image
1937 Le dernier négrier (slave ship) de Tay Garnett avec Warner Baxter, Wallace Beery & Mickey Rooney

Elizabeth Allan est née le 9 avril 1910, à Skegness au Royaume-Uni. Elle est la plus jeune des six enfants du Docteur Alexander William Allan et de son épouse Amelia née Morris Woodward. Elizabeth fait sa scolarité à l’école de sa ville natale, puis à Polam Hall de Darlingon où elle vainc sa timidité en participant à de petites pièces de théâtre. Bonne élève, elle remporte une médaille d’or en élocution. Ses études terminées, elle prend un emploi d’enseignante maternelle, mais ayant obtenu une bourse d’études à l’école de formation Old Vic Theater, elle change d’orientation pour se former au métier d’actrice. Après quatre ans sur scène, elle débute au cinéma en 1931, apparaissant dans deux thrillers: «Alibi» et «Black coffee» de Leslie S. Hiscott, où pour la première fois à l’écran on découvre le célèbre Hercule Poirot incarné par Austin Trevor. En 1931, pour Alexander Korda elle campe une aristocrate dans «Services of ladies» avec Leslie Howard qui se fait passer pour un prince pour la séduire.

Bien que son style ne correspond pas aux blondes aguichantes qui règnent sur les écrans américains, cette charmante et jolie brunette quitte son Angleterre natale, en 1933, pour se rendre à Hollywood pour un contrat avec la MGM où elle va rencontrer quelques beaux succès. Citons: «Le solitaire» (1933) de Jack Conway, où elle est la complice de Herbert Marshall en voleur de bijoux; elle est séduite par Robert Montgomery, élégant voleur de bijoux, qui est pris pour un tueur en série dans «L’étrange monsieur X» (1933) de Edgar Selwyn; elle campe une jeune infirmière qui tombe sous le charme d’un médecin joué par Clark Gable, dans «Les hommes en blanc» (1934) de Richard Boleslawski; elle est Clara, la mère de «David Copperfield» (1934) de George Cukor, avec Freddie Bartholomew dans le rôle titre. Mark Sandrich signe «La rebelle» (1936), un conflit familial dans lequel elle est la sœur de Katharine Hepburn qui s’oppose à son père, Donald Crisp, qui veut la marier selon sa préférence. En 1937, George Nichols Jr. adapte à l’écran «Les aventures de Michel Strogoff», d’après le roman de Jules Verne, avec Anton Walbrook dans le rôle du héros, elle y est Nadia sa fidèle amie et future épouse.

En 1938, suite à un différent avec la MGM, Elizabeth Allan retourne en Grande-Bretagne, et se voit dirigée dans un rôle austère dans «Dangerous medecine» de Arthur B. Woods, condamnée à mort pour le meurtre de son mari, elle est sauvée par un médecin qui a cru à son innocence. Elle perd la mémoire dans «The girl who forgot» (1939) de Adrian Brunel. Dans le drame familial «Le fond du problème» (1953) de George More O’Ferrall, elle est l’épouse fragile et insatisfaite de Trevor Howard qui, de foi catholique, est rongé par la culpabilité d’aimer une autre femme, Maria Schell. Elle maîtrise d’une façon remarquable son rôle d’épouse délaissée de Jack Hawkins dans «La vie d’un journaliste» (1953) de Gordon Parry, un jour elle disparaît victime d’un accident d’avion, mais a-t-elle réellement pris l’avion?

En 1958, après un film d’horreur avec Boris Karloff en tueur en série, elle quitte le grand écran à seulement 48 ans et se tourne vers la télévision pour deux séries populaires «Call Oxbridge 2000» (1961) et «The very merry widow» (1967/68). Elizabeth Allan se marie en 1932, à l’agent de théâtre Wilfred James Wheeler O’Bryen. Ils resteront unis jusqu’au décès de Wilfred en 1977. Elle ne s’est jamais remariée et n’avait pas d’enfant. L’actrice décède le 27 juillet 1990, à Howe dans le Sussex de l’Est.

© Gary RICHARDSON

copyright
1931Alibi – de Leslie S. Hiscott avec Austin Trevor
Sublime sacrifice ( the rosary ) de Guy Newall avec Margot Grahame
Black coffee – de Leslie S. Hiscott avec Richard Cooper
Chin Chin Chinaman / The boat from Shanghai – de Guy Newhall & Brock Williams avec Douglas Blandford
Many waters – de Milton Rosmer avec Donald Calthrop
Michael and Mary – de Victor Saville avec Herbert Marshall
Services of ladies / Reserved for ladies – de Alexander Korda avec Leslie Howard
Rodney steps in – de Guy Newall avec Walter Piers
1932Le casse-tête chinois ( the chinese puzzle ) de Guy Newall avec Leon M. Lion
Nine till six – de Basil Dean avec Richard Bird
La rue ( down our street ) de Harry Lachman avec Morris Harvey
Insult – de Harry Lachman avec John Gielgud
Jack l’éventreur / Meurtres ( the lodger / the phantom fiend ) de Maurice Elvey avec Ivor Novello
L’homme mystérieux / L’ombre /L’ombre mystérieuse ( the shadow ) de George A. Cooper avec Felix Aylmer
1933L’empreinte du passé / La dernière symphonie ( the lost chord ) de Maurice Elvey avec Jack Hawkins
Service ( looking forward / the new deal ) de Clarence Brown avec Lionel Barrymore
No marriage ties / The public be sold / The ad man – de J. Walter Ruben avec Richard Dix
Le solitaire ( the solitaire man ) de Jack Conway avec Herbert Marshall
Ace of aces – de J. Walter Ruben avec Ralph Bellamy
L’étrange monsieur X / Le mystérieux monsieur X ( the mystery of Mr. X / the mystery of mister X ) de Edgar Selwyn avec Robert Montgomery
1934Les hommes en blanc ( men in white ) de Richard Boleslawski avec Clark Gable
Java head – de J. Walter Ruben avec John Loder
Outcast lady / A woman of the world – de Robert Z. Leonard avec Constance Bennett
David Copperfield ( the personal history, adventure, experience & observation of David Copperfield the younger ) de George Cukor avec W.C. Fields
1935La marque du vampire ( mark of the vampire / the vampires of Prague ) de Tod Browning avec Bela Lugosi
Le marquis de Saint-Evremond ( a tales of two cities ) de Jack Conway avec Ronald Colman
1936La rebelle ( a woman rebels ) de Mark Sandrich avec Katharine Hepburn
Le roman de Marguerite Gautier ( Camille ) de George Cukor avec Greta Garbo
1937Les aventures de Michel Strogoff ( the soldier and the lady /Michael Strogoff / the adventures of Michael Strogoff / bandit and the lady ) de George Nichols Jr. avec Anton Walbrook
Le dernier négrier ( slave ship ) de Tay Garnett avec Warner Baxter
1938Dangerous medecine – de Arthur B. Woods avec Leo Genn
CM It might be you – de R.M. Lloyd avec Madeleine Carroll
1939Inquest – de Roy Boulting avec Malcolm Morley
The girl who forgot – de Adrian Brunel avec Basil Radford
1940Saloon bar – de Walter Forde avec Gordon Harker
1942Le grand Haendel ( the great Mr. Handel ) de Norman Walker avec Wilfrid Lawson
Quarante-huit heures ( went the day well ? / forty-eight hours ) de Alberto Cavalcanti avec Leslie Banks
1944He snoops to conquer – de Marcel Varnel avec George Formby
1949Cet âge dangereux ( the dangerous age / if this be sin ) de Gregory Ratoff avec Myrna Loy
1951Le voyage fantastique ( no highway / no highway in the sky ) de Henry Koster avec James Stewart
1952Folly to be wise – de Frank Launder avec Alastair Sim
Appelez-moi madame / Son excellence l’Ambassadrice ( call me madam ) de Walter Lang avec Donald O’Connor
1953Twice upon a time – de Emeric Pressburger avec Hugh Williams
Le fond du problème ( the heart of the matter ) de George More O’Ferrall avec Trevor Howard
La vie d’un journaliste ( front page story ) de Gordon Parry avec Jack Hawkins
1954The brain machine – de Ken Hughes avec Maxwell Reed
1955Born for trouble – de Desmond Davis avec Peter Reynolds
1958Le sépulture maudite ( grip of the strangler / the haunted strangler / stranglehold ) de Robert Day avec Boris Karloff
Fiche créée le 18 février 2017 | Modifiée le 11 juillet 2019 | Cette fiche a été vue 1999 fois
PREVIOUSHenri Alibert || Elizabeth Allan || Louise AllbrittonNEXT