CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Janet Wright
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Emilien Richaud



Date et Lieu de naissance : 19 août 1885 (Marseille, France)►
Date et Lieu de décès : 15 mars 1958 (Tallard, France)►
Nom Réel : Emilien Jules Marius Richaud

ACTEUR
Image
1924 Le miracle des loups – de Raymond Bernaravec Gaston Modot, Charles Dullin, Jean Joffre & Yvonne Sergyl
Image
1924 L’enfant des halles – de René Leprince avec Suzanne Bianchetti, Gabriel Signoret & Lucien Dalsace
Image
1926 Belphégor – de Henri Desfontaines avec Lucien Dalsace, René Navarre, Alice Tissot & Elmire Vautier
Image
1928 Madame Récamier – de Gaston Ravel & Tony Lekain avec Marie Bell, Françoise Rosay & Edmond Van Daële

Emilien Richaud est né le 19 août 1885, boulevard de Paris à Marseille. Son père Marius, qui deviendra armateur, est alors employé, sa mère Amélie (née Queyrel) femme au foyer. En 1904, il intègre l’École supérieure de commerce de Marseille. En octobre 1906, il est incorporé dans la 22ème Section de Commis et d’Ouvriers Militaires d’Administration. Réformé un an plus tard, il se lance dans une carrière de comédien à Paris, notamment dans la troupe du Théâtre de la Porte-Saint-Martin. En 1911, le public peut l’applaudir dans la pièce «L’apôtre» de Paul-Hyacinthe Loyson, à l’Odéon, où il est partenaire de, entres-autres, Séverin-Mars, Eugène Silvain et Pierre Etchepare.

C’est en 1913, que Emilien Richaud fait ses premiers pas à l’écran devant les caméras de Henri Fescourt et Louis Feuillade. Mais, suite à l’assassinat à Sarajevo de François-Ferdinand d’Autriche et son épouse la duchesse de Hohenberg, la Grande Guerre est déclarée. La vie culturelle et l’industrie cinématographique en particulier en est fortement impactée, voir quasiment nulle. Notre acteur, réservistes, est rappelé en mars 1915 au 58ème Régiment d’Infanterie d’Avignon. Elevé au grade de caporal-fourrier, il est finalement déclaré inapte au service et réformé en août 1917.

Au début des années 20, Emilien Richaud fait un retour en force au cinéma avec des rôles secondaires. Dans «La pocharde», adaptation du roman de Jules Mary par Henri Etiévant, il incarne le bon Jean Berthelin, aux côtés de Jacqueline Forzane dans le rôle-titre et de Gaston Rieffler, Alexandre Volkoff, et Josette Day alors débutante. Déjà la critique dit de lui: «Cet artiste, dont le jeu très sobre, très étudié, est d’une grande sincérité artistique, il fait là une création remarquée». On le voit ensuite dans le costume du Capitaine Castagnède dans «La brèche d’enfer» (1922), un drame psychologique signé de Adrien Caillard; en comte de Chamery dans « Les premières armes de Rocambole » (1923) et «Les amours de Rocambole» (1924), deux opus réalisés par Charles Maudru, avec Maurice Thorèze dans le rôle du célèbre aventurier imaginé par Pierre Ponson du Terrail; en Philippe de Comymynes, conseiller et chambellan de Louis XI, interprété par Charles Dullin, dans «Le miracle des loups» (1924) de Raymond Bernard; en bourgeois Bamatabois dans «Les misérables» (1925) de Henri Fescourt, avec Gabriel Gabrio en Jean Valjean et Jean Toulout en Javert. Il croise la star américaine Gloria Swanson dans «Madame Sans-Gène» (1924) de Léonce Perret, endosse la robe d’avocat dans «Simone» (1926) de Donatien, joue le Baron Papillon dans «Belphégor» (1926) de Henri Desfontaines et le révolutionnaire Brissot dans le «Napoléon» (1926) de Abel Gance. Pour sa dernière apparition au cinéma, il incarne le Général Bernadotte dans «Madame Récamier» (1928) de Gaston Ravel et Tony Lekain, auprès de Marie Bell dans le rôle de la femme de lettres et Françoise Rosay dans celui de Madame de Staël. La fin de sa carrière coïncide avec l’arrivée du cinéma parlant, peut-être ne croit-il pas en cette nouvelle technique, il a 43 ans.

Après un premier mariage avec Célestine Tourgis, Emilien Richaud se remarie en 1924, avec Marie Bouvard. Alors qu’il s’est éloigné des scènes de théâtre et des plateaux de cinéma, le comédien donne un dernier interview, en mars 1932. Devenu agriculteur, il meurt le 15 mars 1958, dans sa ferme de Tallard, petit village des Hautes-Alpes, au bord de la Durance.

© Pascal DONALD

copyright
1913La voix qui accuse – de Henri Fescourt avec Raymond Lyon
    Film en 2 parties
    1 : Gaston Béraut
    2 : L’aiguille d’émeraude
CM L’agonie de Byzance – de Louis Feuillade avec Renée Carl
    Film en 3 parties
    1 : Sur les remparts
    2 : La première nuit de Byzance
    3 : L’agonie d’un peuple
CM Les deux médaillons – de Henri Fescourt avec Georges Melchior
1919Mea Culpa – de Georges Champavert avec Suzanne Grandais
1920La pocharde – de Henri Etiévant avec Jacqueline Forzane
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Les flammes mortelles
    2 : L’enfant du crime
    3 : La mère aux sept douleurs
    4 : Un crime dans les ruines
    5 : Une lueur dans les ténèbres
    6 : Le plus grand des crimes
    7 : Les cendres du bonheur
    8 : Claire et Louise
    9 : Le fils du médecin
    10 : L’amour qui naît
    11 : Le fantôme du passé
    12 : Les châtiments
1921Tartarin sur les Alpes – de Paul Barlatier & Henry Vorins avec Paulette Landais
1922La brèche d’enfer – de Adrien Caillard avec Betty Carter
    Film en 4 parties
    1 : Entre deux amours
    2 : Le fils de deux pères
    3 : La boite de fer
    4 : Lingot d’or
1923Les premières armes de Rocambole – de Charles Maudru avec Maurice Thorèze
1924Les amours de Rocambole – de Charles Maudru avec Claude Mérelle
L’enfant des halles – de René Leprince avec Suzanne Bianchetti
    Sérial en 8 épisodes
    1 : Le môme Berlingot
    2 : Le million du père Romèche
    3 : Le traquenard
    4 : L’appel mystérieux
    5 : L’héritière de Belmont
    6 : La main criminelle
    7 : Haine de femme
    8 : La vengeance d’un bandit
Le miracle des loups – de Raymond Bernard avec Gaston Modot
La cité foudroyée – de Luitz-Morat avec Jane Maguenat
Le diable dans la ville – de Germaine Dulac avec Léon Mathot
Madame Sans-Gène – de Léonce Perret avec Gloria Swanson
1925Les misérables – de Henri Fescourt avec Gabriel Gabrio
    Film en 4 parties
    1 : Fantine
    2 : Cosette
    3 : Marius
    4 : L’épopée rue Saint-Denis
Destinée – de Henry Roussel avec Pierre Batcheff
1926Simone – de Donatien avec Lucienne Legrand
Titi 1er, roi des gosses – de René Leprince avec Yvette Langlais
    Film en 3 parties
    1 : Le couronnement de Titi
    2 : Titi, chef de famille
    3 : Titi détective
Belphégor – de Henri Desfontaines avec Lucien Dalsace
    Film en 4 parties
    1 : Le mystère du Louvre
    2 : De mystère en mystère
    3 : Le fantôme noir
    4 : Les deux polices
Napoléon / Napoléon Bonaparte / Napoléon vu par Abel Gance – de Abel Gance avec Albert Dieudonné
1928Madame Récamier – de Gaston Ravel & Tony Lekain avec Marie Bell
    Remerciements à Patrick Bellot pour ses recherches d’état-civil
Fiche créée le 21 février 2021 | Modifiée le 21 février 2021 | Cette fiche a été vue 221 fois
PREVIOUSPierre Richard-Willm || Emilien Richaud || Roger RichebéNEXT