CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Francisco Rabal
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

F.E. Miller



Date et Lieu de naissance : 14 avril 1885 (Columbia, Tennessee, USA)
Date et Lieu de décès : 6 juin 1971 (Hollywood, Californie, USA)
Nom Réel : Flournoy Eakin Miller

ACTEUR
Image
1937 Harlem on the prairie – de Sam Newfield avec Herb Jeffries, Mantan Moreland & Spencer Williams
Image
1938 The bronze buckaroo – de Richard C. Kahn avec Herb Jeffries, Lucius Brooks, Artie Young & Clarence Brooks
Image
1941 Mr. Washington goes to town – de Jed Buell avec Mantan Moreland & Maceo Bruce Sheffield
Image
1948 The return of Mandy’s husband – avec Mantan Moreland, Johnny Lee, Terry Knight & Estelle Hemsley

Flournoy Eakin Miller, dit F.E. Miller ou Flournoy E. Miller, est né le 14 avril 1885, dans la petite ville de Columbia, à 70 kilomètres au sud de Nashville dans le Tennessee. Son père est rédacteur en chef d’un journal noir, son frère ainé Irvin deviendra aussi artiste de vaudeville et producteur de théâtre. Etudiant à l’Université Fisk de Nashville, il se lie d’amitié avec Aubrey Lyles, avec qui il forme un duo comique «Miller & Lyles ». En 1905, les deux jeunes hommes sont engagés au «Pekin Theatre» de Chicago, temple du vaudeville et de la musique nouvellement fondé par Robert T. Motts, premier théâtre des Etats-Unis dirigé par des noirs, composé d’une troupe noire et consacré au public afro-américain. Leur spectacle «The coloured aristocrates» où ils créent les personnages de Steve Jenkins (Miller) et Sam Peck (Lyles), remporte et vif succès, des noms qui leur seront associés de nombreuses années.

En 1908, F.E. Miller fonde, avec Marion A. Brooks, sa propre troupe la «Bijou Stock Company» à Montgomery, en Alabama, une aventure qui ne dure que quelques mois. Il revient à Chicago, retrouve Aubrey Lyles. Les deux artistes partent pour New York où ils se produisent dans le circuit des vaudevilles, chantant, dansant et jouant principalement dans des comédies. En 1915, ils se produisent lors d’une tournée en Angleterre avec une Revue de André Charlot. À leur retour aux USA, ils jouent dans la première grande comédie musicale noire «Darkydom» auprès de la soprano Abbie Mitchell. En 1921, F.E. Miller, toujours accompagné de Aubrey Lyles, fait sa première apparition à l’écran dans «Miller and Lyles sing de ducks». Ils y interprètent une chanson avec le nouveau procédé sonore sur disque qui accompagne l’image «Photokinema». Entre 1922 et 1925, ils enregistrent plusieurs chansons pour le label OKeh. Pendant plusieurs années, ils continuent à travailler ensemble, parfois dans des pièces dont ils sont aussi auteurs et producteurs.

Pour le cinéma, F.E. Miller fait des apparitions dans quelques films muets. Après 1932, année de la mort de Aubrey Lyles, il s’implique de plus en plus dans l’industrie cinématographique, travaillant notamment avec Mantan Moreland avec qui il se produit également sur scène. On les voit, entres-autres, dans «Harlem on the prairie» (1937), western de Sam Newfield, aux côtés de Herb Jeffries; «Professor Creeps» (1941) de William Beaudine; «Mr. Washington goes to town» (1941) de Jed Buell ou «Come on, cowboy!» (1948). F.E. Miller est à l’affiche d’une vingtaine de productions jusqu’au milieu des années 50. Des films destinés principalement au public afro-américain. Notons sa brève apparition dans la comédie musicale «La symphonie magique» (1943) réalisée par Andrew L. Stone, dont les vedettes sont Lena Horne, Bill Robinson et Cab Calloway.

Bien qu’installé en Californie, F.E. Miller conserve son intérêt pour le théâtre. Mais la revue musicale «Harlem cavalcade» de Ed Sullivan et Noble Sissle, présentée à Broadway en 1942, est un échec. Dix ans plus tard, la reprise de «Shuffle along», coécrit avec Noble Sissle, est un flop retentissant avec seulement quatre représentations. Retiré depuis plusieurs années, il décède le 6 juin 1971, à Hollywood. Il était marié avec Elizabeth Oliver, la mère de sa fille unique Olivette qui deviendra une harpiste célèbre.

© Pascal DONALD

copyright
1921 CM Miller and Lyles sing de ducks – de Orlando Kellum avec Aubrey Lyles
1924A son of satan – de Oscar Micheaux avec Andrew Bishop
1928 CM Jimtown Cabaret – de ? avec Aubrey Lyles
1929 CM They know their groceries – de Bryan Foy avec Vivienne Baber
CM Harlem knights – de Bryan Foy avec Aubrey Lyles
CM The midnight lodge – de Bryan Foy avec Aubrey Lyles
1932 DA Plane dumb – de John Foster & George Rufle
    Seulement voix
CM Africa speaks… English – de Roy Mack avec Edgar Bergen
1933 CM That’s the spirit – de Roy Mack avec Noble Sissle
1937Harlem on the prairie / Bad man of Harlem – de Sam Newfield avec Herb Jeffries
    + dialogues additionnels
1938The bronze buckaroo – de Richard C. Kahn avec Lucius Brooks
Harlem rides the range – de Richard C. Kahn avec Clarence Brooks
    + scénario
1939Double deal – de Arthur Dreifuss avec Jeni Le Gon
    + dialogues additionnels
1940Mystery in swing – de Arthur Dreifuss avec Marguerite Whitten
    + dialogues additionnels
1941Mr. Washington goes to town – de Jed Buell avec Mantan Moreland
Lucky ghost / Lady Luck / Mantan sees a ghost – de William Beaudine avec Arthur Ray
Professor Creeps / Goodby Mr. Creeps – de William Beaudine avec Florence O’Brien
1943La symphonie magique ( stormy weather ) de Andrew L. Stone avec Lena Horne
1946Mantan runs for mayor – de ? avec Ruth Jones
1948The return of Mandy’s husband – de ? avec Mantan Moreland
She’s too mean for me – de ? avec Johnny Lee
Come on, cowboy! – de ? avec Mauryne Brent
1951Yes Sir, Mr. Bones – de Ron Ormond avec Chick Watts
1952Le joyeux charlatan ( meet me at the fair ) de Douglas Sirk avec Diana Lynn
    Seulement chansons
1953Les yeux de ma mie ( walking my baby back home ) de Lloyd Bacon avec Janet Leigh
    Seulement chansons
1954Untamed mistress – de Ron Ormond avec Jacqueline Fontaine
1956 DO Rockin’ the blues – de Arthur Rosenblum avec Hal Jackson
    Seulement apparition
1957P’tite tête de troufion / Le guignard du régiment ( sad sack ) de George Marshall avec Jerry Lewis
    Seulement chansons
Fiche créée le 18 février 2021 | Modifiée le 20 février 2021 | Cette fiche a été vue 211 fois
PREVIOUSDick Miller || F.E. Miller || Jason MillerNEXT