CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de André Gaillard
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Germán Cobos



Date et Lieu de naissance : 7 juillet 1927 (Séville, Espagne)
Date et Lieu de décès : 12 janvier 2015 (Almuñécar, Espagne)
Nom Réel : Germán Sánchez Hernández-Cobos

ACTEUR
Image
1957 L’ultime sacrifice (der stern von Afrika) de Alfred Weidermann avec Marianne Koch & Joachim Hansen
Image
1965 Agent Z55, mission désespérée (agente Z55 missione disperata) de Roberto Bianchi Montero
Image
1966 L’homme aux poings d’or (el hombre del puño de oro) de Jaime Jesús Balcázar avec Erika Blanc & Franco Ressel
Image
1975 Cría cuervos – de Carlos Saura avec Geraldine Chaplin, Mónica Randall, Florinda Chico & Ana Torrent

Originaire de la belle ville andalouse de Séville, Germán Cobos, dont le non de baptême est Germán Sánchez Hernández-Cobos, voit le jour le 7 juillet 1927. Après ses études secondaires, il s’installe à Madrid où il suit des cours d’art dramatique à l’école espagnole de cinéma et au Conservatoire. Au début des années 1950, il fait ses débuts sur scène au côté de l’actrice Hongroise Lili Murati qui s’est installée définitivement en Espagne depuis quelques années. À la même époque, il entame sa carrière au cinéma, sous la direction de Juan de Orduña, avec un petit rôle dans le mélodrame historique «La leona de Castilla» (1950), dont Amparo Rivelles est la vedette.

En 1953, Germán Cobos rencontre le cinéaste Pedro Lazaga avec qui il tourne «La patrulla» avec Elvira Quintillá. Les deux hommes deviennent rapidement amis, Pedro offrant des rôles de plus en plus important dans les cinq autres films qu’ils vont faire ensemble. En 1956, Germán Cobos apparaît dans «Les esclaves de Carthage», péplum italo-espagnol dirigé par Guido Brignone, où il a Gianna Maria Canale et Jorge Mistral pour partenaires. Il est ensuite l’interprète de bon nombre de productions étrangères filmées dans son pays. On le voit, notamment, dans le film de guerre coproduit par l’Allemagne, «L’ultime sacrifice» (1957) de Alfred Weidermann, avec Marianne Koch. La même année, il est distribué dans trois autres films financés par l’Italie: «Femmine tre volte» de Steno, avec Sylva Koscina, «Susanna à la crème» de Steno, avec Nino Manfredi, et «Dites 33» de Camillo Mastrocinque avec Totò et Vittorio De Sica. En 1960, il acquiert une renommée internationale pour sa participation à «Un taxi pour Tobrouk» de Denys de La Patellière, entouré de Lino Ventura, Maurice Biraud, Hardy Kruger et Charles Aznavour.

Devenue une vedette à part entière, Germán Cobos tourne, en tête d’affiche jusqu’à la fin des années 1960, des films d’action, des westerns et des thrillers. Son physique athlétique et son visage aux traits virils en font le partenaire idéal d’actrices telles que Sara Montiel, Imperio Argentina, Elisa Montés, Concha Velasco ou Rocío Dúrcal. Puis, dans les années 1970, l’acteur oriente sa carrière principalement vers le théâtre. Il revient occasionnellement au cinéma pour des rôles secondaires. On le voit, entre autres, dans «Cria cuervos» (1975) de Carlos Saura, avec Geraldine Chaplin; «El puente» (1976) de Juan Antonio Bardem, avec Victoria Abril; «Solos en la madrugada» (1977) de José Luis Garci, avec José Sacristán; «La loi du désir» (1989) de Pedro Almodóvar, avec Antonio Banderas; «Le jour de ma naissance» (1991) de Pedro Olea, avec Joaquim de Almeida; ou la comédie française «Pas si grave» (2002) de Bernard Rapp avec Sami Bouajila et Romain Duris. Il a également joué dans des séries télévisées comme «Proceso a Mariana Pineda» (1984) avec Marisol ou «Carmen y familia» (1996) avec Beatriz Carvajal.

Alors que sa filmographie dépasse largement la centaine de productions, pour le grand et le petit écran, et qu’il se produisit dans plusieurs dizaines de pièces, son nom et son visage sont rapidement tombé dans l’oubli à l’aube des années 2000. Germán Cobos meurt dans la plus totale indifférence le 12 janvier 2015 à Almuñécar, dans le sud de l’Espagne. En 2010, il avait reçu la Médaille d’or de l’Association espagnole des historiens du cinéma.

© Pascal DONALD

copyright
1950La leona de Castilla – de Juan de Orduña avec Amparo Rivelles
1953Vol 971 ( vuelo 971 ) de Rafael J. Salvia avec Doris Duranti
La patrulla – de Pedro Lazaga avec Elvira Quintillá
1954Le baiser de Judas ( el beso de Judas ) de Rafael Gil avec Rafael Rivelles
La otra vida del capitán Contreras – de Rafael Gil avec Fernando Fernán Gómez
Mourir à l’aube / Quand le jour se lèvera ( mañana cuando amanezca ) de Javier Setó avec Silvia Morgan
1955Marta ( los diez mandamientos ) de Francisco Elías avec Elisa Montés
La vie est belle ( la vida es maravillosa ) de Pedro Lazaga avec Fernando Delgado
1956Retorno a la verdad – de Antonio del Amo avec Susana Canales
Cuerda de presos – de Pedro Lazaga avec Laly del Amo
Torrepartida – de Pedro Lazaga avec Rosita Yarza
Les esclaves de Carthage / Sous le signe de la croix ( le schiave di Cartagine ) de Guido Brignone avec Gianna Maria Canale
Roberto el diablo – de Pedro Lazaga avec Manuel Guitián
Saranno uomini / Serán hombres – de Silvio Siano avec Silvana Pampanini
1957L’ultime sacrifice / L’étoile d’Afrique ( der stern von Afrika ) de Alfred Weidermann avec Marianne Koch
Susanna à la crème ( Susanna tutta panna / Susana, pura nata ) de Steno avec Nino Manfredi
Femmine tre volte – de Steno avec Sylva Koscina
Dites 33 ( Totò, Vittorio e la dottoressa ) de Camillo Mastrocinque avec Totò
CM Héroes sin relevo – de Sinesio Isla avec Vicente Parra
1958El ángel está en la cumbre – de Jesús Pascual avec María Dolores Gispert
Despedida de soltero – de Eugenio Martín avec Jacqueline Pierreux
1959Soledad – de Mario Craveri, Enrico Gras & Félix Acaso avec Pilar Cansino
Carmen de Grenade ( Carmen la de ronda ) de Tullio Demicheli avec Sara Montiel
Los abanderados de la Providencia – de José Luis Pérez de Rozas avec José María Caffarel
1960Ama Rosa – de León Klimovsky avec Imperio Argentina
Un paso al frente – de Ramón Torrado avec Alfredo Mayo
Un taxi pour Tobrouk – de Denys de La Patellière avec Lino Ventura
À cinq heures de l’après-midi ( a las cinco de la tarde ) de Juan Antonio Bardem avec Francisco Rabal
Heroes de blanco / Hombres y mujeres de blanco – de Enrique Carreras avec Hurd Hatfield
1961El amor empieza en sábado – de Victorio Aguado avec Elisa Montés
Abuelita Charlestón – de Javier Setó avec Guadalupe Muñoz Sampedro
L’homme de l’Orient Express ( el hombre del expreso de Oriente ) de Francisco de Borja Moro avec Celia Foster
Une dame aux camélias / Cet amour défendu ( la bella Lola ) de Alfonzo Balcázar avec Sara Montiel
1962Les dernières aventures de Fra Diavolo ( diavolo / Fra Diávolo / i tromboni de Fra Diavolo ) de Giorgio Simonelli & Miguel Lluch avec Ugo Tognazzi
La vallée des épées / Le Castillan ( the Castillan / el valle de las espadas / valley of the swords ) de Javier Setó avec Alida Valli
196340 años de novios – de Enrique Carreras avec Lolita Torres
La revoltosa – de José Díaz Morales avec Teresa Lorca
Les heureuses années soixante ( los felices sesenta ) de Jaime Camino avec Margarita Lozano
Les parias de la gloire – de Henri Decoin avec Curd Jürgens
1964L’attaque de Fort Grant ( fuerte perdido ) de José María Elorrieta avec Aldo Sambrell
La furie des Apaches / La fureur des Apaches / Furie Apache ( el hombre de la diligencia / la furia degli Apache ) de José María Elorrieta avec Frank Latimore
Destino: Barajas – de Ricardo Blasco avec Antonio Riquelme
Brillante porvenir – de Vicente Aranda & Román Gubern avec Josefina Güell
1965El puente de la ilusión – de José Luis Pérez de Rozas avec Isabel de Pomés
Julieta engaña a Romeo – de José María Zabalza avec Lina Morgan
Agent Z55, mission désespérée ( agente Z55 missione disperata ) de Roberto Bianchi Montero avec Yoko Tani
El rostro del asesino – de Pedro Lazaga avec Georges Rigaud
Le secret du capitaine O’Hara ( el secreto del capitán O’Hara / il segreto di Ringo) de Arturo Ruiz Castillo avec Marta Padovan
1966Algunas lecciones de amor – de José María Zabalza avec Mary Santpere
Un shérif à abattre / Wanted le recherché ( wanted ) de Giorgio Ferroni avec Giuliano Gemma
L’homme aux poings d’or ( el hombre del puño de oro ) de Jaime Jesús Balcázar avec Erika Blanc
Technique pour un massacre ( tecnica per un massacro ) de Roberto Bianchi Montero avec Maria Pia Conte
1967Camerino sin biombo – de José María Zabalza avec Blaki
Lola Colt – de Siro Marcellini avec Lola Falana
Le faucon de Castille ( el halcón de Castilla ) de José María Elorrieta avec Mari Luz Real
El Sancho… c’est le temps de mourir ( sangue chiama sangue ) de Luigi Capuano avec Fernando Sancho
1968Le dernier des condors / Quinto à ne pas tuer ( Quinto : non ammazzare ) de León Klimovsky avec Sarah Ross
1969Matrimonios separados – de Mariano Ozores avec Concha Velasco
¡ Se armó el belén ! – de José Luis Sáenz de Heredia avec Julia Caba Alba
1970Le colt du révérend ( Reverendo Colt / Reverend’s Colt ) de León Klimovsky avec Guy Madison
1971Marianela – de Angelino Fons avec Rocío Dúrcal
DO Entre ríos y encinares – de Julio Pérez Tabernero avec Rosa Morena
    Seulement voix
1972Sexy cat Julio – de Pérez Tabernero avec Marqués de Toro
1974Las alegres vampiras de Vögel – de Julio Pérez Tabernero avec María José Cantudo
1975Cría cuervos – de Carlos Saura avec Geraldine Chaplin
Las camareras – de Joaquín Coll Espona avec Ágata Lys
1976El puente – de Juan Antonio Bardem avec Victoria Abril
Los placeres ocultos – de Eloy de la Iglesia avec Simón Andreu
DO Canciones para después de una guerra – de Basilio Martín Patino
    Seulement voix
1977Solos en la madrugada – de José Luis Garci avec José Sacristán
1980Demasiado para Gálvez – de Antonio Gonzalo avec José Luis Cuerda
1987La loi du désir ( la ley del deseo ) de Pedro Almodóvar avec Antonio Banderas
Une catin pour deux larrons ( i picari ) de Mario Monicelli avec Bernard Blier
Tu novia está loca – de Enrique Urbizu avec Antonio Resines
1988El aire de un crimen – de Antonio Isasi-Isasmendi avec Maribel Verdú
1989L’actrice espagnole et le ministre russe ( Ispanskaya aktrisa dlya russkogo ministra / mi ministro ruso ) de Sebastián Alarcón avec Victoria Vera
Bazar Viena – de Amalio Cuevas avec Juan Gabriel
1990Contre le vent ( contra el viento ) de Paco Periñán avec Emma Suárez
Un parapluie pour trois ( un paraguas para tres ) de Felipe Vega avec Icíar Bollaín
1991La veuve du capitaine Estrada ( la viuda del capitán Estrada ) de José Luis Cuerda avec Anna Galiena
Le jour de ma naissance ( el día que nací yo ) de Pedro Olea avec Joaquim de Almeida
La taberna fantástica – de Julián Marcos avec José Soriano
1993Tres palabras – de Antonio Giménez Rico avec Fernando Guillén
1994 CM Passover – de Jamil Dehlavi avec Belén Fernández
1995Bouche à bouche ( boca a boca ) de Manuel Gómez Pereira avec Javier Bardem
1996Mirada líquida – de Rafael Monleón avec Amira Casar
Más allá del jardín – de Pedro Olea avec Mary Carrillo
CM Esposados – de Juan Carlos Fresnadillo avec Anabel Alonso
1997 CM Se fue – de Jacobo Martos avec Rosa Mariscal
2002Pas si grave – de Bernard Rapp avec Sami Bouajila
2004 CM La llamada – de David del Águila avec Jesús Herrera
2006 CM Sueño contigo – de Jesús Salcedo avec Silvia Casanova
2007 CM Limoncello – de Luiso Berdejo, Borja Cobeaga & Jorge Dorado avec Álex Angulo
Fiche créée le 19 janvier 2015 | Modifiée le 10 février 2015 | Cette fiche a été vue 2875 fois
PREVIOUSLee J. Cobb || Germán Cobos || Charles CoburnNEXT