CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Andrés Soler
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gloria Jean



Date et Lieu de naissance : 14 avril 1926 (Buffalo, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 31 août 2018 (Mountain View, Hawaï USA)
Nom Réel : Gloria Jean Schoonover

ACTRICE
Image
1939 Les petites pestes (the under-pup) de Richard Wallace avec Robert Cummings, Nan Grey & Beulah Bondi
Image
1940 Elle est un ange (a little bit of heaven) de Andrew Marton avec Robert Stack & C. Aubrey Smith
Image
1943 Musicienne et fermière (moonlight in Vermont) de Edward C. Lilley avec Ray Malone & Russell Simpson
Image
1961 Le tombeur de ces dames (the ladies’ man) de Jerry Lewis avec Jerry Lewis, Pat Stanley & George Raft

Gloria Jean Schoonover naît le 14 avril 1926, à Buffalo dans l’état de New York. Son père possède un magasin de musique, sa mère travaille comme cavalière dans un cirque. Elle a trois sœurs. La famille déménage à Scranton, en Pennsylvanie, où durant sa petite enfance Gloria chante pour la radio locale. Formée comme une soprano colorature, son professeur de chant Leah Russel, la présente en 1938 à une audition tenue par le producteur de film Joe Pasternak, pour Universal Pictures. Celui-ci cherche une jeune chanteuse pouvant jouer le même genre de comédies musicales que Deanna Durbin, face à des centaines de filles, Gloria Jean remporte l’audition, grâce à sa voix vibrante et claire.

Sous contrat pour Universal, Gloria Jean obtient le rôle principal dans «Les petites pestes» (1939) de Richard Wallace, elle s’impose d’emblée avec son rôle de Pip-Emma Binns, une jeune citadine issue d’une famille pauvre qui passe l’été dans un camp de filles de familles riches, d’abord moquée et ridiculisée, elle se défend et finit par gagner la sympathie des filles et obtient une place dans leur groupe. Dans les années du conflit mondial, Universal ressent le besoin de développer des comédies divertissantes et Gloria Jean, adulée auprès d’un jeune public, semble être l’interprète idéale.

Gloria Jean enchaîne quatorze productions de valeurs inégales. On la voit aux cotés de Bing Crosby dans «Petite et charmante» (1940) de David Butler. Elle joue la nièce de W.C. Fields dans «Passez muscade» (1941) de Edward F. Cline. Dans «Escapade en musique» (1942) de Charles Lamont, elle est Doris, une jeune chanteuse exploitée par sa tante assoiffée d’argent, Nana Bryant, elle s’enfuit et se retrouve dans une petite ville, où elle se laisse adopter par un jeune couple marié et goûte à une vie normale. Elle enchaîne avec «Mister Swing» (1943) de Charles Lamont, où les étudiants d’une académie de théâtre transforment une tragédie grecque en revue musicale moderne contre l’avis la directrice Mme Davis, Florence Bates. Dans la comédie musicale «Pardon my rhythm» (1944), nous suivons les péripéties romantiques d’un groupe de jeunes lycéens talentueux avec Gloria Jean en chanteuse de soirée.

La jeune actrice réussie sa transition vers des rôles d’adultes avec une dramatique, «Destin» (1944) de Reginald Le Borg, un tueur en fuite, Alan Curtis, trouve refuge chez une fermière aveugle, Gloria Jean, et son père, Frank Craven, dans une ferme isolée. Charles David l’emploie ensuite dans son thriller «River gang» (1945), elle y interprète Wendy, une orpheline qui vit avec son oncle Bill, John Qualen, elle découvre que derrière les yeux de son oncle bienveillant ce cache ceux d’un tueur sans pareil. Dans les années 50, sa carrière s’essouffle au profit de la télévision, on peux encore citer son rôle d’épouse angoissée dans un drame militaire «Air strike» (1954) de Cy Roth, dans lequel son mari le lieutenant Dick Huggins, Don Haggerty, s’entraîne dans un escadron de la marine des États-Unis pendant la guerre de Corée. Elle boucle sa carrière au cinéma avec un rôle vraiment insignifiant dans «Le tombeur de ces dames» (1961) de Jerry Lewis. En 1962, elle se marie avec le bel italien Franco Cellini, un fils Angelo naît, mais le divorce est prononcé en 1966. Elle travaille alors dans une entreprise de cosmétiques jusqu’à sa retraite en 1993. Elle meurt le 31 août 2018, d’insuffisance cardiaque et de pneumonie, dans un hôpital à Mountain View, à Hawaii. Elle avait 92 ans.

© Gary RICHARDSON

copyright
1939Les petites pestes ( the under-pup ) de Richard Wallace avec Robert Cummings
1940Petite et charmante ( if I had my way ) de David Butler avec Bing Crosby
    + chansons
Elle est un ange / Un petit peu de bonheur ( a little bit of heaven ) de Andrew Marton avec Robert Stack
1941Passez muscade ( never give a sucker an even break / what a man ! ) de Edward F. Cline avec W.C. Fields
    + chansons
Jazz Follies ( what’s cookin’ ? / wake up and dream ) de Edward F. Cline avec Robert Paige
    + chansons
CM Jingle belles – de Reginald Le Borg avec Bill Days
    + chansons
1942Escapade en musique ( get hep to love / she’s my lovely ) de Charles Lamont avec Donald O’Connor
    + chansons
Permission mouvementée ( when Johnny comes marching home ) de Charles Lamont avec Allan Jones
    + chansons
Amoureux petits et grands ( it comes up love / a date with an angel ) de Charles Lamont avec Ian Hunter
1943Mister Swing ( Mister Big ) de Charles Lamont avec Donald O’Connor
    + chansons
Musicienne et fermière ( moonlight in Vermont ) de Edward C. Lilley avec Russell Simpson
    + chansons
1944Hollywood parade / Suivez les gars ! ( follow the boys / three cheers for the boys ) de A. Edward Sutherland avec George Raft
Chasseurs de fantômes / Pièges à fantômes ( ghost catchers ) de Edward F. Cline
    + chansons avec Chic Johnson
Pardon my rhythm – de Felix E. Feist avec Patric Knowles
Reckless age – de Felix E. Feist avec Franklin Pangborn
Destin / Les yeux de l’âme ( destiny ) de Reginald Le Borg avec Alan Curtis
1945I’ll remember April – de Harold Young avec Kirby Grant
    + chansons
Easy to look at – de Ford Beebe avec Eric Blore
River gang – de Charles David avec John Qualen
1946Copacabana – de Alfred E. Green avec Groucho Marx
    + chansons
1948I surrender dear – de Arthur Dreifuss avec David Street
    + chansons
An old-fashioned girl – de Arthur Dreifuss avec Jimmy Lydon
L’ange de Manhattan ( Manhattan angel ) de Arthur Dreifuss avec Ross Ford
    + chansons
1949On chante dans mon quartier ( there’s a girl in my heart ) de Arthur Dreifuss avec Lon Chaney Jr.
1953Wonder Valley – de Jo Graham avec Jeffrey Stone
1954Air strike – de Cy Roth avec Richard Denning
    + chansons
1957Them nice americans – de Anthony Young avec Bonar Colleano
1958Laffing time – de Alfred J. Goulding avec Edward Finney
1961Le tombeur de ces dames ( the ladies’ man ) de Jerry Lewis avec Jerry Lewis
Fiche créée le 4 septembre 2018 | Modifiée le 22 septembre 2018 | Cette fiche a été vue 710 fois
PREVIOUSPál Jávor || Gloria Jean || Jean-Jacques (I)NEXT