CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Bela Lugosi
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Hans Holt



Date et Lieu de naissance : 22 novembre 1909 (Vienne, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 3 août 2001 (Baden, Autriche)
Nom Réel : Karl Johann Hödl

ACTEUR
Image
1937 Hussards, levez-vous! (Husaren heraus) de Georg Jacoby avec Leo Slezak, Ida Wüst & Maria Andergast
Image
1939 Valses immortelles (unsterblicher walzer) de E.W. Emo avec Paul Hörbiger, Lia Burg & Dagny Servaes
Image
1949 Mariage avec Erika (hochzeit mit Erika) de Eduard von Borsody avec Marianne Schönauer & Dorit Kreysler
Image
1960 Les cloches sonnent pour tout le monde (glocken läuten überall) de Franz Antel avec Annie Rosar & Oskar Sima

Fils de Karl Hödl, vitrier de profession, et de Paula (née Schmider), Karl Johann Hödl voit le jour à Vienne, le 22 novembre 1909 pendant la fin de règne du vieil empereur d’Autriche François-Joseph. Après ses études secondaires, celui qui se fera connaitre sous le nom de Hans Holt, rentre à l’Académie de Musique et des Arts du spectacle de Vienne et en sort diplômé en 1930. Dans la foulée, il débute sur scène au Volkstheater, avec le rôle du comte d’Essex dans la pièce «Elisabeth von England» de Ferdinand Bruckner. Deux ans plus tard, il rejoint la troupe du théâtre de Reichenberg en Bohême, puis celles du Burgtheater de Vienne, des théâtres de Zurich et de Berlin. Mais son nom est principalement associé au Theater in der Josefstadt de Vienne, où il se produit pendant plus de quarante ans. Le comédien remporte des succès retentissants dans des pièces de Hugo von Hofmannsthal, Arthur Schnitzler et Ferenc Mólnar. Il a aussi joué dans des pièces dont il est l’auteur, notamment dans la comédie «Herzspezialist», créée en octobre 1956 au Deutsches Theater de Göttingen.

Dès le milieu des années trente, commence l’aventure cinématographique. En 1935, sous son véritable nom, il apparait dans «Le plus beau jour de ma vie» de Richard Oswald avant d’être le partenaire de Franciska Gaal dans la comédie «Catherine» de Henry Koster. Jeune prémier fort sympathique, Hans Holt conquiert rapidement les cœurs du public féminin avec ses interprétations dans des comédies romantiques, musicales ou dramatiques. Parmis ses plus grands succès de cette époque, nous pouvons citer: «Confetti» (1936) de Hubert Marischka, «Hannerl et ses amants» (1936) de Werner Hochbaum, «Florentine» (1937) de Carl Lamac, «Rivalité» (1938) de Karl Heinz Martin et «Valses immortelles» (1939) de E.W. Emo, où il incarne le jeune compositeur Josef Strauss.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Hans Holt ne se compromet dans aucun film de propagande mais tourne sans discontinuer jusqu’à la fin du conflit. En 1940, il interprète l’enseigne Mitja, aux côtés de Heinrich George, dans «Le maître de poste», adaptation de Pouchkine par Gustav Ucicky. Ce film remporte un grand succès, mais un peu plus d’un an plus tard, sur ordre de Joseph Goebbels, il est retiré des écrans sous prétexte qu’il montre une image trop positive des Russes, alors que l’Allemagne vient d’entrer en guerre contre l’Union Soviétique. On le voit aussi dans le costume de Mozart dans «Aimé des dieux» (1942) de Karl Hartl et dans celui du violoniste Josef Schrammel dans «Schrammel» (1943) de Géza von Bolváry. Après la guerre, Hans Holt poursuit sa carrière à l’écran toujours dans le même registre et dans des adaptations d’opérettes célèbres. Son rôle le plus connu est alors celui de Baron von Trapp dans «La famille Trapp» (1956) et «La famille Family en Amérique» (1958). Au début des années 1960, il se lance dans une prolifique carrière à la télévision qui accroit sa popularité, en particulier avec les séries «Die Schöngrubers» (1972), «Die liebe Familie» (1982/88) et «Der Leihopa» (1985/88).

Marié à la scénariste Renate Bremer depuis 1936, mère de sa fille unique décédée en 1945 alors qu’elle n’avait que deux ans, Hans Holt s’éteint dans la maison de retraite des artistes «Hilde Wagener», à Baden près de Vienne, le 3 août 2001. Il est inhumé au cimetière du quartier viennois de Neustift am Walde auprès de ses parents. Sa femme les rejoindra trois ans plus tard.

© Pascal DONALD

copyright
1935Le plus beau jour de ma vie ( heut’ ist der schönste tag in meinem leben ) de Richard Oswald avec Lizzi Natzler
Catherine ( Katharina, die letzte ) de Henry Koster avec Franciska Gaal
1936Confetti ( konfetti ) de Hubert Marischka avec Friedl Czepa
Hannerl et ses amants ( Hannerl und ihre liebhaber / saison in Grinzing ) de Werner Hochbaum avec Olly von Flint
Lumpaci le vagabond / Joeux vagabonds ( Lumpacivagabundus / der böse geist ) de Géza von Bolváry avec Alice Brand
Der letzte wiener fiaker / Liebe im dreivierteltakt – de Hubert Marischka avec Annie Rosar
1937Bubi / Der kleine kavalier / Mircha – de Béla Gaál avec Lici Balla
Hussards, levez-vous ! ( Husaren heraus / das liebesregiment ) de Georg Jacoby avec Maria Andergast
Florentine ( wir fahren gegen den wind ) de Carl Lamac avec Geraldine Katt
Roxy und das wunderteam / Die entführte braut / 3:1 für liebe – de Johann von Vásáry avec Rosy Barsony
3 contre 1 pour l’amour ( 3:1 a szerelem javára ) de Johann von Vásáry avec László Békeffi
    Seulement apparition – Version hongroise de « Roxy und das wunderteam »
1938Sourire de Vienne ( die unruhigen mädchen / finale ) de Géza von Bolváry avec Käthe von Nagy
Rivalité / Concert au Tyrol ( konzert in Tirol ) de Karl Heinz Martin avec Heli Finkenzeller
Discrétion assurée ( diskretion : Ehrensache ) de Johannes Meyer avec Ida Wüst
Pierre joue avec le feu ( Peter spielt mit dem feuer / der vertauschte ehemann ) de Joe Stöckel avec Karin Hardt
La danseuse nue / Les gens du spectacle ( menschen von varieté / a variete csillagai ) de Josef von Báky avec La Jana
CM Fasching in Wien – de ? avec Leo Slezak
CM Allzuviel ist ungesund – de Georg Zoch avec Trude Marlen
1939Effeuillons la marguerite ( ein frau für drei / Marguerite : 3 ) de Theo Lingen avec Gusti Huber
Les grincheux ( das ekel ) de Hans Deppe avec Josefine Dora
Valses immortelles / Valses éternelles / La vie de Johann Strauss ( unsterblicher walzer ) de E.W. Emo avec Lia Burg
La peau chagrin ( die unheimlichen wünsche ) de Heinz Hilpert avec Olga Tschechowa
Une mère ( mutterliebe ) de Gustav Ucicky avec Käthe Dorsch
Das jüngste gericht – de Franz Seitz avec Olly Holzmann
1940Lilas Blancs / La jeune fille au lilas ( weißer flieder ) de Arthur Maria Rabenalt avec Elga Brink
Le maître de poste ( der postmeister ) de Gustav Ucicky avec Hilde Krahl
L’oiseleur / Le marchand d’oiseaux ( rosen in Tirol / der vogelhändler ) de Géza von Bolváry avec Marte Harell
    + chansons
Jeux de l’amour / Le septième garçon ( der siebente junge ) de Alois Johannes Lippl avec Maria Nicklisch
1941Entrez dans la danse ( wir bitten zum tanz ) de Hubert Marischka avec Elfie Mayerhofer
Querelles fraternelles ( brüderlein fein ) de Hans Thimig avec Winnie Markus
1942Aimé des dieux / Les amours de Mozart ( wen die götter lieben ) de Karl Hartl avec Irene von Meyendorff
Conduite vers l’aventure ( fahrt ins Abenteuer ) de Jürgen von Alten avec Lucie Englisch
1943Marianne et ses célibataires ( die kluge Marianne ) de Hans Thimig avec Paula Wessely
Noir et blanc (schwarz auf weiß ) de E.W. Emo avec Paul Hörbiger
    + chansons
Schrammeln – de Géza von Bolváry avec Marte Harell
    + chansons
Dir zuliebe – de Martin Fric avec Winnie Markus
1944Les liens d’or ( die goldene fessel ) de Hans Thimig avec Friedl Czepa
Münchnerinnen / Über alles die liebe / Ja, ja die männer – de Philipp Lothar Mayring avec Ellen Hille
Glück muß man haben / Der arme Jonathan / Operettenklänge / Wiener zuckerln – de Teo Lingen avec Hilde Hildebrand
1945Geld ins haus / Der millionär – de Robert A. Stemmle avec Gabriele Reismüller
Le long chemin ( der weite weg / schicksal in ketten ) de Eduard Hoesch avec Maria Andergast
Liebesheirat – de Theo Lingen avec Beppo Brem
1947Rendezvous im Salzkammergut – de Alfred Stöger avec Hertha Mayen
Singende engel – de Gustav Ucicky avec Käthe Dorsch
1948L’ange à la trompette ( der engel mit der posaune ) de Karl Hartl avec Hedwig Bleibtreu
The Mozart story – de Karl Hartl & Frank Wisbar avec Irene von Meyendorff
Ma mère et moi / L’œuf de coucou ( das kuckucksei / kinder der liebe ) de Walter Firner avec Anne-Marie Blanc
1949Kleiner schwindel am Wolfgangsee – de Franz Antel avec Nadja Tiller
Amour d’enfer / Amour démoniaque ( höllische liebe ) de Géza von Cziffra avec Elfie Mayerhofer
Mariage avec Erika / Le cœur est roi ( hochzeit mit Erika ) de Eduard von Borsody avec Marianne Schönauer
1950L’éternelle amoureuse / Cœurs constants ( unterbliche geliebte ) de Veit Harlan avec Kristina Söderbaum
Printemps sur la glace ( frühling auf dem eis ) de Georg Jacoby avec Eva Pawlick
1951Reine d’une nuit ( königin einer nacht / faschingsprinzessin ) de Kurt Hoffmann avec Ilse Werner
Mademoiselle Bimbi / Une fille impossible ( das unmögliche mädchen / fräulein Bimbi ) de Ákos Ráthonyi avec Hannelore Schroth
Quand les cloches du soir sonnent / Les cloches du soir ( Wenn die abendglocken läuten ) de Alfred Braun avec Käthe Haack
1952Ma femme fait des bétises ( meine frau macht dummheiten ) de Géza von Bolváry avec Inge Egger
Majesté incognito ( der obersteiger / hoheit inkognito ) de Franz Antel avec Josefin Kipper
Lavendel ( ein ehe ohne moral / der kavalier im kleiderschrank / Lavendel, eine ganz unmoralische geschichte ) de Arthur Maria Rabenalt avec Elisabeth Stemberger
Vienne, 1er avril 2000 ( 1. April 2000 ) de Wolfgang Liebeneiner avec Hilde Krahl
1953Une valse pour l’empereur ( kaiserwalzer ) de Franz Antel avec Maria Holst
Auf der grünen wiese – de Fritz Böttger avec Hannelore Bollmann
Der feldherrenhügel – de Ernst Marsichka avec Adrienne Gessner
Un superbe fruit ( ein tolles früchtchen / das früchtchen ) de Franz Antel avec Ingrid Pan
Heute nacht passiert’s – de Franz Antel avec Christiane Jansen
Amour et trompettes ( liebe und trompetenblasen / die vertauschte braut ) de Helmut Weiss avec Marianne Koch
1954Wenn ich einmal der herrgott wär – de Anton Kutter avec Gisela Fackeldey
Toi seule ( du bist die richtige ) de Erich Engel & Josef von Báky avec Elma Karlowa
1955Fais briller le soleil ( lass die sonne wieder scheinen ) de Hubert Marischka avec Alice Graf
Sonnenschein und wolkenbruch – de Rudolf Nussgruber avec Loni Heuser
Pays de mes amours ( Heimatland ) de Franz Antel avec Marianne Hold
    Seulement scénario
Oh, diese lieben verwandten / Die lieben verwandten – de Joe Stöckel avec Franz Marischka
    Seulement sujet original
1956La famille Trapp ( die Trapp-Familie ) de Wolfgang Liebeneiner avec Ruth Leuwerik
1957Le chant du bonheur / Nostalgie… les souvenirs sont faits pour ça ( heimweh… dort wo die blumen blüh’n ) de Franz Antel avec Sabine Bethmann
Vienne, ville de mes rêves ( Wien, du stadt meiner träume ) de Willi Forst avec Erika Remberg
1958Le ciel n’est pas à vendre / Sacrifice inutile ( der veruntreute himmel ) de Ernst Marischka avec Christine Kaufmann
La famille Trapp en Amérique ( die Trapp-Familie in Amerika ) de Wolfgang Liebeneiner avec Ruth Leuwerik
La clé du passé ( ich werde dich auf händen tragen ) de Veit Harlan avec Kristina Söderbaum
Rendez-vous à Vienne ( rendezvous in Wien / whisky, wodka, wienerin ) de Helmut Weiss avec Margit Saad
J’y suis… j’y reste ! ( hier bin ich, hier bleib’ ich ) de Werner Jacobs avec Caterina Valente
1960Les cloches sonnent pour tout le monde ( glocken läuten überall / die glocke ruft ) de Franz Antel avec Helga Franck
1961Chair à vendre ( Deutschland : Deine sternchen / heimat, deine sternchen ) de Edwin Zbonek avec Renate Berg
Presque des anges ( almost angels / born to sing ) de Steve Previn avec Vincent Winter
1963Le mal du siècle ( ferien vom ich ) de Hans Grimm avec Geneviève Cluny
1974Le ciel volé ( der gestohlene himmel / wetterleuchten über dem Zillertal ) de Theo Maria Werner avec Christine Böhm
1979Götz von Berlichigen (Götz von Berlichigen mit der eisermen hand) de Wolfgang Liebeneiner avec Michèle Mercier
1981Der bockerer – de Franz Antel & Rainer C. Ecke avec Marianne Nentwich
1990 DO Ein lied aus Wien – de ? avec Heinz Holecek
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1987 )
Fiche créée le 30 septembre 2020 | Modifiée le 1 octobre 2020 | Cette fiche a été vue 176 fois
PREVIOUSEvelyn Holt || Hans Holt || Jack HoltNEXT