CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Peter Falk
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Helen Vinson



Date et Lieu de naissance : 17 septembre 1905 (Beaumont, Texas, USA)
Date et Lieu de décès : 7 octobre 1999 (Chapel Hill, Caroline du Nord, USA)►
Nom Réel : Helen Rulfs

ACTRICE
Image
1932 Je suis un évadé (I am a fugitive from a Chain Gang) de Mervyn LeRoy avec Paul Muni & Glenda Farrell
Image
1933 Le petit géant (the little giant) de Roy Del Ruth avec Edward G. Robinson, Mary Astor & Kenneth Thomson
Image
1935 Le roi des damnés (king of the damned) de Walter Forde avec Conrad Veidt, Noah Beery & Gibson Gowland
Image
1940 Ombres étranges (beyond tomorrow) de A. Edward Sutherland avec Harry Carey & Maria Ouspenskaya

Helen Rulfs est née le 17 septembre 1905 à Beaumont, dans l’Etat du Texas, où son père Edward Anton Rulfs dirige une compagnie pétrolière. À vingt ans, ses études universitaires terminées, elle quitte le foyer familial pour épouser Harry N. Vickerman, un homme de quinze ans son aîné issu d’une famille aisée de Philadelphie, un mariage qui se solde par un divorce en 1930. Sa passion pour le théâtre l’amène à se produire dans des productions locales et régionales, puis à la fin des années vingt, à New York, elle décroche un rôle dans son premier spectacle à Broadway, «Los Angeles» de George M. Cohan. Elle gagne davantage de succès avec «Berlin» au coté de Sydney Greenstreet et «The fatal alibi», un drame policier avec Charles Laughton.

Grande, distinguée, les yeux bruns, les cheveux naturellement bouclés, d’une élégante beauté teintée d’une voix traînante du Sud, elle ne tarde pas a attirer l’attention des chasseurs de la Warner Bros à la recherche de nouvelles têtes. En 1932, contrat en poche et rebaptisée Helen Vinson, elle débute sous la direction de William Dieterle mais, cette année, on retient principalement son rôle de la petite amie de Paul Muni dans «Je suis un évadé» (1932) de Mervyn LeRoy. Les années suivantes, elle est engagée pour jouer les femmes de caractère, audacieuses et déterminées. En témoigne son rôle de garce totalement amorale qui devient la petite amie du gangster Edward G. Robinson dans «Le petit géant» (1933) de Roy Del Ruth; l’épouse infidèle de Spencer Tracy dans «Thomas Garner» (1933) de William K. Howard. Avec élégance elle fait partie d’un gang de voleurs de bijoux dans «Le club de minuit» (1933) de Alexander Hall avec George Raft. Alfred Santell l’emploie dans un rôle sombre, celui d’une épouse trompée qui met au point une terrible tragédie pour élimer sa rivale, Ann Harding, dans le thriller «Le calvaire de Flora Winters» (1934). Puis, dans un triangle amoureux au destin tragique «Soir de noces» (1934) de King Vidor, elle est mariée au romancier Cary Grant qui succombe au charme de Anna Sten.

En 1935, Helen Vinson se marie avec le tennisman britannique Fred Perry et s’installe en Angleterre, ils divorcent en 1940. Helen y tourne trois films: «Le tunnel» (1935) de Maurice Elvey avec Richard Dix; «Le roi des damnés» (1935) de Walter Forde, avec Conrad Veidt; «Love in exile» (1936), une comédie romantique de Alfred L. Werker, où elle joue une comtesse au coté de Clive Brook. De retour à Hollywood, John Cromwell lui donne un rôle amer dans «L’autre» (1939), elle interprète l’amie élégante, perfide et manipulatrice de Carole Lombard, Kay Francis et Cary Grant. Elle est ensuite un agent fédéral d’infiltration dans le drame anti-nazi «Les G-Men du service secret» (1939) de Lew Landers.

Les années 40 amorcent son déclin, après son rôle de danseuse exotique dans «Rien que la vérité» (1941) de Elliott Nugent, avec Bob Hope et Paulette Goddard, elle tourne encore une poignée de films, principalement dans des rôles de soutient. Après son dernier film «L’introuvable rentre chez lui» (1945) de Richard Thorpe, elle épouse en 1946 en troisième noce Donald Hardenbrook un courtier en valeurs mobilières, et, à sa demande elle abandonne sa carrière. Ils restent unis jusqu’au décès de son mari en décembre 1976. Helen Vinson est décédée de causes naturelles dans un maison médicalisée de Chapel Hill, en Caroline du Nord, le 7 octobre 1999, à l’âge de 94 ans.

© Gary RICHARDSON

copyright
1932Jewel robbery – de William Dieterle avec William Powell
Two against the world – de Archie Mayo avec Neil Hamilton
The crash – de William Dieterle avec Ruth Chatterton
They call it sin / The way of life – de Thornton Freeland avec Loretta Young
Je suis un évadé ( I am a fugitive from a Chain Gang / I am a fugitive / I am a fugitive from the Chain Gang ) de Mervyn LeRoy avec Paul Muni
L’avocat ( lawyer man ) de William Dieterle avec Joan Blondell
Le triomphe de l’amour ( second hand wife / the illegal divorce ) de Hamilton MacFadden avec Victor Jory
Grand Slam – de William Dieterle avec Paul Lukas
1933Le petit géant ( the little giant ) de Roy Del Ruth avec Edward G. Robinson
Le club de minuit ( the midnight club ) de Alexander Hall & George Somnes avec George Raft
Thomas Garner ( the power and the glory / power and glory ) de William K. Howard avec Spencer Tracy
Meurtre au chenil / La triple énigme / Le mystère de la chambre close ( the kennel murder case ) de Michael Curtiz avec Eugene Pallette
As husbands go – de Hamilton MacFadden avec Warner Baxter
1934Le calvaire de Flora Winters / Hors la famille ( the life of Vergie Winters ) de Alfred Santell avec John Boles
Let’s try again / The marriage symphony – de Worthington Miner avec Clive Brook
Gift of gab – de Karl Freund avec Victor Moore
Le capitaine déteste la mer ( the captain hates the sea ) de Lewis Milestone avec John Gilbert
La course de Broadway Bill ( Broadway Bill / strictly confidential ) de Frank Capra avec Warner Baxter
A notorious gentleman – de Edward Laemmle avec Charles Bickford
Soir de noces / Nuit de noces ( the wedding night ) de King Vidor avec Gary Cooper
1935Mondes privés ( private worlds ) de Gregory La Cava avec Charles Boyer
Le tournant dangereux ( age of indiscretion ) de Edward Ludwig avec Paul Lukas
Le tunnel ( the tunnel / Transatlantic tunnel ) de Maurice Elvey avec Richard Dix
Le roi des damnés / Les damnés de Santa Maria ( king of the damned ) de Walter Forde avec Conrad Veidt
1936Love in exile – de Alfred L. Werker avec Clive Brook
Reunion – de Norman Taurog avec Jean Hersholt
1937Vogues ( vogues of 1938 / all this and glamour too / Walter Wanger’s vogues of 1938 ) de Irving Cummings avec Mischa Auer
La vie, l’art et l’amour ( live, love and learn ) de George Fitzmaurice avec Robert Montgomery
1939L’autre ( in name only ) de John Cromwell avec Cary Grant
Married and in love – de John Farrow avec Patric Knowles
Les G-Men du service secret ( enemy agent / secret enemy ) de Lew Landers avec Richard Cromwell
1940Curtain call – de Frank Woodruff avec Alan Mowbray
Ombres étranges / Le monde inconnu ( beyond tomorrow / beyond Christmas) de A. Edward Sutherland avec Harry Carey
Zone torride ( torrid zone ) de William Keighley avec James Cagney
Bowery boy – de William Morgan avec Dennis O’Keefe
1941Rien que la vérité ( nothing but the true ) de Elliott Nugent avec Bob Hope
1943Les trois gloires / Le flirt des Corrigan ( chip off the old block ) de Charles Lamont avec Donald O’Connor
La femme et le monstre / Le cerveau de Donovan ( the lady and the monster / the lady and the doctor / monster & tiger man / tiger man ) de George Sherman avec Erich von Stroheim
1944Are these our parents ? / They are guilty – de William Nigh avec Lyle Talbot
L’introuvable rentre chez lui / Le tableau qui accuse ( the thin man goes home ) de Richard Thorpe avec Myrna Loy
    Remerciements à Daniel DOYON pour ses recherches d’état-civil
Fiche créée le 9 octobre 2018 | Modifiée le 11 août 2019 | Cette fiche a été vue 1535 fois
PREVIOUSMaurice Vinot || Helen Vinson || Henri VirlojeuxNEXT