CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Walter Pidgeon
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jane Russell



Date et Lieu de naissance : 21 juin 1921 (Bemidji, Minnesota, USA)
Date et Lieu de décès : 28 février 2011 (Santa Maria, Californie, USA)
Nom Réel : Ernestine Jane Geraldine Russell

ACTRICE

C’est à Bemidji, petite ville du Minnesota qu’Ernestine Jane Geraldine Russell voit le jour le 21 juin 1921. En 1937, après la mort de son père, elle arrête ses études de styliste à l’Université californienne de Van Nuys, s’inscrit au cours de Maria Ouspenskaya de l’école de Max Reinhardt et devient mannequin pour arrondir les fins de mois.

Au début des années quarante, la jolie jeune femme est remarquée, dans un film publicitaire, par l’impresario Lewis Green. Il contacte Howard Hughes qui prépare sa nouvelle production: «Le banni», un western qui doit être réalisé par Howard Hawks. Jane Russell passe des tests qui s’avèrent concluants. Hughes lui signe un contrat et réalise lui-même, entre 1941 et 1942, le film abandonné par Hawks. La campagne publicitaire qui s’ensuit porte Jane Russell au sommet de la popularité alors que personne n’a vu la moindre image de cette œuvre. Le film sort quatre ans plus tard et le public découvre une femme pulpeuse à la poitrine généreuse. C’est un succès malgré la pauvreté du scénario et la sévérité de la critique. Durant le seconde guerre mondiale, elle participe à des spectacles pour les troupes américains et devient la pin-up brune préférée de G.I.’s.

Dans les année cinquante, Jane Russell s’impose comme une des plus grandes stars hollywoodiennes, plus par l’évidence des ses charmes agressifs et sensuels que par ses qualités d’actrice. Malgré tout, elle tire son épingle du jeu dans «Fini de rire» (1951) de John Farrow et «Le paradis des mauvais garçons» (1952) de Joseph von Sternberg, deux films noirs avec Robert Mitchum. Elle s’illustre aussi dans plusieurs comédies, parmi lesquelles: «Une veine de…» (1951) avec Frank Sinatra, «Le fils du visage pâle» (1952) avec Bob Hope. Elle retrouve Howard Hawks pour «Les hommes préfèrent les blondes» (1953), une production de la 20th Century Fox qui remporte un succès considérable et qui impose définitivement Jane et sa partenaire Marilyn Monroe parmi les plus grandes stars d’Hollywood. Par la suite, Jane Russell apparaît dans plusieurs productions sans envergure dont le seul intérêt et de découvrir sa plastique parfaite, notamment dans «Les implacables» (1955) avec Clark Gable et «L’ardente gitane» (1956) avec Cornel Wilde. Parallèlement, Jane développe ses dons de chanteuse en enregistrant plusieurs disques et en se produisant dans plusieurs cabarets à travers le monde. Elle se distingue aussi dans quelques pièces de théâtre et apparaît dans des émissions de télévision et des documentaires. En 1970, L’actrice tourne une dernière fois pour le grand écran dans «La loi du talion» avec Rod Taylor. La provocante brune à la forte personnalité, décide alors d’abandonner le cinéma pour se consacrer à son association: la «WAIF», destinée à trouver des parents adoptifs pour des orphelins.

Mariée successivement avec le joueur de football Bob Waterfield, avec qui elle adopte trois enfants, puis à l’acteur Roger Barrett, c’est auprès de son troisième époux, l’agent immobilier John Calvin, se retire dans sa propriété de la côte californienne. Fervente chrétienne, elle est aussi une Républicaine convaincue, n’hésitant pas à militer contre l’avortement en toute circonstance et en prenant partie pour la guerre en Irak dans son début en Mars 2003. Suite à des problèmes respiratoires, Jane Russell s’éteint dans sa maison de Santa Maria le 28 février 2011.

© Philippe PELLETIER

copyright
1941 Le banni ( the outlaw ) de Howard Hughes avec Walter Huston
CM Meet the stars #8: Stars past and present – de Harriet Parsons avec Walter Abel
    Seulement apparition
1945L’esclave du souvenir / Jeune veuve ( young widow ) de Edwin L. Marin avec Louis Hayward
1948Le visage pâle ( the paleface ) de Norman Z. McLeod avec Bob Hope
1949 CM Screen snapshot : Hollywood rodeo – de Ralph Staub avec Gene Autry
    Seulement apparition
1951Une veine de … ( double dynamite / it’s only money ) de Irving Cummings avec Frank Sinatra
    + chansons
Fini de rire / La femme qu’il attendait ( his kind of woman ) de John Farrow avec Robert Mitchum
    + chansons
1952Bal à Bali / En route vers Bali ( road to Bali ) de Hal Walker avec Bing Crosby
    Seulement apparition
Scandale à Las Vegas / Meurtre à Las Vegas ( the Las Vegas story ) de Robert Stevenson avec Victor Mature
    + chansons
La femme aux revolvers ( Montana Belle ) de Allan Dwan avec George Brent
    + chansons
Le paradis des mauvais garçons ( Macao ) de Josef von Sternberg avec William Bendix
    + chansons
Le fils du visage pâle ( son of Paleface ) de Frank Tashlin avec Roy Rogers
    + chansons
1953Les hommes préfèrent les blondes ( gentlemen prefer blondes ) de Howard Hawks avec Marilyn Monroe
    + chansons
French line ( the french line ) de Lloyd Bacon avec Gilbert Roland
    + chansons
1954La vénus des mers chaudes ( underwater ! / the big rainbow ) de John Sturges avec Joseph Calleia
1955La muraille d’or / La soif d’aimer ( foxfire ) de Joseph Pevney avec Jeff Chandler
Les hommes épousent les brunes / À Paris tous les quatre ( gentlemen marry brunettes ) de Richard Sale avec Scott Brady
    + chansons
Les implacables ( the tall men ) de Raoul Walsh avec Clark Gable
CM Screen snapshots : Playtime in Hollywood – de Ralph Staub avec Joe E. Brown
    Seulement apparition
1956L’ardente gitane ( hot blood / bad blood ) de Nicholas Ray avec Cornel Wilde
Bungalow pour femmes ( the revolt of Mamie Stover ) de Raoul Walsh avec Richard Egan
    + chansons
La course au soleil ( run for the sun ) de Roy Boulting avec Richard Widmark
    Seulement productrice exécutive – Non créditée
1957Kidnapping en dentelles ( the fuzzy pink nightgown ) de Norman Taurog avec Adolphe Menjou
CM Screen Snapshots: WAIF International Ball – de Ralph Staub avec Hedda Hopper
    Seulement apparition
1964Sabotage ? / Le crash mystérieux ( fate is the hunter ) de Ralph Nelson avec Rod Taylor
1965Toute la ville est coupable ( Johnny Reno ) de R.G. Springsteen avec Lyle Bettger
1966La loi des hors-la-loi ( Waco ) de R.G. Springsteen avec Wendell Corey
1967Le credo de la violence ( the born losers ) de Tom Laughlin avec Jeremy Slate
1968 CM Handicap – de Manolo Marinero avec Barbara Steele
    Seulement chansons
1969Cauliflower cupids / The godfather and the lady / 6 champions go wild / The honorable frauds – de Peter Savage & Jerome Shaw avec Jake LaMotta
1970La loi du talion ( darker than amber ) de Robert Clouse avec Theodore Bickel
1990 DO Robert Mitchum : The reluctant star – de Gene Feldman & Suzette Winter avec Robert Mitchum
    Seulement apparition
2008 DO Hollywood on fire – de Kyle Saylors avec Denzel Washington
    Seulement apparition
2009 DO Marilyn Monroe : Ich möchte geliebt werden – de Eckhart Schmidt avec Don Murray
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix Pomme d’Or de l’actrice la plus coopérative aux Golden Apple Awards, USA ( 1955 )

    Botte d’Or aux Golden Boot Awards, USA ( 1984 )

    Caméra Berlinoise au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne ( 1991 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma de Marco Island, Floride, USA ( 2001 )
Fiche créée le 21 janvier 2009 | Modifiée le 20 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 5822 fois
PREVIOUSHarold Russell || Jane Russell || Ken RussellNEXT