CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Carlos López Moctezuma
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jason Robards Jr.



Date et Lieu de naissance : 26 juillet 1922 (Chicago, Illinois, USA)
Date et Lieu de décès : 26 décembre 2000 (Bridgeport, Connecticut, USA)
Nom Réel : Jason Nelson Robards Jr.

ACTEUR
Image
1962 Le long voyage dans la nuit (long day’s journey into night) de Sidney Lumet avec Katharine Hepburn
Image
1968 Il était une fois dans l’Ouest (c’era una volta il West) de Sergio Leone avec Claudia Cardinale
Image
1975 Les hommes du président (all the president’s men) de Alan J. Pakula avec Dustin Hoffman & Robert Redford
Image
1976 Julia – de Fred Zinnemann avec Jane Fonda, Vanessa Redgrave, Hal Holbrook & Maximilian Schell

Jason Robards Jr., un des acteurs les plus reconnu pour ses prestations au théâtre comme au cinéma est le fils de Jason Robards Sr., acteur respecté de la scène new-yorkaise et du cinéma muet des années 20. Plus tard Jason sera témoin de la déchéance de son père devenu irascible, victime de l’arrivée du cinéma sonore, une tension familiale qui se conclue par le divorce de ses parents. Il est enfant quand la famille déménage à New York, puis à Los Angeles. Après sa scolarité, où il se révèle sportif accompli, notamment en athlétisme, il s’engage pour sept ans comme radio dans la Marine lors de la deuxième Guerre Mondiale. Démobilisé, il décide de devenir acteur, il suit des études à l’American Academy of Dramatic Arts. Il joue des petits rôles au théâtre, à la télévision et aussi à la radio.

Après une décennie à jouer dans l’ombre, Jason Robards Jr. obtient le rôle principal dans diverses productions théâtrales de Eugène O’Neill, dont «Le long voyage dans la nuit» (1956) où il tient le rôle de l’alcoolique Jamie Tyrone. Il a 36 ans quand il débute au cinéma. Son physique austère ne convient pas aux rôles de jeunes premiers, il fait malgré tout des débuts spectaculaires, en remportant à deux reprises, le prix du meilleur acteur par la National Board of Review pour «Tendre est la nuit» (1961) de Henry King, et pour l’adaptation du «Long voyage dans la nuit» (1962) de Sidney Lumet, où il reprend son personnage de Jamie Tyrone. Ce dernier film lui vaut aussi un prix d’interprétation à Cannes.

Avec son visage buriné, ses cheveux grisonnants, sa voix rocailleuse, Jason Robards Jr. devient l’acteur idéal pour une série de westerns virils, comme «Gros coup à Dodge City» (1966) de Fielder Cook, où cinq des hommes les plus riches de l’Ouest, dont notre acteur, se réunissent pour un poker très mouvementé. Dans «Sept secondes en enfer» (1967) de John Sturges, il incarne Doc Holliday, qui avec son ami le shérif Wyatt, James Garner, entreprend d’éliminer les tueurs qui ont tués le frère de Wyatt. Le légendaire western spaghetti, «Il était une fois dans l’Ouest» (1968) de Sergio Leone lui apporte la gloire avec son rôle de Cheyenne, un succès qu’il partage avec Henry Fonda, Charles Bronson et Claudia Cardinale. Jason Robards Jr. offre des personnalités très différentes dans les choix de ses personnages, inquiétante comme ce roi de la pègre dans «L’affaire Al Capone» (1967) de Roger Corman, à l’opposé de ce lieutenant courageux, responsable de la défense de la base de Pearl Harbor pendant l’attaque japonaise dans «Tora! Tora! Tora!» (1970) de Richard Fleischer. Il est aussi le père sensible de Timothy Bottoms dans «Johnny s’en va-t-en guerre» (1971) de Dalton Trumbo. Pour le thriller politique «Les hommes du président» (1975) de Alan J. Pakula, il remporte l’Oscar du meilleur second rôle masculin pour son rôle de directeur du Washington Post. Même récompense, l’année suivante avec «Julia» de Fred Zinnemann, ou il incarne l’écrivain Dashiell Hammett compagnon de la romancière Lillian Hellman, jouée par Jane Fonda, à la recherche de son amie d’enfance Julia, Vanessa Redgrave, une militante antinazie.

Jason Robards Jr. enrichit sa filmographie en jouant Ulysses Grant dans «La légende du cavalier masqué» (1981) ou Abraham Lincoln dans le téléfilm «L’hommage parfait» (1991). Il boucle sa carrière avec «Magnolia» (1999) de Paul Thomas Anderson, où il dépeint un homme qui meurt d’un cancer du poumon. Un film prémonitoire puisqu’il décède un an plus tard, de la même maladie, à l’âge de 78 ans.

© Gary RICHARDSON

copyright
1958 Le voyage ( the journey ) de Anatole Litvak avec Deborah Kerr
1961Par l’amour possédé ( by love possessed ) de John Sturges avec Lana Turner
Tendre est la nuit ( tender is the night ) de Henry King avec Joan Fontaine
    Prix NBR du meilleur acteur par la National Board of Review, USA
1962Le long voyage dans la nuit ( long day’s journey into night ) de Sidney Lumet avec Katharine Hepburn
    Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma de Cannes, France

    Prix NBR du meilleur acteur par la National Board of Review, USA
1963Act one – de Dore Schary avec George Hamilton
DO Heavyweight elimination contest: Cassius Clay vs. Doug Jones – de Jack Simon avec Muhamad Ali
    Seulement apparition
1965Des clowns par millier ( a thousand clowns ) de Fred Coe avec Barbara Harris
    + chansons
1966Gros coup à Dodge City / Hold-up à la carte ( a big hand for the little lady / big deal at Dodge City ) de Fielder Cook avec Joanne Woodward
Chaque mercredi ( any Wednesday / bachelor girl apartment ) de Robert Ellis Miller avec Jane Fonda
1967Divorce à l’américaine ( divorce american style ) de Bud Yorkin avec Jean Simmons
L’affaire Al Capone / Le massacre de la Saint-Valentin ( the Saint Valentine’s day massacre ) de Roger Corman avec George Segal
Sept secondes en enfer ( hour of the gun ) de John Sturges avec James Garner
1968Il était une fois dans l’Ouest ( c’era una volta il West / once upon a time in the West ) de Sergio Leone avec Henry Fonda
La nuit de la découverte du strip-tease ( the night they raided Minsky’s / the night they invented striptease ) de William Friedkin avec Britt Ekland
Isadora ( the loves of Isadora ) de Karel Reisz avec Vanessa Redgrave
1969Rosolino paternò : Soldato – de Nanni Loy avec Nino Manfredi
Jules César ( Julius Caesar ) de Stuart Burge avec Charlton Heston
Un nommé Gable Hogue ( the ballad of Gable Hogue ) de Sam Peckinpah avec Stella Stevens
    + chansons
1970Tora ! Tora ! Tora ! – de Richard Fleischer, Toshio Massuda & Kinji Fukasaku avec Joseph Cotten
Fools – de Tom Gries avec Katharine Ross
Johnny s’en va-t-en guerre ( Johnny got his gun ) de Dalton Trumbo avec Diane Varsi
1971Jud – de Gunther Collins avec Joseph Kaufmann
Murders in the Rue Morgue / Edgar Allan Poe’s murders in the Rue Morgue – de Gordon Hessler avec Lilli Palmer
1972Toi et moi ( the war between men and women ) de Melville Shavelson avec Jack Lemmon
1973Pat Garrett et Billy the Kid ( Pat Garrett & Billy the Kid ) de Sam Peckinpah avec James Coburn
Mort d’un étranger ( tod eines fremden / the death merchants / death of a stranger / die hinrichtung ) de Reza S. Badiyi avec Hardy Kruger
1974Apocalypse 2024 ( a boy and his dog / psycho boy and his killer dog ) de L.Q. Jones avec Don Johnson
1975Mr. Sycamore – de Pancho Kohner avec Sandy Dennis
Les hommes du président ( all the president’s men ) de Alan J. Pakula avec Dustin Hoffman
    Oscar du meilleur second rôle masculin, USA

    Prix KCFCC du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de Kansas City, USA

    Prix NBR du meilleur second rôle masculin par la National Board of Review, USA

    Prix NSFC du meilleur second rôle masculin par la société nationale des critiques de cinéma, USA

    Prix NYFCC du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA
1976Julia – de Fred Zinnemann avec Jane Fonda
    Oscar du meilleur second rôle masculin, USA

    Prix KCFCC du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de Kansas City, USA

    Prix LAFCA du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de Los Angeles, USA
1977Le souffle de la tempête / Un cavalier libre et sauvage ( comes a horseman ) de Alan J. Pakula avec James Caan
1978L’ouragan ( hurricane / forbidden paradise ) de Jan Troell avec Mia Farrow
1979Cabo Blanco ( Caboblanco ) de Jack Lee Thompson avec Dominique Sanda
1980La guerre des abîmes / Renflouez le Titanic ( raise the Titanic ) de Jerry Jameson avec Richard Jordan
Melvin & Howard – de Jonathan Demme avec Mary Steenburgen
    Prix BSFC du meilleur second rôle masculin par la société des critiques de cinéma de Boston, USA
1981La légende du cavalier masqué / Le justicier solitaire ( the legend of the lone ranger ) de William A. Fraker avec Michael Horse
DO Burden of dreams – de Les Blank avec Claudia Cardinale
    Seulement apparition
1982Le retour de Max Dugan ( Max Dugan returns ) de Herbert Ross avec Marsha Mason
La foire des ténèbres ( something wicked this way comes ) de Jack Clayton avec Diane Ladd
1983Le jour d’après ( the day after ) de Nicholas Meyer avec JoBeth Williams
DO America and Lewis Hine – de Nina Rosenblum
    Seulement voix
1984 DO The world of tomorrow – de Lance Bird & Tom Johnson
    Seulement voix & narration
1986Square dance ( home is where the heart is ) de Daniel Petrie avec Rob Lowe
1987Les feux de la nuit ( bright lights, big city ) de James Bridges avec Michael J. Fox
    Seulement apparition
1988Le prix de la passion ( the good mother ) de Leonard Nimoy avec Diane Keaton
De l’autre côté du rêve ( dream a little dream ) de Marc Rocco avec Piper Laurie
L’ami retrouvé ( the reunion / der wiedergefundene freund ) de Jerry Schatzberg avec Françoise Fabian
1989Portrait craché d’une famille modèle ( parenthood ) de Ron Howard avec Steve Martin
Black rainbow – de Mike Hodges avec Rosanna Arquette
1990Hold-up à New York / Fuite de capital ( quick change ) de Howard Franklin & Bill Murray avec Geena Davis
1991Deceptions – de L.J. Munkler avec Brian Cox
Storyville – de Mark Frost avec James Spader
DO Empire of the air : The men who made radio – de Ken Burns avec Red Barber
    Seulement voix
1992Les aventures de Huckleberry Finn ( the adventures of Huckleberry Finn / the adventures of Huck Finn ) de Stephen Sommers avec Elijah Wood
The trial – de David Hugh-Jones avec Anthony Hopkins
DO The peoples palace : Secrets of the New York Public Library – de James A. Edgar
    Seulement voix & narration
1993Philadelphia – de Jonathan Demme avec Tom Hanks
Le journal ( the paper ) de Ron Howard avec Glenn Close
1994Little big league – de Adam Scheinman avec Kevin Dunn
USS Alabama ( crimson tide ) de Tony Scott avec Gene Hackman
    Seulement apparition
1995 DO The great American West – de Reed Smoot avec Christopher Ivins
    Seulement voix & narration
1997Secrets ( a thousand acres ) de Jocelyn Moorhouse avec Jessica Lange
Un amour en or ( Heartwood ) de Lanny Colter avec Hilary Swank
1998Coco le perroquet qui en savait trop ( the real macaw ) de Mario Andreacchio avec John Waters
    Prix Video Premiere du meilleur second rôle masculin aux prix DVD Exclusive, USA

Beloved – de Jonathan Demme avec Oprah Winfrey
Ennemi d’état ( enemy of the state ) de Tony Scott avec Will Smith
    Seulement apparition
1999Magnolia – de Paul Thomas Anderson avec Julianne Moore
    Prix FFCC pour l’ensemble de la distribution par le cercle des critiques de cinéma de Floride, USA
Fiche créée le 28 juin 2012 | Modifiée le 17 novembre 2018 | Cette fiche a été vue 3597 fois
PREVIOUSAndré Roanne || Jason Robards Jr. || Jason Robards Sr.NEXT