CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gunnar Björnstrand
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jayne Meadows



Date et Lieu de naissance : 27 septembre 1919 (Wuchang, Chine)
Date et Lieu de décès : 26 avril 2015 (Encino, Californie, USA)
Nom Réel : Jane Meadows Cotter

ACTRICE
Image
1948 L’énigmatique monsieur Horace (the luck of the irish) de Henry Koster avec Tyrone Power & Anne Baxter
Image
1951 David et Bethsabée (David and Bathsheba) de Henry King avec Gregory Peck & Susan Hayward
Image
1960 College confidential – de Albert Zugsmith avec Steve Allen, Mickey Shaughnessy & Herbert Marshall
Image
1994 L’or de Curly (city slickers II) de Paul Weiland avec Billy Crystal, Bruno Kirby & Jack Palance

Jayne Meadows, de son vrai nom Jane Meadows Cotter, est née le 27 septembre 1919 dans la province du Heilongjiang, où ses parents sont missionnaires. Quand sa famille retourne en Amérique, elle connaît mieux le chinois que l’anglais. Attirée par le théâtre, c’est sous son nom de jeune fille qu’elle débute à Broadway en 1941, dans «Spring again» de Bertram Bloch et Isabel Leighton, avec Kirk Douglas dans un petit rôle. Au cours des années 1940, elle paraît dans «Another love story» (1943) de Frederick Lonsdale, ou dans «Many happy returns» (1945) de Clare Kummer, aux côtés de Mary Astor. Après une autre pièce en 1958, elle achève sa carrière à Broadway, à la fin des années 1970.

Cette femme pimpante, au brushing impeccable et au sourire figé, devient rapidement une personnalité du Tout Hollywood, consacrant sans doute plus de temps aux mondanités qu’à son métier d’actrice. Après la guerre, Jayne Meadows décroche cependant un contrat avec la MGM, et on la voit dans quelques films ambitieux, comme «Lame de fond» (1946) de Vincente Minnelli, avec Katharine Hepburn et Robert Taylor ou «La dame du lac» (1946) de Robert Montgomery, ce film en caméra subjective où Montgomery incarne le célèbre privé Marlowe, aux côtés d’une Jayne Meadows en fausse noyée mais victime authentique d’un policier véreux. Elle incarne encore la riche fiancée de Tyrone Power dans «The luck of the Irish» (1948) de Henry Koster ou la sœur de David Niven, jalouse de Teresa Wright, fille adoptée jadis par leur père, dans «Vous qui avez vingt ans» (1948) de Irving Reis. Dans le film biblique de Henry King, «David et Bethsabée» (1951), elle campe Mikhal, femme du roi David, alias Gregory Peck, qui la délaisse pour la belle Bethsabée, Susan Hayward, surprise au bain. Après ce film, Jayne Meadows se consacre de manière presque exclusive à la télévision, apparaissant de loin en loin sur les écrans, comme dans «College confidential» (1960), où elle incarne une journaliste qui se penche sur le passé trouble d’un professeur de sociologie, Steve Allen, menant une enquête sur les mœurs de la jeunesse américaine. Steve Allen, cet homme-orchestre (il était à la fois pianiste, compositeur, animateur de télévision et comédien) fut son mari durant plus de cinquante ans et ils formèrent, à la ville comme à l’écran, un couple très soudé, impliqué dans des expériences professionnelles diverses: on put ainsi les applaudir pendant dix ans dans la célèbre pièce à deux personnages de A.B. Gurney, «Love letters» et on les vit ensemble dans des «talk shows» animés par Steve Allen, comme «Meeting of minds» (1977/81), où la bonne humeur et le rire contagieux de Jayne Meadows faisaient merveille.

Sur le petit écran, elle figure, bien sûr, dans «The Steve Allen show» (1957/60) ou dans «The Steve Allen comedy hour» (1967), mais aussi dans «The Ann Sothern show» (1959) ou encore dans «The Red Skelton show» (1957/1963). On peut la voir également dans un épisode de «Here’s Lucy» (1970) avec Lucille Ball, dans dix épisodes de «Médecins d’aujourd’hui», dans une biographie romancée de la vie de «James Dean» (1976) ou encore dans «L’île fantastique» (1979/83). Mais Jayne Meadows avait d’autres cordes à son arc: elle part en tournée à travers tout le pays, durant sept ans, avec un «one woman show» remarqué, «Powerful women in history», et écrit des pièces et des scénarios de téléfilms, sans parler de ses romans et de nombre d’articles. Elle s’implique en politique et milite activement dans le parti républicain. Elle s’éteint à son domicile d’Encino, en Californie, le 26 avril 2015.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1946Lame de fond ( undercurrent ) de Vincente Minnelli avec Robert Taylor
La dame du lac ( lady in the lake ) de Robert Montgomery avec Lloyd Nolan
1947Dark delusion / Cynthia’s secret – de Willis Goldbeck avec Lionel Barrymore
Meurtre en musique ( song of the thin man ) de Edward Buzzell avec William Powell
1948L’énigmatique monsieur Horace ( the luck of the irish ) de Henry Koster avec Tyrone Power
Enchantement / Vous qui avez vingt ans ( enchantment ) de Irving Reis avec David Niven
1951Monsieur Brad détective ( the fat man ) de William Castle avec Rock Hudson
David et Bethsabée ( David and Bathsheba ) de Henry King avec Gregory Peck
1959Train, amour et crustacés ( it happened to Jane / twinkle and shine / Jane from Maine ) de Richard Quine avec Jack Lemmon
1960College confidential – de Albert Zugsmith avec Steve Allen
1976Norman… Is that you ? – de George Schlatter avec Redd Foxx
1985Da Capo – de Pirjo Honkasalo & Pekka Lehto avec Per Oscarsson
1989Murder by numbers / Murder 1, Murder 2 – de Paul Leder avec Dick Sargent
1991La vie, l’amour… les vaches ( city slickers ) de Ron Underwood avec Billy Crystal
The player – de Robert Altman avec Tim Robbins
    Seulement apparition
1993For goodness sake – de David Zucker avec Scott Bakula
1994L’or de Curly ( city slickers II : The legend of Curly’s gold / city slickers II ) de Paul Weiland avec Jack Palance
Casino – de Martin Scorsese avec Robert De Niro
    Seulement apparition
1999Une vie à deux ( the story of us ) de Rob Reiner avec Bruce Willis
Fiche créée le 28 avril 2015 | Modifiée le 10 mai 2015 | Cette fiche a été vue 1895 fois
PREVIOUSSteve McQueen || Jayne Meadows || Russell MeansNEXT