CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eugènie Nau
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean Darling



Date et Lieu de naissance : 23 août 1923 (Santa Monica, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 4 septembre 2015 (Rödermark, Allemagne)
Nom Réel : Dorothy Jean LeVake

ACTRICE
Image
1927 Olympic games – de Robert A. McGowan avec Joe Cobb, Jackie Condon, Allen Farina Hoskins & Harry Spear
Image
1928 School begins – de Robert A. McGowan avec Joe Cobb, Allen Farina Hoskins & Bobby Wheezer Hutchins
Image
1933 Jane Eyre – de Christy Cabanne avec Virginia Bruce, Colin Clive, Beryl Mercer & Aileen Pringle
Image
1934 Un jour, une bergère (babes in Toyland) de Gus Meins & Charles Rogers avec Stan Laurel & Oliver Hardy

Jean Darling est née Dorothy Jean LeVake, le 23 août 1923, à Santa Monica, en Californie. Elle à cinq mois quand ses parents se séparent. Dès son plus jeune âge, elle suit des cours de chant et de danse. Les cheveux dorés et bouclés, le visage poupin, la petite Jean à quatre ans quand l’un des pionniers du cinéma, Hal Roach, la sélectionne pour intégrer la série «Our gang», qui sera renommée par la suite «The little rascals». La série sera distribuée en France sous le titre «Les petites canailles». Surnommée Jean dans la série, elle est la petite sœur coquette du gros Joe Cobb et la copine d’une bande d’enfants issus de quartiers pauvres, jouant les chenapans farceurs et indisciplinés. Hal Roach veut garder le jeu naturel des enfants, il laisse libre cours à leur imagination, notamment durant la période du muet, où les gamins sont trop jeunes pour savoir vraiment bien lire. C’est le réalisateur Robert F. McGowan qui leur explique la scène par le biais d’un mégaphone.

De 1926 à 1929, Jean Darling est de la distribution de trente-cinq courts métrages d’une vingtaine de minutes chacun. Sans jouer les garçons manqués, elle est souvent au centre des intrigues dans lesquelles les garçons complotent et se chamaillent sans cesse avec d’autres enfants aussi teigneux qu’eux, mais de familles plus aisées. La force de la série réside dans le fait qu’elle dépeint les aventures d’une bande de garnements noirs et blancs tous égaux, ce qui est extrêmement rare en Amérique où à cette époque la discrimination raciale est encore bien ancrée.

Jean Darling quitte la série à l’aube du cinéma parlant à tout juste sept ans. En 1933, John M. Stahl trouve en Jean la gamine idéale de dix ans, débordante d’énergie pour quelques répliques dans «Une nuit seulement» avec John Boles, Margaret Sullavan et Billie Burke. Un deuxième rôle un peu plus soutenu dans «Jane Eyre» (1933) de Christy Cabanne, où elle tient le rôle de l’héroïne enfant, alors que Virginia Bruce celui de Jane Eyre adulte. Elle côtoie les deux fanfarons Stan Laurel et Oliver Hardy fabricants de jouets dans la comédie «Un jour, une bergère» (1934) de Gus Meins, elle y est Curley Locks, la fillette aux bouclettes. En 1942 on la retrouve à Broadway dans la chorale de la revue musicale «Count me in». Trois ans plus tard, elle est Carrie Pipperidge la copine de Jan Clayton dans presque 900 représentations de la comédie musicale «Carrousel» (1945/47) mise en scène par Rouben Mamoulian, Jean Darling y chante «Mister Snow» (Quand je me marie).

En 1954, Jean Darling épouse Reuben Bowen, connu sous le nom de Kajar le magicien. Elle parcourt le monde avec lui et son spectacle de magie. Devenue veuve en 1980, elle s’installe avec son fils Roy à Dublin en Irlande. Elle écrit des dizaines d’histoires pour la revue policière «Mystery Magazine de Alfred Hitchcock» et le magazine de fantasy et d’horreur «Whispers». En 2013, elle fait une dernière apparition à l’écran dans « The butler’s tale», un court métrage muet de comédie imitant le style des «Our gang», dans lesquels elle s’est fait connaître plus de 80 ans auparavant. Jean Darling décède le 4 septembre 2015, à l’âge de 93 ans, à Rödermark en Allemagne où vit son fils, des suites d’une infection pulmonaire. Elle était, avec Dickie Moore décédé quelques jours après, la dernière représentante de la légendaire série «The little rascals».

© Gary RICHARDSON

copyright
1926 CM Bring home the turkey – de Robert A. McGowan & Robert F. McGowan avec Charles McAvoy
CM Seeing the world – de Robert A. McGowan & Robert F. McGowan avec Frank Butler
1927 CM Ten years old – de Robert A. McGowan avec Joe Cobb
CM Tired business men – de Robert A. McGowan & Charles Oelze avec Jackie Condon
CM Baby brother – de Robert A. McGowan & Charles Oelze avec Anita Garvin
CM Olympic games – de Robert A. McGowan avec Harry Spear
CM Yale vs. Harvard– de Robert F. McGowan avec Allen Farina Hoskins
CM The old wallop – de Robert F. McGowan avec Bobby Wheezer Hutchins
CM Chicken feed – de Robert A. McGowan & Charles Oelze avec Scooter Lowry
CM Heebee Jeebees – de Robert A. McGowan & Robert F. McGowan avec Harry Spear
CM Dog heaven – de Robert A. McGowan avec Lyle Barton
CM Playin’ hookey – de Robert A. McGowan avec Harry Arras
CM Spook spoofing – de Robert F. McGowan avec Charles Lloyd
CM Rainy days – de Robert A. McGowan & Charles Oelze avec Joe Cobb
CM The smile wins– de Robert F. McGowan avec Budd Fine
1928 CM Edison, Marconi & Co. – de Robert A. McGowan avec Mildred Kornman
CM Barnum & Ringling, Inc. – de Robert F. McGowan avec Oliver Hardy
CM Fair and muddy – de Charles Oelze avec Bobby Wheezer Hutchins
CM Crazy house – de Robert F. McGowan avec May Wallace
CM School begins – de Robert A. McGowan avec Joe Cobb
CM Growing pains – de Robert A. McGowan avec Mary Ann Jackson
CM The Ol’ Gray Hoss – de Robert A. McGowan avec Allen Farina Hoskins
CM The spanking age – de Robert F. McGowan avec Harry Spear
CM Noisy noises – de Robert F. McGowan avec Edith Fortier
1929 CM The holy terror – de Robert A. McGowan avec Mary Ann Jackson
CM Wiggle your ears – de Robert F. McGowan avec Joe Cobb
CM Fast freight – de ? avec Robert Dudley
CM Small talk – de Robert F. McGowan avec Helen Jerome Eddy
CM Little mother – de Robert F. McGowan avec Charlie Hall
CM Railroadin’ – de Robert F. McGowan avec Norman Chubby Chaney
CM Lazy days – de Robert F. McGowan avec Allen Farina Hoskins
CM Boxing gloves – de Robert A. McGowan avec Donnie Beezer Smith
CM Cat, dog and Co. – de Robert A. McGowan avec Ray Cooke
CM Bouncing babies – de Robert F. McGowan avec Jackie Cooper
CM Saturday’s lesson – de Robert F. McGowan avec Orpha Alba
1930 CM Screen Snapshots Series 9, No. 22 – de Ralph Staub avec Mary Pickford
    Seulement apparition
1933Une nuit seulement ( only yesterday ) de John M. Stahl avec John Boles
Jane Eyre – de Christy Cabanne avec Colin Clive
1934Un jour, une bergère / La parade des soldats de bois ( babes in Toyland / Laurel and Hardy in Toyland /march of the wooden soldiers / revenge is sweet / wooden soldiers ) de Gus Meins & Charles Rogers avec Stan Laurel
    + chansons
1952La folle aventure ( the I don’t care girl ) de Lloyd Bacon avec Oscar Levant
2013 CM The butler’s tale – de René Riva avec Nico Cartenstadt
    + scénario
Fiche créée le 30 janvier 2016 | Modifiée le 19 mai 2019 | Cette fiche a été vue 2167 fois
PREVIOUSColette Darfeuil || Jean Darling || Linda DarnellNEXT