CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eleanor Powell
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Klaus Löwitsch



Date et Lieu de naissance : 8 avril 1936 (Berlin, Allemagne)
Date et Lieu de décès : 3 décembre 2002 (Munich, Allemagne)
Nom Réel : Klaus Löwitsch

ACTEUR

Klaus Löwitsch naît le 8 avril 1936, à Berlin, capitale du Troisième Reich. À dix ans, il effectue ses premiers pas sur scène dans la pièce «Das tapfere schneiderlein». Enthousiasmé par cette première expérience artistique, il suit une formation de comédien et de musique classique, à l’Académie des Arts de la capitale autrichienne, puis il étudie au fameux Max-Reinhardt-Seminar.

En 1955, Klaus Löwitsch fait ses premiers pas professionnels comme danseur, au Volksoper de Vienne, dans la comédie musicale «Kiss me Kate». Par la suite, il enchaîne avec un petit rôle dans «L’opéra de quat’sous» de Bertolt Brecht sur la scène du Kammerspiel de Munich, puis, il décroche des contrats avec les théâtres de Cologne, Hambourg, Zurich et au Stadtschauspiel bavarois. Durant la seconde moitié des années cinquante, le cinéma commence à s’intéresser à ce jeune acteur plein de fougue. Il apparaît ainsi dans des rôles secondaires pour une demi douzaine de productions, dont «Nuits hawaïennes» (1957), une comédie sirupeuse très populaire, aux côtés de Vico Torriani et Mady Rahl.

Au cours des années soixante, Klaus se partage entre le théâtre, la télévision et le cinéma. Cependant, sa carrière ne décolle pas car elle est assombrie par de graves problèmes d’alcoolisme. Il remporte malgré tout, un prix d’interprétation, décerné par l’Académie du Cinéma Germanique, pour sa prestation dans «Mädchen... nur mit gewalt», dirigé par Roger Fritz.

Alors qu’il est en pleine impasse professionnelle, Klaus Löwitsch fait la connaissance, en 1970, de Rainer Werner Fassbinder qui lui propose le rôle du jeune sergent dans «Pionniers à Ingolstadt» (1971), un téléfilm dramatique. Une solide amitié se tisse entre les deux hommes ce qui les amène à travailler ensembles sur huit projets destinés au petit et grand écran, parmi lesquels: «Le marchand des quatre saisons» (1971) avec Hanna Schygulla, «Despair» (1977) avec Dirk Borgade et «Le mariage de Maria Braun» (1978) où il retrouve Hanna Schygulla. Entre temps, débarrassé de son accoutumance à la boisson, il tourne pour quelques uns des plus grands cinéastes à travers le monde: Ronald Neame pour «Le dossier ODESSA» (1974), Otto Preminger pour «Rosebud» (1975), Sam Peckinpah pour «Croix de fer» (1977) et Andrew V. McLaglen pour «La percée d’Avranches» (1979).

En 1981, Clint Eastwood lui offre le rôle du Général Vladimirov dans «Firefox, l’arme absolue», un thriller de science-fiction, sa dernière grande prestation cinématographique. Il tourne encore une dizaine de films, mais c’est la télévision qui va lui apporter la gloire et la célébrité. En effet, parmi les dizaines de participations pour le petit écran, il trouve la consécration avec son interprétation du détective privé Peter Strohm dans soixante-deux épisodes de la série éponyme entre 1989 et 1996. En 1997, il incarne Rabinovicz dans le téléfilm «Das urteil», prestation pour laquelle il remporte plusieurs prix.

En 2002, il apparaît une dernière fois au cinéma dans «The extremists» réalisé par Christian Duguay. À la fin du tournage, atteint d’un cancer du pancréas, Klaus Löwitsch, fait officiellement ses adieux au monde du spectacle. Il meurt quelques semaines plus tard, le 3 décembre 2002, à Munich.

© Philippe PELLETIER

copyright
1956Le chant de l’alouette / Le chant du rossignol ( wo die lerche singt ) de Hans Wolff avec Renate Holm
1957Sept années de poisse ( scherben bringen glück / sieben jahre pech ) de Ernst Marischka avec Annie Rosar
Nuits hawaïennes ( träume von der Südsee ) de Harald Philipp avec Mady Rahl
Le groom du Palace-Hôtel ( der page vom Palast-Hotel ) de Thomas Engel avec Mara Lane
1958Le despote ( der pauker ) de Axel von Ambesser avec Heinz Rühmann
1959Und noch frech dazu – de Rolf von Sydow avec Helga Schlack
1960Une femme pour la vie ( eine frau fürs ganze leben ) de Wolfgang Liebeneiner avec Ruth Leuwerik
1961Superboum 1961 ( schlagerparade 1961 ) de Franz Marischka avec Vivi Bach
1963Interpole contre stupéfiants / Le cobra noir ( die schwarze kobra ) de Rudolf Zehergruber avec Adrian Hoven
1966Mädchen, Mädchen – de Roger Fritz avec Helga Anders
1967Heißes Pflaster Köln – de Ernst Hofbauer avec Beate Hasenau
1968Bis zum happy-end – de Theodor Kotulla avec Helga Sommerfeld
1969Mädchen... nur mit gewalt – de Roger Fritz avec Monika Zinnenberg
    Prix d’Or du cinéma d’interprétation masculine aux prix du cinéma germanique, Allemagne
1971Le marchand des quatre saisons ( der händler der veir jahreszetein ) de Rainer Werner Fassbinder avec Irm Hermann
1972Schloß Hubertus – de Harald Reinl avec Karlheinz Böhm
DO Libero – de Wigbert Wicker avec Franz Beckenbauer
    Seulement apparition
1973Les loups sanglants de l’Alaska ( die blutigen geier von Alaska ) de Harald Reinl avec Angelica Ott
Le chasseur de Fall ( der jäger von fall ) de Harald Reinl avec Gerlinde Döberl
1974Le dossier ODESSA ( the Odessa file ) de Ronald Neame avec Maria Schell
Zwei himmlische dickschädel / Zwei bayerische dickschädel – de Werner Jacobs avec Gerhard Riedmann
1975Rosebud – de Otto Preminger avec Peter O’Toole
Fluchtversuch – de Vojtech Jasny avec Gertraud Jesserer
1976L’ombre des anges ( schatten der engel ) de Daniel Schmid avec Ingrid Caven
Die brüder – de Wolf Gremm avec Georges Wilson
1977Croix de fer ( cross of iron / Steiner – Das eiserne kreuz ) de Sam Peckinpah avec James Mason
Despair ( despair – Eine reise ins licht ) de Rainer Werner Fassbinder avec Dirk Bogarde
1978Pakleni otok – de Vladimir Tadej avec Beba Loncar
Le mariage de Maria Braun ( die ehe der Maria Braun ) de Rainer Werner Fassbinder avec Hanna Schygulla
1979La percée d’Avranches ( breakthrough / Steiner: Das eiserne kreuz, 2.Teil / Sergeant Steiner ) de Andrew V. McLaglen avec Richard Burton
1980Desideria : La vita interiore – de Gianni Barcelloni avec Stefania Sandrelli
1981La nuit de l’évasion ( night crossing ) de Delbert Mann avec Jane Alexander
Firefox, l’arme absolue ( Firefox ) de Clint Eastwood avec Clint Eastwood
1982 DO Der bauer von Babylon / The wizard of Babylon – de Dieter Schindor avec Jeanne Moreau
    Seulement narration
1984Hart an der grenze – de ? avec Dietrich Kerky
Touché ! ( gotcha ! ) de Jeff Kanew avec Linda Fiorentino
1985Kaminsky : Ein bulle dreht durch – de Michael Lähn avec Hannelore Elsner
1988Exil – de Monika Stuhl avec Louise Martini
2000Feindliche übernahme – althan.com – de Carl Schenkel avec Thomas Kretschmann
2001Was tun, wenn’s brennt ? – de Gregor Schnitzler avec Til Schweiger
2002The extremists / Jeux extrêmes ( extrem ops ) de Christian Duguay avec Rufus Sewell
Fiche créée le 27 juin 2005 | Modifiée le 18 novembre 2017 | Cette fiche a été vue 7711 fois
PREVIOUSRay Lovelock || Klaus Löwitsch || Myrna LoyNEXT