CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Carlos López Moctezuma
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lilia Michel



Date et Lieu de naissance : 30 juillet 1926 (Teapa, Tabasco, Mexique)
Date et Lieu de décès : 10 août 2011 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : Lilia Larios Fernández

ACTRICE
Image
1944 La mare des ruines (el jagüey de las ruinas) de Gilberto Martínez Solares avec Roberto Silva & María Luisa Zea
Image
1945 Amour défendu (vértigo) de Antonio Momplet avec Maria Félix, Emilio Tuero, Emma Roldán & Julio Villarreal
Image
1952 Il était une fois un mari (había una vez un marido) de Fernando Méndez avec Rafael Baledón & Pedro Infante
Image
1971 La petite dame de Perez (la pequeña señora de Perez) de Rafael Baledón avec Julio Alemán & Hilda Aguirre

Originaire de Teapa (également appelée Santiago de Teapa), une des plus anciennes et plus belles villes de l’état mexicain du Tabasco, Lilia Michel est née Lilia Larios Fernández le 30 juillet 1926. Au début des années quarante, elle étudie le théâtre à l’école d’Art Dramatique fondée par l’acteur, metteur en scène et chorégraphe japonais Seki Sano.

À dix-huit ans, Lilia Michel fait une brève apparition dans «Nana» (1944), adaptation du roman éponyme de Emile Zola, auprès de Lupe Velez qui tourne ici son dernier film, quelques semaines avant son suicide à Hollywood. Surnommée «la fille au chandail», en référence à l’actrice américaine Lana Turner à qui elle ressemble fortement, elle enchaîne une dizaine de rôles en deux ans. Actrice talentueuse d’une incroyable beauté, elle remporte deux Ariels du meilleur second rôle féminin pour ses interprétations dans «Un baiser dans la nuit» (1944) de Gilberto Martínez Solares et dans «Amour défendu» (1945), un drame de Antonio Momplet, où elle partage l’affiche avec Maria Félix. On la voit aussi dans «Crépuscule» (1944) une comédie romantique de Julio Bracho où son sex-appeal efface la performance de l’actrice principale Gloria Marín, et dans «No basta ser charro» (1946) de Juan Bustillo Oro, où elle partage l’affiche avec Jorge Negrete. Entre temps, Lilia Michel épouse l’acteur Rafael Baledón rencontré sur le tournage de «Así son ellas» (1944) de Gilberto Martínez Solares. Le couple a cinq enfants: Rafael (également futur acteur et réalisateur), Leonor, Ana Laura, Lourdes et Lilia.

Par la suite, Lilia Michel travaille de moins en moins, préférant se consacrer à l’éducation de ses enfants. En 1949, elle donne la réplique à son époux Rafael Baledón dans «La goutte de sang», un thriller de Chano Urueta. Puis, elle ne tourne que quatre films en vingt ans, dont «Il était une fois un mari» (1952) une comédie musicale de Fernando Méndez, entourée de son mari, Pedro Infante et Antonio Aguilar. Elle est aussi dirigée à trois reprises par Rafael Baledón: «La muñeca perversa» (1968) avec Joaquín Cordero, «La petite dame de Perez» (1971), avec Julio Alemán et Hilda Aguirre, et «Yo amo, tu amas, nosotros...» (1974) avec Angélica María et Manuel Bravo. Elle joue aussi quelques pièces sur scène.

À partir de la fin des années 1970, Lilia Michel se consacre principalement à la peinture, se spécialisant dans le portrait. Elle revient occasionnellement jouer des rôles récurrents pour la télévision, souvent aux côtés de Rafael Baledón, pour des telenovelas suivies par des millions de sud-américains, parmi lesquelles «Rosalia» (1978), «Aprendiendo a vivir» (1984) et «Ave Fénix» (1986). Son fils Rafael lui offre aussi un joli rôle dans sa seconde réalisation pour le cinéma «Una sota y un caballo: Rancho Avándaro» en 1981. Inconsolable à la mort de son mari en 1991, après 45 ans de mariage, l’actrice s’éloigne des plateaux de tournage. Elle trouve le réconfort auprès de l’ex acteur-catcheur Wolf Ruvinskis qu’elle épouse quelques mois avant que celui-ci ne disparaisse à son tour en novembre 1999. Le 10 août 2011, Lilia Michel s’effondre dans l’allée de sa propriété de Mexico, victime d’une crise cardiaque. Elle meurt quelques instants plus tard dans les bras de son petit-fils Rodrigo. Lors de ses funérailles en l’église Santa Cruz, deux immenses photos de l’actrice sont exposées sur l’autel, rappelant ainsi qu’elle fut une des reines de l’âge d’or du cinéma mexicain.

© Pascal DONALD – Remerciements à Christophe COMPARIN

copyright
1944Nana – de Roberto Gavaldón & Celestino Gorostiza avec Lupe Velez
Así son ellas – de Gilberto Martínez Solares avec José Cibrián
Un baiser dans la nuit ( un beso en la noche ) de Gilberto Martínez Solares avec Julián Soler
    Ariel d’Argent du meilleur second rôle féminin, Mexique

Crépuscule ( crepúsculo ) de Julio Bracho avec Arturo de Córdova
La mare des ruines ( el jagüey de las ruinas ) de Gilberto Martínez Solares avec Roberto Silva
1945Cœurs de Mexico ( corazones de México ) de Roberto Gavaldón avec Gustavo Rojo
Adieu torero ( la hora de la verdad ) de Norman Foster avec Ricardo Montalban
Amour défendu ( vértigo ) de Antonio Momplet avec Maria Félix
    Ariel d’Argent du meilleur second rôle féminin, Mexique

Une vierge moderne ( una vírgen moderna ) de Joaquín Pardavé avec Abel Salazar
1946No basta ser charro – de Juan Bustillo Oro avec Jorge Negrete
Le passager dix mille ( el pasajero diez mil ) de Miguel Morayta avec Ramón Gay
1949La goutte de sang ( la gota de sangre ) de Chano Urueta avec Tito Junco
1951Sígueme corazón – de Raúl de Anda avec Rafael Baledón
1952Il était une fois un mari ( había una vez un marido ) de Fernando Méndez avec Pedro Infante
1953Sí... mi vida – de Fernando Méndez avec Rafael Baledón
1968La muñeca perversa – de Rafael Baledón avec Joaquín Cordero
1971La petite dame de Perez ( la pequeña señora de Perez ) de Rafael Baledón avec Julio Alemán
1972La inocente – de Rogelio A. González avec Sara García
Eva y Dario – de Sergio Véjar avec Ana Luisa Peluffo
1973L’amour a un visage féminin ( el amor tiene cara de mujer ) de Tito Davison avec Fernando Allende
1974Yo amo, tu amas, nosotros... – de Rafael Baledón avec Manuel Bravo
1975Le combat avec la panthère ( la lucha con la pantera ) de Alberto Bojórquez avec Rocío Brambila
1976Fantoche – de Jorge de la Rosa avec Bruno Bichir
1977Los amantes frios – de Miguel Morayta, Julián Soler & Julio Bracho avec Jorge Martínez de Hoyos
    Segment « Los amantes frios » de Miguel Morayta
1981Una sota y un caballo : Rancho Avándaro – de Rafael Baledón avec Pedro de Aguillón
1993 DO Memoria del cine mexicano – de Alejandro Pelayo avec Luis Aguilar
    Seulement apparition
1997Fuera de la ley / Reclusorio II – de Ismael Rodríguez avec Pedro Armendáriz Jr.
Fiche créée le 1 juillet 2014 | Modifiée le 3 juillet 2014 | Cette fiche a été vue 3089 fois
PREVIOUSAlbert Michel || Lilia Michel || Marc MichelNEXT