CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Goffredo Alessandrini
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mariangela Melato



Date et Lieu de naissance : 19 septembre 1941 (Milan, Italie)
Date et Lieu de décès : 11 janvier 2013 (Rome, Italie)
Nom Réel : Mariangela Melato

ACTRICE
Image
1971 La classe ouvrière va au paradis (la classe operaia va in paradiso) de Elio Petri avec Gian Maria Volonté
Image
1972 Mimi métallo blessé dans son honneur (Mimì metallurgico ferito nell’onore) de Lina Wertmüller avec Turi Ferro
Image
1973 Nada – de Claude Chabrol avec Fabio Testi, Michel Duchaussoy, Lou Castel & Maurice Garrel
Image
1981 Les fesses à l’air (so fine) de Andrew Bergman avec Ryan O’Neal, Jack Warden, Fred Gwynne & Richard Kiel

Fille d’un gardien de la paix d’origine allemande et d’une mère milanaise couturière, Mariangela Melato vient au monde le 19 septembre 1941 à Milan. Enfant chétive et pas très belle, elle a deux frères et une sœur, la future actrice et chanteuse Anna Melato. Adolescente, elle étudie la peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Brera. Puis, elle travaille comme étalagiste au grand magasin La Rinascente pour payer ses cours de théâtre dispensés par la comédienne Esperia Sperani. En 1960, elle entre dans la troupe de Fantasio Piccoli et fait ses débuts sur scène dans «Binario cieco di Terron» au théâtre Stabile de Bolzano.

De 1963 à 1965, Mariangela Melato travaille avec Dario Fo notamment dans «Settimo: Ruba un po’ meno» et «La colpa è sempre del diavolo». En 1966, elle est engagée par le théâtre de Trieste. Deux ans plus tard, sa performance dans la pièce «Orlando Furioso» mise en scène par Luca Ronconi sur la place du Dôme à Milan, lui vaut les éloges de la critique et un chaleureux accueil du public. Elle entame sa carrière au cinéma en 1969 dans trois films réalisés successivement par Pupi Avati, Luigi Zampa et Franco Prosperi. Elle est ensuite la partenaire Gian Maria Volonté dans «La classe ouvrière va au paradis» (1971) de Elio Petri et de Giancarlo Giannini dans «Mimi métallo blessé dans son honneur» (1972) réalisé par Lina Wertmüller. Elle commence ainsi une fructueuse collaboration avec la réalisatrice, qui se poursuit avec «Film d’amour et d’anarchie» (1973), dans lequel l’actrice joue une prostituée anarchiste. Le populaire duo Mariangela Melato et Giancarlo Giannini se retrouve une troisième fois devant la caméra de Lina Wertmüller dans «Vers un destin insolite, sur les flots bleus de l’été» (1974). Pour le reste des années 1970, elle travaille avec des réalisateurs renommés, parmi lesquels Claude Chabrol pour «Nada» (1973), Elio Petri pour «Todo modo» (1975), Mario Monicelli pour «Cher Michel» (1976) et Luigi Comencini pour «Qui a tué le chat ?» (1977). Elle a également tourné pour la télévision, elle interprète notamment la princesse Bithja dans la minisérie «Moïse» avec Burt Lancaster, qui a également été exploitée dans une version cinématographique.

Par la suite, Mariangela Melato apparaît encore dans une vingtaine de films, dont quelques productions internationales comme «Flash Gordon» (1980) de Mike Hodges, «Les fesses à l’air» (1981) avec Ryan O’Neal et «Dancers» (1986) de Herbert Ross. À partir des années 1980, pour le petit écran, elle participe à de nombreuse émission de variétés, des séries et des dramatiques télévisées. Mais son parcours reste toujours étroitement lié au monde du théâtre. Au cours de la saison théâtrale 1982/83, elle triomphe dans la pièce «Il caso di Alessandro e Maria scritto» écrite par Giorgio Gaber et Sandro Luporini. Elle confirme son talent de tragédienne dans deux pièces d’Euripide, «Médée» (1986) et «Phèdre» (1987), et excelle dans la comédie avec «Vêtir ceux qui sont nus» (1990) de Pirandello et «La mégère apprivoisée» (1992) de Shakespeare. Dès 1992 et pour dix ans, elle se produit au Teatro Stabile de Gêne.

Après un long combat contre un cancer du pancréas, Mariangela Melato meurt le 11 janvier 2013, à la clinique Antea de Rome, entourée de ses proches, sa sœur Anna et de Renzo Arbore, l’homme qui a partagé sa vie dès la fin des années soixante, vingt ans d’amour qui se transformeront en une solide amitié jusqu’aux derniers jours de l’actrice.

© Pascal DONALD

copyright
1969Thomas e gli indemoniati – de Pupi Avati avec Edmund Purdom
Contestation générale ( contestazione generale ) de Luigi Zampa avec Michel Simon
Deux trouillards en vadrouille ( io non scappo... fuggo ) de Franco Prosperi avec Enrico Montesano
1970Juste un gigolo / Erika et Silver Boy ( basta guardarla ) de Luciano Salce avec Carlo Giuffrè
L’invasion – de Yves Allégret avec Michel Piccoli
Miracle à l’italienne ( per grazia ricevuta ) de Nino Manfredi avec Lionel Stander
Incontro – de Piero Schivazappa avec Massimo Ranieri
Un prêtre à marier ( il prete sposato ) de Marco Vicario avec Lando Buzzanca
1971La classe ouvrière va au paradis ( la classe operaia va in paradiso ) de Elio Petri avec Gian Maria Volonté
    Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Société anonyme anti-crime ( la polizia ringrazia / la policia agradece ) de Steno avec Cyril Cusack
1972Le général dort debout ( il generale dorme in piedi ) de Francesco Massaro avec Ugo Tognazzi
Les maffiosi ( la violenza quinto potere ) de Florestano Vancini avec Enrico Maria Salerno
Mimi métallo blessé dans son honneur ( Mimì metallurgico ferito nell’onore ) de Lina Wertmüller avec Giancarlo Giannini
    Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Lo chiamaremo Andrea – de Vittorio De Sica avec Nino Manfredi
1973Film d’amour et d’anarchie ( film d’amore e d’anarchia, ovvero ’stamattina alle 10 in via dei fiori nella nota casa di tolleranza... ) de Lina Wertmüller avec Giancalo Giannini
Par le sang des autres – de Marc Simenon avec Bernard Blier
Nada – de Claude Chabrol avec Fabio Testi
La policière ( la poliziotta ) de Steno avec Orazio Orlando
    David de la meilleure actrice, Italie
1974Vers un destin insolite, sur les flots bleus de l’été ( travolti da un insolito destino nell’azzurro mare d’agosto ) de Lina Wertmüller avec Giancalo Giannini
Moïse ( Moses / Mosè, la legge del deserto / Mosè ) de Gianfranco De Boscio avec Burt Lancaster
Faccia di spia – de Giuseppe Ferrara avec Francisco Rabal
Attenti al buffone ! – de Alberto Bevilacqua avec Eli Wallach
1975Diche segno sei ? – de Sergio Corbucci avec Alberto Sordi
L’arbre de Guernica ( l’albero di Guernica ) de Fernando Arrabal avec Ron Faber
Todo modo – de Elio Petri avec Marcello Mastroianni
1976Cher Michel ( caro Michele ) de Mario Monicelli avec Lou Castel
    David de la meilleure actrice, Italie

    Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

La presidentessa – de Luciano Salce avec Johnny Dorelli
1977Si la plage m’était contée / La cabine des amoureux ( casotto ) de Sergio Citti avec Michele Placido
Qui a tué le chat ? ( il gatto ) de Luigi Comencini avec Michel Galabru
    David de la meilleure actrice, Italie
1978I giorni cantati – de Paolo Pietrangeli avec Roberto Benigni
Saxophone ( saxofone ) de Renato Pozzetto avec Massimo Boldi
1979Oublier Venise ( dimenticare Venezia ) de Franco Brusati avec Erland Josephson
    Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Une femme italienne ( oggetti smarriti ) de Giuseppe Bertolucci avec Bruno Ganz
1980Il pap’occhio – de Renzo Arbore avec Diego Abatantuono
Flash Gordon – de Mike Hodges avec Timothy Dalton
Aide-moi à rêver ( aiutami a sognare ) de Pupi Avati avec Anthony Franciosa
    David de la meilleure actrice, Italie

    Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1981Les fesses à l’air ( so fine ) de Andrew Bergman avec Ryan O’Neal
Le bon soldat ( il buon soldato ) de Franco Brusati avec Gérard Lartigau
1982Mon beau, ma beauté ( bello mio, bellezza mia ) de Sergio Corbucci avec Massimo Mollica
Domani si balla ! – de Maurizio Nichetti avec Paolo Stoppa
1983Le pétomane ( il petomane ) de Pasquale Festa Campanile avec Ugo Tognazzi
1985Secrets, secrets ( segreti, segreti ) de Giuseppe Bertolucci avec Alida Valli
Figlio mio infintamente caro / My dearest son – de Valentino Orsini avec Ben Gazarra
1986Dancers ( Giselle ) de Herbert Ross avec Mikhail Baryshnikov
1988Mortacci – de Sergio Citti avec Malcolm McDowell
1992La fin est connue ( la fine è nota ) de Cristina Comencini avec Fabrizio Bentivoglio
1998Panni sporchi – de Mario Monicelli avec Paolo Bonacelli
1999Un uomo perbene – de Maurizio Zaccaro avec Giuliano Gemma
2000L’amour probablement ( l’amore probabilmente ) de Giuseppe Bertolucci avec Marcello Catalano
2003L’amore ritorna – de Sergio Rubini avec Fabrizio Bentivoglio
2004Vieni via con me – de Carlo Ventura avec Daniele Passaro
2005 DO Elio Petri, note sur un auteur ( Elio Petri... appunti su un autore ) de Federico Bacci, Nicola Guarneri & Stefano Leone avec Tonino Guerra
    Seulement apparition
2006Le metteur en scène de mariages ( il regista di matrimoni ) de Marco Bellocchio avec Sergio Castellitto
    Seulement musique
2007 DO Le ragazze di Milano – de Tonino Curagi & Anna Gorio avec Valentina Cortese
    Seulement apparition
2009 DO Il piccolo – de Maurizio Zaccaro avec Dario Fo
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    David Spécial aux prix David di Donatello, Italie ( 1972 )

    Plaque Spéciale aux Prix David di Donatello, Italie ( 1984 )

    Médaille d’Or de la ville de Rome aux Prix David di Donatello, Italie ( 1986 )

    Plaque d’Or 2000 aux Prix David di Donatello, Italie ( 2000 )

    Prix Taormina Arte au festival international du cinéma de Taormina, Italie ( 2003 )
Fiche créée le 17 janvier 2009 | Modifiée le 16 mars 2016 | Cette fiche a été vue 5069 fois
PREVIOUSSmaïl Mekki || Mariangela Melato || Georges MelchiorNEXT