CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Claude Pinoteau
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marisa Merlini



Date et Lieu de naissance : 9 août 1923 (Rome, Italie)
Date et Lieu de décès : 27 juillet 2008 (Rome, Italie)
Nom Réel : Marisa Merlini

ACTRICE

Marisa Merlini naît le 9 août 1923 à Rome. Dès sa plus tendre enfance, elle montre un penchant prononcé pour la comédie. Déjà petite fille, elle se met en scène dans des spectacles musicaux au Théâtre pour enfants, avant d’entreprendre des études à l’Institut Metastasio. Parallèlement, elle fréquente l’école de récitation de la Comtesse Serra. Puis le père abandonne le domicile familial: femme et enfants se retrouvant seuls dans la misère. Marisa, pour subvenir aux besoins de sa famille, se fait engager en tant que vendeuse en parfumerie. Son beau physique est très vite remarqué par Mariuccia Giuliano, femme du comédien Erminio Macario, qui s’occupe du recrutement des danseuses de revues. Elle débute au Théâtre Valle de Rome, dans le show «Primavera di donne», dans un petit rôle auprès de la vedette Wanda Osiris. Le spectacle fait une tournée triomphante.

Son charme naturel et sa sympathie mènent tout naturellement Marisa Merlini au cinéma. Après une furtive apparition, en 1942, aux côtés de Alida Valli dans «Ce soir, rien de nouveau» de Mario Mattoli, elle revient à l’écran en 1945 pour une remarquable interprétation dans «La nuit porte conseil» de Marcello Pagliero. Dès lors la jeune actrice ne va cesser de travailler pour le cinéma, le théâtre et plus tard la télévision. Elle tourne avec Totò dans «L’empereur de Capri» de Luigi Comencini, «Totò cherche un appartement» (1949) de Steno et Mario Monicelli, ainsi que «Totò cherche une épouse» (1950) de Carlo Ludovico Bragaglia. Au cours des années cinquante, Marisa devient l’une des actrices de la «comédie à l’italienne» les plus demandées. Elle côtoie les plus grandes vedettes de ce style de productions, parmi lesquelles: Peppino De Filippo pour «Rome Paris Rome» (1951) de Luigi Zampa, Aldo Fabrizi pour «Heureuse époque» (1952) de Alessandro Blasetti, Vittorio De Sica et Gina Lollobrigida pour la série des «Pain, amour et …» (1953/54), Marcello Mastroianni pour «Le médecin et le sorcier» (1957) de Luigi Comencini et Alberto Sordi pour «Ladro lui, ladra lei» (1958). En 1957, elle reçoit le prix «ruban d’argent» du meilleur second rôle féminin pour «Amours de vacances» (1956) de Antonio Raccioppi.

Par la suite, Marisa Merlini tourne sous la direction des plus grands cinéastes de la péninsule: Giuseppe de Santis pour «La garçonnière» (1960), Dino Risi pour «Les monstres» (1963), Alessandro Blasetti pour «Moi, moi, moi et les autres» (1966), Ettore Scola pour «Drame de la jalousie» (1969) et Alberto Lattuada pour «Oh ! Serafina!» (1976). Elle travaille aussi en Espagne, en Allemagne, mais aussi en France pour Jean Chérasse, Norbert Carbonnaux et Claude Zidi.

Dans les années soixante-dix, on la voit surtout au théâtre, notamment à Londres avec le metteur en scène Peter Grenville pour être la gouvernante napolitaine de «Lady Hamilton», et dans une adaptation italienne de Terence Rattigan «Questioni di Stato», un triomphe, une année entière en tournée. Ce sont aussi Pietro Garinei et Sandro Giovannini qui la font participer à deux comédies musicales en Italie. Après une longue pause, Marisa retravaille dans quelques téléfilms («Una donna per amico» - 1998) ou autres comédies («Teste di cocco» - 2000). C’est Pupi Avati qui lui donne son dernier rôle au cinéma dans «La seconde nuit de noces» (2004). Marisa Merlini s’éteint discrètement à Rome le 27 juillet 2008, elle allait avoir quatre-vingt-cinq ans.

© Aurore BROUTIN

copyright
1942Ce soir, rien de nouveau ( strasera niente di nuova ) de Mario Mattoli avec Alida Valli
1945La nuit porte conseil ( Roma città libera / la notte porta consiglio ) de Marcello Pagliero avec Vittorio De Sica
1948Se fossi deputato – de Giorgio Simonelli avec Nino Taranto
1949Les mousquetaires de la reine ( amori e veleni ) de Giorgio Simonelli avec Amedeo Nazzari
Totò cherche un appartement / Totò cherche une maison ( Totò cerca casa ) de Steno & Mario Monicelli avec Totò
Vivre à la resquille ( vivere a sbafo ) de Giorgio Ferroni avec Mischa Auer
L’empereur de Capri ( l’imperatore di Capri ) de Luigi Comencini avec Totò
Le capitaine noir ( il capitano nero ) de Giorgio Ansoldi & Alberto Pozzetti avec Steve Barclay
1950Lo zappatore – de Rate Furlan avec Gabriele Ferzetti
Totò cherche une épouse ( Totò cerca moglie ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Nerio Bernardi
L’eroe sono io ! – de Carlo Ludovico Bragaglia avec Renato Rascel
Napoleone – de Carlo Borghesio avec Carlo Ninchi
1951Stasera sciopero – de Mario Bonnard avec Paul Müller
Les deux sergents ( i due sergenti ) de Carlo Alberto Chiesa avec Mario Carotenuto
Rome Paris Rome ( signori, in carrozza ! ) de Luigi Zampa avec Peppino De Filippo
La famiglia Passaguai fa fortuna – de Aldo Fabrizi avec Erminio Macario
Les anges du faubourg / Les anges des faubourgs ( gli angeli del quartiere ) de Carlo Borghesio avec Jacques Sernas
1952Infame accusa – de Giuseppe Vari avec Folco Lulli
Moi, Hamlet ( io, Amleto ) de Giorgio Simonelli avec Erminio Macario
Heureuse époque ( altri tempi ) de Alessandro Blasetti avec Aldo Fabrizi
Le talon d’Achille ( il tallone di Achille ) de Mario Amendola & Ruggero Maccari avec Tino Scotti
Bagne à vie / Bagne à perpétuité ( ergastolo ) de Luigi Capuano avec Franco Interlenghi
Viva el cinema ! – de Giorgio Baldaccini & Enzo Trapani avec Delia Scala
Cani e gatti – de Leonardo de Mitri avec Umberto Spadaro
Er fattaccio – de Riccardo Moschino avec Carlo Tusco
Marquée par le destin / Je l’ai toujours aimé ( ti ho sempre amato! ) de Mario Costa avec Myriam Bru
Tormento d’anime – de Cesare Barlacchi avec Leopoldo Valentini
1953Anna perdonami – de Tanio Boccia avec Tamara Lees
La prisonnière d’Amalfi ( la prigioniera di Amalfi ) de Giorgio Cristallini avec Luciana Vedovelli
Finalmente libero ! – de Mario Amendola & Ruggero Maccari avec Carlo Dapporto
Les héros du dimanche ( gli eroi della domenica ) de Mario Camerini avec Raf Vallone
Di qua di là piave – de Guido Leoni avec Piero Lulli
Son altesse a dit non ( sua altezza ha detto no ! ) de Mario Basaglia avec Ugo Tognazzi
Viva La rivista – de Enzo Trapani avec Walter Chiari
Pain, amour et fantaisie ( pane, amore e fantasia ) de Luigi Comencini avec Gina Lollobrigida
Due lacrime – de Giuseppe Vari avec Alberto Farnese
1954Les amours de Manon Lescaut ( gli amori di Manon Lescaut ) de Mario Costa avec Roger Pigaut
Pain, amour et jalousie ( pane, amore e… gelosia ) de Luigi Comencini avec Roberto Risso
Destination Piovarolo ( destinazione Piovarolo ) de Domenico Paolella avec Paolo Stoppa
Ces demoiselles du téléphone ( le signorine dello 04 ) de Gianni Franciolini avec Giovanna Ralli
1955La voix du cœur / La chanson du cœur ( la canzone del cuore ) de Carlo Campogalliani avec Milly Vitale
L’enfant de la rue ( Cortile / no soy culpable ) de Antonio Petrucci avec Georges Poujouly
Le bigame ( il bigamo ) de Luciano Emmer avec Giovanna Ralli
1956Amours de vacances ( tempo di villeggiatura ) de Antonio Raccioppi avec Abbe Lane
    Ruban d’Argent du meilleur second rôle féminin par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Porta un bacione a Firenze – de Camillo Mastrocinque avec Nino Besozzi
Dinanzi a noi il cielo – de Roberto Savarese avec Renato Baldini
Pères et fils ( padri e figli ) de Mario Monicelli avec Vittorio De Sica
Le moment le plus beau / Le docteur et son infirmière ( il momento più bello ) de Luciano Emmer avec Giovanna Ralli
1957Le médecin et le sorcier ( il medico e lo stregone ) de Mario Monicelli avec Marcello Mastroianni
Liane, l’esclave blanche ( Liane, die weiße sklavin ) de Hermann Leitner avec Adrian Hoven
Maris en liberté ( mariti in città ) de Luigi Comencini avec Renato Salvatori
Vacances à Ischia ( vacanze a Ischia ) de Mario Camerini avec Nadia Gray
1958Ladro lui, ladra lei – de Luigi Zampa avec Alberto Sordi
Io, mammetta e tu – de Carlo Ludovico Bragaglia avec Fernando Sancho
Résurrection ( aufertehung / resurrezione ) de Rolf Hansen avec Horst Buchholz
Double vie ( il bacio del sole / Don Vesuvio und das haus der strolche ) de Siro Marcellini avec O.W. Fischer
1959La cento chilometri – de Giulio Petroni avec Massimo Girotti
Roulotte e roulette – de Turi Vasile avec Antonio Cifariello
I mondo dei miracoli – de Luigi Capuano avec Virna Lisi
Tous amoureux ( tutti innamorati ) de Giuseppe Orlandini avec Jacqueline Sassard
I piaceri dello scapolo – de Giulio Petroni avec Mario Carotenuto
Pousse pas grand-père dans les orties ( juke box urli d’amore ) de Mauro Morassi avec Karin Baal
1960Les starlettes ( le ambiziose ) de Tony Amendola avec Aroldo Tieri
Le tank du huit septembre ( il carro armato dell’8 settembre ) de Gianni Puccini avec Jean-Marc Bory
L’agent ( il vigile ) de Luigi Zampa avec Alberto Sordi
La garçonnière / Flagrant délit – de Giuseppe De Santis avec Raf Vallone
Ferragosto in bikini – de Marino Girolami avec Gérard Landry
Gli incensurati – de Francesco Giaculli avec Vittorio De Sica
Fra’ Manisco cerca guai – de Walter Tamburella avec Aldo Fabrizi
Vendredi, treize heures ( an einem freitag um halb zwölf / il mondo nella mia tasca / on Friday at eleven / the world in my pocket ) de Alvin Rakoff avec Rod Steiger
1961Mariti a congresso – de Luigi Filippo D’Amico avec Paolo Ferrari
Akiko – de Luigi Filippo D’Amico avec Pierre Brice
Le jugement dernier ( il giudizio universale / the last judgement ) de Vittorio De Sica avec Ernest Borgnine
Le souteneur ( il mantenuto ) de Ugo Tognazzi avec Mario Carotenuto
Colpo gobbo all’italiana – de Lucio Fulci avec Hélène Chanel
1962Nerone ’71 – de Filippo Walter Ratti avec Gino Bramieri
La vendetta – de Jean Chérasse avec Francis Blanche
Les faux-jetons ( le massaggiatrici ) de Lucio Fulci avec Philippe Noiret
Destination Rome ( tempo di Roma / esame di guida – Tempo di Roma ) de Denys de La Patellière avec Charles Aznavour
1963Les monstres ( i mostri / opiate’67 ) de Dino Risi avec Vittorio Gassman
    Segment « Testimone volontario »
Le petit gondolier ( loca juventud ) de Manuel Mur Oti avec Joselito
Crucero de verano – de Luis Lucia avec Carmen Sevilla
1964Squillo – de Mario Sabatini avec Pierre Cressoy
La chica del trébol / La ragazza meravigliosa – de Sergio Grieco avec José Luis López Vázquez
Une garce inconsciente ( un amore ) de Gianni Vemuccio avec Gérard Blain
Les combinards – de Jean-Claude Roy avec Michel Serrault
1965Une femme disponible ( la ragazza in prestito ) de Alfredo Giannetti avec Rossano Brazzi
1966Moi, moi, moi et les autres ( io, io, io... e gli altri ) de Alessandro Blasetti avec Nino Manfredi
Les corrompus ( die hölle von Macao / the corrupt ones / hell to Macao / the Peking medallion / il sigillo di Pechino ) de Frank Winterstein avec Robert Stack
Toutes folles de lui – de Norbert Carbonnaux avec Robert Hirsch
1967Gli altri, gli altri e noi – de Maurizio Arena avec Gino Cervi
Donne... botte e bersaglieri – de Ruggero Deodato avec Ferruccio Amendola
Le grand silence ( il grande silenzio ) de Sergio Corbucci avec Klaus Kinski
1968 DO Western, italian style – de Patrick Morin avec Enzo G. Castellari
    Seulement apparition
1969Lisa dagli occhi blu – de Bruno Corbucci avec Silvia Dionisio
Drame de la jalousie ( dramma della gelosia, tutti i particolari in cronaca ) de Ettore Scola avec Marcello Mastroianni
1970Nini Tire-Bouchon ( Nini Tirabusciò : La donna che inventò la mossa ) de Marcello Fondato avec Claude Rich
Mio padre Monsignore – de Antonio Raccioppi avec Gastone Moschin
1971Non commettere atti impuri – de Giulio Petroni avec Barbara Bouchet
Continuavano a chiamarli i due piloti più pazzi del mondo – de Mariano Laurenti avec Franco Franchi
1972Il maschio ruspante – de Antonio Raccioppi avec Giuliano Gemma
1973L’albero dalle foglie rosa – de Armando Nannuzzi avec John Richardson
1974À poings nus ( a pugni nudi ) de Marcello Zeani avec Luciano Doria
Le dolci zie – de Mario Imperioli avec Pascale Petit
1975Les bidasses s’en vont-en guerre – de Claude Zidi avec Jean Sarrus
Poupées sur canapé ( una bella governante di colore ) de Luigi Russo avec Renzo Montagnani
Stangata in famiglia – de Franco Nucci avec Piero Mazzarella
1976Oh ! Serafina ! – de Alberto Lattuada avec Dalila Di Lazzaro
Le impiegate stradali : Batton Story – de Mario Landi avec Giorgio Caldarelli
La bidonata – de Luciano Ercoli avec Ettore Manni
1977Le pot de vin / Tranche napolitaine ( la mazzetta ) de Sergio Corbucci avec Nino Manfredi
1979Les zizis baladeurs ( la moglie in vacanza... l’amante in città ) de Sergio Martino avec Edwige Fenech
1980L’altra donna – de Peter Del Monte avec Edmund Purdom
Le cancre du bahut / Le con de la classe ( Pierino contro tutti ) de Marino Girolami avec Alvaro Vitali
1981La vamp du bahut ( mia moglie torna a scuola ) de Giuliano Carnimeo avec Renzo Montagnani
Le prof d’éducation sexuelle ( l’onorevole con l’amante sotto il letto ) de Mariano Laurenti avec Lino Banfi
Cornetti alla crema – de Sergio Martino avec Edwige Fenech
1982Gian Burrasca – de Pier Francesco Pingitore avec Mario Carotenuto
Arrivano i miei – de Nini Salerno avec Sydne Rome
1983Sfrattato cerca casa equo canone – de Pier Francesco Pingitore avec Pippo Franco
Il tifoso, l’arbitro e il calciatore – de Pier Francesco Pingitore avec Carmen Russo
1984Aurora / Quelque chose de blond ( qualcosa du biondo ) de Maurizio Ponzi avec Sophia Loren
1985 DO Impariamo ad amarci: guida all’educazione sessuale – de Antonio d’Agostino avec Giuseppe Mendolicchio
1991Mutande pazze – de Roberto d’Agostino avec Eva Grimaldi
1992Ricky e Barabba – de Christian De Sica avec Franco Fabrizi
1995Mi fai un favor – de Giancarlo Scarchilli avec Ornella Muti
1998Vacanze sulla neve – de Mariano Laurenti avec Attilio Fontana
1999Pazzo d’amore – de Mariano Laurenti avec Aldo Ralli
2000Teste di cocco – de Ugo Fabrizio Giordani avec Alessandro Gassman
2001Reisei to jônetsu no aida – de Isamu Nakae avec Yutaka Takenouchi
2004La seconde nuit de noces ( la seconda notte di nozze ) de Pupi Avati avec Toni Santagata
Fiche créée le 29 juillet 2008 | Modifiée le 22 janvier 2018 | Cette fiche a été vue 6919 fois
PREVIOUSElsa Merlini || Marisa Merlini || Ismael MerloNEXT