CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Linda Christian
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Martin Milner



Date et Lieu de naissance : 28 décembre 1931 (Detroit, Michigan, USA)
Date et Lieu de décès : 6 septembre 2015 (Carlsbad, Californie, USA)
Nom Réel : Martin Sam Milner

ACTEUR
Image
1949 Iwo Jima (sands of Iwo Jima) de Allan Dwan avec John Wayne, John Agar & Adele Mara
Image
1952 Les vainqueurs de Corée (battle zone) de Lesley Selander avec John Hodiak, Stephen McNally & Linda Christian
Image
1956 Les paras ont sauté (screaming eagles) de Charles F. Haas avec Tom Tryon, Jan Merlin & Alvy Moore
Image
1966 Ski fever – de Curt Siodmak avec Toni Sailer, Claudia Martin, Vivi Bach & Dietmar Schönherr

Martin Milner, né le 28 décembre 1931 à Detroit, est surtout connu des fidèles du petit écran, qui l’associent à deux séries emblématiques, «Route 66» (1960/66), créée par Stirling Siliphant, où, en compagnie de George Maharis, il sillonne en voiture le pays, le long de la mythique route 66, et, à la fin des années 60, «Adam-12», de l’acteur et producteur Jack Webb (avec lequel Milner travailla beaucoup), qui relate le quotidien de deux policiers de Los Angeles, en patrouille dans les rues de la ville.

Issu du sérail, Martin Milner débute tôt dans le métier, aidé par un coach engagé par ses parents et, plus tard, par des cours de comédie à l’Université. En 1947, à 15 ans, il interprète un des enfants de William Powell dans «Mon père et nous» de Michael Curtiz. Deux ans plus tard, il se retrouve sous les ordres de John Wayne dans «Iwo Jima» de Allan Dwan. et, à nouveau, dans «Operation Pacific» (1950) de George Waggner où, cette fois-ci, il fait partie de l’équipage d’un sous-marin. L’uniforme lui seyant décidément bien, il campe encore un matelot dans «Permission jusqu’à l’aube» (1954), de John Ford.

Au début des années 50, Martin Milner commence aussi sa carrière à la télévision, qui, comme on sait, contribue beaucoup à le faire connaître. On le voit notamment dans plusieurs épisodes de la célèbre série «Dragnet», sur le petit écran (1952/55), mais aussi à la radio, où il seconde le héros, le sergent Friday, interprété par Jack Webb. Il apparaît dans d’autres séries dont les thèmes vont de la religion («Crossroads»-1956) à la science-fiction («Science-fiction theater»-1956). Au cinéma, ses rôles restent secondaires, et ses personnages souvent noyés au sein d’un ensemble. C’est ainsi qu’il appartient à une équipe de météorologues envoyés en Mongolie qui, dans «Destination Gobi» (1952) de Robert Wise; se trouve menacée par l’armée japonaise, tandis qu’il fait partie de la division des «Screaming eagles», qui participent au débarquement de 1944 en Normandie, dans le film homonyme de Charles F. Haas, en 1956. Il interprète aussi le frère aîné de Wyatt Earp dans «Règlement de comptes à OK Corral» (1957), de John Sturges. Dans «Une femme marquée» (1958), il personnifie le fiancé de l’actrice Diana Barrymore, jouée par Dorothy Malone, la fille de John Barrymore, qui se suicide au début de l’année 1960. Il donne encore la réplique à Orson Welles dans le film de Richard Fleischer, «Le génie du mal» (1959).

Mais, à cette époque, la télévision absorbe de plus en plus Martin Milner. Il paraît dans «Rawhide» (1959), avec Clint Eastwood, et dans un épisode de «La quatrième dimension» (1960). Il aime décidément les séries westerns, puisqu’on le voit aussi dans «Laredo» (1965) et dans deux épisodes du «Virginien» (1965/66). Il incarne aussi, dans «Les Robinsons suisses» (1975/76), Karl Robinson qui s’échoue, avec sa famille, sur une île déserte et il est le père du fameux James MacGyver dans la série «MacGyver» (1988/90), avec Richard Dean Anderson. Durant ces mêmes années, Martin Milner monte sur scène, à Broadway, dans «The ninety day mistress» (1967) de J.J. Coyle. Il continue pourtant de fréquenter le grand écran, où il trouve, dans des séries B surtout, des rôles plus notables. Ainsi, dans «Zebra in the kitchen» (1965), un film familial de Ivan Tors, avant de paraître dans «Ski fever» (1966) de Curt Siodmak, une insipide comédie sportive et musicale, avec le champion de ski Toni Sailer. Martin Milner s’est éteint le 6 septembre 2015 à Carlsbad, en Californie.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1947Mon père et nous ( life with father ) de Michael Curtiz avec Irene Dunne
Le naufrage de l’Hespérus ( the wreck of the Hesperus ) de John Hoffman avec Patricia Barry
1948Les belles promesses ( the green promise / raging waters ) de William D. Russell avec Marguerite Chapman
1949Iwo Jima ( sands of Iwo Jima ) de Allan Dwan avec John Wayne
Louise / On aime à tout âge ( Louisa ) de Alexander Hall avec Ronald Reagan
1950Celle de nulle part / Tu nous appartiens ( our very own ) de David Miller avec Ann Blyth
Okinawa ( Halls of Montezuma ) de Lewis Milestone avec Richard Widmark
Opération dans le Pacifique ( operation Pacific ) de George Waggner avec Patricia Neal
1951Alerte aux garde-côtes / Les marines attaquent ( fighting coast guard / fighting U.S. coast guard ) de Joseph Kane avec Ella Raines
Face à l’orage ( I want you ) de Mark Robson avec Dorothy McGuire
La ville enchantée ( the captive city ) de Robert Wise avec Joan Camden
1952Six filles à marier / Six filles cherchent un mari ( belles on their toes ) de Henry Levin avec Myrna Loy
Seules les femmes savent mentir ( my wife’s best friend ) de Richard Sale avec Anne Baxter
La mission du commandant Lex ( Springfield rifle ) de André De Toth avec Gary Cooper
Les vainqueurs de Corée ( battle zone ) de Lesley Selander avec Linda Christian
Le sillage de la mort ( Torpedo Alley / down periscope ) de Lew Landers avec Dorothy Malone
Le sabre et la flèche ( last of the Comanches / the sabre and the arrow ) de André De Toth avec Barbara Hale
Destination Gobi – de Robert Wise avec Don Taylor
1953Le crime était presque parfait ( dial M for muder ) de Alfred Hitchcock avec Grace Kelly
1954Ce n’est qu’un au revoir ( the long gray line ) de John Ford avec Tyrone Power
Permission jusqu’à l’aube ( Mister Roberts ) de John Ford & Mervyn LeRoy avec James Cagney
1955La peau d’un autre / Le gang du blues ( Peter Kelly’s Blues ) de Jack Webb avec Janet Leigh
    + chansons
Francis dans la marine ( Francis in the navy ) de Arthur Lubin avec Donald O’Connor
Au seuil de l’inconnu ( on the threshold of space ) de Robert D. Webb avec John Hodiak
1956Navy wife / Mother, Sir ! – de Edward Berns avec Joan Bennett
Les paras ont sauté / Le sang des aigles ( screaming eagles ) de Charles F. Haas avec Tom Tryon
Les piliers du ciel / Le cavalier des monts perdus ( pillars of the sky / the tomahawk and the cross ) de George Marshall avec Jeff Chandler
L’emprise de la peur ( man afraid ) de Harry Keller avec Phyllis Thaxter
1957Une femme de tête ( desk set / his other woman ) de Walter Lang avec Katharine Hepburn
Règlement de comptes à O.K. Corral / Défi à O.K. Corral ( gunfight at the O.K. Corral ) de John Sturges avec Kirk Douglas
Le grand chantage ( sweet smell of success ) de Alexander Mackendrick avec Burt Lancaster
1958Une femme marquée ( too much, too soon ) de Art Napoleon avec Errol Flynn
La fureur d’aimer ( Marjorie Morningstar ) de Irving Rapper avec Natalie Wood
1959Le génie du mal ( compulsion ) de Richard Fleischer avec Orson Welles
La vie privée d’Adam et Eve ( the private lives of Adam and Eve ) de Albert Zugsmith & Mickey Rooney avec Mickey Rooney
1960Thirteen ghosts – de William Castle avec Margaret Hamilton
Sex kitten go to college / The beauty and the robot / Sexpot goes to college / Teacher versus sexpot / Teacher was a sexpot – de Albert Zugsmith avec Mamie Van Doren
    + production
1965Le zèbre dans la cuisine ( zebra in the kitchen ) de Ivan Tors avec Andy Devine
1966Ski fever / Liebesspiel im schnee – de Curt Siodmak avec Vivi Bach
1967La vallée des poupées ( valley of the dolls ) de Mark Robson avec Susan Hayward
1968Three guns for Texas – de David Lowell Rich, Earl Bellamy & Paul Stanley avec Michael Conrad
Fiche créée le 15 septembre 2015 | Modifiée le 3 mars 2016 | Cette fiche a été vue 1870 fois
PREVIOUSJohn Mills || Martin Milner || Sandra MiloNEXT