CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Joseph Campanella
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

May Robson



Date et Lieu de naissance : 19 avril 1858 (Melbourne, Victoria, Australie)
Date et Lieu de décès : 20 octobre 1942 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Mary Jeanette Robinson

ACTRICE
Image
1933 Grande dame d’un jour (Lady for a day) de Frank Capra avec Warren William & Walter Connolly
Image
1935 Drôle de famille (strangers all) de Charles Vidor avec Preston Foster, Leon Ames & Florine McKinney
Image
1936 Une femme en détresse (woman in distress) de Lynn Shores avec Dean Jagger, Irene Hervey & Paul Fix
Image
1940 Granny get your gun – de George Amy avec Harry Davenport, Clem Bevans & Margot Stevenson

C’est sous le nom de Mary Jeanette Robinson que May Robson naît le 19 avril 1858, à Melbourne en Australie. À 18 ans, elle s’enfuit de chez elle pour épouser Charles Leveson Gore en 1875; en 1877 le jeune couple déménage au Texas pour s’établir dans un ranch. Deux ans plus tard, ils abandonnent le ranch et s’installe à New-York ou son mari décède en 1881. Devenue veuve, et pour vivre avec trois enfants à charge, elle produit divers articles, comme des capuchons ,des broderies au crochet, des cartes de dîner et enseigne aussi la peinture. Le destin frappe deux de ses trois enfants qui décèdent en 1883. C’est cette même année qu’elle débute dans divers théâtres de la région, avant de se retrouver sur les planches de Broadway, ce qui lui permit de développer son potentiel et son indéniable talent.

En 1915, à l’age de 57 ans, May Robson apparaît dans deux films muets, puis en 1926, elle revient à l’écran et passe au cinéma parlant sans problème ou, avec un certain charme et avec le ton si unique de sa voix, elle donne vie à différents personnages, notamment les vieilles dames croustillantes, les matrones de société, les grand-mères adorables et à contre emploi les bonnes femmes bourrues et dominatrices. On peux citer la femme financière sans scrupule à l’esprit de vengeance dans «La louve» (1931) de James Flood. Dans «Captive» (1932) de Clarence Brown, elle est la mère de Letty, Joan Crawford, une riche mondaine qui empoisonne son fiancé pour un riche américain, Robert Montgomery, elle fournit à sa fille un faux alibi. Pour son interprétation dans «Grande dame d’un jour» (1933) de Frank Capra, elle reçoit une nomination à l’Oscar de la meilleure actrice pour son personnage de Annie une clocharde qui pour ne pas faire honte à sa fille, Jean Parker, qui lui présente son fiancé Carlos, Barry Norton, devient le temps d’une soirée une dame du monde logeant dans un appartement somptueux.

Après avoir interprétée la reine des cœurs dans «Alice au pays des merveilles» (1933) de Norman Z. McLeod, May Robson campe la comtesse Wronsky dans «Anna Karénine» (1935) de Clarence Brown, avec Greta Garbo dans le rôle-titre. Dans «Le petit capitaine» (1936), elle est la tante de la petite Abigail, Sybil Jason, qui trouve une carte au trésor, avec son oncle Asa, Guy Kibbee, ils partent a sa recherche, mais ils ne sont pas les seuls à rechercher ce trésor. Dans «Les aventures de Tom Sawyer» (1937) de Nick Grinde, elle est la tante Polly, où Tom Saywer, Tommy Kelly, et son ami Huck, Jackie Moran, vivent diverses aventures y compris celle d’être le témoin d’un meurtre mystérieux. Dans «Une étoile est née» (1937), de William A. Wellman, elle est la grand-mère d’Esther, Janet Gaynor, qui encourage et aide sa petite fille à s’installer à Hollywood dans l’espoir de devenir une vedette. Elle tient un dernier grand rôle dans «Granny get your gun» en 1940, de George Amy, elle incarne Minerva Hatton, une mère âgée qui devient shérif pour enquêter et défendre sa fille Julie, Margot Stevenson, accusé à tort d’un meurtre.

May Robson est la première artiste australienne a être nommée aux Oscars, elle a aussi détenu le record pendant de nombreuses années du plus vieil artiste à être nominée. Elle décède à Beverly Hills, suite à une lésion inflammatoire d’un nerf, à l’age de 84 ans. Incinérée, elle repose dans le cimetière new-yorkais de Flushing dans le Queens, à côté de son second mari, Augustus Brown. La notice nécrologique du New York Times la qualifie alors de «reine douairière de l’écran et de la scène américaine».

© Gary RICHARDSON

copyright
1915A night out – de George D. Baker avec William Shea
    + pièce
How Molly Malone made good / How Molly made good – de Laurence B. McGill avec John Reedy
    Seulement apparition
1926Pals in paradise / Pals in Paris – de George B. Seitz avec Marguerite De La Motte
Rubber tires / Ten thousand reward – de Alan Hale avec Bessie Love
1927Le roi des rois ( the king of the kings ) de Cecil B. DeMille avec H.B. Warner
The rejuvenation of aunt Mary – de Erle C. Kenton avec Harrison Ford
The angel of Broadway – de Lois Weber avec Victor Varconi
Sans ami ( a harp in hock / the samaritan ) de Renaud Hoffman avec Rudolph Schildkraut
Turkish delight – de Paul Sloane avec Julia Faye
Chicago – de Frank Urson avec Eugene Pallette
The Blue Danube / Honour above all – de Paul Sloane avec Nils Asther
1931La louve ( the she-wolf / mother’s millions / the she-wolf of Wall Street ) de James Flood avec James Hall
1932Captive ( Letty Lynton ) de Clarence Brown avec Joan Crawford
Si j’avais un million ( if I had a million) de Norman Taurog, Ernst Lubitsch, Stephen Roberts, Norman Z. McLeod, James Cruze, William A. Seiter & H. Bruce Humberstone avec George Raft
La femme aux cheveux rouges ( red-headed woman ) de Jack Conway avec Charles Boyer
Little orphan Annie – de John S. Robertson avec Matt Moore
Etrange interlude ( strange interlude / strange interval ) de Robert Z. Leonard avec Clark Gable
La folie des hommes / La folie humaine ( men must fight ) de Edgar Selwyn avec Lewis Stone
CM The engineer’s daughter; or, Iron Minnie’s revenge – de Robert F. Hill avec Montagu Love
1933La sœur blanche ( the white sister ) de Victor Fleming avec Helen Hayes
Valse d’amour / Une soirée à Vienne ( reunion in Vienna ) de Sidney Franklin avec John Barrymore
Les invités de huit heures ( dinner at eight ) de George Cukor avec Wallace Beery
One man’s journey – de John S. Robertson avec Lionel Barrymore
    + chansons
Beauty for sale / Beauty – de Richard Boleslawski avec Phillips Holmes
Grande dame d’un jour ( Lady for a day ) de Frank Capra avec Warren William
Les pantins ( Broadway to Hollywood / ring up the curtain ) de Willard Mack avec Jackie Cooper
Le solitaire ( the solitaire man ) de Jack Conway avec Herbert Marshall
Alice au pays des merveilles ( Alice in Wonderland ) de Norman Z. McLeod avec Charlotte Henry
Le tourbillon de la danse ( dancing lady ) de Robert Z. Leonard avec Joan Crawford
You can’t buy everything – de Charles Reisner avec Jean Parker
1934Straight is the way – de Paul Sloane avec Franchot Tone
La danseuse à l’éventail ( Lady by choice ) de David Burton avec Carole Lombard
    + chansons
Imprudente jeunesse ( reckless ) de Victor Fleming avec William Powell
L’ultime sacrifice / Suprême sacrifice ( mills of the gods ) de Roy William Neill avec Fay Wray
Grande dame / Madame sans peur ( grand old girl ) de John S. Robertson avec Alan Hale
DO The Hollywood gad-about – de ? avec Eddie Cantor
    Seulement apparition
1935Vanessa ( Vanessa : Her love story ) de William K. Howard avec Robert Montgomery
Drôle de famille ( strangers all ) de Charles Vidor avec Preston Foster
Le tournant dangereux ( age of indiscretion ) de Edward Ludwig avec Paul Lukas
Anna Karénine ( Anna Karenina ) de Clarence Brown avec Greta Garbo
Cinquante mille dollars morte ou vive ( three kids and a queen / the Baxter millions ) de Edward Ludwig avec Henry Kolker
Sa femme et sa dactylo ( wife vs. secretary ) de Clarence Brown avec Myrna Loy
1936Le petit capitaine / Le p’tit capitaine ( the captain’s Kid ) de Nick Grinde avec Guy Kibbee
Le chant du Missouri / Romance des fleurs ( rainbow on the river / it happened in New Orleans ) de Kurt Neumann avec Alan Mowbray
Une femme en détresse ( woman in distress ) de Lynn Shores avec Dean Jagger
1937Une étoile est née / Star d’Hollywood ( a star is born ) de William A. Wellman avec Fredric March
Un homme a disparu ( the perfect specimen ) de Michael Curtiz avec Errol Flynn
Les aventures de Tom Sawyer ( the adventures of Tom Sawyer ) de Norman Taurog avec Tom Kelly
1938L’impossible monsieur Bébé ( bringing up Baby ) de Howard Hawks avec Cary Grant
La ruée sauvage ( the Texans ) de James P. Hogan avec Randolph Scott
Rêves de jeunesse ( four daughters ) de Michael Curtiz avec Priscilla Lane
Filles courageuses (daughters courageous / American family / family affair / family reunion ) de Michael Curtiz avec Lola Lane
Je suis un criminel ( they made me a criminal / I became a criminal / they made me a fugitive) de Busby Berkeley avec Claude Rains
1939Le printemps de la vie ( yes, my darling daughter ) de William Keighley avec Roland Young
    + chansons
Une étrange famille ( the kid from Kokomo / orphan of the ring ) de Lewis Seiler avec Ward Bond
Edith Cavell / Miss Edith Cavell ( nurse Edith Cavell ) de Herbert Wilcox avec George Sanders
Micro Folies ( that’s right : You’re wrong ) de David Butler avec Adolphe Menjou
Quatre jeunes femmes / Quatre épouses / Rêves d’été ( four wives ) de Michael Curtiz avec Eddie Albert
1940Granny get your gun – de George Amy avec Harry Davenport
Irène ( Irene ) de Herbert Wilcox avec Ray Milland
La légion des damnés ressuscite ( the Texas rangers ride again ) de James P. Hogan avec Ellen Drew
Femmes adorables ( four mothers ) de William Keighley avec Rosemary Lane
1941Un million de trop ( million dollars baby ) de Curtis Bernhardt avec Ronald Reagan
CM Hedda Hopper’s Hollywood No. 1 – de Herbert Moulton avec Kay Kyser
    Seulement apparition
1942Jeanne de Paris ( Joan of Paris ) de Robert Stevenson avec Michèle Morgan
Fiche créée le 23 août 2009 | Modifiée le 26 août 2018 | Cette fiche a été vue 4374 fois
PREVIOUSFlora Robson || May Robson || Patricia RocNEXT