CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de John Boles
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Michael Sarrazin



Date et Lieu de naissance : 22 mai 1940 (Québec, Québec, Canada)►
Date et Lieu de décès : 17 avril 2011 (Montréal, Québec, Canada)
Nom Réel : Jacques Michel André Sarrazin

ACTEUR
Image
1969 On achève bien les chevaux (they shoot horses don’t they?) de Sydney Pollack avec Jane Fonda
Image
1970 Le clan des irréductibles (sometimes a great notion) de Paul Newman avec Henry Fonda & Lee Remick
Image
1974 Ma femme est dingue (for Pete’s sake) de Peter Yates avec Barbra Streisand, Estelle Parsons & Anne Ramsay
Image
1987 Mascara (make-up for murder) de Patrick Conrad avec Charlotte Rampling, Derek de Lint & Herbert Flack

Jacques Michel André Sarrazin, plus connu sous le nom de Michael Sarrazin, est né le 22 mai 1940 à Québec et a grandi à Montréal. Après avoir abandonné ses études secondaires, il travaille dans un théâtre de Toronto puis, il prend des cours de théâtre à l’Actors Studio de New York. Il débute à l’écran dans quelques documentaires financés par l’ONF (Office national du film du Canada) et dans des productions télévisées. Sa belle gueule, ses yeux d’un bleu profond, sa grande sensibilité poussent ses agents à lui conseiller de tenter sa chance aux États-Unis.

En 1965, Michael Sarrazin signe un contrat avec Universal Studios. Après des débuts peu remarqués à la télévision, notamment dans «Le Virginien» (1965) et «Wojeck» (1966), son talent est révélé dans «Le shérif aux poings nus» (1966), puis dans «La brigade des cow-boys» (1967), deux westerns signés William Hale. Son interprétation de surfer dans «Fureur sur la plage» (1968) de Harvey Hart, lui vaut une nomination aux Golden Globes, mais surtout lui permet de rencontrer l’actrice Jacqueline Bisset avec qui il passe sept années de sa vie. L’année suivante, la chance lui sourit. Il devient une vedette de premier plan en décrochant le premier rôle masculin dans «On achève bien les chevaux» de Sydney Pollack, un drame inspiré du roman de Horace McCoy, où au cœur de la Grande Dépression, un couple, Michael Sarrazin et Jane Fonda, participe à un marathon de danse pour gagner une prime importante. On le voit aussi aux côtés de vedettes telles que George C. Scott dans «Une sacrée fripouille» (1966) et Paul Newman dans «Le clan des irréductibles» (1970). En 1971, il retrouve Paul Newman et Jacqueline Bisset dans «Juge et hors-la-loi» de John Huston. On croit alors sa carrière bien lancée.

Après avoir joué le rôle du monstre dans la mini-série «Frankenstein: The true story» (1973) du réalisateur britannique Jack Smight, Michael Sarrazin est remarquable dans le rôle-titre du thriller psychologique «La réincarnation de Peter Pround» (1975) de Jack Lee Thompson, incarnant un homme hanté par ses rêves. En 1977, il partage la vedette avec Anthony Quinn et Christopher Lee dans le film d’aventure «Caravans» de James Fargo, véritable échec public et catastrophe financière. Dès lors, la carrière de l’acteur s’étiole irrémédiablement, mais il reste fidèle à sa patrie, apparaissant dans de nombreuses productions canadiennes telles que «Requiem pour un espion» (1972) de Lamont Johnson, «Double negative» (1979) de George Bloomfield, l’adaptation du roman de Mordecai Richler «Joshua Then and Now» (1985) de Ted Kotcheff, «Prison de verre» (1987) de Paul Almond, «La Florida» (1993) de George Mihalka ou «Crackerjack 2, train en otage» (1996) de Robert Lee. On l’aperçoit aussi dans des rôles de soutien pour des téléfilms et des séries, principalement des productions canado-américaines. En 2011, il fait une ultime prestation en prêtre catholique irlandais dans «Sur la route», adaptation du roman de Jack Kerouac par Walter Salles.

Au début des années 2000, Michael Sarrazin revient vivre au Québec, où il s’éteint après avoir perdu son combat contre le cancer le 17 avril 2011. Il avait 70 ans. Il laisse dans le deuil ses filles, Michelle et Catherine, nées d’une union avant sa relation avec Jacqueline Bisset, ainsi que sa sœur Enid et son frère le producteur Pierre Sarrazin.

© Alexandre CARLE & Philippe PELLETIER

copyright
1964 CM Selkirk of Red River – de Richard Gilbert avec Marigold Charlesworth
1965 CM Eddie ( you’re no good ) de George Kaczender avec Sally Sales
1966Le shérif aux poings nus ( gunfight in Abilene ) de William Hale avec Bobby Darin
Une sacrée fripouille ( the flim-flam man / one born every minute ) de Irvin Kershner avec George C. Scott
1967La brigade des cow-boys ( journey to Shiloh ) de William Hale avec James Caan
1968Un colt nommé Gannon ( a man called Gannon ) de James Goldstone avec Anthony Franciosa
Fureur sur la plage ( the sweet ride ) de Harvey Hart avec Jacqueline Bisset
1969Les griffes de la peur ( eye of the cat / Wylie ) de David Lowell Rich avec Eleanor Parker
À la recherche de Gregory ( in search of Gregory ) de Peter Wood avec Julie Christie
On achève bien les chevaux ( they shoot horses don’t they ? ) de Sydney Pollack avec Jane Fonda
CM The moviemakers – de Jay Anson avec Susannah York
    Seulement apparition
1970Le clan des irréductibles ( sometimes a great notion / never give an inch ) de Paul Newman avec Lee Remick
The pursuit of happiness – de Robert Mulligan avec Barbara Hershey
1971Believe in me – de Stuart Hagman avec Jacqueline Bisset
Juge et hors-la-loi ( the life and times of judge Roy Bean ) de John Huston avec Ava Gardner
1972Requiem pour un espion ( the grounstar conspiracy ) de Lamont Johnson avec George Peppard
1973Harry, gentleman pickpocket ( Harry in your pocket ) de Bruce Geller avec James Coburn
Frankenstein ( Frankenstein : The true story ) de Jack Smight avec Ralph Richardson
1974Ma femme est dingue ( for Pete’s sake / July Pork Bellies ) de Peter Yates avec Barbra Streisand
Scaramouche / La grande débandade ( gli avventure e gli amori di Scaramouche) de Enzo G. Castellari avec Ursula Andress
1975La réincarnation de Peter Pround ( the reincarnation of Peter Pround ) de Jack Lee Thompson avec Jennifer O’Neill
1976Chewing Gum rallye ( the gumball rallye ) de Charles Bail avec Susan Flannery
1977Caravanes ( caravans ) de James Fargo avec Anthony Quinn
1979Double negative / Deadly companion – de George Bloomfield avec Anthony Quinn
1981Télé Terror ( the seduction ) de David Schmoeller avec Morgan Fairchild
1982Fighting back / Death vengeance / Philadelphia security – de Lewis Teague avec Tom Skerritt
Viadukt / The train killer – de Sándor Simó avec Robert Dietl
1984Joshua then and now – de Ted Kotcheff avec Gabrielle Lazure
1986Keeping track – de Robin Spry avec Margot Kidder
1987Mascara ( make-up for murder ) de Patrick Conrad avec Charlotte Rampling
Prison de verre ( captive hearts / fate of a hunter ) de Paul Almond avec Pat Morita
1988Malarek ( Malarek : A street kid who made it ) de Roger Cardinal avec Elias Koteas
1990Lena’s holiday – de Michael Keusch avec Chris Lemmon
1993La Florida – de George Mihalka avec Marie-Josée Croze
1994Beijing Express ( bullet to Beijing / Len Deighton’s bullet to Beijing ) de George Mihalka avec Michael Caine
1996Minuit à Saint-Petersburg ( midnight in St. Petersbug ) de Douglas Jackson avec Jason Connery
Crackerjack 2, train en otage ( Crackerjack 2 / hostage train ) de Robert Lee avec Judge Reinhold
1997Etat d’urgence ( the peacekeeper / hellbent / red zone ) de Frédéric Forestier avec Dolph Lundgren
1998L’invasion finale / L’avènement II ( the second arrival / arrival 2 ) de Kevin Tenney avec Jane Sibbett
2002Terreur.point.com ( FearDotCom / fear dot comm / fear.com ) de William Malone avec Natascha McElhone
2011Sur la route ( on the road ) de Walter Salles avec Kristen Stewart
Fiche créée le 19 avril 2011 | Modifiée le 18 mars 2020 | Cette fiche a été vue 7199 fois
PREVIOUSYvon Sarray || Michael Sarrazin || René SarvilNEXT