CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Harold Ramis
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Renate Müller



Date et Lieu de naissance : 26 avril 1906 (Munich, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 1er octobre 1937 (Berlin, Allemagne)
Nom Réel : Maria Renta Mueller

ACTRICE
Image
1930 Le chéri des dieux (liebling der götter) de Hanns Schwartz avec Emil Jannings & Olga Tschechowa
Image
1932 Comment le dire à mon mari? (wie sag’ ich’s meinem mann?) de Reinhold Schünzel avec Georg Alexander
Image
1932 Epouse-moi (mädchen zum heiraten) de Wilhelm Thiele avec Wolf Albach-Retty & Hermann Thimig
Image
1935 Idylle (liebesleute) de Erich Waschneck avec Gustav Fröhlich, Heinrich Schroth & Harry Liedtke

Fille d’un journaliste et d’une peintre, Maria Renate Müller naît le 26 avril 1906, à Munich, capitale de la Bavière dans l’Empire Allemand. Au milieu des années vingt, après une scolarité studieuse dans les meilleures écoles allemandes, elle prend des cours de chant et suit les cours de comédie à l’Académie d’Art Dramatique de Berlin, sous la férule de Max Reinhardt. L’année suivante, elle se fait remarquer par Georg Wilhelm Pabst, qui l’engage au Harzer Bergtheater. Elle joue ensuite dans «L’aiglon» de Edmond Rostand, au prestigieux Lessing Theater, de Berlin.

En 1928, Renate Müller se produit sur les planches du Stadttheater de Berlin. Elle est alors repérée par Reinhold Schünzel et effectue ses tous premiers pas cinématographiques, en interprétant le rôle principal féminin du film «Pierre le matelot». Cette prestation lui ouvre les portes du vedettariat. L’année suivante, la belle actrice enchaîne deux films muets en tête d’affiche: «Revolte im erziehungshaus» de Georg Asagaroff et «Drei machen ihr Glück» de Carl Wilhelm.

Au début des années trente, Renate Müller devient rapidement une des stars les plus en vue du cinéma germanique. Son charme et sa beauté en font la protagoniste principale de plusieurs comédies ou drames sentimentaux, parmi lesquels: «Le chéri de dieux» (1930) avec Emil Jannings, «Die blumenfrau von Lindenau» (1931) avec Hedy Lamarr, «Viktor und Viktoria» (1933) avec Hermann Thimig et «Un mariage anglais» (1934) avec Georg Alexander. Mais derrière son apparence flamboyante, la comédienne souffre fréquemment de crises d’épilepsie. Cependant le mal reste secrètement gardé.

En 1936, avec «Allotria» de Willi Forst, Renate Müller est au sommet de la gloire et de la popularité. Elle demeure toujours aussi belle et talentueuse, et possède un droit de regard sur l’intégralité de ses films. Mais, au début de l’année suivante, le Ministre de la propagande Joseph Goebbels, exerce une pression sur la jeune femme afin qu’elle tourne dans des films de propagande. Elle se laisse finalement convaincre et signe pour jouer dans «Togger» (1937) de Jürgen von Alten. Renate y incarne le rôle d’une journaliste, auprès de Mathias Wieman, qui sauve son journal d’un complot judeo-bolchevique. Le film est un fiasco total. Parallèlement, Renate entretient une liaison amoureuse avec un banquier juif. Mais devant la montée de l’antisémitisme, celui-ci doit fuir l’Allemagne, laissant la belle actrice dans un profond désarroi. Elle trouve alors refuge et réconfort dans l’alcool.

Renate Müller supporte très mal la séparation ainsi que ses nouvelles obligations. Souffrant de dépression, et de plus en plus malade, elle est donc internée dans un sanatorium de Berlin. Le 1er octobre 1937, elle décède dans des conditions qui demeurent très mystérieuses. Suicide, accident ou assassinat, personne n’est en mesure de fournir une réponse exacte. Le 10 octobre 1937, la presse annonce cependant officiellement qu’elle se serait suicidée par overdose de barbituriques.

En 1960, l’histoire de sa vie est adaptée par Gottfried Reinhardt dans «Elle n’a pas hurlé avec les loups». Le personnage de Renate Müller est interprété à l’écran par Ruth Leuwerik.

© Philippe PELLETIER

copyright
1928Pierre le matelot ( Peter der matrose ) de Reinhold Schünzel avec Allan Durant
1929Revolte im erziehungshaus – de Georg Asagaroff avec Veit Harlan
Drei machen ihr Glück / Teure heimat – de Carl Wilhelm avec Else Reval
1930Le fils de la montagne blanche ( der sohn der weißen berge ) de Mario Bonnard & Luis Trenker avec Luis Trenker
Le chéri des dieux / Aimé des dieux ( liebling der götter /der große tenor ) de Hanns Schwartz avec Emil Jannings
Liebeslied – de Constantin J. David avec Gustav Fröhlich
Amour dans le ring / La charmeuse du boxuer ( liebe im ring ) de Reinhold Schünzel avec Kurt Gerron
Le concert de flûte de Sans-Souci ( das flötenkonzert von Sans-Souci ) de Gustav Ucicky avec Walter Janssen
Le petit écart ( der kleine seitensprung ) de Reinhold Schünzel avec Oscar Sabo
La secretaire privée ( die privatsekretärin ) de Wilhelm Thiele avec Felix Bressart
1931Sunshine Susie / The office girl – de Victor Saville avec Jack Hulbert
Die blumenfrau von Lindenau / Sturm im Wasserglas – de Georg Jacoby avec Hedy Lamarr
1932Comment le dire à mon mari ? ( wie sag’ ich’s meinem mann ? ) de Reinhold Schünzel avec Georg Alexander
Wenn die liebe mode macht / Dreizehn bei tisch – de Franz Wenzler avec Kurt Vespermann
Epouse-moi / Jeunes filles à marier ( mädchen zum heiraten ) de Wilhelm Thiele avec Wolf Albach-Retty
Marry me – de Wilhelm Thiele avec Ian Hunter
1933Victor et Victoria ( Viktor und Viktoria ) de Reinhold Schünzel avec Hilde Hildebrand
Une saison au Caire ( saison in Kairo ) de Reinhold Schünzel avec Willy Fritsch
Idylle au Caire – de Claude Heymann & Reinhold Schünzel avec Georges Rigaud
    Version française de « Saison in Kairo »
La guerre des valses ( walzerkrieg ) de Ludwig Berger avec Anton Walbrook
1934Un mariage anglais ( die englische heirat ) de Reinhold Schünzel avec Fritz Odemar
1935La princesse Palatine ( Liselotte von der Pfalz / frauen um den Sonnenkönig) de Carl Froelich avec Eugen Klöpfer
Idylle ( liebesleute / Hermann und Dorothea von heute ) de Erich Waschneck avec Harry Liedtke
1936Ah, les femmes ! ( Allotria ) de Willi Forst avec Heinz Rühmann
Escapade ( eskapade / geheimagentin Helene / seine offizielle frau ) de Erich Waschneck avec Georg Alexander
1937Togger – de Jürgen von Alten avec Paul Hartmann
Fiche créée le 31 mai 2005 | Modifiée le 3 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 8593 fois
PREVIOUSElisabeth Müller || Renate Müller || Robert MulliganNEXT