CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de José Sazatornil
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Robert Conrad



Date et Lieu de naissance : 1er mars 1935 (Chicago, Illinois, USA)
Date et Lieu de décès : 8 février 2020 (Malibu, Californie, USA)
Nom Réel : Conrad Robert Falk

ACTEUR
Image
1967 The bandits – de Robert Conrad & Alfredo Zacarias avec María Duval, Pedro Armendáriz Jr. & Roy Jenson
Image
1976 Mort subite (sudden death) de Eddie Romero avec Don Stroud, Felton Perry, John Ashley & Thayer David
Image
1982 Meurtres en direct (wrong is right) de Richard Brooks avec Sean Connery, Katharine Ross & John Saxon
Image
1996 La course au jouet (jingle all the way) de Brian Levant avec Arnold Schwarzenegger & Phil Hartman

De son vrai nom, Conrad Robert Falk, il naît à Chicago le 1er mars 1935. Fils de deux jeunes parents, il s’émancipe dès l’âge de ses 15 ans, touchant un peu à tout, la chanson, sous le pseudonyme de Bob Conrad, la boxe en catégorie poids plume et de petits boulots alimentaires. Il intègre par la suite des cours de théâtre à l’université de Northwestern, se prédestinant ainsi à une carrière d’acteur.

D’un charme fou, avec son regard d’aigle bleu perçant, Robert Conrad profite d’une quelconque ressemblance avec James Dean pour obtenir un premier rôle dans le film «Juvenil jungle» (1957) de William Witney, grâce à l’acteur Nick Adams. Sous contrat avec la Warner Bros, il fait ses premières apparitions dans plusieurs séries télévisées comme «Colt 45» (1957/60), «Maverick» (1959) et «77 Sunset Strip» (1959/62). S’il a joué pendant quatre années, le rôle de Tom Lopaka dans «Intrigues à Hawaï» (1959/63), il obtient finalement la reconnaissance du public pour sa magistrale interprétation dans les «Mystères de l’Ouest» (1965/69). Y incarnant James T. West, il est accompagné de son fidèle et truculent ami Artemus Gordon, interprété par Ross Martin, deux agents des services secrets sur les traces de bandits hors normes. Son succès sur le petit écran se poursuit grâce à la série «Les têtes brulées» (1976/78). Il joue alors le rôle de Greg «Pappy Boyington» à la tête d’une escadrille de fieffés pilotes tous intrépides et courageux, défiant les ordres quotidiens de Dana Elcar, alias le colonel Lard. Il persiste alors dans cette voie, mais la série «Sloane, agent spécial» (1979), n’obtient pas le succès escompté, se heurtant à «Pour l’amour du risque» et finit par s’arrêter au bout de douze épisodes. S’il essaie de trouver un nouveau souffle en s’entourant de ses fils Shane et Christian Conrad dans «High Mountain Ranger» (1987/88), «Glory Days» (1988) ou encore «Jesse Hawkes» (1989), il ne parvient pas séduire le public.

Si ses apparitions sur la toile se font plus rares, Robert Conrad compte cependant 12 films à son actif. Très hétéroclite dans ses choix artistiques, on peut retenir certains films assez charismatiques du personnage. Dans «Mort subite» (1977) de Eddie Romero, il rompt avec ses éternels classiques de séries télévisées et se voit alors offrir le rôle d’un ex-agent de la CIA «haut en couleur» voire «gratiné», mais qui fait tout le charme du scénario. Puis dans «Meurtres en direct» (1981) de Richard Brooks, il s’aventure dans un autre cinéma, plus avant-gardiste et incisif, au côté de Sean Connery. Si l’intrigue traite de l’étroite corruption du monde politique et des médias, elle annonce aussi, comme l’a écrit Anthony Burgess, la montée du terrorisme et de l’islamisation du monde moderne. Tête d’affiche de «Hard Knox» (1984) de Peter Werner, Robert Conrad reprend du galon dans les films de guerre, interprétant à merveille Joe Knox, pilote de chasse. Il se voit octroyer un rôle dans une comédie plus légère «La course au jouet» (1986) de Bryan Levant, avec Arnold Schwarzenegger. Avec son dernier film «Dead above ground» (2002) de Chuck Bowman (2002), il signe alors dans un film d’horreur gore et sanglant à souhait.

En 2003, après un terrible accident de route qui entraîna la mort du conducteur de l’autre véhicule alors âgé de 28 ans, le tribunal reconnaît Robert Conrad coupable de conduite en état d’ivresse et le condamne à six mois d’assignation à domicile assorti d’un retrait de permis d’une année. Il garde de nombreuses séquelles consécutives à l’accident restant paralysé du côté droit. Il s’éteint le 8 février 2020.

© Cécile LE PORS

copyright
1957Juvenile jungle – de William Witney avec Rebecca Welles
1958Thundering jets – de Helmut Dantine avec Audrey Dalton
Les paras attaquent ( paratroop command ) de William Witney avec Richard Bakalyan
1962 CM Red nightmare / The commies are coming, the commies are coming – de George Waggner avec Jeanne Cooper
1963Les dingues sont lâchés / Le week-end des copains ( Palm Springs weekend ) de Norman Taurog avec Connie Stevens
1964Le rossignol de Castille ( la nueva cenicienta / the new Cinderella ) de George Sherman avec Marisol
Young Dillinger – de Terry O. Morse avec Nick Adams
1967Ven a cantar conmigo – de Alfredo Zacarías avec Evita
The bandits – de Robert Conrad & Alfredo Zacarias avec María Duval
    + sujet & scénario
1975Les gagneurs ( murph the surf / you can’t steal love / live a little, s teal a lot ) de Marvin J. Chomsky avec Donna Mills
1976Mort subite ( sudden death ) de Eddie Romero avec Don Stroud
TV Les têtes brûlées ( Baa Baa Black Sheep ) de Robert Conrad avec Simon Oakland
    Série – Interprétation de 36 épisodes (entre 1976 & 1978) et réalisation de 3 épisodes
    Saison 2, épisode 3 : The hawk flies on Sunday (1977)
    Saison 2, épisode 6 : Ten’ll get you five (1978)
    Saison 2, épisode 7 : Forbidden fruit (1978)
1978Du rouge pour un truand ( the lady in red / guns, sin and bathtub gin ) de Lewis Teague avec Louise Fletcher
1979 TV The Duke – de Robert Conrad avec Wayne Cochran
    Série – Seulement réalisation d’un épisode
    Saison 1, épisode 5 : Nothing ’cept noise
TV Sloane, agent spécial ( a man called Sloane ) de Robert Conrad avec Dan O’Herlihy
    Série – Interprétation de 12 épisodes (entre 1979 & 1980) et réalisation d’un épisode
    Saison 1, épisode 12 : The Shangri-La syndrome (1979)
1982Meurtres en direct ( wrong is right / the man with the deadly lens ) de Richard Brooks avec Sean Connery
1984Les zéros de conduite ( moving violations ) de Neal Israel avec Jennifer Tilly
1987 TV High Mountain Rangers – de Robert Conrad avec Christian Conrad
    Série – Interprétation de 13 épisodes (entre 1987 & 1988) et réalisation de 2 épisodes
    Saison 1, épisode 0 : Pilot (1987)
    Saison 1, épisode 3 : The trial of Jesse Hawkes (1988)
1988 TV Glory days – de Robert Conrad avec Shane Conrad
1989 TV Jesse Hawkes – de Robert Conrad avec Christian Conrad
    Série – Interprétation de 6 épisodes et réalisation d’un épisode
    Saison 1, épisode 1 : Pilot
1993Samurai cowboy – de Michael Keusch avec Catherine Mary Stewart
1996La course au jouet ( jingle all the way ) de Brian Levant avec Arnold Schwarzenegger
1998New Jersey turnpikes – de Bryan Buckley avec Kelsey Grammer
1999 CM Garbage day – de Daun Windover avec Martha Irving
2002Dead above ground – de Chuck Bowman avec Corbin Bernsen
Fiche créée le 9 février 2020 | Modifiée le 27 mars 2020 | Cette fiche a été vue 2791 fois
PREVIOUSMike Connors || Robert Conrad || William ConradNEXT