CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Betty Bronson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sal Mineo



Date et Lieu de naissance : 10 janvier 1939 (New York, New York, USA )
Date et Lieu de décès : 12 février 1976 (West Hollywood, Californie, USA)►
Nom Réel : Salvatore Mineo Jr.

ACTEUR
Image
1955 La fureur de vivre (rebel without a cause) de Nicholas Ray avec James Dean & Natalie Wood
Image
1957 Dino (killer Dino) de Thomas Carr avec Brian Keith, Susan Kohner, Penny Santon & Frank Faylen
Image
1960 Exodus – de Otto Preminger avec Paul Newman, Eva Marie Saint & Ralph Richardson
Image
1967 Krakatoa, à l’est de Java (Krakatoa, east of Java) de Bernard L. Kowalski avec Maximilian Schell

Issu d’une famille d’émigrés siciliens, Sal Mineo naît Salvatore Mineo Jr., le 10 janvier 1939, dans le quartier new-yorkais d’East Harlem. Il est le troisième d’une fratrie de quatre enfants, deux frère ainés Victor et Michael et une sœur cadette Sarina. Il n’a pas dix ans quand son père, fabriquant de cercueils, déménage toute sa petite famille dans le Bronx pour ouvrir son entreprise. Très vite embrigadé dans un petit gang des rues, sa mère Josephine, convaincue par le propriétaire d’une école de danse, l’inscrit aux cours afin de lui éviter la délinquance.

Le charme naturel et la bonne humeur du petit Sal Mineo est très vite remarqué par la productrice théâtrale Cheryl Crawford. En 1951, il est engagé à Broadway pour jouer un petit rôle aux côtés de Maureen Stapleton et Eli Wallach dans «La rose tatouée» pièce de Tennessee Williams puis comme acteur remplaçant pour le rôle d’un petit prince dans «Le roi est moi» dont la vedette est Yul Brynner. À cette époque il fait aussi des apparitions fréquentes dans plusieurs séries télévisées. En 1954, alors qu’il accompagne son frère Michael, lui aussi aspirant comédien, au casting du film «La police était au rendez-vous» réalisé par Joseph Pevney, c’est finalement lui qui est choisi pour interpréter un jeune voyou auprès de Tony Curtis. L’année suivante, il incarne un cadet dans «La petite guerre du major Benson» avec Charlton Heston. Sal Mineo qui a maintenant seize ans, attire l’attention de la profession, sa beauté et son talent conquiert de plus en plus le cœur du jeune public américain.

Toujours en 1955, Sal Mineo est choisi par Nicholas Ray pour incarner Plato, l’ami de Jim Stark interprété par James Dean, dans «La fureur de vivre». Le sujet, qui évoque la rebellion de la jeunesse et remet en cause les valeurs de la société américaine, touche profondément la corde sensible de toute une génération. De plus, l’alchimie entre les deux acteurs dévoile une flagrante volonté homosexuelle. Le film remporte un succès considérable à travers le monde. Sal Mineo décroche une nomination aux Oscars et devient ainsi l’un des jeunes premiers les plus en vue d’Hollywood. Pendant une dizaine d’années, il enchaîne les tournages, traversant des univers aussi différents que ceux de: George Stevens pour «Géant» (1956), Robert Wise pour «Marqué par la haine» (1956), Thomas Carr pour son premier rôle principal dans «Dino» (1957), Raoul Walsh pour «Les déchaînés» (1959), Otto Preminger pour «Exodus» (1960) ou John Ford pour «Les Cheyennes» (1963). Parallèlement, il apparaît régulièrement dans des productions télévisées et, surfant sur la vague du Rock’N’Roll, il enregistre plusieurs disques. Certaines de ses chansons seront classées en tête des charts au cours des années cinquante.

Au début des années soixante, Sal Mineo est l’un des rares acteurs à parler librement de sa bisexualité, mais très vite sa carrière s’en ressent et il connaît de réelles difficultés financières. Sans propositions cinématographiques, il se tourne vers le théâtre avec la pièce gay «Fortune and men eyes» (1969). La critique est encourageante et Sal renoue avec le succès. Mais, le 12 février 1976, en rentrant à son domicile après une répétition de la pièce «P.S. your cat is dead» à la Westwood Playhouse, Sal Mineo est attaqué sans raison et sauvagement poignardé à mort par Lionel Ray Williams. Son corps repose désormais dans le cimetière d’Hawthorne dans l’état de New-York.

© Pascal DONALD

copyright
1954La police était au rendez-vous / Hold-up ( six bridges to cross ) de Joseph Pevney avec Tony Curtis
1955La petite guerre du major Benson ( the private war of major Benson ) de Jerry Hooper avec Charlton Heston
La fureur de vivre ( rebel without a cause ) de Nicholas Ray avec James Dean
1956Face au crime ( crime in the streets ) de Don Siegel avec John Cassavetes
Géant ( giant ) de George Stevens avec Elizabeth Taylor
Marqué par la haine ( somebody up there likes me ) de Robert Wise avec Paul Newman
Rock, pretty baby – de Richard Bartlett avec John Saxon
1957Dino / Dino le tueur ( killer Dino ) de Thomas Carr avec Brian Keith
1958Graine de révolte ( the young don’t cry ) de Alfred L. Werker avec James Whitmore
Tonka ( a horse named Comanche ) de Lewis R. Foster avec Joy Page
1959Les déchaînés ( a private’s affair ) de Raoul Walsh avec Terry Moore
La vie ardente de Gene Krupa ( the Gene Krupa story / drum crazy ) de Don Weis avec Susan Kohner
1960Exodus – de Otto Preminger avec Eva Marie Saint
    Golden Globe du meilleur second rôle masculin de cinéma, USA

    Laurel d’Or du meilleur second rôle masculin, USA

CM Insight or insanity ? – de
    Seulement narration
1961Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
Les fuyards de Zahrain ( escape from Zahrain ) de Ronald Neame avec Yul Brynner
1963Les Cheyennes ( Cheyenne autumn ) de John Ford avec Dolores Del Rio
La plus grande histoire jamais contée ( the greatest story ever told ) de George Stevens avec Max von Sydow
1965Who killed Teddy Bear ? – de Joseph Cates avec Elaine Strich
1967Krakatoa, à l’est de Java ( Krakatoa, east of Java / volcano ) de Bernard L. Kowalski avec Maximilian Schell
DO LSD : Insight or insanity ? – de Max Miller avec Dr. Sidney Cohen
    Seulement narration
1969Eighty steps to Jonah – de Gerd Oswald avec Jo Van Fleet
1971Les évadés de la planète des singes ( escape from the planet of the apes ) de Don Taylor avec Kim Hunter
1974 CM Sonic boom – de Jeffrey Mandel avec Ricky Nelson
1975 DO James Dean, the first american teenager – Ray Connolly avec Natalie Wood
    Seulement apparitio
Fiche créée le 2 mai 2009 | Modifiée le 10 mai 2018 | Cette fiche a été vue 6360 fois
PREVIOUSChristiane Minazzoli || Sal Mineo || Pierre MingandNEXT