CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Betty Garrett
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Vittorio Mezzogiorno



Date et Lieu de naissance : 16 décembre 1941 (Cercola, Italie)
Date et Lieu de décès : 7 janvier 1994 (Milan, Italie)
Nom Réel : Vittorio Mezzogiorno

ACTEUR
Image
1978 Un jouet dangereux (il giocattolo) de Giuliano Montaldo avec Marlène Jobert & Nino Manfredi
Image
1980 Trois frères (tre fratelli) de Francesco Rosi avec Philippe Noiret, Andréa Ferréol & Charles Vanel
Image
1982 L’homme blessé – de Patrice Chéreau avec Jean-Hugues Anglade, Roland Bertin & Armin Mueller-Stahl
Image
1985 Fuegos – de Alfredo Arias avec Catherine Rouvel, Angela Molina, Valentina Vargas & Pierre Lacan

Vittorio Mezzogiorno est né le 6 décembre 1941 à Cercola, ville de la province de Naples, dans une famille modeste de sept enfants. À sa majorité, il commence des études de médecine qu’il abandonne au profit des études de droit. Il se passionne pour le théâtre et intègre la troupe de Eduardo De Filippo à la fin des années soixante. Cette passion pour la scène lui permet de rencontrer la comédienne Cecilia Sacchi (1938/2010) qu’il épouse en 1972, l’actrice Giovanna Mezzogiorno est le fruit de cette union en 1974.

Après plusieurs apparitions à la télévision italienne, Vittorio Mezzogiorno débute furtivement au cinéma en 1972 dans «L’affaire Pisciotta» de Eriprando Visconti avec Tony Musante. La plupart de ses premiers films ne franchissent pas les Alpes («La Cecilia» de Jean-Louis Comolli en 1974) ou ne bénéficient que d’une sortie discrète. On le remarque néanmoins dans «Un jouet dangereux» (1978) de Giuliano Montaldo où Nino Manfredi et Marlène Jobert se partagent l’affiche, prestation qui lui permet d’obtenir le Ruban d’argent du meilleur comédien dans un second rôle par le syndicat national italien des journalistes de cinéma. Prix qu’il obtient dans la catégorie du meilleur acteur pour «Trois frères» (1980) de Francesco Rosi avec Philippe Noiret et Michele Placido.

Cette reconnaissance lui permet d’être remarqué par des réalisateurs français: Jean-Jacques Beineix lui attribue le rôle du frère de Nastassja Kinski dans «La lune dans le caniveau» (1982) avec également Gérard Depardieu et Patrice Chéreau lui donne le rôle de l’amant de Jean-Hugues Anglade dans «L’homme blessé» (1982). Ces deux films présentés au Festival de Cannes en 1983 connaissent un retentissement critique important ce qui lui permet d’être sollicité par le cinéma français. Il est successivement le partenaire de Marlène Jobert dans «Les cavaliers de l’orage» (1983) de Gérard Vergez et de Isabelle Huppert dans «La garce» (1984) de Christine Pascal. Dans un registre plus confidentiel, il est l’interprète de Alfredo Arias dans «Fuegos» (1985) et de Daniel Schmid dans «Jenatsch» (1987) et «Hors saison» (1991). À la télévision, on le retrouve dans des séries prestigieuses au casting international: «Et la vie continue» (1983) de Dino Risi avec Virna Lisi ou «Moi et le Duce» (1984) de Alberto Negrin.

Quelque peu déçu par ces expériences cinématographiques qui se soldent par des échecs commerciaux, Vittorio Mezzogiorno rejoint en 1985 la troupe de Peter Brook au Théâtre des Bouffes du Nord. Sous la direction du metteur en scène anglais, il joue pendant quatre ans à travers le monde «Le Mahâbhârata» adapté par Jean-Claude Carrière et créé au Festival d’Avignon. Ce spectacle fleuve qui conte les querelles de deux familles pour savoir qui doit régner sur le monde donne également lieu à un film en 1988. À la fin des années quatre-vingts, Vittorio Mezzogiorno regagne l’Italie et s’installe à Milan où il devient une star du petit écran en interprétant le rôle du commissaire Davide Licata dans les saisons cinq et six de «La Mafia». On le retrouve néanmoins dans des coproductions européennes: «La révolution française» (1988) où il campe Marat ou «Le cri de la roche» (1992) de Werner Herzog avec Mathilda May. En France, Vittorio Mezzogiorno apparaît une dernière fois dans «Golem, l’esprit de l’exil» (1992) de Amos Gitai avec Hanna Schygulla. Atteint d’un cancer, il est victime d’une crise cardiaque à l’âge de cinquante-deux ans le 7 janvier 1994 à Milan.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1972L’affaire Pisciotta ( il caso Pisciotta ) de Eriprando Visconti avec Carla Gravina
Evariste Galois ( non ho tempo ) de Ansano Giannarelli avec Mario Garriba
1974La Cecilia – de Jean-Louis Comolli avec Maria Carta
1975Le commando de la terreur ( Milano violenta ) de Mario Caiano avec John Steiner
Alibi pour un viol ( la orca / Oedipus orca ) de Eriprando Visconti avec Carmen Scarpitta
Gardez le pour vous ! ( basta che non si sappia in giro !… ) de Luigi Magni, Luigi Comencini & Nanni Loy avec Nino Manfredi
    Segment « Il superiore » de Luigi Magni
1977Equipe spéciale ( la polizia è sconfitta ) de Domenico Paolella avec Marcel Bozzuffi
L’homme de Corleone ( l’uomo di Corleone ) de Duilio Coletti avec Adolfo Celi
1978Un jouet dangereux ( il giocattolo ) de Giuliano Montaldo avec Marlène Jobert
    Ruban d’Argent du meilleur second rôle masculin par le syndicat italien des journalistes de cinéma, Italie

Il giorno dei cristalli – de Giacomo Battiato avec Francisco Rabal
1979Moto Massacre / Speed cross ( c’era una volta la legge ) de Stelvio Massi avec Fabio Testi
Café express – de Nanni Loy avec Nino Manfredi
1980Arrivano i bersaglieri – de Luigi Magni avec Ugo Tognazzi
L’enfer en quatrième vitesse ( car crash ) de Antonio Margheriti avec Joey Travolta
Doppio sogno dei Sigg. X – de Anna Maria Tatò avec Sandra Milo
Desideria : La vita interiore – de Gianni Barcelloni avec Stefania Sandrelli
Trois frères ( tre fratelli ) de Francesco Rosi avec Charles Vanel
    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1981E noi non faremo karakiri – de Francesco Longo avec Mara Venier
La caduta degli angeli ribelli – de Marco Tullio Giordana avec Alida Valli
1982La lune dans le caniveau – de Jean-Jacques Beineix avec Nastassja Kinski
L’homme blessé – de Patrice Chéreau avec Jean-Hugues Anglade
La maison au tapis jaune ( la casa del tappeto giallo ) de Carlo Lizzani avec Béatrice Romand
1983Nostalgia ( nostalghia / nostalghiya ) de Andreï Tarkovski avec Oleg Jankovski
Et la vie continue ( è la vita continua ) de Dino Risi avec Jean-Pierre Marielle
Les cavaliers de l’orage – de Gérard Vergez avec Gérard Klein
1984La garce – de Christine Pascal avec Isabelle Huppert
Un foro nel parabrezza – de Sauro Scavolini avec Mimsy Farmer
1985Fuegos – de Alfredo Arias avec Catherine Rouvel
1987Jenatsch – de Daniel Schmid avec Christine Boisson
Contrainte par corps – de Serge Leroy avec Marianne Basler
1988Le Mahâbhârata ( the Mahabharata ) de Peter Brook avec George Corraface
La révolution française : Les années lumières – de Robert Enrico avec Jane Seymour
La révolution française : Les années terribles – de Richard T. Heffron avec Klaus Maria Brandauer
1990Autour du désir ( la condanna ) de Marco Bellocchio avec Claire Nebout
1991Riflessi in un cielo scuro – de Salvatore Maira avec Françoise Fabian
Hors saison ( zwischensaison ) de Daniel Schmid avec Arielle Dombasle
1992Cri de roche ( Cerro Torre : Schrei aus stein ) de Werner Herzog avec Donald Sutherland
Golem, l’esprit de l’exil ( גולם: נדודים ) de Amos Gitai avec Hanna Schygulla
1993Caccia alle mosche – de Angelo Longoni avec Giulia Fossà
Fiche créée le 17 juin 2010 | Modifiée le 23 mars 2017 | Cette fiche a été vue 4572 fois
PREVIOUSHamza Meziani || Vittorio Mezzogiorno || Gertrude MichaelNEXT