CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Simone Deguyse
Recherche Rapide :

Festival de Cannes 2019



Président du Festival : Alejandro González Iñárritu (Mexique), du 14 mai au 25 mai 2019. Membres du jury : Enki Bilal (France/Serbie), Robin Campillo (France), Elle Fanning (USA), Yórgos Lánthimos (Grèce), Maimouna N’Diaye (Burkina Faso), Paweł Pawlikowski (Pologne), Kelly Reichardt (USA) & Alice Rohrwacher (Italie).
Palme d’Or :
Parasite (gisaengchung / 기생충) de Bong Joon-ho (Corée du Sud)
Grand Prix :
Atlantique – de Matti Diop (Sénégal)
Prix d’interprétation masculine :
Antonio Banderas (Douleur et gloire (dolor y gloria) de Pedro Almodóvar) (Espagne)
Prix d’interprétation féminine :
Emily Beecham (Little Joe – de Jessica Hausner) (Autriche)
Prix de la mise en scène :
Le jeune Ahmed – de Luc Dardenne & Jean-Pierre Dardenne (Belgique)
Prix du Jury :
Les misérables – de Ladj Ly (France) Bacurau – de Juliano Dornelles & Kleber Mendonça Filho (Brésil)
Prix du scénario :
Céline Sciamma (Portrait de la jeune fille en feu – de Céline Sciamma) (France)
Mention Spéciale :
It Must Be Heaven – de Elia Suleiman (France)
Palme d’Honneur :
Alain Delon
Films en compétition :
The dead don’t die – de Jim Jarmusch (USA) Les misérables – de Ladj Ly (France) Bacurau – de Juliano Dornelles & Kleber Mendonça Filho (Brésil) Atlantique – de Matti Diop (Sénégal) Sorry we missed you – de Ken Loach (Royaume-Uni) Little Joe – de Jessica Hausner (Autriche) Douleur et gloire (dolor y gloria) de Pedro Almodóvar (Espagne) Le lac aux oies sauvages (nán fāng chē zhàn de jù huì / 南方车站的聚会) de Diao Yi’nan (Chine) Les siffleurs (la gomera) de Corneliu Porumboiu (Roumanie) Portrait de la jeune fille en feu – de Céline Sciamma (France) Une vie cachée (a hidden life) de Terrence Malick (USA) Le jeune Ahmed – de Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne (Belgique) Frankie – de Ira Sachs (USA) Once upon a time… in Hollywood – de Quentin Tarantino (USA) Parasite (gisaengchung / 기생충) de Bong Joon-ho (Corée du Sud) Matthias et Maxime – de Xavier Dolan (Canada) Roubaix, une lumière – de Arnaud Desplechin (France) Le traître (il traditore) de Marco Bellocchio (Italie) Mektoub, my love: intermezzo – de Abdellatif Kechiche (France) It must be heaven – de Elia Suleiman (Palestine) Sibyl – de Justine Triet (France)
Films en hors-compétition :
La belle époque – de Nicolas Bedos (France) Rocketman – de Dexter Fletcher (Royaume-Uni) Diego Maradona – de Asif Kapadia (Royaume-Uni) Les plus belles années d’une vie – de Claude Lelouch (France) Too old to die young: North of Hollywood, West of hell – de Nicolas Winding Refn (USA) Hors norme – de Eric Toledano & Olivier Nakache (France)
Séances de minuit :
Le gangster, le flic et l’assassin (Ak-in-jeon / 악인전) de Lee Won-tae (Corée du Sud) Lux Aeterna – de Gaspar Noé (France)
Séances spéciales
For Sama – de Waad Al Kateab & Edward Watts (Syrie/Royaume-Uni) Share - de Pippa Bianco (USA) Etre vivant et le savoir – de Alain Cavalier (France) La glace en feu (ice on fire) de Leila Conners (USA) Tommaso – de Abel Ferrara (USA) Chicuarotes – de Gael García Bernal (Mexique) La cordillère des songes (la cordillera de los sueños) de Patricio Guzmán (Chili) Family romance – de Werner Herzog (Allemagne) Ward 5B – de Dan Krauss (USA) Femmes d’Argentine (que sea ley) de Juan Solanas (Argentine)
Président du jury Caméra d’or : Rithy Panh (Cambodge).

Membres du jury Caméra d’Or : Alice Diop (France), Benoît Delhomme (France), Sandrine Marques (France) & Nicolas Naegelen (France).

Caméra d’or :
Nuestras madres – de César Díaz (Guatemala/Belgique)
Caméra d’Or : Films en compétition : La femme de mon frère – de Monia Chokri (Canada)
Les misérables – de Ladj Ly (France) Share - de Pippa Bianco (USA) Summer of Changsha (liù yù tiān / 六欲天) de (Chine) The climb – de Michael Angelo Covino (USA) La fameuse invasion des ours en Sicile (la famosa Invasione degli orsi in Sicilia) de Lorenzo Mattotti (Italie) Port Authority – de Danielle Lessovitz (USA) Papicha – de Mounia Meddour (Algérie) Bull – de Annie Silverstein (USA) Canción sin nombre – de Melina León (Pérou/Suisse) Lillian – de Andreas Horvath (Autriche) Abou Leila – de Amin Sidi-Boumédiène (Algérie) Les particules – de Blaise Harrison (Suisse/France) Perdrix – de Erwan Le Duc (France) Sick, sick, sick (seu seu sangue) de Alice Furtado (Brésil/Pays-Bas/France) Le Miracle du saint inconnu – de Alaa Eddine Aljem (Maroc) La danse du serpent (ceniza negra) de Sofía Quirós Ubeda (Costa Rica) J’ai perdu mon corps – de Jérémy Clapin (France) Nuestras madres – de César Díaz (Guatemala/Belgique) Les héros ne meurent jamais – de Aude Léa Rapin (France) Tu mérites un amour – de Hafsia Herzi (France) Séjour dans les Monts Fuchun (chun jiang shui nuan /春江水暖) de Gu Xiaogang (Chine)
Présidente du jury un Certain Regard : Nadine Labaki (Liban).

Membres du jury : Lisandro Alonso (Argentine), Lukas Dhont (Belgique), Marina Foïs (France) & Nurhan Sekerci-Porst (Allemagne).

Prix Un Certain Regard :
La vie invisible d’Eurídice Gusmão (a vida invisível de Eurídice Gusmão) de Karim Aïnouz (Brésil)
Prix du Jury Un Certain Regard :
Viendra le feu (o que arde) de Oliver Laxe (Espagne)
Prix d’interprétation Un Certain Regard :
Chiara Mastroianni (Chambre 212 – de Christophe Honoré) (France)
Prix de la mise en scène Un Certain Regard :
Kantemir Balagov (Une grande fille (Dylda / Дылда) (Russie)
Prix Spécial du Jury Un Certain Regard :
Liberté (personalien) de Albert Serra (Espagne)
Mention Spéciale du Jury Un Certain Regard :
Jeanne – de Bruno Dumont (France)
Prix Coup de Cœur du Jury Un Certain Regard :
The climb – de Michael Angelo Covino (USA)
Un certain regard : Films en compétition :
La femme de mon frère – de Monia Chokri (Canada) La vie invisible d’Eurídice Gusmão (a vida invisível de Eurídice Gusmão) de Karim Aïnouz (Brésil) En terre de Crimée (Evge / Додому) de Nariman Aliev (Ukraine) Une grande fille (Dylda / Дылда) de Kantemir Balagov (Russie) Les hirondelles de Kaboul – de Zabou Breitman & Elsa Gobbé-Mévelec (France) The climb – de Michael Angelo Covino (USA) Jeanne – de Bruno Dumont (France) Chambre 212 – de Christophe Honoré (France) Viendra le feu (o que arde) de Oliver Laxe (Espagne) Port Authority – de Danielle Lessovitz (USA) La fameuse invasion des ours en Sicile (la famosa Invasione degli orsi in Sicilia) de Lorenzo Mattotti (Italie) Papicha – de Mounia Meddour (Algérie) Nina Wu (zhuó rén mìmì / 灼人秘密) de Midi Z (Taïwan) Il était une fois à Troubtchevsk (Odnazhdy v Troubchevske / Однажды в Трубчевске) de Larisa Sadilova (Russie) Liberté (personalien) de Albert Serra (Espagne) Bull – de Annie Silverstein (USA) Adam – de Maryam Touzani (Maroc) Summer of Changsha (liù yù tiān / 六欲天) de (Chine)
Président du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : Paolo Portugal (Portugal).

Membres du Jury du Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) : Ann Lind Andersen (Danemark), Gideon Kouts (France), Alissa Simon (USA), Marie-Pauline Mollaret (France), Niels Putman (Belgique), Naama Rak (Israël) & Sadia Khalid (Bengladesh).

Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
It Must Be Heaven – de Elia Suleiman (France)
Prix FIPRESCI, un Certain regard (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Une grande fille (Dylda / Дылда) de Kantemir Balagov (Russie)
Prix FIPRESCI, Quinzaine des réalisateurs (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
The lighthouse – de Robert Eggers (Canada/USA)
Président du Jury Œcuménique: Roland Kauffmann (France).

Membres du Jury Œcuménique : Xavier Accart (France), Lucia Cuocci (Italie), Stefan Förner (Allemagne), Rose Pacatte (USA) & Konstantin Terzis (Grèce).

Prix du Jury Œcuménique :
Une vie cachée (a hidden life) de Terrence Malick (USA)
Présidente de la Queer Palm: Virginie Ledoyen.

Membres de la Queer Palm : Claire Duguet (France), Kee Yoon Kim (France), Filipe Matzembacher (Brésil) & Marcio Reolon (Brésil).

Queer Palm :
Portrait de la jeune fille en feu – de Céline Sciamma (France)
Queer Palm du court-métrage :
La distance entre le ciel et nous – de Vasílis Kekátos (Grèce/France)
Queer Palm : Films en compétition :
Roubaix, une lumière – de Arnaud Desplechin (France) Bacurau – de Juliano Dornelles & Kleber Mendonça Filho (Brésil) Douleur et gloire (dolor y gloria) de Pedro Almodóvar (Espagne) Portrait de la jeune fille en feu – de Céline Sciamma (France) Rocketman – de Dexter Fletcher (Royaume-Uni) Frankie – de Ira Sachs (USA) Matthias et Maxime – de Xavier Dolan (Canada) Une grande fille (Dylda / Дылда) de Kantemir Balagov (Russie) Port Authority – de Danielle Lessovitz (USA) Liberté (personalien) de Albert Serra (Espagne) Adam – de Maryam Touzani (Maroc) Zombi child – de Bertrand Bonello (France) Et puis nous danserons (and then we danced) de Levan Akin (Suède/Géorgie) Sortilège (tlamess / طلامس) de Ala Eddine Slim (Tunisie/France) Indianara – de Aude Chevalier-Beaumel & Marcelo Barbosa (Brésil) Tu mérites un amour – de Hafsia Herzi (France)
Queer Palm : Films en compétition, courts-métrages :
Grand bouquet – de Nao Yoshigai (Japon) Jeremiah – de Kenya Gillespie (USA) La distance entre le ciel et nous – de Vasílis Kekátos (Grèce/France) Complex subject (Slozhnopodchinennoe / Сложноподчинённое) de Olesya Yakovleva (Russie) She runs – de Qiu Yang (Chine) Journey through a body – de Camille Degeye (France) The Manila lover – de Johanna Pyykkö (Norvège)
Présidente du Jury de l’œil d’or : Yolande Zauberman (France).

Membres du Jury de l’œil d’or : Romane Bohringer (France), Eric Caravaca (France), Ross McElwee (USA) & Iván Giroud (Cuba).

Prix de l’œil d’or :
For Sama – de Waad Al Kateab & Edward Watts (Syrie/Royaume-Uni) La cordillère des songes (la cordillera de los sueños) de Patricio Guzmán (Chili)
Président du Jury de la semaine de la critique : Ciro Guerra (Colombie).

Membres du Jury de la semaine de la critique : Amira Casar (France/Royaume-Uni), Marianne Slot (France/Danemark), Djia Mambu (République démocratique du Congo) & Jonas Carpignano (Italie).

Grand Prix Nespresso de la Semaine de la Critique :
J’ai perdu mon corps – de Jérémy Clapin (France)
Prix Louis Roederer de la Révélation :
Ingvar E. Sigurðsson (Un jour si blanc (hvítur, hvítur dagur) de Hlynur Pálmason) (Islande)
Prix SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) de la Semaine de la Critique :
Nuestras madres – de César Díaz (Guatemala/Belgique)
Aide Fondation Gan pour la diffusion :
Vivarium – de Lorcan Finnegan (Irlande)
Prix Découverte Leitz Cine du court métrage :
She runs – de Qiu Yang (Chine)
Prix Canal+ du court métrage :
Sans mauvaise intention (Ikki illa meint) de Andrias Høgenni (Danemark)
Prix SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) :
Une fille facile – de Rebecca Zlotowski (France)
Label Europa Cinéma :
Alice et le maire – de Nicolas Pariser (France)
Carrosse d’Or :
John Carpenter
Prix Illy du court-métrage :
Stay awake, be ready (hãy tỉnh thức và sẵn sàng) de An Pham Thien (Viêt Nam/Corée du Sud/USA)
Prix François Chalais :
Une vie cachée (a hidden life) de Terrence Malick (USA)
Prix AFCAE (Association française des cinémas d’art et d’essai) :
Parasite (gisaengchung / 기생충) de Bong Joon-ho (Corée du Sud)
Prix AFCAE, Mention Spéciale (Association française des cinémas d’art et d’essai) :
Les misérables – de Ladj Ly (France)
Cannes Soundtrack Disque d’Or :
Alberto Iglesias (Douleur et gloire (dolor y gloria) de Pedro Almodóvar) (Espagne)
Cannes Soundtrack Disque d’Or d’Honneur :
Jean-Michel Blais (Matthias et Maxime – de Xavier Dolan) (Canada)
Prix CST de l’Artiste-Technicien :
Flora Volpelière & Julien Poupard (Les misérables – de Ladj Ly) (France)
Prix CST de l’Artiste-Technicien, Mention Spéciale :
Claire Mathon (Portrait de la jeune fille en feu – de Céline Sciamma) (France)
Prix Pierre Angénieux :
Bruno Delbonnel
Meilleurs films des agrégateurs de critiques : Le Film Français :
Douleur et gloire (dolor y gloria) de Pedro Almodóvar (Espagne)
Meilleurs films des agrégateurs de critiques : Screen International :
Parasite (gisaengchung / 기생충) de Bong Joon-ho (Corée du Sud)
Palme Dog :
Once upon a time… in Hollywood – de Quentin Tarantino (USA)
Trophée Chopard de la Révélation Masculine :
François Civil
Trophée Chopard de la Révélation Feminine :
Florence Pugh
Cannes Classiques :
125, rue Montmartre – de Gilles Grangier (France) L’âge d’or – de Luis Buñuel (France) Le témoin (a tanù) de Péter Bacsó (Hongrie) Caméra d’Afrique – de Férid Boughedir (Tunisie/France) Moulin Rouge – de John Huston (USA/Royaume-Uni) Easy rider – de Dennis Hopper (USA) Les amours d’une blonde (lásky jedné plavovlásky) de Milos Forman (Tchécoslovaquie) Rambo (first blood / Rambo: First blood) de Ted Kotcheff (USA) Le ciel est à vous – de Jean Grémillon (France) Ils aimaient la vie (kanal) de Andrzej Wajda (Pologne) Monsieur Klein / Mr. Klein – de Joseph Losey (France) Nazarin (Nazarín) de Luis Buñuel (Mexique) Le voleur de chevaux (dao ma zei / 盜馬賊) de Tian Zhuangzhuang & Peicheng Pan (Chine) Les réprouvés (los olvidados) de Luis Buñuel (Mexique) Le serpent blanc (Hakuja den /白蛇伝) de Taiji Yabushita (Japon) Diary of a nurse (hu shi ri ji) de Tao Jin (Chine) Miracle à Milan (miracolo a Milano) de Vittorio De Sica (Italie) Pasqualino l’obsédé (Pasqualino steetbellezze) de Lina Wertmüller (Italie) Plogoff, des pierres contre des fusils – de Nicole Le Garrec (France) Shining (the shining / Stanley Kubrick’s the shining) de Stanley Kubrick (Royaume-Uni) La caravane blanche (tetri karavani) de Eldar Chenguelaia & Tamaz Meliava (Géorgie) Toni – de Jean Renoir (France)
Cannes Classiques Documentaires :
Cinecittà: I mestieri dei cinema Bernardo Bertolucci – de Mario Sesti (Italie) Forman vs. Forman – de Helena Trestíková é Jakub Hejna (République Tchèque/France) Making waves: The art of Cinematic Sound – de Midge Costin (USA) La Passione di Anna Magnani – de Enrico Cerasuolo (Italie/France) Les silences de Johnny – de Pierre-William Glenn (France)
Cinéma de la plage :
Les 400 coups / Les quatre cents coups – de François Truffaut (France) Boyz’n the hood, la loi de la rue (boyz N the hood) de John Singleton (USA) La cité de la peur: Une comédie familiale – de Alain Berberian (France) The Doors – de Oliver Stone (USA) Easy rider – de Dennis Hopper (USA) Haut les filles – de François Armanet & Bayon (France) Mélodie en sous-sol – de Henri Verneuil (France) Les patriotes – de Eric Rochant (France) Tigre et dragon (wo hu cang long / crouching tiger, hidden dragon / 臥虎藏龍) de Ang Lee (Taïwan)
Quinzaine des Réalisateurs :
Le daim – de Quentin Dupieux (France) Alice et le maire – de Nicolas Pariser (France) Et puis nous danserons (and then we danced) de Levan Akin (Suède/Géorgie) The halt (ang Hupa) de Lav Diaz (Philippines) Les chiens ne portent pas de pantalon (koirat eivät käytä housuja) de Jukka-Pekka Valkeapää (Finlande/Lettonie) Canción sin nombre – de Melina León (Pérou/Suisse) Ghost tropic – de Bas Devos (Belgique) Give me liberty – de Kirill Mikhanovsky (USA) First love, le dernier yakuza (Hatsukoi /初恋) de Takashi Miike (Japon) Vivre et chanter (huo zhe chang zhe / 活着唱着) de Johnny Ma (Chine/France) The lighthouse – de Robert Eggers (Canada/USA) Lillian – de Andreas Horvath (Autriche) Oleg – de Juris Kursietis (Lettonie/Belgique/Lituanie/France) On va tout péter – de Lech Kowalski (France) Les particules – de Blaise Harrison (Suisse/France) L’orphelinat (parwareshgah) de Shahrbanoo Sadat (Danemark/Afghanistan/France) Perdrix – de Erwan Le Duc (France) Por el dinero – de Alejo Moguillansky (Argentine) Sick, sick, sick (seu seu sangue) de Alice Furtado (Brésil/Pays-Bas/France) Sortilège (tlamess / طلامس) de Ala Eddine Slim (Tunisie/France) Une fille facile – de Rebecca Zlotowski (France) Wounds – de Babak Anvari (Royaume-Uni) Zombi child – de Bertrand Bonello (France) Yves – de Benoît Forgeard (France)
Quinzaine des Réalisateurs : courts-métrages :
Deux sœurs qui ne sont pas sœurs (two sisters who are not sisters) de Beatrice Gibson (Royaume-Uni/Allemagne/Canada/France) Les extraordinaires mésaventures de la jeune fille de pierre (the aarvelous misadventures of the stone lady) de Gabriel Abrantes (Portugal/France) Grand bouquet – de Nao Yoshigai (Japon) Stay awake, be ready (hãy tỉnh thức và sẵn sàng) de An Pham Thien (Viêt Nam/Corée du Sud/USA) Je te tiens – de Sergio Caballero (Espagne) Movements – de Dahee Jeong (Corée du Sud) Olla – de Ariane Labed (France/Royaume-Uni) Piece of meat – de Jerrold Chong & Huang Junxiang (Singapour) Plaisir fantôme – de Morgan Simon (France) That which is to come is just a promise – de Flatform (Italie/Pays-Bas/Nouvelle-Zélande)
Quinzaine des Réalisateurs : Séances Spéciales :
Red 11 – de Robert Rodriguez (USA) The staggering girl – de Luca Guadagnino (Italie)
Semaine de la Critique :
Abou Leila – de Amin Sidi-Boumédiène (Algérie) La danse du serpent (ceniza negra) de Sofía Quirós Ubeda (Costa Rica) Un jour si blanc (hvítur, hvítur dagur) de Hlynur Pálmason (Islande) J’ai perdu mon corps – de Jérémy Clapin (France) Nuestras madres – de César Díaz (Guatemala/Belgique) Le miracle du saint inconnu – de Alaa Eddine Aljem (Maroc) Vivarium – de Lorcan Finnegan (Irlande)
Semaine de la Critique, séances spéciales longs-métrages :
Une mère incroyable (litigante) de Franco Lolli (Colombie) Les héros ne meurent jamais – de Aude Léa Rapin (France) Tu mérites un amour – de Hafsia Herzi (France) Séjour dans les Monts Fuchun (chun jiang shui nuan /春江水暖) de Gu Xiaogang (Chine)
Semaine de la Critique, courts-métrages :
Jour de fête (dia de festa) de Sofia Bost (Portugal) The trap (fakh) de Nada Riyadh (Egypte) Sans mauvaise intention (Ikki illa meint) de Andrias Høgenni (Danemark) Journey through a body – de Camille Degeye (France) Community gardens (kolektyviniai sodai) de Vytautas Katkus (Lituanie) Lucía en el limbo – de Valentina Maurel (Costa Rica) The Manila lover – de Johanna Pyykkö (Norvège) Mardi de 8 à 18 – de Cécilia de Arce (France) She runs – de Qiu Yang (Chine) Le dernier voyage à la mer (ultimul drum spre mare) de Adi Voicu (Roumanie)
Semaine de la Critique, séances spéciales courts-métrages :
Demonic – de Pia Borg (Australie) Naptha – de Moin Hussain (Royaume-Uni) Please speak continuously and describe your experiences as they come to you – de Brandon Cronenberg (Canada) Invisível herói – de Cristèle Alves Meira (Portugal) Tenzo (典座 TENZO) de Katsuya Tomita (Japon)
Section ACID :
L’angle mort – de Patrick Mario Bernard & Pierre Trividic (France) Des hommes – de Alice Odiot & Jean-Robert Viallet (France) Indianara – de Aude Chevalier-Beaumel & Marcelo Barbosa (Brésil) Kongo – de Hadrien La Vapeur & Corto Vaclav (France) Mickey and the bear – de Annabelle Attanasio (USA) Solo – de Artemio Benki (France/République Tchèque/Argentine/Autriche) Rêve de jeunesse – de Alain Raoust (France/Portugal) Take me somewhere nice – de Ena Sendijarević (Pays-Bas/Bosnie-Herzégovine) Vif-argent – de Stéphane Batut (France)
ACID Trip :
Brève histoire de la planète verte (breve historia del planeta verde) de Santiago Loza (Argentine/Brésil/Allemagne/Espagne) Las Vegas – de Juan Villegas (Argentine) Sangre blanca – de Barbara Sarasola-Day (Argentine)
Ecrans de Cannes Junior :
100 kilos d’étoiles – de Marie-Sophie Chambon (France) Delfín – de Gaspar Scheuer (Argentine) Remélem legközelebb sikerül meghalnod :-) – de Mihály Schwechtje (Hongrie) Joel, une enfance en Patagonie (Joel) de Carlos Sorín (Argentine) Just Charlie – de Rebekah Fortune (Royaume-Uni) Ma famille et le loup – de Adriàn Garcia (France) Une colonie – de Geneviève Dulude-De Celles (Canada) West of Sunshine – de Jason Raftopoulos (Australie)
Ecrans de Cannes Junior, hors compétition :
C’est quoi cette mamie ?! – de Gabriel Julien-Laferrière (France)
Présidente du jury des Courts Métrages et de la Cinéfondation : Claire Denis.

Membres du jury des Courts Métrages : Eran Kolirin (Israël), Panos H. Koutras (Grèce), .Stacy Martin (France/Royaume-Uni) & Cǎtǎlin Mitulescu (Roumanie).

Palme d’Or du court métrage :
La distance entre le ciel et nous – de Vasílis Kekátos (Grèce/France)
Courts métrages et documentaires en compétition :
The van – de Erenik Beqiri (Albanie/France) Anna – de Dekel Berenson (Ukraine/Israël/Royaume-Uni) Le grand saut – de Vanessa Dumont & Nicolas Davenel (France) La distance entre le ciel et nous – de Vasílis Kekátos (Grèce/France) All inclusive – de Teemu Nikki (Finlande) Ingen Lyssnar – de Elin Övergaard (Suède) L’heure de l’ours – de Agnès Patron (France) Parparim – de Yona Rozenkier (Israël) Monstre Dieu (Monstruo Dios) de Agustina San Martín (Argentine) White echo – de Chloë Sevigny (USA) La siesta – de Federico Luis Tacchella (Argentine)
Premier Prix de la Cinéfondation :
Mano a mano – de Louise Courvoisier (France)
Deuxième Prix de la Cinéfondation :
Hiếu – de Richard Van (USA)
Troisième Prix de la Cinéfondation :
Ambience – de Wisam Al Jafari (Palestine) Duszyczka – de Barbara Rupik (Pologne)
Courts métrages et documentaires en compétition pour la Cinéfondation :
Ambience – de Wisam Al Jafari (Palestine) Mano a mano – de Louise Courvoisier (France) Sto dvacet osm tisíc – de Ondřej Erban (République Tchèque) Jeremiah – de Kenya Gillespie (USA) Pura vida – de Martin Gonda (Slovaquie) Adam – de Shoki Lin (Singapour) Rift (netek) de Yarden Lipshitz Louz (Israël) Solar plexus – de David McShane (Royaume-Uni) Rosso: la véritable fausse histoire du pêcheur Clemente (Rosso: La vera storia falsa del pescatore Clemente) de Antonio Messana (France) Ahogy eddig – de Katalin Moldovai (Hongrie) Favourites (favoriten) de Martin Monk (Autriche) Roadkill – de Leszek Mozga (Royaume-Uni) Duszyczka – de Barbara Rupik (Pologne) Hiếu – de Richard Van (USA) Bamboe - de Flo Van Deuren (Belgique) Complex subject (Slozhnopodchinennoe / Сложноподчинённое) de Olesya Yakovleva (Russie) Alien (reonghee) de Yeon Jegwang (Corée du Sud)

PREVIOUSFestival de Cannes 2018 || Festival de Cannes 2019 || Goyas 1987NEXT
Fiche créée le 10 janvier 2020 | Modifiée le 1 avril 2020 | Cette fiche a été vue 1071 fois