CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Patrick Grandperret
Recherche Rapide :

Prix du Cinéma Européen 2003



Good bye Lenin ! – de Wolfgang Becker avec Daniel Brühl, Katrin Saß, Chulpan Khamatova, Maria Simon, Florian Lukas (Allemagne) Prix décernés le 6 décembre 2003, à l’Arena de Berlin, Allemagne.
Meilleur Film :
Good bye Lenin ! – de Wolfgang Becker (Allemagne) – PRODUCTION : Stefan Arndt Autres nominations :
Dirty pretty things – de Stephen Frears (Royaume-Uni) – PRODUCTION : Robert Jones & Tracey Seaward Dogville – de Lars von Trier (Danemark/ Pays-Bas/Suède/France/Royaume-Uni/Allemagne) – PRODUCTION : Vibeke Windeløv In this world – de Michael Winterbottom (Royaume-Uni) – PRODUCTION : Andrew Eaton & Anita Overland Ma vie sans moi (my life without me) de Isabel Coixet (Espagne/Canada) – PRODUCTION : Esther García & Gordon McLennan Swimming pool – de François Ozon (France/Royaume-Uni) – PRODUCTION : Olivier Delbosc & Marc Missonnier
Autres films sélectionnés :
28 jours plus tard (28 days later…) de Danny Boyle (Royaume-Uni) – PRODUCTION : Andrew Macdonald Bon voyage – de Jean-Paul Rappeneau (France) – PRODUCTION : Laurent Pétin & Michèle Pétin Calendar girls – de Nigel Cole (Royaume-Uni/USA) – PRODUCTION : Nick Barton & Suzanne Mackie Le miracle de Berne (das wunder von Bern) de Sönke Wortmann (Allemagne/Suisse) – PRODUCTION : Hanno Huth, Tom Spiess & Sönke Wortmann Les bouchers verts (de grønne slagtere) de Anders Thomas Jensen (Danemark) – PRODUCTION : Kim Magnusson, Tivi Magnusson & Margaret Matheson Les sœurs jumelles (de tweeling) de Ben Sombogaart (Pays-Bas/Luxembourg) – PRODUCTION : Hanneke Niens, Anton Smit & Jani Thiltges Eddie (Edi) de Piotr Trzaskalski (Pologne) – PRODUCTION : Piotr Dzieciol Hannah avec un H (Hannah med H) de Christina Olofson (Suède) – PRODUCTION : Christina Olofson Un cœur ailleurs (il cuore altrove) de Pupi Avati (Italie) – PRODUCTION : Antonio Avati Il est plus facile pour un chameau… – de Valeria Bruni Tedeschi (France/Italie) – PRODUCTION : Maurizio Antonini, Paulo Branco & Mimmo Calopresti L’été où j’ai grandi (io non ho paura) de Gabriele Salvatores (Italie) – PRODUCTION : Marco Chimenz, Giovanni Stabilini, Maurizio Totti & Riccardo Tozzi Retour à Koktebel (Koktebel / Коктебель) de Boris Khlebnikov & Aleksei Popogrebsky (Russie) – PRODUCTION : Roman Borisevich L’homme du train – de Patrice Leconte (France/Royaume-Uni) – PRODUCTION : Philippe Carcassonne & Carl Clifton La fenêtre d’en face (la finestra di fronte) de Ferzan Ozpetek (Turquie/Portugal/Royaume-Uni/Italie) – PRODUCTION : Tilde Corsi & Gianni Romoli La luz prodigiosa – de Miguel Hermoso (Espagne/Italie) – PRODUCTION : Martín Cabañas, Manuel Angel Egea, Juan Carlos Nabal, Pilar Ortega, Enrique Serrano, Antonio Torres & Massimo Vigliar Nos meilleures années (la meglio gioventù) de Marco Tullio Giordana (Italie) – PRODUCTION : Angelo Barbagallo & Donatella Botti Au feu ! / Au loin, les lumières ! (lichter) de Hans-Christian Schmid (Allemagne) – PRODUCTION : Jakob Claussen & Thomas Wöbke Les lundis au soleil (los lunes al sol) de Fernando León de Aranoa (Espagne/Italie/France) – PRODUCTION : Andrea Occhipinti, Elías Querejeta, Jaume Roures & Jérôme Vidal Lyubovnik – de Valeri Todorovsky (Russie) – PRODUCTION : Aleksandr Akopov Maria – de Calin Peter Netzer (Roumanie/France/Allemagne) – PRODUCTION : Karl Baumgartner, Pierre-Alain Meier, Cornelia Palos & Adrian Popovici Mein letzter film – de Oliver Hirschbiegel (Allemagne) – PRODUCTION : Hubertus Meyer-Burckhardt & Claudia Schröder Quand le cerveau sort de la tête (Niki Ardelean, colonel în rezerva / Niki & Flo) de Lucian Pintilie (Roumanie/France) – PRODUCTION : Dominique Andreani & Christian Baute Nói albínói – de Dagur Kári (Icelande/Allemagne/Royaume-Uni/Danemark) – PRODUCTION : Kim Magnusson, Lene Ingemann, Skúli Fr. Malmqvist, Philippe Bober & Thor Sigurjonsson Père, fils (otets i syn / oтец и сын) de Aleksandr Sokurov (Russie/Allemagne/Italie/Pays-Bas) – PRODUCTION : Igor Kalyonov & Thomas Kufus L’âme en jeu (prendimi l’anima) de Roberto Faenza (Italie/France/Royaume-Uni) – PRODUCTION : Elda Ferri Pièces détachées (rezervni deli) de Damjan Kozole (Slovénie) – PRODUCTION : Danijel Hocevar Souviens-toi de moi (ricordati di me) de Gabriele Muccino (Italie/France/Royaume-Uni) – PRODUCTION : Nadine Luque & Domenico Procacci Rosenstrasse – de Margarethe von Trotta (Allemagne/Pays-Bas) – PRODUCTION : Markus Zimmer, Richard Schöps & Henrik Meyer Kitchen stories, chroniques de cuisine (salmer fra kjøkkenet) de Bent Hamer (Norvège/Suède) – PRODUCTION : Jörgen Bergmark & Bent Hamer Sjaj u ocima – de Srdjan Karanovic (Serbie/Montenegro/Royaume-Uni) – PRODUCTION : Zoran Cvijanovic, Mike Downey, Milko Josifov & Sam Taylor Soldats de Salamine (soldados de salamina) de David Trueba (Espagne) – PRODUCTION : Andrés Vicente Gómez & Cristina Huete Solino – de Fatih Akin (Allemagne) – PRODUCTION : Stefan Schubert, Ralph Schwingel & Hejo Emons Son frère – de Patrice Chéreau (France) – PRODUCTION : Pierre Chevalier The mother – de Roger Michell (Royaume-Uni) – PRODUCTION : Kevin Loader Uzak – de Nuri Bilge Ceylan (Turquie) – PRODUCTION : Nuri Bilge Ceylan Au-delà de la Lune (verder dan de maan) de Stijn Coninx (Pays-Bas/Belgique/Allemagne/Danemark) – PRODUCTION : Peter Aalbæk Jensen, Joachim Ortmanns, Jan Roekens, Sophie Schoukens & Els Vandevorst Wilbur (Wilbur wants to kill himself) de Lone Scherfig (Danemark/ Royaume-Uni/Suède/France) – PRODUCTION : Sisse Graum Jørgensen
Meilleur acteur :
Daniel Brühl (Good bye Lenin ! – de Wolfgang Becker) (Allemagne) Autres nominations :
Chiwetel Ejiofor (Dirty pretty things – de Stephen Frears) (Royaume-Uni) Jean Rochefort (L’homme du train – de Patrice Leconte) (France/Royaume-Uni) Luigi Lo Cascio (Nos meilleures années (la meglio gioventù) de Marco Tullio Giordana) (Italie) Tómas Lemarquis (Nói albínói – de Dagur Kári) (Icelande/Allemagne/Royaume-Uni/Danemark) Bruno Todeschini (Son frère – de Patrice Chéreau) (France)
Meilleure actrice :
Charlotte Rampling (Swimming pool – de François Ozon) (France/Royaume-Uni) Autres nominations :
Helen Mirren (Calendar girls – de Nigel Cole) (Royaume-Uni/USA) Katrin Saß (Good bye Lenin ! – de Wolfgang Becker) (Allemagne) Diana Dumbrava (Maria – de Calin Peter Netzer) (Roumanie/France/Allemagne) Anne Reid (The mother – de Roger Michell) (Royaume-Uni) Katja Riemann (Rosenstrasse – de Margarethe von Trotta) (Allemagne/Pays-Bas)
Meilleur Réalisateur :
Lars von Trier (Dogville) (Danemark/ Pays-Bas/Suède/France/Royaume-Uni/Allemagne) Autres nominations :
Wolfgang Becker (Good bye Lenin !) (Allemagne) Michael Winterbottom (In this world) (Royaume-Uni) Marco Tullio Giordana (Nos meilleures années (la meglio gioventù)) (Italie) Isabel Coixet (Ma vie sans moi (my life without me)) (Espagne/Canada) Nuri Bilge Ceylan (Uzak) (Turquie)
Meilleur Scénario :
Bernd Lichtenberg (Good bye Lenin ! – de Wolfgang Becker) (Allemagne) Autres nominations :
Steven Knight (Dirty pretty things – de Stephen Frears) (Royaume-Uni) Lars von Trier (Dogville – de Lars Von Trier) (Danemark/ Pays-Bas/Suède/France/Royaume-Uni/Allemagne) Sandro Petraglia & Stefano Rulli (Nos meilleures années (la meglio gioventù) de Marco Tullio Giordana) (Italie) Hanif Kureishi (The mother – de Roger Michell) (Royaume-Uni) Dusan Kovacevic (Le professionnel (profesionalac) de Dusan Kovacevic) (Serbie/Montenegro)
Meilleure Photographie :
Anthony Dod Mantle (Dogville – de Lars von Trier) (Danemark/ Pays-Bas/Suède/France/Royaume-Uni/Allemagne) & (28 jours plus tard (28 days later…) de Danny Boyle) (Royaume-Uni) Autres nominations :
Chris Menges (Dirty pretty things – de Stephen Frears) (Royaume-Uni) Marcel Zyskind (In this world – de Michael Winterbottom) (Royaume-Uni) Italo Petriccione (L’été où j’ai grandi (io non ho paura) de Gabriele Salvatores) (Italie) Bogumil Godfrejow (Au feu ! / Au loin, les lumières ! (lichter) de Hans-Christian Schmid) (Allemagne) Tom Fährmann (Le miracle de Berne (das wunder von Bern) de Sönke Wortmann) (Allemagne/Suisse)
Découverte Européenne de l’Année, Prix Rainer Werner Fassbinder :
Le Retour (vozvrashcheniye / bозвращение) de Andrei Zvyagintsev (Russie) Autres nominations :
Au feu ! (gori vatra) de Pjer Zalica (Bosnie-Herzégovine/ Auchiche/Turquie/France) Les heures du jour (las horas del día) de Jaime Rosales (Espagne) Mon idole – de Guillaume Canet (France) Reconstruction – de Christoffer Boe (Danemark/Norvège) Schultze gets the blues – de Michael Schorr (Allemagne) Young Adam – de David Mackenzie (Royaume-Uni)
Meilleure Performance Mondiale de l’Année :
Carlo Di Palma
Prix International de l’Ecran pour un film non-européen :
Les invasions barbares – de Denys Arcand (Canada) Autres nominations :
21 grams – de Alejandro González Iñárritu (USA) Printemps, été, automne, hiver... et printemps (bom yeoreum gaeul gyeoul geurigo bom) de Ki-duk Kim (Corée du Sud/Allemagne) Le monde de Nemo (finding Nemo) de Andrew Stanton & Lee Unkrich (USA) Kill Bill : Volume 1 (kill Bill : Vol. 1) de Quentin Tarantino (USA) Lost in translation – de Sofia Coppola (USA) Mystic River – de Clint Eastwood (USA) Zatoïchi, le samurai (Zatôichi) de Takeshi Kitano (Japon)
Meilleur Documentaire, Prix ARTE :
S-21, la machine de mort Khmère rouge – de Rithy Panh (France/Cambodge) Autres nominations :
À qui est cette chanson ? (chia e tazi pesen?) de Adela Peeva (Bulgarie/Belgique/Pays-Bas/Allemagne/Finlande/Danemark) The Day I will never forget – de Kim Longinotto (Royaume-Uni) Eat, sleep, no women (Essen, schlafen, keine frauen) de Heiner Stadler (Allemagne) 5 obstructions (de fem benspænd) de Jørgen Leth (Danemark/France/Belgique/Suisse) L’histoire du chameau qui pleure (die geschichte vom weinenden kamel) de Byambasuren Davaa & Luigi Falorni (Allemagne) Tishe ! (ТИШЕ !) de Victor Kossakovski (Russie) L’odyssée de l’espèce – de Jacques Malaterre & Javier G. Salanova (France/Canada/Belgique)
Meilleur Court Métrage, Prix UIP :
(A)Torsion ((A)Torzija) de Stefan Arsenijevic (Slovénie) Autres nominations :
At dawning – de Martin Jones (Royaume-Uni) La chanson-chanson – de Xavier Diskeuve (Belgique) Le pays natal (kraj urodzenia) de Jacek Blawut (Pologne) Mamaman – de Iao Lethem (Belgique) My zhivem na krai – de Victor Asliuk (Biélorussie) Le portefeuille – de Vincent Bierrewaerts (France/Belgique) Sauvez les enfants (redd barna) de Terje Rangnes (Norvège) Small avalanches (små skred) de Birgitte Stærmose (Danemark) Velikan – de Alexander Kott (Russie) The Trumouse show (el show de Trumouse) de Julio Robledo (Espagne) Une étreinte – de Eskil Vogt (Norvège/France)
Prix de l’Audience du Meilleur Réalisateur :
Wolfgang Becker (Good bye Lenin !) (Allemagne) Autres nominations :
Nuri Bilge Ceylan (Uzak) (Turquie) Danny Boyle (28 jours plus tard (28 days later…)) (Royaume-Uni) Emanuele Crialese (Respiro) (Italie/France) Bent Hamer (Kitchen stories, chroniques de cuisine (salmer fra kjøkkenet)) (Norvège/Suède) Lars von Trier (Dogville) (Danemark/ Pays-Bas/Suède/France/Royaume-Uni/Allemagne) Dagur Kári (Nói albínói) (Icelande/Allemagne/Royaume-Uni/Danemark) Patrice Leconte (L’homme du train) (France/Royaume-Uni) Fernando León de Aranoa (Les lundis au soleil (los lunes al sol)) (Espagne/Italie/France) François Ozon (Swimming pool) (France/Royaume-Uni)
Prix de l’Audience du Meilleur Acteur :
Daniel Brühl (Good bye Lenin ! – de Wolfgang Becker) (Allemagne) Autres nominations :
Javier Bardem (Les lundis au soleil (los lunes al sol) de Fernando León de Aranoa) (Espagne/Italie/France) Jean Rochefort (L’homme du train – de Patrice Leconte) (France/Royaume-Uni) Johnny Hallyday (L’homme du train – de Patrice Leconte) (France/Royaume-Uni) Tómas Lemarquis (Nói albínói – de Dagur Kári) (Icelande/Allemagne/Royaume-Uni/Danemark) Jamie Sives (Wilbur (Wilbur wants to kill himself) de Lone Scherfig) (Danemark/ Royaume-Uni/Suède/France) Rowan Atkinson (Johnny English – de Peter Howitt) (Royaume-Uni) Sergi López (Dirty pretty things – de Stephen Frears) (Royaume-Uni) Vincent Perez (Fanfan la tulipe – de Gérard Krawczyk) (France) Jan Decleir (Hop – de Dominique Standaert) (Belgique)
Prix de l’Audience de la Meilleure Actrice :
Katrin Saß (Good bye Lenin ! – de Wolfgang Becker) (Allemagne) Autres nominations :
Audrey Tautou (Dirty pretty things – de Stephen Frears) (Royaume-Uni) Charlotte Rampling (Swimming pool – de François Ozon) (France/Royaume-Uni) Ludivine Sagnier (Swimming pool – de François Ozon) (France/Royaume-Uni) Valeria Golino (Respiro – de Emanuele Crialese) (Italie/France) Giovanna Mezzogiorno (La fenêtre d’en face (la finestra di fronte) de Ferzan Ozpetek) (Turquie/Portugal/Royaume-Uni/Italie) Penélope Cruz (Fanfan la tulipe – de Gérard Krawczyk) (France) Antje de Boeck (Hop – de Dominique Standaert) (Belgique) Nieve de Medina (Les lundis au soleil (los lunes al sol) de Fernando León de Aranoa) (Espagne/Italie/France) Romola Garai (Nicholas Nickleby – de Douglas McGrath) (Royaume-Uni)
Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique) :
Marco Bellocchio (Buongiorno, notte) (Italie)
Prix pour l’Ensemble de sa Carrière :
Claude Chabrol
PREVIOUSPrix du Cinéma Européen 2002 || Prix du Cinéma Européen 2003 || Prix du Cinéma Européen 2004NEXT
Fiche créée le 2 septembre 2008 | Modifiée le 8 septembre 2011 | Cette fiche a été vue 3146 fois