CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Vlasta Chramostová
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Anna Neagle



Date et Lieu de naissance : 20 octobre 1904 (Forest Gate, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 3 juin 1986 (West Byfleet, Royaume-Uni)
Nom Réel : Florence Marjorie Robertson

ACTRICE
Image
1937 La reine Victoria (Victoria the great) de Herbert Wilcox avec Anton Walbrook, Walter Rilla & H.B. Warner
Image
1941 Mardi gras (Sunny) de Herbert Wilcox avec Ray Bolger, John Carroll & Edward Everett Horton
Image
1950 Odette agent S23 (Odette) de Herbert Wilcox avec Trevor Howard, Marius Goring, Peter Ustinov & Bernard Lee
Image
1955 Rhapsodie royale (king’s rhapsody) de Herbert Wilcox avec Errol Flynn, Patrice Wymore & Finlay Currie

Anna Neagle fait partie de cette race d’actrices anglaise qui furent reconnues et considérées par leurs pairs comme des «grandes». Fille de Herbert Robertson, un capitaine au long cours de la marine marchande, et de son épouse Florence Neagle, Anna est née Florence Robertson, le 20 octobre 1904 à Forest Gate, ville d’Essex à l’époque, devenue quartier résidentiel de l’est de Londres en 1965. Son frère aîné, le futur baryton-basse et acteur Stuart Robertson, lui donne le goût du spectacle. À 14 ans, elle débute sur scène comme danseuse et chanteuse dans des revues musicales de Charles B Cochran et André Charlot. En 1929, elle obtient un rôle mineur dans «Those who love», un film de H. Manning Haynes. Mais très vite sa carrière est associée au réalisateur et producteur Herbert Wilcox. Celui-ci la découvre en 1931 dans la comédie musicale jouée dans le West End de Londres, «Stand up and Sing» où elle commence a se faire appeler Anna Neagle. Elle va alors travailler exclusivement sous sa direction et se voit ainsi attribuer les premiers rôles dans une trentaine de productions. Une collaboration qui se traduit par un mariage en août 1943. Le couple restera uni, sans enfant, jusqu’au décès du cinéaste en 1977.

Anna Neagle s’impose très vite dans des films ambitieux, comme ce drame romantique «Bonsoir Vienne» (1931), elle y est Vicky, amoureuse de Max un officier autrichien, joué par Jack Buchanan qui se retrouvent séparés par la Première Guerre mondiale, elle devient une chanteuse célèbre avant qu’ils se retrouvent. Elle enchaîne avec «La petite demoiselle» (1933), où elle interprète une danseuse de cabaret en tenue légère, et «Nell Gwyn» (1934), un film biographique qui dépeint la vie romancée et libérée de la maîtresse du roi Charles II d’Angleterre interprété par Cedric Hardwicke. Puis, en costume d’époque, elle incarne «La reine Victoria» (1937), un biopic qui se concentre sur les premières années de son règne avec le Prince Albert, incarné par Anton Walbrook, suivi par «Soixante années de règne» (1938), axé sur les dernières années de la reine. En 1939, le couple se rend à Hollywood. Wilcox réalise le drame de guerre «Edith Cavell», consacré à l’infirmière Edith Cavell, qui sera exécutée par les Allemands pour avoir permis l’évasion de soldats alliés. Elle est aussi la vedette de trois films musicaux «Irène» (1940) avec Ray Milland, «No, no Nanette» (1940) avec Victor Mature, et «Mardi gras» (1941), dans lequel elle se livre à un numéro d’équilibriste équestre dans une robe blanche légère et vaporeuse. De retour en Grande-Bretagne, Herbert Wilcox met en scène le film de propagande «The yellow canari» (1943) où Sally, alias le canari jaune, est contrainte de quitter l’Angleterre pour ses positions pronazis. À l’apogée de sa carrière, Anna Neagle réalise une performance émouvante dans ce qu’elle considère comme son film préféré, «Odette agent S23» (1950), où dans la peau de l’agent d’infiltration français S23, elle est arrêté par les nazis et déporté en camp de concentration de Ravensbrück, elle s’en sortira de justesse. Dans le drame familial «Fréquentations dangereuses» (1956), Hebert Wilcox nous dépeint la douleur d’une mère qui tente désespérément de faire face à la descente aux enfers de sa fille adolescente, Sylvia Syms.

Anna Neagle met fin à sa carrière en 1959. En 1965, par besoin financier, elle remonte sur scène avec la comédie musicale «Charlie Girl» avec quelques 2202 représentations jusqu’en mars 1971. Pour sa contribution au théâtre et au cinéma elle est nommée Dame de l’Ordre de l’Empire britannique en 1969. Atteinte de la maladie de Parkinson, Anna Neagle décède le 3 juin 1986, à l’age de 81 ans.

© Gary RICHARDSON

copyright
1929Those who love – de H. Manning Haynes avec William Freshman
1930L’école du scandale ( school for scandal ) de Maurice Elvey avec Rex Harrison
Le bungalow chinois ( the chinese bungalow ) de J. B. Williams & Arthur Barnes avec Matheson Lang
Should a doctor tell ? – de H. Manning Haynes avec Maurice Evans
1931Bonsoir Vienne / Bonne nuit, Vienne ( goodnight Vienna / magic night ) de Herbert Wilcox avec Jack Buchanan
1932The flag lieutenant – de Henry Edwards avec Henry Edwards
La petite demoiselle ( the little damozel ) de Herbert Wilcox avec James Rennie
Bitter sweet – de Herbert Wilcox avec Fernand Gravey
    + chansons
1933La reine / La reine et le dictateur ( the queen’s affair / runaway queen ) de Herbert Wilcox avec Fernand Gravey
1934Nell Gwyn, la favorite / La favorite du roi ( Nell Gwyn ) de Herbert Wilcox avec Cedric Hardwicke
1935Peg of old drury – de Herbert Wilcox avec Jack Hawkins
1936Three maxims / The show goes on – de Herbert Wilcox avec Leslie Banks
Danseuse des rues ( London melody / girl in the street / look out for love ) de Herbert Wilcox avec Tullio Carminatti
Le chanteur des rues ( limelight / backstage / street singer’s serenade ) de Herbert Wilcox avec Arthur Tracy
1937La reine Victoria ( Victoria the great / …nur ein komödiant ) de Herbert Wilcox avec Anton Walbrook
1938Soixante années de règne / Soixante années glorieuses ( sixty glorious years / queen of destiny ) de Herbert Wilcox avec C. Aubrey Smith
1939Edith Cavell / Miss Edith Cavell ( nurse Edith Cavell ) de Herbert Wilcox avec George Sanders
1940Irène ( Irene ) de Herbert Wilcox avec Ray Milland
    + chansons
No, no Nanette – de Herbert Wilcox avec Victor Mature
    + chansons
1941Mardi gras ( Sunny ) de Herbert Wilcox avec John Carroll
    + chansons
1942They flew alone / Wings and the women – de Herbert Wilcox avec Robert Newton
Et la vie recommence ( forever and a day ) de René Clair, Edmund Goulding, Frank Lloyd, Cedric Hardwicke, Victor Saville, Robert Stevenson & Herbert Wilcox avec Charles Laughton
1943The yellow canary – de Herbert Wilcox avec Richard Greene
DO The volunteer – de Michael Powell & Emeric Pressburger avec Ralph Richardson
    Seulement apparition
1944Grosvenor Square ( I live in Grosvenor Square / a yank in London ) de Herbert Wilcox avec Dean Jagger
1946Piccadilly incident – de Herbert Wilcox avec Michael Wilding
1947Mésalliance ( the Courtneys of Cuzon Street / the Courtney a ffair / Kathy’s love affair ) de Herbert Wilcox avec Michael Wilding
DO Royal wedding – de ?
    Seulement voix & narration
1948La dame prend le valet ( spring in Park Lane ) de Herbert Wilcox avec Tom Walls
Elizabeth of Ladymead – de Herbert Wilcox avec Bernard Lee
    + chansons
1949Le printemps chante ( maytime in Mayfair ) de Herbert Wilcox avec Michael Wilding
    + production
1950Odette agent S23 ( Odette ) de Herbert Wilcox avec Peter Ustinov
1951La dame à la lampe ( the lady with a lamp ) de Herbert Wilcox avec Felix Aylmer
1952Derby day / Four against fate – de Herbert Wilcox avec Michael Wilding
1954Voyage en Birmanie / Lilas au printemps ( lilacs in the spring / let’s make up ) de Herbert Wilcox avec David Farrar
1955Rhapsodie royale ( king’s rhapsody ) de Herbert Wilcox avec Errol Flynn
1956Fréquentations dangereuses / Ma fille de 17 ans ( my teenage daughter / bad girl / teenage bad girl ) de Herbert Wilcox avec Wilfrid Hyde-White
Commando sur le Yang Tsé / Feu sur le Yang Tsé ( Yangtse incident / escape of the Amethyst / battle hell / their greatest glory ) de Michael Anderson avec Richard Todd
    Seulement production
1957No time for tears – de Cyril Frankel avec Anthony Quayle
Le secret ( the man who wouldn’t talk ) de Herbert Wilcox avec Anthony Quayle
Les années dangereuses ( these dangerous years / dangerous years / dangerous youth ) de Herbert Wilcox avec George Baker
    Seulement production
1958The heart of a man – de Herbert Wilcox avec Anne Heywood
    Seulement production
Wonderful things – de Herbert Wilcox avec Jocelyn Lane
    Seulement production
Madame n’aime pas la musique ( the lady is a square ) de Herbert Wilcox avec Frankie Vaughn
    + production
Fiche créée le 26 juin 2012 | Modifiée le 27 janvier 2019 | Cette fiche a été vue 4654 fois
PREVIOUSAmedeo Nazzari || Anna Neagle || Patricia NealNEXT