CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Kon Ichikawa
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Annick Alane



Date et Lieu de naissance : 5 septembre 1925 (Carnac, France)
Date et Lieu de décès : 28 octobre 2019 (Paris, France)
Nom Réel : Annik Boyet

ACTRICE
Image
1978 Passe ton bac d’abord – de Maurice Pialat avec Sabine Haudepin, Philippe Marlaud & Christian Bouillette
Image
1985 Trois hommes et un couffin – de Coline Serreau avec André Dussollier, Roland Giraud & Michel Boujenah
Image
1987 Promis… juré! – de Jacques Monnet avec Michel Morin, Roland Giraud & Christine Pascal
Image
1998 Le monde de Marty – de Denis Bardiau avec Michel Serrault, Jonathan Demurger & Jean-Paul Bonnaire

De son vrai nom Annik Boyer, Annick Alane est née dans la petite commune bretonne de Carnac, le 5 septembre 1925. Dans l’immédiate après-guerre, elle s’inscrit au cours de René Simon. Après la naissance de son fils Bernard Alane en 1948, elle débute sur scène dans «Une nuit à Megève» (1951) de Jean de Letraz au Théâtre Michel.

À la fin des années cinquante, Annick Alane intègre la troupe de Jacques Fabbri qui se produit essentiellement au Théâtre de Paris. C’est sous la direction de Jacques Fabbri qu’elle apparaît pour la première fois au cinéma dans «Les pieds dans le plâtre» (1964), un film que le comédien co-réalise avec Pierre Lary. Elle effectue l’essentiel de sa carrière théâtrale dans des pièces de boulevard. Elle est la partenaire de Jean-Claude Brialy dans «L’hôtel du libre-échange» (1973), Paul Meurisse dans «L’autre valse», Jacqueline Maillan dans «Féfé de Broadway» (1977) ou Jean Lefebvre dans «Je veux revoir Mioussov» (1979) et «Pauvre France» (1981). Elle est associée au succès de «Chacun sa vérité» (1983) avec Suzanne Flon ou «La jalousie» (2001) avec Michel Piccoli. En 1986, elle adapte, avec Jacques Rosny, «Les dégourdis de la 11ème» pour Robert Hirsch et Darry Cowl. Son impressionnant parcours théâtral est récompensé par deux Molières. Elle reçoit le Molière de la comédienne dans un second rôle pour «Tailleur pour dames» (1993) avec Jean-Paul Belmondo et «Une chatte sur un toit brûlant» (2000) avec Cristiana Réali. À fin de sa carrière, elle intègre la distribution de «Etat critique» (2002) avec Gérard Jugnot ou de «Grosse chaleur» (2004) de Laurent Ruquier avec Brigitte Fossey.

Annick Alane fait son retour au cinéma dans «Hibernatus» (1969) de Edouard Molinaro avec Louis de Funès et son fils Bernard. Elle retrouve Louis de Funès sur la scène du Théâtre du Palais-Royal dans «Oscar» (1972) de Claude Magnier où elle remplace Maria Pacôme. Accaparée par la scène ou des pièces filmées pour l’émission «Au théâtre ce soir», elle a peu l’occasion de prouver au cinéma à quel point elle est toujours juste dans son jeu. À la fin de la décennie, elle interprète la mère de Sabine Haudepin dans «Passe ton bac d’abord» (1978) de Maurice Pialat ou celle de Jean-Hugues Anglade dans «L’homme blessé» (1982) de Patrice Chéreau. Second rôle reconnu, elle est la partenaire de Alain Delon dans «Pour la peau d’un flic» (1981), Yves Montand dans «Garçon!» (1983) ou Lino Ventura dans «La septième cible» (1984). On se souvient de sa composition de la pharmacienne dans «Trois hommes et un couffin» (1985) et «18 ans après» (2001) de Coline Serreau ou de la future belle-mère de Didier Bourdon dans «Les trois frères» (1994). Actrice appréciée de Coline Serreau, la cinéaste la dirige dans «Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux!» (1982) et «La crise» (1992) au cinéma et dans «Lapin lapin» (1996) au théâtre. Elle apparaît également dans «La totale!» (1991) de Claude Zidi ou «Germinal» (1992) de Claude Berri. Pour la télévision, elle est remarquée par son rôle de prof d’histoire dans «Pause café» (1980) et d’assistante sociale dans «Pause café, pause tendresse» (1989), deux séries avec Véronique Jannot.

Après la pièce «La tectonique des sentiments» (2008) de Eric-Emmanuel Schmitt, Annick Alane cesse ses activités professionnelles. Sa fille, la comédienne Valérie Alane-Vétel annonce son décès le 28 octobre 2019. Ses obsèques sont célébrées le 31 octobre 2019, à l’Eglise Saint-Roch de Paris.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1964Les pieds dans le plâtre – de Jacques Fabbri avec Luis Mariano
1969Hibernatus – de Edouard Molinaro avec Louis de Funès
1970Le petit matin – de Jean-Gabriel Albicocco avec Mathieu Carrière
1974La gifle – de Claude Pinoteau avec Lino Ventura
1976Comme sur des roulettes – de Nina Companeez avec Evelyne Buyle
1977La nuit de Saint-Germain des Prés – de Bob Swaim avec Michel Galabru
1978Passe ton bac d’abord – de Maurice Pialat avec Sabine Haudepin
1981Pour la peau d’un flic – de Alain Delon avec Anne Parillaud
1982Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ! – de Coline Serreau avec Henri Garcin
L’homme blessé – de Patrice Chéreau avec Jean-Hugues Anglade
1983Garçon ! – de Claude Sautet avec Yves Montand
Une américaine à Paris ( american dreamer ) de Rick Rosenthal avec JoBeth Williams
1984La septième cible / La 7ème cible – de Claude Pinoteau avec Jean Poiret
1985Parking – de Jacques Demy avec Francis Huster
La baston – de Jean-Claude Missiaen avec Robin Renucci
Trois hommes et un couffin – de Coline Serreau avec André Dussollier
1987Promis… juré ! – de Jacques Monnet avec Roland Giraud
1989L’orchestre rouge – de Jacques Rouffio avec Claude Brasseur
1991La totale ! – de Claude Zidi avec Eddy Mitchell
1992La crise – de Coline Serreau avec Vincent Lindon
Germinal – de Claude Berry avec Jean Carmet
1994Les trois frères – de Didier Bourdon & Bernard Campan avec Pascal Légitimus
1998Le monde de Marty – de Denis Bardiau avec Michel Serrault
2002Dix-huit ans après – de Coline Serreau avec Michel Boujenah
2003Vipère au poing – de Philippe de Broca avec Jacques Villeret
2004 CM Les couilles de mon chat – de Didier Bénureau avec Serge Riaboukine
2007Deux jours à tuer – de Jean Becker avec Albert Dupontel
2008La femme invisible, d’après une histoire vraie – de Agathe Teyssier avec Charlotte Rampling
2010Crimes en sourdine – de Joël Chalude & Stéphane Onfroy avec Annie Cordy
2011La clinique de l’amour – de Artus de Penguern avec Bruno Salomone
DA Le magasin des suicides – de Patrice Leconte
    Seulement voix
Fiche créée le 29 octobre 2019 | Modifiée le 31 octobre 2019 | Cette fiche a été vue 301 fois
PREVIOUSWojciech Alaborski || Annick Alane || Nadine AlariNEXT