CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Damien Jouillerot
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Brad Harris



Date et Lieu de naissance : 16 juillet 1933 (St. Anthony, Idaho, USA)
Date et Lieu de décès : 7 novembre 2017 (Santa Monica, Californie, USA)
Nom Réel : Bradford Harris

ACTEUR
Image
1961 Samson contre Hercule (Sansone) de Gianfranco Parolini avec Sergio Ciani & Serge Gainsbourg
Image
1963 Le mystère de la jonque rouge (weiße fracht für Hongkong) de Helmut Ashley avec Maria Perschy
Image
1967 Pour une poignée de diamants (cin… cin… cianuro) de Ernesto Gastaldi avec Gordon Mitchell
Image
1971 Zambo (Zambo, il dominatore della foresta) de Bitto Albertini avec Daniele Vargas & Gisela Hahn

Brad Harris est né dans l’Idaho d’un père banquier, le 16 juillet 1933. La famille s’installe en Californie où il étudie l’économie à l’Université de Californie de Los Angeles. Parallèlement, il se passionne pour le football américain et souhaite devenir joueur professionnel, mais une grave blessure au genou met fin à son rêve. Alors qu’il travaille dans une banque, son médecin lui conseille de se tourner vers l’haltérophilie pour renforcer son genou. Il fréquente le «Gold Gym», célèbre salle de sport de Venice, et c’est là qu’il rencontre Steve Reeves qui le pousse à tenter sa chance au cinéma.

Recruté en 1955 par Hollywood, Brad Harris débute comme doublure et cascadeur dans plusieurs productions. En 1960, Stanley Kubrick l’engage pour jouer un gladiateur dans «Spartacus» auprès de Kirk Douglas. C’est en Italie que Brad Harris s’impose dans toute une série de péplums, très en vogue à cette époque. Guido Malatesta lui confie le rôle de Goliath dans «Goliath contre les géants» (1960). Puis Gianfranco Parolini le met en scène dans «Hercule se déchaîne» (1961), où dans le rôle du héros grec, il est informé que le violent et fourbe Menisto, Serge Gainsbourg, a saisi le trône du roi Nisia, mais Hercule va déjouer ses plans. Profitant de l’engouement du public pour les péplums, Gianfranco Parolini le sollicite pour jouer Samson, face à Sergio Ciani en Hercule, dans «Samson contre Hercule» (1961).

Soucieux de changer de registre, Brad Harris troque la jupette et les jambières et joue Outre-Rhin dans des films policiers et d’espionnages. Dans «Espionnage à Hong Kong» (1962) de Jürgen Roland, il campe l’inspecteur McLean embarqué en Asie dans une sombre histoire de microfilms volés. Dans «Le mystère de la jonque rouge» (1963) de Helmut Ashley, deux pilotes Ted et Larry (respectivement Dietmar Schönherr et Brad Harris), sont forcer de transporter une grosse quantité d’héroïne vers Saigon, ils coopèrent mais avec pour mission d’arrêter le trafiquant. Il participe aussi à des westerns allemands tournés en Yougoslavie et en Espagne comme «Les chercheurs d’or de l’Arkansas» (1964) de Paul Martin, et sa suite «Les aigles noirs de Santa Fé» (1964) de Alberto Cardone. Apprécié en Allemagne, sa popularité s’accroît avec la série des «Kommissar X», 7 films où il campe le capitaine Rowland secondant Tony Kendall, alias le commissaire X, dans des films d’action à la James Bond mêlant espionnage, jolies filles et aventures exotiques. En 1970, il chausse des bottes et coiffe un Stetson, pour le western spaghetti de Roberto Mauri «Wanted Sabata», où accusé a tort d’un meurtre, il va chercher le coupable.

Dans le milieu des années 1980, après «Les sept gladiateurs (1982) de Claudio Fragasso, une libre adaptation des «Sept Samouraïs» de Akira Kurosawa, Brad Harris, la crinière blanchie mais toujours aussi impressionnant physiquement, pense a raccrocher, il tourne encore quelques films puis se tourne vers la télévision où il joue les hommes de main et les gros bras, dans des séries, ce qui lui permet d’acquérir une nouvelle popularité. Il abandonne le métier pour prendre une retraite bien méritée, il retourne à Venice en Californie et lance son entreprise de produits de musculation. Brad Harris décède le 7 novembre 2017, à l’age de 84 ans. Il fut marié à la jeune starlette tchécoslovaque Olga Schoberová, un mariage qui, bien qu’éphémère, voit la naissance de sa fille Sabrina. Elle deviendra une costumière renommée à Hollywood sous le nom de Sabrina Calley.

© Gary RICHARDSON

copyright
1955Le tigre du ciel ( the McConnell story / tiger in the sky ) de Gordon Douglas avec June Allyson
1956 Le cavalier du crépuscule ( love me tender ) de Robert D. Webb avec Elvis Presley
    Seulement cascades
1957Quand la bête hurle ( monkey on my back ) de André De Toth avec Diane Foster
Amour frénétique ( loving you ) de Hal Kanter avec Lizabeth Scott
    Seulement cascades
Trois heures dix pour Yuma ( 3 :10 to Yuma ) de Delmer Daves avec Glenn Ford
    Seulement doublure de Richard Jaekel
Le rock du bagne ( jailhouse rock ) de Richard Thorpe avec Elvis Presley
    Seulement cascades
1958Speed crazy – de William J. Hole Jr. avec Brett Halsey
Li’l Abner – de Melvin Frank avec Stella Stevens
Cowboy – de Delmer Daves avec Jack Lemmon
    Seulement doublure de Richard Jaekel
1959Thirteen fighting men – de Harry W. Gerstad avec Grant Williams
1960La tête à l’envers / Une gamine qui voit grand ( tall story ) de Joshua Logan avec Jane Fonda
L’inconnu de Las Vegas / Onze hommes à minuit ( ocean’s eleven ) de Lewis Milestone avec Frank Sinatra
Spartacus – de Stanley Kubrick avec Kirk Douglas
Goliath contre les géants ( Goliath contro i giganti / Goliat contra los gigantes ) de Guido Malatesta avec Fernando Rey
1961Hercule se déchaîne / La fureur d’Hercule ( la furia di Ercole ) de Gianfranco Parolini avec Serge Gainsbourg
    + cascades
Samson contre Hercule ( Sansone / Samson ) de Gianfranco Parolini avec Luisella Boni
CM Eco nel villaggio – de Themistocles Hoetis avec Pietro Santarelli
    Seulement production
1962Espionnage à Hong Kong ( heißer Hafen Hong Kong ) de Jürgen Roland avec Marianne Koch
    + réalisateur de la deuxième équipe
It happened in Athens – de Andrew Marton avec Jayne Mansfield
Les derniers jours d’Herculanum ( Anno 79: La distruzione di Ercolano ) de Gianfranco Parolini avec Mara Lane
L’ancien testament / La lutte pour Jérusalem / Le combat des Macchabées ( il vecchio testamento ) de Gianfranco Parolini avec Franca Parisi
La légende de la panthère noire ( der schwarze panther von Ratana ) de Jürgen Roland avec Horst Frank
1963Les pirates du Mississippi ( die flußpiraten vom Mississippi ) de Jürgen Roland avec Sabine Sinjen
Les diamants du Mékong ( la sfida viene da Bangkok / die diamantenhölle am Mekong ) de Gianfranco Parolini avec Marianne Hold
Le mystère de la jonque rouge ( weiße fracht für Hongkong ) de Helmut Ashley avec Maria Perschy
1964F.B.I. contre l’œillet chinois ( das geheimnis der chinesischen nelke ) de Rudolf Zehergruber avec Dominique Boschero
Les chercheurs d’or de l’Arkansas ( die goldsucher von Arkansas / alla conquista dell’ Arkansas / massacre at Marble City / conquerors of Arkansas ) de Paul Martin avec Philippe Lemaire
    + maître d’armes
Les aigles noirs de Santa Fe ( die schwärzen ädler von Santa / i gringos non perdonano / the black eagle of Santa Fe / gringos do not forgive ) de Alberto Cardone & Ernst Hofbauer avec Serge Marquand
DO Mondo balordo – de Roberto Bianchi Montero avec Boris Karloff
    Seulement apparition
1965001 destination Jamaïque ( A 001: operazione Giamaica ) de Ernst Ritter von Theumer avec Larry Pennell
Le commissaire X traque les chiens verts ( Kommissar X : Jagd auf unbekannt ) de Gianfranco Parolini avec Tony Kendall
    + maître d’armes
1966Commissaire X, chasse à l’homme à Ceylan ( Kommissar X – Drei gelbe katzen ) de Rudolf Zehetgruber avec Ann Smyrner
Le commissaire X dans les griffes du dragon d’or ( Kommissar X – In den klauen des goldenen drachen ) de Gianfranco Parolini avec Barbara Frey
Super coup de sept milliards ( supercolpo da sette miliardi ) de Bitto Albertini avec Dana Andrews
Monsieur Dynamite ( Mister Dynamite – morgen küßt euch der tod / die slowly, you’ll enjoy it more / Mister dinamita, mañana os besará la muerte / muori lentamente… te la godi di più / spy today, die tomorrow ) de Franz Josef Gottlieb avec Lex Barker
Commissaire X : Halte au LSD ( Kommissar X – Drei grüne hunde ) de Rudolf Zehetgruber avec Olga Schoberová
1967Les trois fantastiques supermen ( i fantasticitre supermen ) de Gianfranco Parolini avec Aldo Canti
Commissaire X : Trois panthères bleues ( Kommissar X – Drei blaue panther / gangsters per un massacro ) de Gianfranco Parolini avec Erika Blanc
L’homme qui venait pour tuer / Celui qui est venu pour tuer ( un hombre vino a matar / l’uomo venuto per uccidere ) de León Klimovsky avec Richard Wyler
    + dialogues
Pour une poignée de diamants ( cin… cin… cianuro ) de Ernesto Gastaldi avec Gordon Mitchell
Jungle 2000 / L’esclave de l’île des gorilles ( Eva, la Venere selvaggia ) de Roberto Mauri avec Marc Lawrence
    + producteur exécutif
1968Les nuits érotiques de Poppée ( le calde notti di Poppea ) de Guido Malatesta avec Olga Schoberová
Commissaire X et les trois serpents d’or ( Kommissar X – Drei goldene schlangen ) de Roberto Mauri avec Tony Kendall
1969Trois supermen dans la jungle ( che fanno i nostri supermen tra le vergini della giungla ? ) de Bitto Albertini avec George Martin
Quando suona la campana – de Luigi Batzella avec Brigitte Skay
1970Dans l’enfer de Monza ( Formula 1 : Nell’inferno del Grand Prix ) de Guido Malatesta avec Agostina Belli
    + scénario & producteur exécutif
Wanted Sabata – de Roberto Mauri avec Elena Pedemonte
    + producteur exécutif
L’étrangleur de Vienne ( lo strangolatore di Vienna ) de Guido Zurli avec Victor Buono
Durango encaisse ou tue ( arriva Durango... paga o muori ) de Roberto Bianchi Montero avec Gisela Hahn
    + producteur exécutif
Le retour du gladiateur le plus fort du monde ( il ritorno del gladiatore più forte del mondo ) de Bitto Albertini avec Massimo Serato
1971Le commissaire X traque les tigres rouges ( Kommissar X jagt die roten tiger ) de Harald Reinl avec Tony Kendall
Zambo ( Zambo, il dominatore della foresta ) de Bitto Albertini avec Daniele Vargas
Django... Adios! ( Seminò morte... lo chiamavano il Castigo di Dio! ) de Roberto Mauri avec José Torres
1973Un poing... c’est tout! ( questa volta ti faccio ricco! ) de Gianfranco Parolini avec Antonio Sabato
La maison de la peur ( la casa della paura / the girl in room 2A ) de William L. Rose avec Karin Schubert
1974The mutations / Dr. of evil / The freakmaker / The mutation – de Jack Cardiff avec Donald Pleasence
    + producteur exécutif
1975Le dur... le mou... et le pigeon ( Antonio e Placido – Attenti ragazzi... chi rompe paga ) de Giorgio Ferroni avec Giancarlo Prete
1976Lady Dacula – de Franz Josef Gottlieb avec Stephen Boyd
    + sujet original & scénario
1977Holocauste nazi, armes secrètes du III Reich ( la bestia in calore ) de Luigi Batzella avec Macha Magall
1978La cible étoilée ( brass target ) de John Hough avec Sophia Loren
Deux coccinelles à l’attaque ( zwei tolle Käfer räumen auf ) de Rudolf Zehetgruber avec Salvatore Borghese
1979L’implacable défi ( mie jue qi qi / challenge of the tiger / Dragon Bruce Le ) de Bruce Le avec Richard Harrison
1982Adieu monde cruel ( good-bye cruel world ) de David Irving avec Dick Shawn
Les sept gladiateurs ( i sette magnifici gladiatori ) de Claudio Fragasso & Bruno Mattei avec Lou Ferrigno
1983Hercule ( Hercules / the adventures of Hercules / Ercole ) de Luigi Cozzi avec Rossana Podesta
1986Dans la chaleur de la jungle ( des stein des todes ) de Franz Josef Gottlieb avec Elke Sommer
    + script doctor
1998Boom ( vita da reuccio ) de Andrea Zaccariello avec Christopher Ahrens
    Segment « Il figlio di Maciste »
2011Shiver – de Julian Richards avec Casper Van Dien
    + producteur exécutif
Fiche créée le 19 novembre 2017 | Modifiée le 31 décembre 2018 | Cette fiche a été vue 1745 fois
PREVIOUSBarbara Harris || Brad Harris || Julie HarrisNEXT