CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jenny Luxeuil
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gordon Mitchell



Date et Lieu de naissance : 29 juillet 1923 (Denver, Colorado, USA)
Date et Lieu de décès : 20 septembre 2003 (Marina Del Rey, Californie, USA)
Nom Réel : Charles Allen Pendleton

ACTEUR
Image
1961 Le géant de Metropolis (il gigante di Metropolis) de Umberto Scarpelli avec Bella Cortez & Liana Orfei
Image
1962 Jules César contre les pirates (Giulio Cesare contro i pirati) de Sergio Grieco avec Abbe Lane & Gustavo Rojo
Image
1963 Brenno le tyran (Brenno il nemico di Roma) de Giacomo Gentillomo avec Massimo Serato & Tony Kendall
Image
1967 Né pour tuer (nato per uccidere) de Antonio Mollica avec Giovanna Lenzi, Femi Benussi & Aldo Berti

Charles Allen Pendleton naît le 29 juillet 1923, à Denver dans le Colorado. À la suite du divorce de ses parents, le jeune garçon s’installe avec sa mère à Inglewood, en Californie où il passe son enfance. Très tôt, il développe un vif intérêt pour le culturisme qu’il pratique assidûment et avec passion. Vétéran de la seconde guerre mondiale et de la guerre de Corée, il entame sa carrière artistique à la fin des années quarante dans des exhibitions de bodybuilders.

En 1954, il débute au cinéma comme figurant. Le bel athlète joue les compléments musclés dans une dizaine de productions prestigieuses, parmi lesquelles: «Les dix commandements» (1956) de Cecil B. DeMille, avec Charlton Heston et Yul Brynner, «Le bal des maudits» (1958) avec Montgomery Clift et Marlon Brando, «Rio Bravo» (1959) avec John Wayne et «Spartacus» (1960) avec Kirk Douglas. Pendant cette période, il participe aussi à plusieurs spectacles de Mae West.

En juillet 1960, il répond à une annonce de producteurs italiens en quête d’un nouvel Hercule. À sa grande surprise, il est choisi, et tourne ainsi sous le nom de Gordon Mitchell, dans son premier péplum en janvier 1961: «Maciste contre le cyclope» de Antonio Leonviola. Le film est un énorme succès. Les producteurs, satisfaits de leur nouveau poulain, en font la vedette de plusieurs films d’aventure. Il enchaîne donc les tournages et interprète entre autre: Pluton dans «Vulcain, fils de Jupiter» (1961) de Emimmo Salvi, le Général Metellus dans «La bataille de Corinthe» (1961) de Mario Costa, Achille dans «La colère d’Achille» (1961) de Marino Girolami, Hamar le pirate dans «Jules César contre les pirates» (1962) de Sergio Grieco et Brenno dans «Brenno, tyran de Rome» (1963) de Giacomo Gentilomo. Il tourne également dans deux productions de science-fiction qui depuis, sont devenues cultes: «Le géant de Metropolis» (1961) de Umberto Scarpelli et «Destination planète Hydra» (1965) de Pietro Francisci.

Au milieu des années soixante, Gordon Mitchell change de registre et oriente sa carrière vers le western spaghetti de série Z. Il fait construire en Italie, les studios de Western Town où sont tournés la plupart de ses films des années suivantes. Entre temps, il apparaît dans des rôles secondaires pour des productions plus élaborées: «Reflets dans un œil d’or» (1967) de John Huston aux côtés de Elizabeth Taylor, «Satyricon» (1969) de Federico Fellini, «Le saut de l’ange» (1971) de Yves Boisset avec Jean Yanne, «Le coup de parapluie» (1980) de Gérard Oury avec Pierre Richard et «Inchon !» (1980) de Terence Young avec Laurence Olivier et Jacqueline Bisset.

Dans les années quatre-vingt, Gordon Mitchell s’éloigne progressivement des plateaux de cinéma, et retourne s’installer aux Etats-Unis. Il revient à ses premiers amours et ouvre un club de gymnastique à Marina Del Rey. Il effectue toutefois quelques apparitions dans des films médiocres. Malgré tout, sa prolifique carrière est récompensée en 2002, par un prix au Festival du Cinéma Italien de Los Angeles.

Gordon Mitchell décède dans son sommeil le 20 septembre 2003, à son domicile de Marina Del Rey, en Californie. Il avait quatre-vingts ans.

© Philippe PELLETIER

copyright
1954Prisonnier de guerre ( prisoner of war ) de Andrew Marton avec Ronald Reagan
1955L’homme aux bras d’or ( the man with the golden arm ) de Otto Preminger avec Kim Novak
1956Le tour du monde en quatre-vingt jours ( around the world in eighty days ) de Michael Anderson avec Shirley MacLaine
Les dix commandements ( the ten commandments ) de Cecil B. DeMille avec Yul Brynner
1957L’odyssée de Charles Lindberg ( the spirit of St. Louis ) de Billy Wilder avec James Stewart
Torpilles sous l’Atlantique ( the enemy below ) de Dick Powell avec Robert Mitchum
1958Le bal des maudits ( the young lions ) de Edward Dmytryk avec Marlon Brando
Les boucaniers ( the buccaneer ) de Anthony Quinn avec Charlton Heston
1959Rio Bravo – de Howard Hawks avec John Wayne
Lil’Abner – de Melvin Frank avec Leslie Parrish
1960Spartacus – de Stanley Kubrick avec Kirk Douglas
Maciste contre le cyclope ( Maciste nella terra dei ciclopi / Atlas against the cyclops / Atlas in the land of the cyclops / Maciste vs. the cyclops / Monster from the unknown world ) de Antonio Leonviola avec Chelo Alonso
1961Vulcain, fils de Jupiter / Vulcain dieu du feu ( Vulcano, figlio di Giove / Vulcan, god of fire / Vulcan, son of Giove / Vulcan, son of Jupiter ) de Emimmo Salvi avec Bella Cortez
Le géant de Metropolis ( il gigante di Metropolis / the giant of Metropolis ) de Umberto Scarpelli avec Liana Orfei
La bataille de Corinthe ( il conquistatore di Corinto / the centurion / conqueror of Corinth ) de Mario Costa avec Geneviève Grad
La colère d’Achille ( l’ira di Achille / Achilles / fury of Achilles ) de Marino Girolami avec Jacques Bergerac
1962Jules César contre les pirates ( Giulio Cesare contro i pirati / Caesar against the pirates ) de Sergio Grieco avec Abbe Lane
Par le fer et par le feu ( col ferro e col fuocco / daggers of blood / invasion / with fire and sword ) de Fernando Cerchio avec Jeanne Crain
Le retour du fils du sheik ( il Figlio dello sceicco ) de Mario Costa avec Gordon Scott
1963Brenno le tyran / Brenno contre Rome ( Brenno il nemico di Roma / battle of the valiant / Brennus, enemy of Rome) de Giacomo Gentillomo avec Massimo Serato
Les gladiateurs les plus forts du monde ( gli schiavi più forti del mondo / seven slaves against Rome / seven slaves against the world ) de Michele Lupo avec Roger Browne
1964Simbad contre les sept sarrazins ( Sinbad contro i sette saraceni / Ali Baba and the seven saracens / hawk of Bagdad / Sinbad against the seven saracens ) de Emimmo Salvi avec Lilli Zander
Erik, le viking ( Erik, il vichingo / Erik, el vikingo / Erik, the viking / the vengeance of the vikings ) de Mario Caiano avec Giuliano Gemma
Le fils du sheikh ( Karim Ebn El Cheikh / Karim, the sheikh’s son / كريم ابن الشيخ ) de Mario Costa avec Mariam Fakhr Eddine
1965La vengeance de Spartacus ( la vendetta di Spartacus / the revenge of Spartacus ) de Michele Lupo avec Daniele Vargas
Il Tesoro della foresta pietrificata / The stone forest / Treasure of the petrified forest – de Emimmo Salvi avec Eleonora Bianchi
La vendetta di Lady Morgan – de Massimo Pupillo avec Erika Blanc
Destination planète Hydra ( 2 + 5 : missione Hydra ) de Pietro Francisci avec Roland Lesaffre
Trois coups de Winchester pour Ringo / Trois Winchester pour Ringo ( tre colpi di Winchester per Ringo / three bullets for Ringo / three graves for a Winchester ) de Emimmo Salvi avec Mickey Hargitay
1966È mezzanotte, butta giù il cadavere – de Guido Zurli avec Luisa Rivelli
Thompson 1880 – de Guido Zurli avec George Martin
L’estate – de Paolo Spinola avec Nadja Tiller
T’as le bonjour de Trinita ( Rita nel West / crazy westerners / little Rita nel West / Rita of the West ) de Ferdinando Baldi avec Rita Pavone
1967Uccidi o muori / Kill or be killed / Kill or die / Ringo against Johnny Colt – de Tanio Boccia avec Rod Dana
Né pour tuer ( nato per uccidere / born to kill / Django, nato per uccidere ) de Antonio Mollica avec Giovanna Lenzi
Reflets dans un œil d’or ( reflections in a golden eye ) de John Huston avec Elizabeth Taylor
Johnny le bâtard ( John il bastardo / John the bastard ) de Armando Crispino avec Claudio Gora
Cible mouvante ( bersaglio mobile / death on the run / moving target ) de Sergio Corbucci avec Michael Rennie
Radhapura : Endstation der verdammten / Fluch der diamanten – de Hans Albin avec George Nader
Seul contre les mercenaires / Saguaro ( sapevano solo uccidere ) de Tanio Boccia avec Kirk Morris
Opération fric / Sept fois sept / Time is money ou comment s’enrichir en prison ( time is money / sette volte sette) de Michele Lupo avec Terry-Thomas
Pour une poignée de diamants ( cin… cin… cianuro ) de Ernesto Gastaldi avec Brad Harris
1968Fenomenal e il tesoro di Tutankamen / Phenomenal and the treasure of Tutankamen – de Ruggero Deodato avec Lucretia Love
Pas de pitié pour les salopards ( al di là della legge / beyond the law / bloodsilver / the good die first / die letzte rechnung zahlst du selbst ) de Giorgio Stegani avec Lionel Stander
Le tueur aime les bonbons / Face d’ange ( un killer per sua maestà ) de Federico Chentrens & Maurice Cloche avec Kerwin Mathews
Tout sur le rouge ( tutto sul rosso ) de Aldo Florio avec Brett Halsey
Pour un dollar je tire ( t’ammazzo ! – Raccomandati a dio / dead for a dollar / fidarsi è bene, sparare è meglio / I’ll kill you,and recommend you to god / trusting is good... shooting is better ) de Osvaldo Civirani avec Sandra Milo
Lynching ( carogne si nasce / cry of death if one is born a swine... kill him ) de Alfonso Brescia avec Philippe Hersent
1969Satyricon ( Fellini Satyricon ) de Federico Fellini avec Alain Cuny
Lisa dagli occhi blu – de Bruno Corbucci avec Silvia Dionisio
Le fossoyeur ( sono Sartana, il vostro becchino ) de Giuliano Carmineo avec Klaus Kinski
Ora X : pattuglia suicida – de Gaetano Quartararo avec Katia Moguy
C’era una volta questo pazzo pazzo West – de Francesco Degli Espinosa avec Malisa Longo
Arrivano Django e Sartana... è la fine – de Demofilo Fidani avec Jack Betts
1970Sartana le redoutable ( se t’incontro, t’ammazzo / finders killers ) de Gianni Crea avec Donald O’Brien
Tre nel mille – de Franco Indovina avec Marina Berti
Inginocchiati straniero... I cadaveri non fanno ombra ! – de Demofilo Fidani avec Benito Pacifico
Macho Callaghan se déchaîne ( giù las testa… hombre / doppia taglia per Minnesota Stinky ) de Demofilo Fidani avec Klaus Kinski
Son nom est Pote ( il suo nome era Pot / Django always draws second / hero called Allegria / his name was Pot... but they called him Allegria / il suo nome era Pot, ma lo chiamavano allegria! / Lobo the bastard ) de Lucio Dandolo & Demofilo Fidani avec Pietro Martellanza
1971Deux trouillards pistonnés ( io non spezzo... rompo ) de Sergio Corbucci avec Janet Agren
Nevada Kid ( per una bara piena di dollari ) de Demofilo Fidani avec Jeff Cameron
Allons tuer Sartana ( vamos a matar Sartana / demasiados muertos para Tex ) de George Martin & Mario Pinzauti avec Isarco Ravaioli
Le jour du jugement ( il giorno del giudizio / day of judgment / drummer of vengeance / doomsday ) de Mario Gariazzo avec Rossano Brazzi
Le saut de l’ange / Cobra – de Yves Boisset avec Sterling Hayden
Une corde à l’aube ( il magnifico West / magnificent West ) de Gianni Crea avec Vassili Karis
I fratelli di Arizona / The Arizona Kid – de Luciano Carlos avec Mamie Van Doren
Sam Wallash!... On l’appelle Ainsi Soit-il ( era Sam Wallach... lo chiamavano «così sia» / his name was Sam Walbash, but they call him Amen / savage guns ) de Demofilo Fidani avec Robert Woods
1972La nonne et les sept pécheresses ( io monaca... per trencarogne e sette peccatrici / crucified girls of San Ramon / die rache der geschändeten frauen / ich, die nonne und die schweine hunde / the big bust out ) de Ernst R. von Theumer avec Tony Kendall
Maison de rendez-vous ( casa d’appuntamento / the bogeyman and the french murders / murder in Paris / the Paris sex murders ) de Ferdinando Merighi avec Anita Ekberg
    Seulement apparition
Planque-toi minable, Trinita arrive ! ( scansati... a Trinità arriva Eldorado / go away! Trinity has arrived in Eldorado / Pokerface / stay away from Trinity... when he comes to Eldorado / Trinity in Eldorado ) de Diego Spataro avec Stelvio Rosi
Les orgies de Frankenstein ( Frankenstein 80 / mosaic / mosaico ) de Mario Mancini avec Dalila Di Lazzaro
Shanghai Joe ( il mio nome è Shanghai Joe / mezzogiorno di fuoco per Han-Hao / the fighting fists of Shanghai Joe / to kill or to die / my name in Shanghai Joe ) de Mario Caiano avec Giacomo Rossi-Stuart
Django, ton tour viendra ( allegri becchini... arriva Trinità / his colt, himself, his revenge / they called him Trinity ) de Ferdinando Merighi avec Dino Strano
Mais qui donc porte la culotte ? ( la schiava io ce l’ho e tu no ) de Giorgio Capitani avec Catherine Spaak
Ta tombe est prête, Sartana ! ( amico mio, frega tu... che frego io ! ) de Demofilo Fidani avec Simonetta Vitelli
1973Pan – de George Moorse avec Udo Kier
Situation ( Luger calibro 9: massacro per una rapina / slaughterday ) de Peter Patzak avec Rita Tushingham
Quando i califfi avevano le corna – de Amasi Damiani avec Rosemarie Lindt
Dagli archivi della polizia criminale – de Paolo Lombardo avec Edmund Purdom
Le château de la terreur ( terror ! il castello delle donne maledette / Dr. Frankenstein’s castle of freaks / Frankenstein’s castle / Frankenstein’s castle of freaks / the house of freaks / the monsters of Dr. Frankenstein / monsters of Frankenstein / terror / terror castle / il castello della paura ) de Ramiro Oliveros avec Michael Dunn
Dort Hergele / Quei paracul... pi di Jolando e Margherito – de Yilmaz Atadeniz & Giulio Giuseppe Negri avec Richard Harrison
1974Una donna per sette bastardi / The sewer rats – de Roberto Bianchi Montero avec Richard Harrison
Anasinin gozu – de José Sánchez avec Teresa di Sario
Petit parrain de Hong Kong ( xiangang xiao jiao fu / little godfather from Hong Kong ) de See-Yuen Ng avec Mario Carotenuto
Service compris ( il domestico ) de Luigi Filippo D’Amico avec Erika Blanc
Quei paracul... pi di Jolando e Margherito – de Giulio Giuseppe Negri avec Alicia Leoni
I sette del gruppo selvaggio – de Gianni Crea avec Mario Brega
Yankesici – de Naki Yurter avec Irfan Atasoy
1975La tigre venuta dal fiume Kwai / Tiger from River Kwai – de Franco Lattanzi avec George Eastman
La Polizia ordina: sparate a vista – de Giulio Giuseppe Negri avec Beba Loncar
Gli uccisori – de Fabrizio Taglioni avec Geneviève Audry
Febbre a 40 ! / Happy birthday Harry – de Marius Mattei avec Marisa Mell
Due magnum 38 per una città di carogne – de Mario Pinzauti avec Erna Schürer
1976Oil ( cuibul salamandrelor / the billion dolla r fire / the billion dollar fire / il nido delle salamandre ) de Mircea Dragan avec Ray Milland
Les tigres du désert / Bourreaux SS n° 2 / Erika: Les derniers jours des SS ( kaput lager: Gli ultimi giorni delle SS / Achtung ! The desert tigers ) de Luigi Batzella avec Lea Lander
Le ricain – de Jean-Marie Pallardy, Sohban Kologlu & Stepan Melikyan avec Jess Hahn
Natascha : Todesgrüße aus Moskau / Natascha : Die tödliche masche / KGB : Agenten sterben einsam / Natascha: The deadly drop – de Hans D. Bornhauser avec Manuela Riva
1977Zanna Bianca nel West / Zanna Bianca e il grande kid – de Vito Bruschini avec Inga Alexandrova
1978Pugni, dollari e spinaci – de Emimmo Salvi avec Maurizio Arena
Opération Orient ( iskiri dosi... sex / erotiki iperentasi / sexual overdose / the mark ) de Elia Milonakos avcec Claudine Beccarie
La guerre du pétrole / Lorna, la lionne du désert ( strategia per una missione di morte / black gold dossier ) de Luigi Batzella avec Florence Cayrol
1979Porno erotico western / Porno-erotic western – de Angelo Pannacciò avec Patrizia Mayer
Une femme spéciale – de Jean-Marie Pallardy avec Karin Schubert
Secrets érotiques d’Emmanuelle ( mavri Emmanouella / Emanuelle the queen / Emanuelle the seductress / Emanuelle’s daughter / Emanuelle: queen bitch / Emanuelle : queen of sados / Emmanuelle: queen of sados / mayrh Emmanouella / black Emmanouella ) de Elia Milonakos avec Laura Gemser
Jekyll Junior ( dottor Jekyll e gentile signora / il dottore Jekyll Jr. ) de Steno avec Edwige Fenech
1980Holocaust 2 ( holocaust parte seconda : i ricordi, i deliri, la vendetta / holocaust 2 : The memories, delirium and the vendetta, part two / subliminal : A splendid day to die in / the experiment ) de Angelo Pannacciò avec Tina Aumont
Le coup de parapluie – de Gérard Oury avec Pierre Richard
Mafia, una legge che non perdona / The iron hand of the mafia – de Roberto Girometti avec Raffaele Fortunato
Inchon ! – de Terence Young avec Jacqueline Bisset
Trois filles dans le vent – de Jean-Marie Pallardy avec Spira Lane
1981Kopfschuß – de Beate Klöckner avec Barbara Rudnik
La zezette plait aux marins ( la dottoressa preferisce i marinai ) de Michele Massimo Tarantini avec Marisa Mell
La pelle sotto gli artigli – de Alessandro Santini avec Mirella Rossi
1982Diamond connection – de Sergio Bergonzelli avec Barbara Bouchet
Rush, la rage de vaincre ( Rush / blood rush ) de Tonino Ricci avec Luigi Mezzanotte
Vai avanti tu che mi vien da ridere – de Giorgio Capitani avec Agostina Belli
1983Treasure of the lost desert – de Tony Zarindast avec Bruce Miller
Le gladiateur du futur ( endgame / endgame – Bronx lotta finale / endgame, gioco finale ) de Joe D’Amato avec Gabriele Tinti
1984Vivre pour survivre ( white fire ) de Jean-Marie Pallardy avec Fred Williamson
She – de Avi Nesher avec Sandahl Bergman
1985Commando Cobra ( Cobra mission / cinque uomini contro tutti / operation Nam ) de Fabrizio De Angelis avec Donald Pleasence
Les mines du Kilimanjaro / Les aventuriers du Kilimanjaro ( le miniere del Kilimangiaro / Afrikanter / the mines of Kilimanjaro ) de Mino Guerrini avec Christophe Connelly
Chasse à l’homme ( three men on fire / tre uomini di fuoco ) de Richard Harrison avec Alphonse Beni
1986Commando invasion – de Jun Gallardo avec Ken Watanabe
La croce dalle sette pietre – de Marco Antonio Andolfi avec George Ardisson
1987SFX Retaliator ( the heroin deal ) de Jun Gallardo avec Linda Blair
Overdose – de Jean-Marie Pallardy avec Laura Albert
Evil spawn / Alien Within / Alive by night / Deadly sting – de Kenneth J. Hall, Ted Newsom & Fred Olen Ray avec Jay Richardson
1988Faida – de Paolo Pecora avec Karin Well
Delirio di sangue / Blood delirium – de Sergio Bergonzelli avec John Phillip Law
La tempesta – de Giovanna Lenzi avec George Ardisson
1994Bikini drive-in – de Fred Olen Ray avec Ashlie Rhey
2000 DO Kino kolossal - Herkules, Maciste & Co – de Hans-Jürgen Panitz & Inga Seyric avec Moira Orfei
    Seulement apparition
2001An enraged new world – de Mike A. Martinez avec George N. Thompson
2003Malevolence – de Mike A. Martinez & Nick Groff avec Scott Brown
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière aux prix du cinéma italien de Los Angeles, USA ( 2002 )
Fiche créée le 17 octobre 2005 | Modifiée le 19 novembre 2017 | Cette fiche a été vue 18361 fois
PREVIOUSEddy Mitchell || Gordon Mitchell || Keith MitchellNEXT