CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gabriel de Gravone
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gustavo Rojo



Date et Lieu de naissance : 5 septembre 1923 (Montevideo, Uruguay)
Date et Lieu de décès : 22 avril 2017 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : Gustavo Adolfo Krefeld Sarandí Rojo y Pinto

ACTEUR
Image
1950 Parsifal – de Carlos Serrano de Osma & Daniel Mangrané avec Ludmilla Tchérina & Félix de Pomés
Image
1952 Le petit frère (hermano menor) de Domingo Viladomat avec María Rivas, Gustavo Re & María Asquerino
Image
1957 Au bord du volcan (action of the tiger) de Terence Young avec Martine Carol, Van Johnson & Herbert Lom
Image
1962 Le capitaine de fer (il capitano di ferro) de Sergio Grieco avec Barbara Steele & Silvana Jachino

Gustavo Rojo nait le 5 septembre 1923 à bord d’un transatlantique battant pavillon allemand, sur lequel la famille a pris passage à Lisbonne. Son père Rubén Rojo originaire de Tolède, avocat et diplomate, rejoint un poste à l’Ambassade d’Espagne à Montevideo, avec à ses côtés, sa compagne Mercedes Pinto écrivain et poétesse, leur fils aîné, le petit Rubén Rojo et ses deux demi sœurs que Mercedes a eues d’un premier mariage. Après l’Uruguay, la famille vit dans différents pays d’Amérique du Sud selon les déplacements de la compagnie théâtrale créé par Mercedes Pinto. Puis les Rojo-Pinto gagnent La Havane (1936). Et en 1938, Rubén et Gustavo font une première figuration, dans «Ahora somos felices» dont leur sœur aînée, Pituka de Foronda, est l’une des vedettes. C’est aussi à Cuba que Rubén Rojo père, profondément marqué par l’abandon de sa carrière et la tragédie espagnole, s’éteint.

En 1943, Mercedes Pinto et ses enfants s’installent au Mexique. Rubén et Gustavo sont sur les grands écrans dès 1944. Citons notamment «Mis hijos» de René Cardona, avec Sara García et Andrés Soler. Soit une vingtaine de films dans cette seconde moitié des années quarante où Gustavo Rojo fait merveille avec son sourire de prince charmant et son physique d’athlète, et pas seulement dans «Tarzan et les sirènes» tourné à Acapulco en 1948, avec Johnny Weissmuller dans le rôle titre. Et si le jeune acteur n’a pas le côté aussi tourmenté et complexe de son frère aîné, il sait, lui aussi, montrer de belles qualités d’interprétation sous la direction des meilleurs réalisateurs de cette période dorée du cinéma mexicain parfois scénarisé par Max Aub comme pour la nouvelle version du roman de Stefan Sweig, «Amok» (1944) avec Maria Félix. En 1949, Gustavo est aussi dirigé par Luis Buñuel pour le «Grand noceur».

Au début des années cinquante Gustavo Rojo découvre le pays de ses parents où il tourne notamment «Cerca del cielo» (1951). Dans la distribution l’on trouve aussi l’actrice Mercedes Castellanos qui devient l’épouse de Gustavo mais qui meurt prématurément en 1954, après lui avoir donné une petite fille Alejandra. Puis, l’acteur interpréte une soixantaine de personnages cinématographiques, principaux ou plus secondaires, dans d’excellentes réalisations espagnoles malheureusement insuffisamment connues, ou des coproductions internationales. Gustavo Rojo aborde tous les genres, des drames sociaux à la science-fiction, en passant par des comédies contemporaines ou en costumes, des policiers, des westerns, des péplums, des films de guerre ou destinés au jeune public comme «Más allá del río Miño» (1969) du prolifique Ramón Torrado. Notons aussi son interprétation de «Parsifal» (1950) avec Ludmilla Tchérina.

Gustavo Rojo, après un bref remariage qui se termine par un divorce avec l’actrice autrichienne Erika Remberg, part au début des années 70 pour Lima où il tourne un feuilleton à grand succès, «Natacha» (1970). C’est là qu’il fait la connaissance de Carmela Stein, ancienne Miss Pérou, qui travaille pour la télévision et qui devient sa troisième épouse. Le couple s’installe au Mexique où ils élèveront leurs trois enfants. Gustavo Rojo, qui a acquis la nationalité mexicaine, se tourne désormais vers le théâtre et surtout la télévision. Il décède à son domicile, d’un infarctus le 22 avril 2017, alors qu’il regardait à la télévision. Une carrière exceptionnelle. Une longue vie pas toujours facile mais dans la retenue d’un vrai «caballero» hispanique. RIP, Don Gustavo.

© Caroline HANOTTE

copyright
1938Ahora seremos felices – de Fred Bain & William Nolte avec Mapy Cortés
1943Mes enfants ( mis hijos ) de René Cardona avec Sara García
Murallas de pasión – de Víctor Urruchúa avec Isabela Corona
1944Amok – de Antonio Momplet avec Maria Félix
Une chanson dans la nuit ( una canción en la noche ) de René Cardona avec Alicia Carrión
1945Cœurs de Mexico ( corazones de México ) de Roberto Gavaldón avec Lilia Michel
1946Mamá Inés – de Fernando Soler avec Marga López
Las colegialas – de Miguel M. Delgado avec María Elena Marqués
Le dernier amour de Goya ( el último amor de Goya / la diabla ) de Jaime Salvador avec Rosita Díaz Gimeno
La insaciable – de Juan José Ortega avec María Antonieta Pons
1947Todo un caballero – de Miguel M. Delgado avec Fernando Soler
Cortesana – de Alberto Gout avec Meche Barba
1948Tarzan et les sirènes ( Tarzan and the mermaids ) de Robert Florey avec Johnny Weissmuller
Barrio de pasiones – de Adolfo Fernández Bustamante avec Eva calvo
Une femme avec un passé ( una mujer con pasado ) de Raphael J. Sevilla avec Eugenia Galindo
Cuando los padres se quedan solos – de Juan Bustillo Oro avec Beatriz Aguirre
1949Agonie éternelle ( eterna agonía ) de Julián Soler avec David Silva
Cuando baja la marea – de Alfonso Patiño Gómez avec María Luisa Zea
Café de chinos – de Joselito Rodríguez avec Amanda del Llano
Le grand noceur ( el gran calavera ) de Luis Buñuel avec Rosario Granados
La vierge nue ( la vírgen desnuda ) de Miguel Morayta avec Susana Guízar
Un cri dans la nuit ( un grito en la noche ) de Miguel Morayta avec Mimí Derba
1950El sol sale para todos – de Víctor Urruchúa avec Katy Jurado
Te besaré en la boca – de Fernando Cortés avec Lilia Prado
Yo quiero ser tonta – de Eduardo Ugarte avec Sara García
La reine du mambo ( la reina del mambo ) de Ramón Pereda avec María Antonieta Pons
Parsifal – de Carlos Serrano de Osma & Daniel Mangrané avec Ludmilla Tchérina
Le dernier fort / Le bastion / Fureur rouge ( furia roja ) de Steve Sekely & Víctor Urruchúa avec Sara Montiel
1951El grito de la carne – de Fernando Soler & Zacarías Gómez Urquiza avec Rosario Granados
Doña Clarines – de Eduardo Ugarte avec Carmelita González
Storngold – de Steve Sekely avec Veronica Lake
Prés du paradis ( cerca del cielo ) de Mariano Pombo & Domingo Viladomat avec Patricia Morán
1952De Madrid al cielo – de Rafael Gil avec María de los Ángeles Morales
Le petit frère ( hermano menor ) de Domingo Viladomat avec María Asquerino
1953Ceux qui ne sont pas nés ( los que no deben nacer ) de Agustín P. Delgado avec Pituka de Foronda
Bajo el cielo de España / Sangre en el ruedo – de Miguel Contreras Torres avec Marisa de Leza
Les anges de la rue ( ángeles de la calle ) de Agustín P. Delgado avec Emilia Guiú
1954Tempête à l’âme ( borrasca en las almas ) de Ismael Rodríguez avec María Elena Marqués
Tehuantepec – de Miguel Contreras Torres avec Katy Jurado
La conquête héroïque / La déesse des tropiques ( la principessa delle Canarie ) de Paolo Moffa & Carlos Serrano de Osma avec Silvana Pampanini
La nièce de monsieur le curé ( la sobrina del señor cura ) de Juan Bustillo Oro avec Silvia Derbez
La mujer ajena – de Juan Bustillo Oro avec Rita Macedo
1955La loupe ( la lupa ) de Luis Lucia avec Julia Caba Alba
Les fiancés de la mort ( i fidanzati della morte / die verlobten des todes ) de Romolo Marcellini avec Sylva Koscina
1956Alexandre le grand ( Alexander the great ) de Robert Rossen avec Danielle Darrieux
1957Au bord du volcan ( action of the tiger ) de Terence Young avec Martine Carol
La guerra empieza en Cuba – de Manuel Mur Oti avec Emma Penella
Desnúdate, Lucrecia – de Tulio Demicheli avec Silvia Pinal
1958Secretaria peligrosa – de Juan Orol avec Rosa Carmina
Le roman d’un jeune homme pauvre ( historia de un joven pobre / il romanzo di un giovane povero ) de Massimo Girolami avec Susana Canales
La Tirana – de Juan de Orduña avec Paquita Rico
Parque de Madrid – de Enrique Cahen Salaberry avec Luisa Della Noce
Quand la terre brûle ( the miracle ) de Irving Rapper avec Carroll Baker
1959Tout commence par un baiser ( it started with a kiss ) de George Marshall avec Debbie Reynolds
María de la O – de Ramón Torrado avec Lola Flores
S.O.S. grand-mère ( S.O.S., abuelita ) de León Klimovsky avec Paquita Rico
Juicio final – de José María Ochoa avec Matilde Muñoz Sampedro
Nuits d’Europe ( Europa di notte ) de Alessandro Blasetti avec Carmen Sevilla
1960Tout commença au Königsee / Tout commença sur le Königsee ( schön ist die liebe am Königsee ) de Hans Albin avec Marianne Hold
La grande vallée ( la grande vallata ) de Angelo Dorigo avec Rossana Podesta
1961El amor empieza en sábado – de Victorio Aguado avec Elisa Montés
Schlagerrevue 1962 – de Thomas Engel avec Erika Remberg
1962Jules César contre les pirates ( Giulio Cesare contro i pirati / Caesar against the pirates ) de Sergio Grieco avec Abbe Lane
Le capitaine de fer ( il capitano di ferro ) de Sergio Grieco avec Barbara Steele
Les flingueurs de Rio / Le sixième homme de Rio ( mord in Rio ) de Horst Hächler avec Erika Remberg
1963S.O.S. terre en péril / Meurtre au sommet ( der chef wünscht keine zeugen ) de Hans Albin & Peter Berneis avec Maria Perschy
Les cavaliers rouges ( old shatterhand / Apaches last battle / shatterhand ) de Hugo Fregonese avec Dahlia Lavi
1964Dr. Mabuse et le rayon de la mort / Mission spéciale au deuxième bureau / Mission secrète deuxième bureau ( die todesstrahlen des Dr. Mabuse / the death ray mirror of Dr. Mabuse / the death ray of Dr. Mabuse / the devilish Dr. Mabuse / I raggi mortali del Dr. Mabuse / the secret of Dr. Mabuse ) de Hugo Fregonese avec Yvonne Furneaux
Les mercenaries de Rio Grande I ( der schatz der Azteken / the treasure of the Aztecs / i violenti di Rio Bravo ) de Robert Siodmak avec Lex Barker
Les mercenaires de Rio Grande II ( die pyramide des Sonnengottes / pyramid of the sun god / i violenti di Rio Bravo II ) de Robert Siodmak avec Gérard Barray
Genghis Khan ( Dschingis Khan / Dzingis-Kan ) de Henry Levin avec Omar Sharif
1965Mission dangereuse au Kurdistan ( el salvaje Kurdistán / wild Kurdistan / durchs wilde Kurdistan ) de Franz Josef Gottlieb avec Marie Versini
El marqués – de Niels West-Larsen avec O.W. Fischer
Au royaume des lions d’argent ( im reich des silbemen löwen / el ataque de los kurdos ) de Franz Josef Gottlieb avec Lex Barker
Komm mit zur blauen Adria – de Lothar Gündisch avec Hannelore Auer
Django ne pardonne pas ( Mestizo / Django non perdona ) de Julio Buchs avec Susana Campos
1966Le triomphe des sept desperadas ( frauen, die durch die hölle gehen / las siete magnificas / the tall women / donne alla frontiera ) de Gianfranco Parolini, Sidney W. Pink & Rudolf Zehetgruber avec Anne Baxter
L’Europe chante ( Europa canta / per un pugno di canzoni ) de José Luis Merino avec Vivi Bach
Kitosch, l’homme qui vient du sud ( Kitosch, l’uomo che veniva dal sud / frontera al sur / Kitosch, the man who came from the north ) de José Luis Merino avec George Hilton
Monsieur Dynamite ( Mister Dynamite – morgen küßt euch der tod / die slowly, you’ll enjoy it more / Mister dinamita, mañana os besará la muerte / muori lentamente… te la godi di più / spy today, die tomorrow ) de Franz Josef Gottlieb avec Amedeo Nazzari
1967Una bruja sin escoba / A witch without a broom – de José María Elorrieta avec Jeffrey Hunter
Le doigt du destin ( el dedo del destino / la mano del destino / the fickle finger of fate / the cups of San Sebastian ) de Richard Rush avec Tab Hunter
Joe Navidad ( the Christmas kid ) de Sidney W. Pink avec Louis Hayward
Le trésor de Pancho Villa ( los siete de Pancho Villa / seven for Pancho Villa / the treasure of Pancho Villa / the vengeance of Pancho Villa ) de José María Elorrieta avec John Ericson
Ragan – de José Briz Méndez & Luciano Sacripanti avec Antonella Lualdi
1968L’agent américain ( el millón de Madigan / un dollaro per sette vigliacci / Madigan’s millions / Madigan’s million ) de Giorgio Gentilli avec Dustin Hoffman
Panzer Division ( la battaglia dell’ultimo Panzer / la batalla del último Panzer / hell commandos / the last Panzer battalion ) de José Luis Merino avec Guy Madison
L’Ouest en feu ( land raiders / the day of the landgrabber ) de Nathan Juran avec Arlene Dahl
La vallée des monstres / La vallée de Gwangi ( the valley of Gwangi / Gwangi / the lost valley / the valley time forgot / the valley where time stood still ) de James O’Connolly avec James Franciscus
El último día de la guerra – de Juan Antonio Bardem avec George Maharis
1969Les quatre desperados ( los desperados / quei disperati che puzzano di sudore e di morte / a bullet for Sandoval / desperate men / those desperate men who smell of dirt and death / vengeance is mine ) de Julio Buchs avec Ernest Borgnine
Más allá del río Miño / El niño y el potro – de Ramón Torrado avec Nino del Arco
1970El Condor – de John Guillermin avec Jim Brown
L’homme qui venait de la haine ( el hombre que vino del odio / quello sporco disertore ) de León Klimovsky avec Luciana Paluzzi
1971Natacha – de Tito Davison avec Ofelia Lago
1973Gracia y el forastero – de Sergio Riesenberg avec Soledad Silveyra
1974Frères de sang ( hermanos de sangre ) de Miguel Morayta avec Susana Dosamantes
Divorcio a la andaluza – de José María Zabalza avec Gloria Osuna
1975El compadre más padre – de Gilberto Martínez Solares avec Rosita Quintana
1977El látigo – de Alfredo B. Crevenna avec Yolanda Ochoa
1978Cuando tejen las arañas – de Roberto Gavaldón avec Alma Muriel
1979Reventon en Acapulco – de Ángel Rodríguez Vázquez avec Jaime Moreno
1982La golfa del barrio – de Rubén Galindo avec Susana Cabrera
1983Corrupción – de Ismael Rodríguez avec Ana Luisa Peluffo
1985De puro relajo – de Ángel Rodríguez avec Maribel Fernández
1987Venganza juvenil – de Jorge Noble avec Elsa Nava
1988Solicito marido para engañar – de Ismael Rodríguez avec Sasha Montenegro
Sabor a mí – de René Cardona Jr. avec Carmen Salinas
1989El cornudo soy yo – de Raúl Ramírez avec Marcela Daviland
1993 DO Memoria del cine mexicano – de Alejandro Pelayo avec Hilda Aguirre
    Seulement apparition
1997Fuera de la ley – de Ismael Rodríguez avec Irma Dorantes
2007 CM El camino – de Rubén Rojo Aura avec Martha Papadimitriou
Fiche créée le 23 avril 2017 | Modifiée le 6 juin 2018 | Cette fiche a été vue 1393 fois
PREVIOUSEric Rohmer || Gustavo Rojo || Rubén RojoNEXT