CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jarmila Novotna
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ded Rysel



Date et Lieu de naissance : 14 mars 1903 (Bar-le-Duc, France)
Date et Lieu de décès : 19 septembre 1975 (Paris, France)►
Nom Réel : André Adrien Grandvalet

ACTEUR
Image
1951 Piédalu à Paris – de Jean Loubignac avec Nathalie Nattier, Jane Sourza, Félix Oudart & René Génin
Image
1953 Piédalu député – de Jean Loubignac avec Jeanne Fusier-Gir, Alexandre Rignault & Roland Armontel
Image
1954 Les Duraton – de André Berthomieu avec Claude Nicot, Jane Sourza, Danik Patisson & Roland Alexandre
Image
1956 Cinq millions comptant – de André Berthomieu avec Darry Cowl, Jean Bretonnière & Jane Sourza

Le futur Ded Rysel est né André Adrien Grandvalet le 14 mars 1903, à Bar-le-Duc. Son père est l’architecte qui a dessiné les plans du premier cinéma de Bar-le-Duc. Après ses études au lycée, il entre à l’école de céramique de Sèvres. Il abandonne cette formation pour devenir caricaturiste et journaliste.

Ded Rysel fait ses débuts avec, entre autres, René Dorin, Raymond Souplex et l’inénarrable Jean Rigaux, au cabaret de La lune Rousse, au Théâtre de Dix Heures et celui des Deux Ânes, avec des textes satiriques sur la politique et ceux qui la pratique. Finalement, Ded Rysel s’installe à la radio, il participe à l’un des feuilletons radiophoniques les plus populaires et les plus long de l’histoire de la radio «La famille Duraton», mis en scène par le talentueux Jean-Jacques Vital, sorti sur les ondes de Radio-Cité en 1937. Nous pouvons ainsi écouter une famille de français moyens, commenter leurs soucis et déboires de la vie quotidienne. Parmi les protagonistes, il y a le père Jean Granier, la mère Yvonne Galli, le fils Jean-Jacques Vital, Ded Rysel le fiancé de la fille Lise Elina et Jane Sourza la Tante Gusta. Après la Guerre, la tribu renaît en 1948 sur les ondes de Radio-Luxembourg, Jean Granier indisponible cède sa place à Ded Rysel qui devient le père et Jean Carmet intègre la famille dans le rôle du bon Gaston Duvet, la série se termine en 1966 sur Radio Andorre.

Au début des années 50, en collaboration avec le réalisateur Jean Loubignac, Ded Rysel écrit les dialogues et les scénarios de quelques courts-métrages dont «Pluche et Ploche». Il y il est Pluche, René Lacourt Ploche son collègue de travail, et ceux de «Piédalu» un paysan rêveur mais roublard qui se heurte aux incohérences de la société. Jean Loubignac compléte le cycle Piédalu avec trois longs métrages, «Piédalu à Paris» (1951) où il campe ce villageois très fier, qui se rend à Paris pour présenter sérieusement son plan financier au ministre de la Rénovation, «Piédalu fait des miracles» (1952) où grâce à la découverte de pièces d’or, il fait construire une piscine à Chambourcy, pour se venger de l’ingratitude de la population, et «Piédalu député» (1953) où il est candidat à la députation. En 1955, André Berthomieu met en scène «Les Duraton» une comédie s’inspirant du feuilleton radiophonique, Ded Rysel est Jules Duraton le directeur du lycée de Chatelbourg où Radio Monde diffuse chaque jour le feuilleton d’une famille farfelue «Les Duraton», portant le même patronyme, il se sent ridiculisé et subit les sarcasmes des habitants, il décide de porter plainte contre la radio.

Après ces comédies franchouillardes, Maurice Cam entraîne notre acteur dans le mélodrame «Bonjour jeunesse» (1956), Ded Rysel joue un vieux sculpteur qui veut sauver une enfant des mauvais traitements de sa famille dont la mère, qu’il a connu jadis, est morte. Il termine son parcours à l’écran, dans «La joyeuse prison» (1956) de André Berthomieu, il campe un paysan détenu à la prison de Clouville gérée par le gardien chef Benoît, Michel Simon, qui veut se faire aimer plutôt que de se faire craindre au grand dam de son administration, et dans «Cinq millions comptant», il est Achille Gerbois, qui sous le nom de Mr Bourgogne anime à l’insu de son épouse, Jane Sourza, l’émission de radio «Cinq millions comptant». Ded Rysel était marié à Germaine Roy de 1932 jusqu’à son décès survenu le 19 septembre 1975. Bien qu’il fut très populaire à la radio des années 30 et 40, il sombra dans l’oubli le plus total.

© Gary RICHARDSON – Sources : http://kmalden.centerblog.net/11.html

copyright
1938 DO La vie des artistes – de Bernard-Roland avec Vincent Scotto
    Seulement apparition
1949 CM Le coup de chapeau – de Louis Merlin avec Marcel Magnat
1950 CM Pluche et Ploche chez le percepteur – de Jean Loubignac avec René Lacourt
    + dialogues & scénario
CM Pluche et Ploche bureaucrates – de Jean Loubignac avec Charles Lemontier
    + dialogues & scénario
CM Piédalu voyage – de Jean Loubignac avec Albert Michel
    + dialogues & scénario
CM Piédalu au centre d’accueil – de Jean Loubignac avec Jacques Muller
    + dialogues & scénario
CM Les raisons de Piédalu – de Jean Loubignac avec Germaine Reuver
    + dialogues & scénario
1951Piédalu à Paris – de Jean Loubignac avec Nathalie Nattier
    + dialogues & scénario
CM L’affaire Dugommier – de Jean Loubignac avec Mag Avril
    + dialogues & scénario
1952Piédalu fait des miracles – de Jean Loubignac avec Mary Marquet
    + dialogues & scénario
1953Piédalu député – de Jean Loubignac avec Jeanne Fusier-Gir
    + dialogues & scénario
1954Les Duraton – de André Berthomieu avec Danik Patisson
    + dialogues & scénario
Bonjour jeunesse – de Maurice Cam avec Jeanne Boitel
1956La joyeuse prison – de André Berthomieu avec Michel Simon
Cinq millions comptant – de André Berthomieu avec Jane Sourza
Fiche créée le 27 mars 2019 | Modifiée le 11 août 2019 | Cette fiche a été vue 730 fois
PREVIOUSSheila Ryan || Ded Rysel || Chishû RyûNEXT